maladies des artères périphériques Flashcards Preview

cardiorespiii exaamm 3 > maladies des artères périphériques > Flashcards

Flashcards in maladies des artères périphériques Deck (60):
1

↑localisée du diamètre d’une artère de ≥ 50% de son calibre N

Anévrisme :

2

Ectasie

3

Dilatation diffuse de plusieurs segments artériels

Artériomégalie :

4

Anévrisme :
↑ ____ du diamètre d’une
artère de _ 50% de son calibre N

Ectasie
↑ __ 50% du calibre d’une artère

Artériomégalie :
Dilatation ____ de plusieurs
segments artériels

Anévrisme :
↑localisée du diamètre d’une
artère de ≥ 50% de son calibre N

Ectasie

5

Anévrisme aorte abdominale:
Prévalence :
- ____% des hommes
- > __ ans aux Etats-Unis
- Mortalité ≅ ____ % (si rupture)

Anévrisme aorte abdominale:
Prévalence :
- 6-9% des hommes
- > 65 ans aux Etats-Unis
- Mortalité ≅75-80 % (si rupture)

6

Facteurs de risqueAAA :

- Tabagisme
- Sexe masculin
- Race blanche
- Histoire familiale
- Autres : Grande taille, maladie coronarienne, âge, DLP, MPOC

7

Anévrisme aorte abdominale:
-Asymptomatique :

• Masse pulsatile supra-ombilicale

8

AAA Rupture symptome :

• Douleur abdominale et/ou lombaire sévère
• Lipothymie (malaise sans perte de conscience)
• Choc hémorragique

9

AAA douloureux ou rupturé:
- urgence chirurgicale immédiate :
• ___ % de mortalité avant l’arrivée en salle d’opération (si rupture)
• ___% de mortalité péri-opératoire

AAA douloureux ou rupturé:
- urgence chirurgicale immédiate :
• 50 % de mortalité avant l’arrivée en salle d’opération (si rupture)
• 50% de mortalité péri-opératoire(50% de 50% donc 75% au total)

10

AAA asymptomatique :
- Objectif = _______
-

prévenir la rupture
-

11

AAA asymptomatique :
- Objectif = prévenir la rupture
-

AAA asymptomatique :
- Objectif = prévenir la rupture
-

12

- Rétrécissement aigu ou, le plus souvent, progressif des artères qui provoque une diminution de la perfusion distale dont les répercussions sont dépendantes :
• du degré et de l’étendue des sténoses,
• de la rapidité d’installation et
• de l’existence ou non d’une circulationcollatérale.

Maladies oblitérantes

13

Maladies oblitérantes
- Rétrécissement aigu ou, le plus souvent, progressif des artères qui provoque une diminution de la perfusion distale dont les répercussions sont dépendantes :
-
-
-

• du degré et de l’étendue des sténoses,
• de la rapidité d’installation et
• de l’existence ou non d’une circulation collatérale.

14

Athérothrombose (athérosclérose oblitérante) = plus de ___% des cas

Athérothrombose (athérosclérose oblitérante) = plus de 80% des cas

15

Embolies d’origine cardiaque :

• fibrillation auriculaire
• thrombus ventriculaire

16

- Embolies d’origine périphérique :

• plaques athéromateuses
• anévrismes

17

- Manifestations non-athérosclérotiques (micro-angiopathies) :

• hypertension
• diabète

18

- Vasculites :

• artérite à cellules géantes
• artérite de Takayasu

19

Étiologie des maladies oblitérantes

Embolies d’origine cardiaque :
- Embolies d’origine périphérique :
- Manifestations non-athérosclérotiques(micro-angiopathies) :
- Thromboangéite oblitérante (maladie de Buerger)
- Vasculites :
- Maladies du collagène héréditaire
- Maladies du collagène acquises
- Maladies vasospastiques :
- Dysplasies de la paroi artérielle
- Coarctation / Hypoplasie
- Compressions / Traumatismes / Irradiation / Engelure
- Thrombophilies héréditaires et acquises
- Dyscrasies sanguines

20

Physiopathologie athérosclérose :
- Se développe initialement aux_______ a/n artères :
• cervicales : carotides, vertébrales
• des membres supérieurs : sous-clavières
• viscérales : tronc coeliaque, mésentériques, rénales
• aorto-iliaques
• des membres inférieurs : fémorales et artères plusdistales

Physiopathologie athérosclérose :
- Se développe initialement aux zones de bifurcation et de compression a/n artères :
• cervicales : carotides, vertébrales
• des membres supérieurs : sous-clavières
• viscérales : tronc coeliaque, mésentériques, rénales
• aorto-iliaques
• des membres inférieurs : fémorales et artères plusdistales

21

Physiopathologie athérosclérose :
- Se développe initialement aux zones de bifurcation et de compression a/n artères :
• cervicales :
• des membres supérieurs :
• viscérales :
• aorto-iliaques
• des membres inférieurs :

Physiopathologie athérosclérose :
- Se développe initialement aux zones de bifurcation et de compression a/n artères :
• cervicales : carotides, vertébrales
• des membres supérieurs : sous-clavières
• viscérales : tronc coeliaque, mésentériques, rénales
• aorto-iliaques
• des membres inférieurs : fémorales et artères plusdistales

22

Athrérosclérose :
Prévalence :
- La majorité sont __________
- Population > ___ans = __% → 75% asymptômatiques
→ 25% symptômatiques → claudication

Athrérosclérose :
Prévalence :
- La majorité sont asympatômatiques
- Population >50ans = 25% → 75% asymptômatiques
→ 25% symptômatiques → claudication

23

Athrérosclérose :
Prévalence :
- La majorité sont asympatômatiques
- Population >50ans = 25% → __% asymptômatiques
→ __% symptômatiques → _

Athrérosclérose :
Prévalence :
- La majorité sont asympatômatiques
- Population >50ans = 25% → 75% asymptômatiques
→ 25% symptômatiques → claudication

24

Athrérosclérose :
Facteurs de risque :


Facteurs de risque :
- Tabagisme (+haut risque), mais dim prévalence en fct du temps d’arrêt (+ on arrête jeune, + prévalence maladie dim)
- Diabète (2e + haut risque) >tolérance au glucose perturbée
- Hypertension
- Hypercholesterolémie

25

Claudication intermittente :
- Prévalence augmente avec ___ et __ > __

Claudication intermittente :
- Prévalence augmente avec âge et H > F

26

Stades de Fontaine (insuffisance artérielle chronique)

1. asymptomatique
2. claudification intermittente
3. dlr au repos
4. lésions cutanées (ischémie critique)

27

Stade 1 : Asymptomatique
- ↓ ou absence de ____ notée à l’examen physique
- ↓ de l’indice cheville/bras

Stade 1 : Asymptomatique
- ↓ ou absence de pouls notée à l’examen physique
- ↓ de l’indice cheville/bras

28

Stade 2: claudication intermittente
- De la douleur _______ à la lourdeur
• provoquée par la _____
• localisée aux _____/ _____/ _____
• soulagée rapidement par le ___ (

Stade 2: claudication intermittente
- De ladouleur crampiforme à la lourdeur
• provoquée par la marche
• localisée aux mollets/ cuisses/ fesses
• soulagée rapidement par le repos (

29

Stade 2: claudication intermittente
- Déclin fonctionnel
• La stabilisation ou l’amélioration des symptômes peuvent être secondaires à une ________
• Un IMC > __ et une maladie _____ ou _____ sont associés à un déconditionnement plus important

- Déclin fonctionnel
• La stabilisation ou l’amélioration des symptômes peuvent être secondaires à une restriction progressive de l’activité physique
• Un IMC > 30 et une maladie pulmonaire ou cardiaque sont associés à un déconditionnement plus important

30

Stade 2: claudication intermittente
À l’examen physique :
• ↓ ou absence de ___
• _____ aortique abdominal, iliaque ou fémoral
• L’examen physique peut être _____

• ↓ ou absence de pouls
• Souffles aortique abdominal, iliaque ou fémoral
• L’examen physique peut être normal

31

Stade 2: claudication intermittente
-Physiopathologie
• ___________ limitant ↑ de débit nécessaire pour combler les besoins accrus
• Lors d’un exercice une ischémie_____ est causée par un ______ entre les besoins métaboliques muscles et l’apport sanguin en O2

• Lésion artérielle sténotique limitant ↑ de débit nécessaire pour comblerles besoins accrus
• Lors d’un exercice une ischémie musculaire est causée par un déséquilibre entre les besoins métaboliques muscles et l’apport sanguin en O2

32

Rétrécissement de la lumière de l’artère de ___% pour avoir Sx claudication

Rétrécissement de la lumière de l’artère de 70% pour avoir Sx claudication

33

Stade 3: douleur de repos
- Douleur ____ au repos
- Localisée à l’extrémité ______ du ____(
- Pire quand ??
- Soulagée par la position dépendante _________
- Si _____ pied = rougeur __ alors que position dépendante = rougeur car tentative de vasodilatation pour apport sanguin (inefficace)

Stade 3: douleur de repos
- Douleur sévère au repos
- Localisée à l’extrémité distale du pied(+ c’est distal, + pression est basse)
- Pire la nuit(DD = gravité aide pas)
- Soulagée par la position dépendante du pied
- Si élévation pied = rougeur ↓ (pâleur d’élévation) alors que position dépendante = rougeur car tentative de vasodilatation pour apport sanguin (inefficace)

34

Stade 4: lésions cutanées (ischémie critique)
- Lésions cutanées ischémiques
• _____ cutané, tissus _______
• localisés aux parties les plus distales du ___ ou ___
• _____ ou provoqué par un _________

Stade 4: lésions cutanées (ischémie critique)
- Lésions cutanées ischémiques
• Ulcère cutané, tissus nécrotiques
• localisés aux parties les plus distales du pied ou au talon
• spontané ou provoqué par un traumatisme mineur

35

Dépistage :
- Indice ________ (tibio/huméral) :
• Pression systolique à la cheville/Pression systolique au bras
• Normal 0.90 – 1.30 (+ ratio est bas = anormal)
• Facile à exécuter et Reproductible

Dépistage :
- Indice cheville/bras (tibio/huméral) :
• Pression systolique à la cheville/Pression systolique au bras
• Normal 0.90 – 1.30 (+ ratio est bas = anormal)
• Facile à exécuter et Reproductible

36

Dépistage :
- Indice cheville/bras (tibio/huméral) :
• Pression ____ à la cheville/Pression ___ au bras
• Normal _______ (+ ratio est bas = anormal)
• Facile à exécuter et Reproductible

Dépistage :
- Indice cheville/bras (tibio/huméral) :
• Pression systolique à la cheville/Pression systolique au bras
• Normal 0.90 – 1.30 (+ ratio est bas = anormal)
• Facile à exécuter et Reproductible

37

Insuffisance artérielle chronique :
- Histoire et examen physique sont essentiels :
• Auscultation _____ + _____
• Palpation _____+ _______

Insuffisance artérielle chronique :
- Histoire et examen physique sont essentiels :
• Auscultation aorte + artères ilio-fémorales
• Palpation artères ilio-fémorales + artères plus distales

38

- L’investigation paraclinique est complémentaire :

• Laboratoire vasculaire :
• Test après tapis roulant
• Évaluation de l’aptitude à l’effort :
• Échographie-dopplerartérielle
• Angio-tomodensitométrie /Angio résonance magnétique :
• Angiographie :

39

 Examen non-invasif
 Pressions multi-étagées (pour chacun des niveaux du MI, on a pression systolique et on les ramène sur ratio avec le bras)
 Indices multiples

• Laboratoire vasculaire :

40

 Invasif
 Indiquée seulement si revascu percutanée ouchirurgicale envisagée
 Complications (1%) :Locales (Hématome, dissection, thrombose,embolisation) et Systémiques (Néphrotoxicité du produit de contraste, Réaction allergique, Surcharge pulmonaire)

• Angiographie :

41

 5 min à 3.5km/h et 12° d’inclinaison (300m)
 Intérêts : Sx, lésions proximales, lésions près du seuil critique

• Test après tapis roulant : Pressions étagées et ondes de vélocité :

42

 Non-invasif
 Visualisation des artères etdes pontages
 Quantification de la sévéritédes sténoses

• Échographie-dopplerartérielle :

43

 Distance de marche sur terrain plat
 Test de marche de 6 minutes
 Test de marche sur tapis roulant
 Test sur bicyclette ergométrique
 Test d’effort développé avec les membres supérieurs

• Évaluation de l’aptitude à l’effort :

44

 Apportent renseignementsanatomiques nécessaires avantune chx
 Utilisées si une revascularisationendovasculaire n’est pasenvisagée
 Noninvasif
 N’éliminent pas lescomplications reliées auxproduits de contraste

• Angio-tomodensitométrie /Angio-résonancemagnétique :

45

 Invasif

• Angiographie :

46

 Non-invasif

• Laboratoire vasculaire :
• Échographie-dopplerartérielle :

47

Insuffisance artérielle chronique :
Taitement
Stade 1 : Asymptomatique
- Maîtrise des ________
- Médication ______
- Programme d’exercice
• ____________

Insuffisance artérielle chronique :

Stade 1 : Asymptomatique
- Maîtrise des facteurs de risque
- Médication anti-plaquettaire
- Programme d’exercice
• Marche quotidienne

48

Traitement
Stade 2 : Claudication intermittente
- Maîtrise agressive des facteurs de risque
• ___
• ___
• ___
- Médication ______(aspirine)
- Programme d’exercice … ________ :
• Marche par intermittence
• ___ fois par semaine
• ___ minutes
• Rythme _____ et normal
• Atteinte d’une douleur _____ (5-7/10)
• Repos de ____ minutes (ad disparition dlr)
• Fréquence, durée et vitesse progressives

Stade 2 : Claudication intermittente
- Maîtrise agressive des facteurs de risque
• Arrêt du tabagisme
• Diète
• Rx pharmacologique
- Médication anti-plaquettaire(aspirine)
- Programme d’exercice … supervisé :
• Marche par intermittence
• 3-5 fois par semaine
• 35-50 minutes
• Rythme régulier et normal
• Atteinte d’une douleur modérée (5-7/10)
• Repos de 1-2 minutes (ad disparition dlr)
• Fréquence, durée et vitesse progressives

49

Revascularisation:
• Parfois indiquée selon la __________ et ____sur le plan fonctionnel et/ou sur la qualité de vie
• Revascularisation percutanée ou si pas possible → chirurgicale (pontage)

Revascularisation:
• Parfois indiquée selon la sévérité des symptômes et leurs répercussions sur le plan fonctionnel et/ou sur la qualité de vie
• Revascularisation percutanée ou si pas possible → chirurgicale (pontage)

50

• Qui revasculariser?

 Stade de l’insuffisance artérielle
(Stade 2 = pour qualité de vie VS stade 3-4 = sauvetage du membre + soulagement des dlrs)
 Status fonctionnel
 Status ambulatoire
 Comorbidités
 Localisation anatomique des lésions
 Degré d’ischémie
 Conduits disponibles
 Facteurs anatomiques de réussite de revascularisation

51

Traitement
Stades 3 et 4 : Douleur de repos et ischémie critique
- _______
- Soins de ____
- ______ si surinfection
- Revascularisation :
• Possible chez __% des patients
• Le type dépendera des résultats des ________
- ______ (imp de revasculariser avant sauf si pt est grabataire = très limité fctnellement)

Stades 3 et 4 : Douleur de repos et ischémie critique
- Analgésie
- Soins de plaie
- Antibiotiques si surinfection
- Revascularisation :
• Possible chez 50% des patients
• Le type dépendera des résultats des examens d’imagerie
- Amputation (imp de revasculariser avant sauf si pt est grabataire
= très limité fctnellement)

52

Claudication artérielle intermittente
Étiologie

Athérosclérose

53

Claudication neurologique (pseudoclaudication)
Étiologie

Sténose spinale

54

Circonstances
Claudication artérielle intermittente
Claudication neurologique (pseudoclaudication)

À la marche
Position debout

55

Symptômes
Claudication artérielle intermittente
Claudication neurologique (pseudoclaudication)

Douleur, crampe, lourdeur, fatigue
Paresthésies, faiblesse

56

Localisation
Claudication artérielle intermittente
Claudication neurologique (pseudoclaudication)

Unilatérale ou asymétrique
Bilatérale, symétrique

57

Soulagement
Claudication artérielle intermittente
Claudication neurologique (pseudoclaudication)

Arrêt de la marche
Position assise ou penchée

58

Distance
Claudication artérielle intermittente
Claudication neurologique (pseudoclaudication)

Reproductible
Variable

59

Pronostic:
- Histoire naturelle claudication intermittente:
• __% stables ou améliorés
• __% détériorés → __% nécessiteront revascu et __% amputation majeure
(survie du membre non menacée)
• Espérance de vie réduite mais ______

Pronostic:
- Histoire naturelle claudication intermittente:
• 75% stables ou améliorés
• 25% détériorés → 5% nécessiteront revascu et 2% amputation majeure
(survie du membre non menacée)
• Espérance de vie réduite mais acceptable

60

Pronostic
Histoire naturelle ischémie critique :
• Px de survie du membre mauvais si ______ (_____% d’amputation à 1an)
• Espérance de vie limitée : mortalité à 1 an = __%

Histoire naturelle ischémie critique :
• Px de survie du membre mauvais si non traité (25-30% d’amputation à 1an)
• Espérance de vie limitée : mortalité à 1 an = 25%