Métallurgie Flashcards Preview

Technique Polymères > Métallurgie > Flashcards

Flashcards in Métallurgie Deck (45):
1

  • Propriétés récherchées (Métaux) ?
  • Solutions

"Elles sont pensées à la conception"

  • Résistance Mécanique
  • Mise en forme
    • Fonte
    • Usinage
  • Mémoire de forme : Transformation Martensitique
    • Proportion dans les alliages
  • Résistance à la corrosion
    • ​Alliages
  • Résistance à la fatigue : Résistance aux forces de cisaillement
  • Intégration : Ostéointégration, Ostéoconduction
  • Ferromagnétisme
    • Jeu sur la maille / agencement

2

Structure cristalline des métaux purs - Définition

Mode d'empilement où les atomes ont une compacité maximale.

3

Coordinence :

  • Diminutif
  • Définition

  • Noté Nc
  • Nombre de plus proches voisins à égale distance d’un atome donné

A image thumb
4

  • Structure ?
  • Coordinence ?

Q image thumb

  • Cubique Face Centrée
  • 3*4 Atomes = 12

A image thumb
5

Nommer :

  • R
  • a

Q image thumb

  • R = Rayon de l'atome
  • a = Paramêtre de Maille

6

Formule du volume d'un cube ? (a = 2*R)

Q image thumb

a3 = 8*R3

7

Volume d'une sphère ?

V = (4/3)*πR3

8

  • Structure
  • Coordinence (Nc)
  • Paramètre de Maille (a)
  • Atomes dans la Maille (n)
  • Compacité

(R = Rayon d'un Atome)

Q image thumb

  • Cubique Centrée
  • Nc = 8
  • a = 4R/√ 3
  • n = 8 * 1/8 + 1 = 2 Atomes dans la Maille
  • Compacité = 68%

9

Compacité ?

  • Volume occupé par tous les atomes / Volume de la maille 
  • 1 - Compacité = % de vide

10

  • Structure ?
  • Coordinence (Nc)
  • Paramètre de Maille (a)
  • Atomes dans la Maille (n)
  • Compacité

(R = Rayon d'un Atome)

Q image thumb

  • Cubique face centrée
  • Nc = 3*4 = 12
  • a = 4R/√ 2
  • n = 8 * 1/8 + 6 * 1/2 = 4 Atomes dans la Maille
  • Compacité = 74%

11

  • Structure ?
  • Coordinence (Nc)
  • Atomes dans la Maille (n)
  • Compacité

(R = Rayon d'un Atome)

Q image thumb

  • Hexagonale compacte
  • Nc = 12
  • n = 12 * 1/6 + 3 + 2 * 1/2 = 6
  • Compacité = 74%

A image thumb
12

Types d'alliages métalliques ?

  •  
  •  
  •  
  •  

  • Solutions solides de substitution primaire
  • Solutions solides de substitution secondaire ou itermédiaire
  • Solutions solides d'insertion
  • Composés définis

13

Alliage : Composés définis ? Exemples ?

Il se différentie des autres alliages par des interactions de type ioniques et covalentes entre les atomes.

  • Cémentite (Fe3C)
  • Nitrures (Fe4N)

14

Alliages : Solutions solides d'insertion ?

 

Malgré la grande compacité, il y a des vides entre les les atomes, il y a donc une place pour de petits atomes comme l'hydrogène, l'oxygène, le carbone et l'azote qui jouent un rôle dans les aciers par exemples

A image thumb
15

Alliages : Solutions solides de substitution primaire ?

Si les rayons atomiques des deux métaux (A et B) sont peu différents, (> 15% selon la règle de Hume-Rothery) les atomes du métal B remplacent les atomes de A sur son propre réseau. Si les réseaux sont identiques, la substitution peut être totale : Il y a soubilité mutuelle complète.

16

Alliages : Solutions solides de substitution secondaire ou intermédiaire ?

Le réseau cristallin est différent de celui de A ou B et leur domaine d'existence a une valeur précéise correspondant à une stoechiométrie de type AB; AB2; A3B2; Etc...

17

Représentation de la courbe de refroidissement d'un métal pur.

  • Transition de phase = Stagnation de la température lors du passage d'un état à l'autre

A image thumb
18

Représentation de la courbe de refroidissement d'un alliage.

  • Transition de phase dans un "Interval de solidification"

A image thumb
19

  • Mesure d'une courbe de refroidissement ?
  • Intéret ?

  • Thermocouple (Analyse thermique simple) ou Analyse thermique différentielle
  • Création du diagramme de phase

20

Diagramme de Phase

  • Définition
  • Construction
  • Ordonnée ? Abscisse ?

  • Un diagramme de phase est une expression utilisée en thermodynamique. Elle indique une représentation graphique, généralement à deux ou trois dimensions, représentant les domaines de l’état physique d’un système (corps pur ou mélange de corps purs), en fonction de variables, choisies pour facilité la compréhension des phénomènes utilisés. 
  • Nécessite des courbes de refroidissement
    • Analyse thermique simple : Thermocouple
    • Analyse thermique différentielle
  • Ordonnée = Température de variation d'état relevés par l'analyse thermique
  • Abscisse = Ratios des métaux contenus dans l'alliage

A image thumb
21

Règle des Bras Levier

  • % Phase Liquide
    • % A Liquide
    • % B Liquide
  • % Phase Solide
    • % A Solide
    • % B Solide
  • Vers le Liquide ?
  • Vers le Solide ?

Q image thumb

  • % Phase Liquide = BC / AC
  • % Phase Solide = AB / AC

A image thumb
22

Règles de Hume-Rothery - Définition ?

  •  
  •  
  •  
  •  

Conditions de base pour obtenir un alliagehomogène avec solubilité totale à l'état solide (c'est-à-dire une solution solide)

  • Différence de rayon atomique < 15 %
  • Structures cristallines identiques
  • Valences égales
  • électro-négativités semblables

23

Nommer cet élément

Q image thumb

Liquidus

A image thumb
24

Nommer cet élément

Q image thumb

Solidus

A image thumb
25

  • 50% Cu / 50% Ni
  • T° Solidus < T° < T° Liquidus
    • Type de materiau ?
    • Composition phase(s) ?
    • Fraction de phase(s) ?

 

  • T° < T° Solidus : Etat ?

  • Materiau Biphasé

 

  • Liquide à la composition A
  • Solide à la composition B

 

  • Règle des bras de levier
    • Fraction liquide = CB/AB
    • Fraction solide = AC/AB

 

  • T° < T° Solidus : Matériau complétement solide

A image thumb
26

Eutectique

  • Définition ?
  • Exemples ?

  • Un Eutectique est un mélange de deux corps purs qui fond et se solidifie à température constante, contrairement aux mélanges habituels. Il se comporte en fait comme un corps pur du point de vue de la fusion. Ce point correspond également à la température minimale du mélange en phase liquide.
  • Eutectique NaCl-eau (fusions respectives : 801°C / 0°C) 

A image thumb
27

Nommer ces éléments :

  • B
  • C
  • E
  • K

Donner la compositions de ces phases :

  • A
  • D
  • F
  • G
  • H
  • I
  • J
  •  

Q image thumb

  • Structures cristallines identifiées par des caractères grecs (Cubique centré, cubique face centrée...)

    • α

    • β

    • ...

 

A image thumb
28

Identifier les points Ae, E et Be ?

(Diagramme de phase Pb-Sn)

Q image thumb

  • Ae = Limite de solubilité maximale en Sn dans α
  • E = Eutectique
  • Be = Limite de solubilité maximale en Pb dans β

29

Identifier ces courbes ?

Q image thumb

Transus

30

  • Que ce passe t'il dans ces trois zones ?

Q image thumb

  • Solubilité dans la zone bleu et la zone rouge
  • Précipitation dans la zone centrale

31

  • X < Xae
    1. T Solidus < T < T Liquidus ?
    2. T Transus < T < T Solidus ?
    3. T < T Transus ?

Q image thumb

  • X < Xae
    1. T Solidus < T < T Liquidus ? Solidification α
    2. T Transus < T < T Solidus ? Monophase α
    3. T < T Transus ? Précipitation β

32

  • X = Xe
  • T° = T° eut
    • Que ce passe t'il ?
    • Fractions ?

Q image thumb

  • Apparition d'une structure eutectique α + β
  • F αeut = EBe / AeBe
  • F βeut = AeE / AeBe

A image thumb
33

  • XAe < X
  • T° eut < T°
  • T° = T° eut
  • Passage sous la T° eut ?
  • Zones A, B, C, D ?

Q image thumb

  • Zone Hypoeutectique
    1. Solidification α
    2. Structure eutectique α + β
  • Transformation Eutectique
  • Zones : α + β
    • Zone A = ProEutectique
      • ​Formes Cristallines
    • Zone B et C = Eutectique
      • ​Forme cristallines + Eutectique de composition moyenne XE
    • Zone D = HyperEutectique
      • ​Formes Cristallines

34

Composition point B ?

Q image thumb

  • Zone α(Pb + SN) + Eutectide (α(Pb + SN) + β(Pb + SN))
    • AC = 0,73 - 0,15 = 0,58
    • BC = 0,73 - 0,40 = 0,33
    • AeBe = 0,93 - 0,25 = 0,68
    • EBe = 0,93 - 0,73 = 0,20
  • Fractions
    • αPb = BC / AC = (0,33 / 0,58)*100 = 56 %
      • A = 0,15 = 15% SN / 85% Pb
    • Eutectide = 1 - 56% = 0,44%
      • (EBe / AeBe)*100 = 29,4% αPb
        • Pb = 75%
        • SN = 25% (Ae)
      • 1 - (EBe / AeBe)*100 = 70,6% βSN
        • Pb = 7%
        • SN = 93% (Be)

A noter :

  1. En HypoEutectide = α
  2. Eutectide
    • Avant = α + E (Comme c'est le cas ici)
    • Après β + E
  3. En HyperEutectide = β

A image thumb
35

Eutectique, résistance mécanique et ostéointégration ?

Avec l'os on cherche une résistance mécanique proche pour une meilleure intégration.

Trop proche de l'eutectique  on aura une trop forte résistance et donc une mauvaise intégration tissulaire.

36

Acier :

  • Composition ? Variantes en fonction des proportions ?
  • Propriété du fer ?

  • Fer et Carbonne
    • C < 2,1 % = Acier
      • C < 0,022% = Acier extra-doux
      • 0,022% < C < 0,77% = Acier Hypoeutectoide (Le plus malléable)
      • C = 0,77% = Acier Eutectoide (Perlite)
      • 0,77% < C < 2,11% = Acier Hypereutectoide (Le plus résistant)
    • C > 2,1 % = Fonte

On parle matériau fortement allié quand au moins un élément d'addition de l'alliage dépasse les 5%.

  • Le Fer comptes trois mailles cristallines différentes donc sous tend des propriétés ferromagnétiques différentes.
    • Jusqu'à 912°C : Fer α = Ferrite (Structure cubique centrée)
    • 912°C à 1394°C : Fer γ = Austénite (Structure cubique faces centrées)
    • 1394°C à 1538°C : Fer δ = Ferrite δ (Structure cubique centrée)

A image thumb
37

Différentes classes d'aciers :

  •  
  •  
  •  
  •  

  • Aciers non alliés classiques
    • Construction, Usinage, Pliage
      • Nomenclature
        • X = Classe de l'Acier
        • iii = Valeur limite élastique en MégaPascal
  • Aciers non alliés spéciaux (classe C)

    • Usages définits (Ressors, forets, etc...)

    • Nomenclature :

      • Teneur en carbonne *100

      • Lettre C (Classe de l'acier

  • Aciers faiblements alliés

    • Aucun élément d'adition ne dépasse 5% en masse

    • Haute résistance mécanique

    • Nomenclature

      • Taux de carbone *100

      • Eléments ajoutés avec en premier le plus présent

      • Teneur de cet élément *4

  • Aciers fortement alliés
    • Au moins un élément d'addition dépasse 5%
    • Très haute résistance thérmique ou mécanique (Aéronautique)
    • Nomenclature
      • X
      • Taux de carbonne *100
      • Elément d'alliage
      • % * Facteur

38

Aciers - DMIs : Elements d'ajouts et rôles ?

  •  
  •  
  •  
  •  

  • Molybdène
    • Rôle dans la résistance à la corrosion par piqure pour une teneur supérieur à 2%
  • Chrome
    • Rôle dans la formation d'une couche mince d'oxyde de chrome en contact avec l'air (couche de passivation) pour des taux supérieur à 12%
  • Nickel
    • Rôle dans les performances mécaniques des aciers pour des teneurs entre 10 et 14%
  • Nitruration
    • Augmentation de la dureté des aciers

39

Aciers utilisés comme DMI

  • Norme ?
  • Exemples ?

  • ISO 58832
  • 316L, M30NW

A image thumb
40

Corrosion :

  • Définition
  • Test pour vérifier la corrosion ?
  • Classification
    •  
    •  
    •  

  • Altération d'un matériau par réaction avec un oxydant
    • Uniforme = Changement de coloration
    • Localisée = Fragilisation microscopique ou macroscopique
  • Test par oxydation ou en faisant passer un courant (Passage de courant = Production e- = Corrosion)
  • Classification
    • Corrosion chimique
      • Gaz (CO2, SO2...)
      • Liquide (Hg)
    • Corrosion electrochimique = Corrosion des métaux au contact d’une solution aqueuse contenant un électrolyte dissous et de ce fait conducteur de l’électricité. Des électrons libres prennent part au processus de cette corrosion humide avec laquelle nous sommes le plus souvent confrontés. 

A image thumb
41

  • Protection Cathodique
  • Corrosion galvanique

  • Anode = Oxydation = Dissolution

Cathode = Réduction

 

Dans la protection cathodique de l’acier ou de métaux ferreux (par exemple sur les coques de bateaux et arbres d'hélice, piscine en acier galvanise,...), le zinc est souvent choisi pour son électropositivité (Zn2+), sa facilité de moulage et sa bonne réactivité en milieu agressif (chlore). 

 

  • La corrosion galvanique (Corrosion localisée macroscopique) se produit à chaque fois que deux (ou plusieurs) métaux de natures différentes sont couplés et placés dans une même solution. Il s’établit entre eux une différence de potentiel. Dans ces conditions, le métal ayant le potentiel le plus électronégatif deviendra l’anode et se corrodera, alors que le métal le plus électropositif deviendra la cathode. 

42

Corrosion bactérienne

Les micro-organismes (bactéries et champignons) peuvent intervenir dans le processus électrochimique de la corrosion métallique de diverses façons. 

  • La vitesse de corrosion est influencée par le pH et le degré d'aération (Paramètres que peuvent modifier les bactéries)

43

Couche de passivation

La passivation ou passivité représente un état des métaux ou des alliages dans lequel leur vitesse de corrosion est notablement ralentie par la présence d'un film passif naturel ou artificiel, par rapport à ce qu'elle serait en l'absence de ce film.

A image thumb
44

Corrosion par frottement ?

La corrosion par frottement (Localisée Macroscopique) provoque une abrasion qui va entrainer l’arrachement de la couche de passivation en certains points. Sur ces points, la corrosion repart et est même accélérée à cause d’un rapport d’aires défavorable. 

45

Corrosion d'un point de vue atomique ?

A image thumb