Théorie et généralité sur les céramiques Flashcards Preview

Technique Polymères > Théorie et généralité sur les céramiques > Flashcards

Flashcards in Théorie et généralité sur les céramiques Deck (15):
1

Caractéristiques de la céramique ?

  •  
  •  

Fonctions de la céramique ?

  • Inorganique
  • Non Métallique
  • Fonction : Supporter les contraintes dans des environnements corrosifs ou oxydants et/ou à T° élevée

2

Types de matériaux ?

  •  
  •  
  •  
  •  

  • Oxydes
  • Carbures
  • Nitrures
  • Bromures

A image thumb
3

Application des céramiques ?

  •  
  •  
  •  
  •  

  • Mécanique : Résistance à l'usure et à l'impact
  • Miroir de téléscope spatial (Carbure de Silicium)
  • Application thermomécanique : Stabilité thermique (Coupe, Forrage, Echangeur Thermique)
  • Moteurs

4

Comportement mécanique des céramiques ?

Acier Vs Céramique ?

  • Faible énergie de rupture.
  • Acier  : Zone élastique réversible → Zone plastique irréversible
    • Risque de rupture dans la zone plastique irréversible.
    • Pas de zone plastique dans la céramique donc rupture sous contrainte plus faible
  • Vulnérabilité de la céramique en déformation imposée et non en effort imposé.

A image thumb
5

Module élastique ?

Le module de Young ou module d’élasticité (longitudinale) ou encore module de traction est la constante qui relie la contrainte de traction (ou de compression) et le début de la déformation d'un matériau élastique isotrope.

σ = E * ΔL / L0

  • σ = Contrainte
  • E = Module de Young
  • ΔL / L0 = Allongement relatif

A image thumb
6

Fragilité des céramiques :

  • Ductilité ?
  • Von Mises ?
  • Défauts ?
    •  
    •  
    •  
    •  

  • Ductilité : Existence de plans de glissements permettant une dislocation pour relacher les contraintes (N = Nombre de plans de glissements)
    • Dislocation : Mouvement de défauts d’empilement atomiques linéaires (C'est l'origine de la ductilité des métaux)
    • En résistance des matériaux, la ductilité désigne la capacité d'un matériau à se déformer plastiquement sans se rompre. La rupture se fait lorsqu'un défaut (fissure ou cavité), induit par la déformation plastique, devient critique et se propage.
  • Von Mises = Ductilité si N ≥ 5
    • ​Céramique 2 < N < 5
    • Verre N = 0
  • Défauts
    • ​Porosité
    • Microfissure
    • Joint de grain
    • Ecaillage

A image thumb
7

Céramique et résistance à la rupture ?

  • Facteurs d'influence ?
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Sensibilité aux sollicitations ?

On va avoir, lors de la rupture, la formation d'un défaut qui va se propager.

Vitesse de propagation des fissures limitée par la vitesse du son dans le matériau (propagation d’une onde dans un milieu élastique) 

On parle de contrainte à la rupture σR, ce n'est pas une propriété intrinsèque au materiau

  • Nature des défauts
  • Taille des défauts
  • Géométrie des défauts
  • Localisation et orientation des défauts

Forte résistance à la pression mais forte sensibilité à la traction et à la flexion.

A image thumb
8

Ténacité ?

Propriété intrinsèque au matériau.

Il s'agit de l'énergie que doit fournir la fissure pour progresser (pour casser les liaisons).

9

Rupture différée ?

  • Fissuration sous-critique et fatigue des céramiques

  • Croissance lente des fissures

    • Présence d'eau qui vient casser les liaisons

A image thumb
10

Etapes de fabrication d'une céramique technique :

  1.  
  2.  
  3.  
  4.  

 

  1. Mise en forme
    1. Mouillage de poudre (Oxyde...) → Barbotine
    2. Coulage dans un moule plastique absorbant l'eau
    3. Compression = Sechage de la barbotine par pressage
  2. Séchage / Déliantage : Extraction du liant
  3. Frittage : Agglutination par chauffage
    • Sans pression sous air
    • Pression uniaxiale
    • Pression isostatique
    • Sans pression sous atmosphère contrôlée
  4. Réctification / Usinage

 

D'autres "Mise en formes sont possibles"

  • Extrusion
  • Injection de pate dans un moule
  • Coulage en bande : Création d'un film (< 1,5 mm)
  • Fabrication de fibres pour la confaction de tissus en céramique
  • Couche mince : Dépot céramique (< 1 μm) sur une surface non céramique (Passage par une phase gazeuse)
  • Couche épaisse : Pour la protection termique

 

Il est possible de fabriquer des objets couche par couche (3D) par μ-Stéréolithographie

  • Couche de 20 à 100 μm
  • Rapide
  • Fabrication de petits objets de forme complexe

11

μ-Stéréolithographie ?

Il est possible de fabriquer des objets couche par couche (3D) par μ-Stéréolithographie

  • Couche de 20 à 100 μm
  • Rapide
  • Fabrication de petits objets de forme complexe

12

Rôle des biocéramiques ?

  •  
  •  
  •  

  • Diagnostic
  • Traitement et thérapie
  • Remplacement ou réparation d'organes

13

Biocéramique :

  • Propriété → Rôle
    • Exemples (si possible)

 

  • Inerte → Rôle mécanique
    • Carbone vitreux
    • Diamant
    • Alumine (Orthopédie)
    • Zircome
  • Résorbable → Comblement
  • Bioréactif → Liaison biomécanique (HAP)

14

Complications biocéramiques / Implants ?

  •  
  •  
  •  

  • Ostéolyse : Cupule en téflon
  • Rupture : Tête en céramique, tige métallique
  • Débris d'usure : Réaction inflammatoire

15

Zircone

  • Propriétés
    •  
    •  
    •  
    •  
  • Agencements cristallographiques
  • Intérêt
  • Autre méthode de renforcement

  • Propriétés
    • Résistance à la flexion
    • Ténacité à la corrosion
    • Non Coloré
    • Déstabilisation sous l'action de l'eau (Zircone + Oxyde de Cerium pour stabiliser)
  • Trois agencements en fonction de la température
    • T° de fusion 2700°C
    • Monoclinique (T° Ambiante) < Quadratique < Cubique
  • Zircone + Stabilisant (Oxyde de Cerium) = Forme Quadratique stable à T° ambiante
    • Fissure → Passage en forme Monoclinique → Dilatation et fermeture de la fissure
  • Lorsqu'une fissure rencontre un grain monoclinique maclé → Création d'un réseau de microfissures qui épuise l'énergie de la fissure principale qui ne peut plus avancer.