MGO + Glossaire des acronymes +Tableau << lire le code danger >> Flashcards Preview

NRBC Ea2 > MGO + Glossaire des acronymes +Tableau << lire le code danger >> > Flashcards

Flashcards in MGO + Glossaire des acronymes +Tableau << lire le code danger >> Deck (35):
1

Marche générale des opérations à caractère technologique générique (MGO NRBC).

La marche générale des opérations se résume, de manière générique, aux 10 étapes suivantes :

1. Mesures immédiates de sauvegarde.

2. Recherche du renseignement.

3. Protection du personnel.

4. Détection d’alerte.

5. Balisage du périmètre de sécurité.

6. Prélèvements.

7. Réduction ou suppression de la cause.

8. Gestion des déchets.

9. Décontamination / désinfection.

10. Remise en condition du personnel et du matériel.

Les quatre premières étapes MGO NRBC sont de la responsabilité des chefs d’agrès ou de garde.

 

2

 

Marche générale des opérations à caractère technologique générique (MGO NRBC).

 

 

Ces étapes sont déroulées :

Dans la totalité, même s’il peut exister des interventions pendant lesquelles il n’y a, par exemple, aucun prélèvement à effectuer ;

- De manière chronologique, même si certaines étapes peuvent être effectuées concomitamment (balisage et prélèvements, par des équipes différentes) ou certaines d’entre elles doivent être réalisées en permanence (recherche du renseignement) ;

- Avec discernement et intelligence de situation, avec souplesse et capacité d’adaptation, par exemple sur le niveau de protection du personnel qui doit être adapté plutôt que toujours maximaliste.

3

Quels étapes sont sous la résponsabilité du chef de garde ou du 1er CA?

1. Mesures immédiates de sauvegarde

2. Recherche du renseignement

3. Protection du personnel

4. Détection d’alerte :

4

Expliquer l'étape 1 de la MGO NRBC

1. Mesures immédiates de sauvegarde :

But : elles visent à protéger la population


- Soustraire les victimes du danger immédiat. (sauvetage)

- Mettre en sécurité et évacuer la population potentiellement soumise aux effets des risques (il s’agit des actions ‘mise en sécurité’ et ‘évacuation’, au sens du ROFSIS).

- Créer un périmètre de sécurité immédiat a priori.

5

Expliquer l'étape 2 de la MGO NRBC

2 Recherche du renseignement

BUT: recueillir un maximum de renseignements 

- Nature du ou des produits en cause 

* caractéristiques, quantité en jeu, dangers.

- Circonstances de l’événement, qu’il soit incident ou accident (situation initiale).

- Prendre en charge d’éventuelles ou de potentielles victimes (si non apparentes d’emblée).

- Se faire communiquer les relevés de mesures effectuées par l’entreprise avant l’arrivée.


- Se faire préciser les mesures déjà prise par l’entreprise.

- Exploiter les mesures définies dans les plans de secours

- Demander un point micro-météo du lieu de l’intervention.

6

Expliquer l'étape 3 de la MGO NRBC

Protection du personnel :

BUT : il s’agit d’engager le personnel en sécurité :

- Engager les sauveteurs avec un maximum de sécurité, notamment en contrôlant le caractère explosif de l’atmosphère et des espaces clos.


- Engager le minimum de personnel (en binôme, à vue)

.
- Constituer une équipe de sécurité et une réserve d’air.


- Porter les EPI du personnel non spécialisé : TDF + ARI.


- Porter le dosimètre opérationnel en cas de suspicion de présence de matière radioactive.

7

Expliquer l'étape 4 de la MGO NRBC

Détection d’alerte :

BUT : il s’agit de préciser le risque, autant que faire se peut :

- Mettre en oeuvre les appareils de détection de substances chimiques dangereuses présents dans les engins du détachement sur les lieux.


- Demander les renforts adaptés, en fonction des résultats et des éléments d’analyse.


- Fixer un point de regroupement des renforts ; veiller à ce que la zone de déploiement initial (ZDI) ne soit pas exposée aux effets d’un nuage toxique.

8

Pour info...

Remarques génériques.
- Ces étapes seront ensuite prolongées par les intervenants spécialisés ; la 4e étape, notamment, est reprise par eux au titre de la confirmation de la détection alerte.
- Les renseignements doivent être partagées avec eux ; il importe donc aux chefs d’agrès ou de garde de noter les renseignements transmis verbalement par un requérant, d’écrire le résultat des mesures des appareils.

9

Lire le code danger

 

1

explosif

10

code danger

 

2

gaz

11

Lire le code danger

 

3

liquide inflammable

12

Lire le code danger

 

4

solide infammable

13

Lire le code danger

 

5

comburant

14

Lire le code danger

 

 

6

toxique

15

Lire le code danger

 

7

radioactif

16

Lire le code danger

 

 

8

corrosif

17

Lire le code danger

 

 

9

Divers

18

Lire le code danger

 

 

 

X

eau et mousse interdites

19

3E

Élément d’Évaluation et d’Expertise de la CMIB = VL NRBC BSPP + VL V + VL M.

20

AP2C

Appareil Portatif de Contrôle de Contamination (en dotation dans le VLR OGC)

21

BLEVE

(angl.) : Boiling Liquid Expending Vapor Explosion.
explosion de vapeurs en expansion d’un liquide en ébullition.

22

BCD

Berce Chaîne de Décontamination mais appelée et signalisée comme « Unité Mobile de Décontamination » ; élément constitutif principal de la CHDE.

23

CHDE

CHaîne de DEcontamination avec 1 CHDE = 1 BCD + 1 PS + 1 F + VL DECONTA

24

MCPJ

Médecin-chef Plan Jaune

25

ppm

partie pour million

26

PRI

Point de Regroupement des Impliqués

27

PRV

Point de Regroupement des Victimes

28

UVCE

angl.) : Unconfined Vapor Cloud Explosion.
explosion d’un nuage de vapeurs non confinées

29

VAL NRBC

Véhicule d’Appui Logistique NRBC.

30

VLD

Véhicule de Liaison (radio) de l’officier de garde Décontamination. Élément constitutif de la CHDE.

31

VRCH

Véhicule Radiologique Chimique. Engin porteur de deux cellules fonctionnelles : CIC et CRR. C’est à l’intervention à caractère technologique le pion de base qu’est le PS à l’incendie.

32

VL NRBC BSPP

Véhicule de Liaison (radio) de l’officier de garde NRBC de niveau Brigade. Élément constitutif de l’élément d’évaluation et d’expertise de la CMIB.

33

VL NRBC GPT

Véhicule de Liaison (radio) de l’officier de garde NRBC de niveau Groupement ; aussi appelé selon le cas : chef de CMIC, chef de CMIB ou chef de CMIR. Élément de commandement de ces détachements d’intervention technologique.

34

VL V

Véhicule de Liaison (radio) de l’officier vétérinaire de garde. Élément constitutif de l’élément d’évaluation et d’expertise de la CMIB.

35

VL M

Véhicule de Liaison (radio) du directeur des secours Médicaux de garde. Élément constitutif de l’élément d’évaluation et d’expertise de la CMIB.