Otite Infectieuse Flashcards Preview

ORL > Otite Infectieuse > Flashcards

Flashcards in Otite Infectieuse Deck (19):
0

Description de l'otite diffuse externe


-Définition: dermo-épidermite aiguë du conduit auditif externe / pavillon
-Epidémiologie: otite banale et fréquente / 1ère cause d’otodynie chez l’adulte
-Facteurs favorisants: saison estivale (baignades) / traumatismes (coton-tige ++)
-Germes: staphylocoques (aureus ; epidermidis) / pseudomonas aeruginosa

1

Quels sont les signes fonctionnels de l'OED?

-otalgie++++ intense, insomniant, augmenté la traction du tragus
Signes associes: pas de fièvre, parfois hypoacousie, acouphene, ADP

2

Examen orthoscopique de l'OED


!! Bilatéral et comparatif (PMZ)
Douleur à l’introduction du spéculum / otorrhée blanchâtre (50%)
CAE inflammatoire et oedématié / Tympan normal mais peu visible

3

Examen complémentaires de l'OED?


!! AUCUN: le diagnostic est clinique

4

Traitement de l'OED

-Prise en charge: en ambulatoire
-Education/MHD: éviter les baignades / coton-tige
-Tt symptomatique
Tt local: nettoyage du CAE par aspiration +/- mousse (pop-oto-wick)
Antalgique: paracétamol 60mg/kg/J (enfant) ou 3x1g PO (adulte)
-Antibiothérapie locale
Gouttes auriculaires: FQ: ofloxacine (Oflocet®) / 2x/j pendant 1S
Chez l’adulte: discuter corticoïde local associé (dexaméthasone)
-Surveillance
Clinique: consultation de contrôle que si persistance de l’otalgie ou si fièvre

5

Définir l'otite maligne externe


Définition: infection grave du conduit auditif externe
Etiologie: pseudomonas aeruginosa (BGN pyocyanique)

6

Quel est le terrain d'une otite maligne externe?


Sujet âgé diabétique mal équilibré +++ (90%) / immunodéprimé

7

Signes fonctionnels de l'otite maligne externe


Otalgie: progressive (discrète puis intense) / !! inconstante
Fièvre: intensité variable

8

Que retrouve t'on à l'examen physique d'une otite maligne externe


Douleur à la palpation du tragus et à la mobilisation du pavillon (pathognomonique)
Weber non latéralisé

9

Examen otoscopique de l otite maligne externe

Examen otoscopique
!! Bilatéral et comparatif (PMZ)
Sténose du CAE constante (inflammation + tissu de granulation)
Otorrhée: verdâtre et fétide (caractéristique du pseudomonas ++)

10

Quels sont les examens complémentaires devant une otite maligne externe?

-Pour diagnostic positif
Prélèvement local: ex. bactério à la recherche du pseudomonas
-Pour évaluation du retentissement
Bilan biologique : NFS / VS-CRP / !! glycémie (recherche diabète)
Bilan d’extension: TDM du rocher et base du crâne systématique +++ / IRM

11

Quels sont les complication de l'otite maligne externe?

-Evolution naturelle
Evolution stéréotypée: effraction puis cellulite du CAE puis ostéite
A terme: risque = ostéomyélite de la base du crâne +++
Complications (au stade d’ostéomyélite)
Complications neuro-méningées: méningite / TVC septique / abcès cérébral
Atteintes des nerfs crâniens: PF périphérique / hypoesthésie de la face (V)

12

Traitement de l'otite maligne externe


-Mise en condition
Hospitalisation / en urgence / en ORL / pose VVP
!! Diabète: arrêt ADO et insulinothérapie en IVSE (PMZ)
-Antibiothérapie
tri-ABT parentérale probabiliste en urgence
C3G anti-pseudomonas: ceftazidime (Fortum®)
Aminoside anti-pseudomonas: amikacine (Amiklin®)
Fluoroquinolone: ofloxacine (Oflocet®)
Puis relais: ofloxacine seule PO pour une durée totale ≥ 8S
-Tt symptomatique: antalgique: paracétamol 4x1g/J IV ou PO
-Tt chirurgical: à discuter si ostéomyélite de la base du crâne
-Surveillance: clinique (fièvre / tolérance) et paraclinique (NFS-CRP)

13

Pseudomonas aeruginosa

-Pseudomonas aeruginosa, autrement connu sous le nom de bacille pyocyanique, bacille du pus bleu ou pyo,est une bactérie gram-négative .
Très résistante, elle est — avec d'autres bactéries à gram-négatif — de plus en plus souvent responsable d'infections nosocomiales. C'est l'une des bactéries les plus difficiles à traiter cliniquement. Le taux de mortalité atteint 50 % chez les patients vulnérables (immunodéprimés).
Pseudomonas aeruginosa est résistant à un grand nombre d'antibiotiques. Il ne faut donc jamais les traiter en monothérapie. Les antibiotiques actifs contre P. aeruginosa sont les carbapénèmes, certaines fluoroquinolones (la ciprofloxacine à forte dose en est un exemple) ainsi que les certaines céphalosporines de troisième génération (par exemple la ceftazidime)





14

Otomycose externe


Généralités
Définition: infection mycosique du CAE
Facteurs favorisants: dermatose (eczéma ++) / ABT récente
Germes: aspergillus / candida albicans

15

Signes clinique de l'otomycose externe

Signes fonctionnels: mime un tableau d’otite externe diffuse
Otalgies intenses +/- hypoacousie / pas de fièvre
Prurit de l’oreille très évocateur

16

Que voit on à l'otoscope ds l'otomycose externe?

Examen otoscopique
Filaments blanchâtres cotonneux +++
Aspect typique en « papier buvard »
Parfois: tâches noirâtres (« charbonneuses »)

17

Quelle est la complication à redouter dvt une otomycose externe?


Otomycose externe maligne
en cas de co-infection aspergillus + pseudomonas
tableau similaire à une otite externe maligne en moins bruyant

18

Comment traite t on l'otomycose externe?


Mise en condition: Tt ambulatoire hors complication
Antifongique local: en association avec ABT + corticoïdes (Auricularum®)
Tt symptomatique: nettoyage du CAE par aspiration / antalgiques PO
Surveillance: clinique uniquement