Pathologie 3 - Inflammation et réparation Flashcards Preview

MED-1201 - SF2/Examen1 > Pathologie 3 - Inflammation et réparation > Flashcards

Flashcards in Pathologie 3 - Inflammation et réparation Deck (217)
Loading flashcards...
1

Quelles sont les 5 étapes de l'inflammation ?

1. Déclenchée par une agression reconnue par des cellules sentinelles dans les tissus

2. Recrutement local de leucocytes et de protéines plasmatiques à partir du sang

3. Activation des leucocytes/protéines pour détruire et éliminer ensemble l'agresseur.

4. La réaction prend fin de façon contrôlée

5. Le tissu est réparé

2

Parmi les énoncés suivants, lequel ou lesquels sont vrais ?

a. L'inflammation survient dans les tissu vascularisés.

b. Les macrophages et les neutrophiles sont les principaux agents impliqués dans l'inflammation aigue.

c. En inflammation aigue, le dommage cellulaire est souvent léger.

d. Les signes d'inflammation sont autant proémiments en contexte aigu que chronique.

a et c dont vrais

 

b : Neutrophiles seulement

d : Plus proéminents en aigu

3

Quels sont les 5 signes de l'inflammation ?

1. Rougeur

2. Chaleur

3. Gonflement

4. Douleur

5. Perte de fonction

4

A. Quels sont les 4 stimulis inflammatoires ?

B. Parmi ces stimulis, lequel est le plus fréquent ?

A.

1. Infections

2. Nécrose tissulaire

3. Corps étrangers

4. Réactions immunitaires

B. Infection

5

Quels sont les 2 changements vasculaires observés dans la réaction inflammatoire aigue ?

1. Vasodiltation

2. Augmentation de la perméabilité des vaisseaux

6

Qu'est-ce qui distingue un transsudat d'un exsudat ?

Le transsudat est pauvre en protéine et en cellules inflammatoires, contrairement à l'exsudat.

7

A. Quels sont les 2 mécanismes qui sont repsonsables de l'augmentation de la perméabilité vasculaire dans l'inflammation ?

B. Parmi ces 2 mécanismes, lequel est le plus fréquent ?

A.

1. Rétraction des cellules endothéliales

2. Dommage direct à l'endothélium

B. Rétraction des cellules endothéliales

8

En cas de réaction intense, est-ce que la concentration plasmatique de neutrophiles est suffisante ? Explique.

Non. Il y a donc des précurseurs dans la moelle osseuse qui produisent d'autres neutrophiles dans la circulation sanguine. Cela va donc augmenter le nombre de globules blancs dans le sang (leucocytose).

9

Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai ?

a. Les neutrophiles survivent environ 7 jours dans les tissus.

b. Lorsque les neutrophiles meurent par apoptose, ils libèrent des enzymes servant à tuer les bactéries. Ces enzymes n'aident cependant pas à dégrader les tissus endommagés.

c. Les macrophages ont une durée de vie inférieure à celle des neutrophiles.

d. Les macrophages ont un pouvoir phagocytaire et bactéricide.

d est vrai

a : Quelques heures

b : Ils aident aussi à dégrader les tissu endommagés.

c : Supérieure

10

Combien de temps s'est écoulé entre le début d'un IM et la prise de la photo suivante ?

 

7 jours (on peut le voir par la présence importante de macrophages)

11

CLP :  La ________________ (1) favorise la margination et le roulement des leucocytes sur l’endothélium par l’intermédiaire de ____________ (2) (E pour endothéliales ou CD62E et P pour plaquettaires ou CD62P) et se liant à des glycoprotéines des ______________ (3).

1. Stase sanguine

2. Sélectines

3. Leucocytes

12

Vrai ou Faux. Normalement, les sélectines ne sont que peu ou pas présentes à la surface des cellules endothéliales.

Vrai

13

Vrai ou Faux. La ferme adhésion entre les leucocytes et les cellules endothéliales se produit grâce à l’interaction des sélectines des leucocytes et les molécules d’adhésion ICAM et VCAM des cellules endothéliales.

Faux. Des intégrines des leucocytes

14

Vrai ou Faux. Les intégrines et les sélectines se situent sur la membrane des leucocytes

Faux. Les intégrines sont sur les leucocytes, mais les sélectines sont sur les endothéliums vasculaires.

15

Vrai ou Faux. La migration trans-endothéliale (diapédèse) se produit grâce à une famille de molécules adhésives appelées ICAM.

Faux. PECAM-1

16

Vrai ou Faux. Dans le milieu vasculaire, les cellules inflammatoires migrent vers le site inflammatoire attirées par des substances dites «chimiotactiques». Ce phénomène s’appelle chimiotactisme ou chimiotaxie.

Faux. Dans le milieu extra-vasculaire

17

1. Donne un exemple de substance chimiotactiques endogène et exogène.

2. Nomme 2 fonctions des substances chimiotactiques.

1. Endogène : Chimiokines. Exogène : Micro-organismes

2. 

- Attirer les leucocytes vers le site de l'infection

- Activer les polynucléaires et favoriser leur activité de phagocytose

18

Quels sont les 7 composants de l'exsudat inflammatoire ?

1. Eau

2. Sels

3. Glucose

4. Oxygène

5. Immunoglobuline (anticorps)

6. Fibrine

7. Leucocytes

19

Quel est le rôle de l'eau/sels dans l'exsudat ?

Diluer/tamponner les toxines

20

Quel est le rôle du glucose/oxygène dans l'exsudat ?

Nourrir les leucocytes

21

Quel est le rôle de la fibrine dans l'exsudat ?

Emprisonner les bactéries et supporter les leucocytes

22

Quelles sont les 2 grandes classes de médiateurs chimiques impliqués dans l'inflammation aigue ?

1. Médiateurs locaux

2. Médiateurs systémiques

23

QSJ : Lieu de synthèse des médiateurs inflammatoires systémiques.

Foie

24

Quels sont les 3 principaux producteurs de médiateurs inflammatoires locaux ?

1. Macrophages

2. Cellules dendritiques

3. Mastocytes

25

Parmi les cellules suivantes, laquelle est la moins impliquée dans la synthèse des médiateurs inflammatoires locaux ?

1. Macrophages

2. Cellules dendritiques

3. Mastocytes

4. Neutrophiles

4. Neutrophiles

26

La production de médiateurs chimiques inflammatoires est stimulée par :

1. Les micro-organismes

2. Les tissus endommagés

3. Les médiateurs eux-mêmes

4. 1 et 2 seulement

5. Toutes ces réponses

5. Toutes ces réponses

27

Vrai ou Faux. Une médiateur inflammatoire peut inhiber ou activer la réponse inflammatoire.

Vrai

28

CLP : La durée de vie des médiateurs inflammatoire est __________ (1) et régulée vue leur ___________ (2).

1. Courte

2. Nocivité

29

Parmi les médiateurs inflammatoire suivants, lequel n'est pas un médiateur inflammatoire "synthétisés" ?

a. Histamine

b. Prostaglandines

c. Cytokines

d. NO

a. Histamine (médiateur inflammatoire préformé)

30

QSJ : Principale amine vasoactive et le principal médiateur chimique préformé.

Histamine

31

Quelles sont les 3 cellules qui peuvent libérer de l'histamine ?

1. Mastocytes

2. Basophiles

3. Plaquettes

32

Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai ?

a. La dégranulation de l'histamine peut être provoquée par le complément.

b. L'histamine est responsable d'une vasoconstriction et d'une augmentation de la perméabilité vasculaire.

c. La fibrine est soluble, contrairement au fibrinogène.

d. La plasmine résultant de l'activation du complément a un rôle fibrinolytique.

a est vrai

 

b : Vasodilatation

c : Fibrine est insoluble et fibrinogène est soluble

d : Activation des kinines

33

Le complément se compose de protéines plasmatiques qui une fois activées par 3 voies possibles (classique, alternative ou lectines) s’activent entre elles en cascade pour résulter en 4 processus distincts. Lesquels ?

1. Vasodiltation via l'activation des mastocytes

2. Recrutement des leucocytes

3. Destruction et phagocytose par les leucocytes

4. Formation du complexe d'attaque membranaire

34

QSJ : Responsable de la formation du complexe d'attaque membranaire.

Complément

35

Quels sont les 2 processus activés par le facteur de coagualation XII (de Hageman) ?

1. Cascade des kinines

2. Cascade de coagulation

36

Quels sont les 4 effets des bradykinines ?

1. Vasodilatation

2. Augmentation de la perméabilité vasculaire

3. Contraction des muscles lisses

4. Douleur

37

1. Dites les enzymes responsables de transformer l'acide arachidonique en :

a. Prostaglandines

b. Leucotriènes

c. Lipoxines

2. Parmi les enzymes mentionnées à la question 1, laquelle entraîne la formation d'une molécule qui inhibe le processus inflammatoire ?

1.

a. COX1 et COX2

b. 5-lipoxygénase

c. 12-lipoxygénase

2. 12-lipoxygénase

38

La formation des leucotriènes entraîne au niveau vasculaire une :

a. Vasodilatation

b. Augmentation de la perméabilité vasculaire

c. Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

b. Augmentation de la perméabilité vasculaire

39

La formation des prostaglandines entraîne au niveau vasculaire une :

a. Vasodilatation

b. Augmentation de la perméabilité vasculaire

c. Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

c. Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

40

De quelle façon les anti-inflammatoires stéroïdiens exercent-ils leur effet anti-inflammatoire ?

Ils inhibent la phospholipase, l'enzyme responsable de libérer l'acide arachidonique présent dans les membranes cellulaires en réponse à un stimulis.

41

CLP : Le facteur d'activation plaquettaire est produit par les _____________ (1), principalement les ______________ (2) et les _________________ (3).

1. Leucocytes

2. Basophiles

3. Mastocytes

42

Quels sont les 3 principaux effets du PAF ?

1. Agrégation/stimulation plaquettaire (PAS UN EFFET INFLAMMATOIRE)

2. Chimiotaxie et adhésion leucocytaire

3. Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

43

CLP : Les cytokines sont des __________ (1) produites par différents types de cellules (principalement les lymphocytes, les _______________ (2) et les __________________ (3)) qui initient et régulent les réactions immunitaires et inflammatoires en modulant les fonctions d’autres cellules.

1. Protéines

2. Macrophages

3. Cellules dendritiques

44

Quels sont les 2 principales cytokines ?

1. TNF

2. IL-1

45

Vrai ou Faux.  L’oxyde nitrique est produit par les neutrophiles et les cellules endothéliales.

Faux. Macrophages et cellules endothéliales

46

Vrai ou Faux. L'oxyde nitrique est un agent bactéricide.

Vrai

47

Quels sont les 2 cellules qui produisent les radicaux libres ?

1. Polynucléaires neutrophiles

2. Monocytes/macrophages

48

Quels sont les 2 cellules qui produisent les enzymes lysosomiales ?

1. Polynucléaires neutrophiles

2. Monocytes/macrophages

49

CLP : Les _____________, comme les amines vaso-actives peuvent initier la réponse inflammatoire.

Neuropeptides

50

CLP : Les neuropeptides, comme les __________________ peuvent initier la réponse inflammatoire.

Amines vaso-actives

51

CLP : Les neuropeptides, comme les amines vaso-actives peuvent initier la __________________.

Réponse inflammatoire

52

CLP : Les neuropeptides sont de petites protéines qui peuvent transmettre des signaux pour la ____________, pour la régulation du tonus vasculaire et de la perméabilité vasculaire.

Douleur

53

Parmi les énoncés suivants, lequel est faux ?

a. Les neuropeptides sont très présents dans les poumons et le TGI.

b. Les neuropeptides ne sont pas seulement produits par les nerfs sensitifs : ils sont aussi produits par certains leucocytes.

c. Les kinines sont produites par les hépatocytes et envoyées dans la circulation sanguine.

d. Le NO se comporte comme un agent pro-inflammatoire.

d et faux (diminue la réaction inflammatoire)

54

Vrai ou Faux. Les prostaglandines sont impliquées dans la douleur et la fièvre. Ce n'est pas le cas pour les leucotriènes.

Vrai

55

Parmi les médiateurs suivants, lequel est impliqué dans le tonus vasculaire ?

a. Chimiokines

b. Neuropeptides

c. NO

d. PAF

b. Neuropeptides

56

Parmi les médiateurs suivants, lequel est impliqué dans la chimiotaxie ?

a. Cytokines

b. Neuropeptides

c. NO

d. PAF

d. PAF

57

Parmi les médiateurs suivants, lequel a une action bactéricide ?

a. Chimiokines

b. Neuropeptides

c. NO

d. PAF

c. NO

58

Parmi les médiateurs suivants, lequel n'est pas impliqué dans la perméabilité vasculaire ?

a. PAF

b. Neuropeptides

c. Leucotriènes

d. Kinines

a. PAF

59

Vrai ou Faux. TNF et Il-1 sont considérés comme des cytokines.

Vrai

60

Nomme 2 médiateurs impliqués dans le dommage tissulaire.

1. Enzyme lysosomiale

2. ROS

61

Nomme 3 médiateurs impliqués dans la douleur en cas d'inflammation.

1. Neuropeptides

2. Prostaglandine

3. Bradykinine

62

Quelles sont les 3 évolutions possibles de l'inflammation aigue ?

1. Résolution de l'inflammation

2. Inflammation chronique

3. Cicatrisation ou fibrose

63

CLP : L'inflammation chronique s'accompagne d'___________________ (1) et de cicatrisation/fibrose.

Angiogenèse

64

CLP : Il y a cicatrisation ou fibrose lorsque le tissu enflammé est remplacé par un tissu _____________ (1) avec perte de fonction _________________ (2) à la quantité de tissu remplacé.

1. Conjonctif fibreux

2. Proportionnelle

65

Vrai ou Faux. La cicatrisation/fibrose peut provenir directement de l'inflammation aigue, sans nécessairement passer par le stage de l'inflammation chronique.

Vrai

66

Dites ce qui caractérise l'exsudat d'une : 

a. Inflammation séreuse

b. Inflammation fibrineuse

c. Inflammation suppurative ou purulente

a. Pauvre en cellules inflammatoires

b. Abondant en fibrine

c. Riche en neutrophiles avec liquéfaction

67

Donne un prototype d'une : 

a. Inflammation séreuse

b. Inflammation fibrineuse

c. Inflammation suppurative ou purulente

a. Phylctène cutanée due à une brûlure

b. Péricardite fibrineuse

c. Pneumonie abcédée

68

Quel type d'inflammation est appelé "épanchement" lorsqu'il se situe dans une cavité corporelle ?

Inflamamtion séreuse

69

Quel type d'inflammation est représenté sur l'image suivante ?

Inflammation séreuse

70

Quel type d'inflammation est représenté sur l'image suivante ?

Ulcère

71

L’inflammation chronique est un processus inflammatoire prolongé dans le temps (semaines, mois) au cours duquel surviennent simultanément 3 éléments. Lesquels ?

1. Inflammation active

2. Destruction tissulaire

3. Tentatives de réparation

72

L’inflammation chronique qui ne suit pas un processus d’inflammation aiguë survient habituellement dans 3 contextes. Lesquels ?

1. Infection persistante

2. Exposition prolongée à des agents toxiques

3. Activation excessive ou inappropriée du système immunitaire

73

CLP : La morphologie de l'inflammation chronique est caractérisée par une infiltrat de cellules inflammatoires __________________ (1) et par une ________________ (2) tissulaire par peristance de l'agent causal ou du processsu inflammatoire.

1. Mononucléées

2. Destruction

74

Vrai ou Faux. L'image suivante représente une inflammation chronique.

Vrai

75

Quels sont les 3 rôles des macrophages ?

1. Phagocytose des agents agresseurs et des débris tissulaires.

2. Activation d'autres cellules inflammatoires (surtout lymphocytes T)

3. Initiation du processus de réparation (angiogénèse et fibrose)

76

Vrai ou Faux. L’inflammation granulomateuse est une forme particulière d’inflammation chronique caractérisée par la présence de granulomes, des collections localisées et organisées d’histiocytes dont certains sont mononucléés et d’autres multinucléés pouvant atteindre une grande taille et un nombre élevé de noyaux (cellules géantes multinucléées).

Vrai

77

Quels sont les 2 types de granulomes selon :

a. La pathogénèse

b. La morphologie

Pathogénèse :

1. Type à corps étranger

2. Type immun (dû à des micro-organismes)

Morphologie :

1. Nécrosant (souvent infectieux)

2. Non-nécrosant

78

Vrai ou Faux. L'image représente un granulome non-nécrosant.

Faux. Nécrosant

79

Dites si les granulomes suivants sont de type à corps étranger ou immun :

a. Goutte

b. Chirurgie

c. Sarcoïdose

d. Histoplasmose

e. Tuberculose

f. Maladie de Crohn

a et b : corps étrangers

c - d - e - f : immun

80

Dites si les granulomes suivants sont de type nécrosant ou non-nécrosant :

a. Goutte

b. Chirurgie

c. Sarcoïdose

d. Histoplasmose

e. Tuberculose

f. Maladie de Crohn

Non-nécrosant : a - b - c - f

Nécrosant : d - e

 

81

Dites si les granulomes suivants sont positifs ou négatifs à la coloration Ziel-Neelsen :

a. Sarcoïdose

b. Histoplasmose

c. Tuberculose

d. Maladie de Crohn

Négatif : a - b - d

Positif : c

82

Dites si les granulomes suivants sont positifs ou négatifs à la coloration Grocott :

a. Sarcoïdose

b. Histoplasmose

c. Tuberculose

d. Maladie de Crohn

Positif : b

Négatif : a - c - d

83

Quels sont les 5 effets systémiques de l'inflammation ?

1. Fièvre

2. Augmentation de protéines plasmatiques de phase aigue

3. Leucocytose

4. Tachycardie, augmentation de la TA, frissons, perte d'appétit, somnolence, malaise

5. Choc septique

84

Nomme 3 signes et symptômes du choc septique.

1. Hypotension sévère

2. CIVD

3. Résistance à l'insuline avec hyperglycémie

85

Vrai ou Faux. Le tissu cicatrisé/fibrosé s'accompagne toujours d'une perte de fonction.

Vrai

86

Vrai ou Faux. Lors de la résolution complète d'une inflammation aigue, il y a restitution structurale du site enflammé. La resitution fonctionnelle ne se fait pas nécessairement.

Faux. Il y a généralement restitution structurale et fonctionnelle

87

Vrai ou Faux. L'infllammation chronique s'accompagne généralement de cicatrisation/fibrose.

Vrai

88

Vrai ou Faux. L'inflammation chronique s'accompagne d'une perte de fonction et d'une perte de structure.

Vrai

89

Nomme 2 façons d'éliminer la partie liquide de l'exsudat au niveau du site enflammé.

1. Drainage lymphatique des liquides/protéines

2. Pinocytose des liquides/protéines par les macrophages

90

Vrai ou Faux. Le macrophage est capable à la fois de pinocytose et de phagocytose.

Vrai

91

Concernant l'image suivante, quel énoncé est faux ?

a. Cela représente de l'inflammation aigue.

b. La photo implique la présence importante de neutrophiles.

c. L'alvéole illustrée sur la photo a perdu sa structure normale.

d. L'image représente une congestion alvéolaire importante.

c est faux (pas de perte de structure de l'alvéole)

92

Vrai ou Faux. Le poumon illustré sur cette image est normal.

Vrai

93

Vrai ou Faux. Le poumon illustré sur cette image est atteint d'une pneumonie.

Vrai

94

Qu'est-ce qui est représenté sur l'image suivante ?

Péricardite fibrineuse

95

Quel est ce type d'inflammation ?

Inflammation suppurative (pneumonie abcédée)

96

Quel type d'inflammation est représenté sur l'image suivante ?

Inflammation suppurative (pneumonie abcédée)

97

CLP : Cette image représente une _________________.

Ulcère 

98

Nomme 2 mécanismes responsables de la douleur associée à l'inflamamtion.

1. Via les médiateurs chimiques (prostaglandines, braydkinines, neuropeptides)

2. Via la compression nerveuse par l'oedème

99

Lequel des signes de l'inflammation est dû à l'augmentation de la perméabilité vasculaire ?

1. Rougeur

2. Chaleur

3. Oedème

4. Douleur

3. Oedème

100

Lequel ou lesquels des signes de l'inflammation sont dû à l'augmentation du flot vasculaire ?

1. Rougeur

2. Chaleur

3. Oedème

4. Douleur

Rougeur et chaleur

101

Vrai ou Faux. Les granulomes de type immun sont souvent dûs à des microorganismes, mais ils peuvent aussi être dûs à des maladies auto-immunes.

Vrai

102

Vrai ou Faux. Un granulome non-nécrosant peut être d'origine infectieuse.

Vrai

103

Qu'est-ce qui est représenté sur cette image ?

Un granulome nécrosant (nécrose caséeuse)

104

Vrai ou Faux. L'image représente un granulome nécrosant.

Faux. Non-nécrosant

105

Que représente les tâches mauves sur l'image suivante ?

Des mycobactéries (tuberculose avec Ziehl-Neelsen positif)

106

Vrai ou Faux. L'image suivante représente une Ziehl-Neelsen positif.

Faux. Grocott positif

107

Vrai ou Faux. L'image suivante représente un granulome nécrosant.

Faux. Non-nécrosant

108

Vrai ou Faux. L'image suivante représente un granulome nécrosant.

Faux. Non-nécrosant

109

Vrai ou Faux. Seules les cellules mononuclées sont en mesure de traverser les endothéliums vasculaires.

Faux. Les cellules polynucléées aussi

110

Vrai ou Faux. Le début d'une réaction inflammatoire aigue est très rapide (minutes), alors que celui d'une réaction inflammatoire chronique est plus lent (heures/jours).

Faux. Aigue (minutes/heures) et chronique (jours)

111

Quelles sont les 2 principales cellules impliquées dans l'inflammation chronique ?

1. Macrophages

2. Lymphocytes

112

Parmi les signes cardinaux de l'inflammation, lequel est davantage considéré comme un symptôme ?

a. Rougeur

b. Chaleur

c. Gonflement

d. Douleur

d. Douleur

113

Parmi les 4 stimulis inflammatoire (infection, nécrose, corps étrangers, réactions immunitaires), identifie lequel est impliqué dans les situations suivantes :

a. Un patient qui se rentre une écharde au niveau du pouce.

b. Un patient atteint de la goutte

c. Un patient qui fait un infarctus du myocarde

d. Un diabétique avec un infection fongique au pied

e. Une patient avec la maladie de Crohn

f. Un patient qui fait une réaction allergique à un médicament

a. Corps étrangers exogènes (+ infection possible)

b. Corps étrangers endogènes

c. Nécrose tissulaire

d. Infections

e. Réactions immunitaires (auto-immunes)

f. Réactions immunitaires (hypersensibilité)

114

Vrai ou Faux. Le flot vasculaire est généralement augmenté dans les tissus enflammés.

Vrai

115

En état inflammatoire, la modification structurale des vaisseaux résultant en une perméabilité augmentée permet :

a.  Aux protéines plasmatiques de quitter la circulation.

b. Aux globules blancs de quitter la circulation.

c. Aux protéines plasmatiques et aux globules blancs de quitter la circulation

d. Aucune de ces réponses

c. Aux protéines plasmatiques et aux globules blancs de quitter la circulation

116

Vrai ou Faux. La formation d'un transsudat implique que les protéines plasmatiques demeurent dans le lit vasculaire. Cette affirmation ne s'applique cependant pas à la formation d'un exsudat.

Vrai

117

Quel principal facteur est responsable de la formation d'un transsudat ?

a. Vasodilatation

b. Augmentation de la perméabilité vasculaire

c. Vasodiltation et augmentation de la perméabilité vasculaire

d. Aucune de ces réponses

a. Vasodilatation

 

*L'augmentation de la perméabilité vasculaire participe principalement à la formation d'un exsudat, car elle favorise la sortie de cellules et de protéines plasmatiques du lit vasculaire.

118

Quels sont les 2 facteurs qui favorisent la formation d'un exsudat ?

a. Augmentation de la pression hydrostatique et augmentation de la pression oncotique.

b. Augmentation de la pression hydrostatique et diminution de la pression oncotique.

c. Diminution de la pression hydrostatique et augmentation de la pression oncotique.

d. Diminution de la pression hydrostatique et diminution de la pression oncotique.

b. Augmentation de la pression hydrostatique et diminution de la pression oncotique.

119

QSJ : Molécule responsable de la rétraction des cellules endothéliales pour favoriser le passage des cellules et des protéiens plasmatiques.

Histamine

120

Entre les 2 mécanismes d'augmentation de la perméabilité vasculaire suivants, lequel s'effectue rapidement ?

a. Rétraction des cellules endothéliales

b. Dommage direct à l'endothélium

c. Les deux sont considérés rapides

c. Les deux sont considérés rapides

121

Entre les 2 mécanismes d'augmentation de la perméabilité vasculaire suivants, lequel peut être en fonction longtemps ?

a. Rétraction des cellules endothéliales

b. Dommage direct à l'endothélium

c. Les deux peuvent être en fonction longtemps

b. Dommage direct à l'endothélium

122

Entre les 2 mécanismes d'augmentation de la perméabilité vasculaire suivants, lequel est le plus fréquent ?

a. Rétraction des cellules endothéliales

b. Dommage direct à l'endothélium

c. Les deux sont autant fréquents

a. Rétraction des cellules endothéliales

123

Entre les 2 mécanismes d'augmentation de la perméabilité vasculaire suivants, lequel est médié par l'histamine ?

a. Rétraction des cellules endothéliales

b. Dommage direct à l'endothélium

c. Les deux sont médiés par l'histamine

a. Rétraction des cellules endothéliales

124

Les plaquettes proviennent de :

a. La lignée myéloïde

b. La lignée lymphoïde

c. Ne proviennent ni de la lignée myéloïde, ni de la lignée lymphoïde

a. La lignée myéloïde

125

1. Qu'est-ce que la margination ?

2. Quel est le nom du récepteur endothélial responsable de cette action ?

3. Quelle partie des neutrophiles se lie aux récepteurs identifiés à la question 2 ?

1. C'est l'action qu'effectue le neutrophiles pour adhérer à la membrane endothéliale des vaisseaux. Ensuite, vient le roulement afin de faire glisser le neutrophiles sur la paroi.

2. Sélectine

3. Glycoprotéines

126

Vrai ou Faux. Une fois arrivés dans la circulation lymphatique, les neutrophiles vont libérer des chimiokines qui vont activer les sélectines de l'endothélium pour attirer d'autres neutrophiles afin de participer à la réaction inflammatoire.

Faux. Les chimiokines vont attirer les neutrophiles arrivant dans la matrice extracellulaire vers le site infectieux, mais c'est les cytokines (TNF et IL-1) qui font un effet de rétroaction au niveau des sélectines pour attirer d'autres neutrophiles provenant de la circulation sanguine.

127

Vrai ou Faux. Dans la phagocytose, le lysosome va engloutir le pathogène, puis se combiner à un phagosome qui contient des enzymes pour digérer ce pathogène. Il y a donc formation d'un phagolysosome.

Faux. Le phagosome va engloutir le pathogène, puis se combiner à un lysosome qui contient des enzymes...

128

Parmi les composants d'un exsudat, lequel est responsable de diluer et tamponner les toxines ?

Eau et sels

129

Parmi les composants d'un exsudat, lequel est responsable d'emprisonner les bactéries et de supporter les leucocytes ?

Fibrine

130

Parmi les composants d'un exsudat, lequel est responsable de détruire l'agent agresseur ou les tissus lésés ?

Leucocytes

131

Parmi les médiateurs suivants, lequel n'est pas un médiateur local ?

a. Histamine

b. Kinines

c. Prostaglandines

d. Cytokines

e. Aucun d'entre-eux n'est un médiateur local

b. Kinines

132

Parmi les médiateurs suivants, lequel n'est pas un médiateur local ?

a. Leucotriène

b. Facteur XII

c. PAF

d. Enzymes lysosomiales

e. Aucun d'entre-eux n'est un médiateur local

b. Facteur XII

133

Parmi les médiateurs suivants, lequel n'est pas un médiateur systémique ?

a. Kinines

b. Facteur XII

c. Complément

d. NO

e. Ils sont tous des médiateurs systémiques

d. NO

134

Quel est le principal organe responsable de la synthèse des médiateurs systémiques ?

Foie

135

QSJ : Principal médiateur chimique préformé.

Histamine

136

Vrai ou Faux. L'histamine est le principal médiateur chimique systémique.

Faux. Local préformé

137

Vrai ou Faux. L'activation de la coagulation par le complément conduit à la formation de fibrinogène puis de fibrine.

Faux. Par le facteur XII de Hageman

138

Où retrouve-t-on les réserves d'acide arachidonique dans le corps ?

Dans les membranes cellulaires

139

Quel serait l'effet au niveau des bronches de donner un médicament antagoniste des leucotriènes ?

a. Bronchoconstriction

b. Bronchodilatation

b. Bronchodilatation (car les leucotriènes font de la bronchoconstriction)

140

Vrai ou Faux. L'oxyde nitrique est impliqué dans le mécanisme d'action des phagolysosomes.

Vrai

141

Parmi les médiateurs suivants, lequel n'est pas impliqué dans la chimiotaxie ?

a. Histamine

b. TNF et Il-1

c. Complément

d. Leucotriènes

a. Histamine

142

CLP : La ________________ est le processus qui permet de remplacer les cellules endommagées ou mortes tout en restaurant, si possible, l'architecture et la fonction du tissu après une réaction inflammatoire.

Réparation (ou guérison)

143

Quels sont les 2 processus de réparation tissulaire ?

1. Régénération

2. Cicatrisation

144

Vrai ou Faux.  La régénération tissulaire est le processus par lequel la croissance cellulaire dans un tissu permet de remplacer les cellules endommagées et perdues et de retourner à un tissu normal tant au plan architectural que fonctionnel.

Vrai

145

Quelles sont les 3 caractéristiques de :

a. La régénération tissulaire

b. La cicatrisation tissulaire

Régénération :

1. Cellules capables de division (stables et labiles)

2. Présence de cellules souches tissulaires

3. Intégrité du tissu de soutien

 

Cicatrisation :

1. Cellules incapables de division (permanentes)

2. Absence de cellules souches tissulaires

3. Perte de l'intégrité du tissu de soutien

146

CLP :  La cicatrisation/fibrose est le processus par lequel un tissu lésé est remplacé par un tissu _________ cicatriciel.

Fibreux

147

Nomme un exemple de régénération tissulaire et un exemple de cicatrisation tissulaire.

Régénération : Régénération post-hépatectomie

Cicatrisation : Cicatrice d'infarctus du myocarde

148

Vrai ou Faux.  La cicatrice assure une stabilité structurale et un retour à une fonctionnalité complète.

Faux. Fonctionnalité partielle

149

CLP : Le terme fibrose décrit la ____________ (1) de fibroblastes et le dépôt de ____________ (2) dans un tissu/organe au cours d’un processus.

1. Prolifération

2. Collagène

150

Dans les tissu normaux, la quantité de cellules est déterminée par une balance entre 4 caractéristiques. Lesquelles ?

1. Prolifération cellulaire

2. Apoptose

3. Différenciation

4. Cellules souches

151

CLP : Les cellules stables sont en attente de division cellulaire : il sont donc en phase _____.

G0

152

Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai ?

a. Les cellules souches embryonnaires sont synonymes de cellules souches adultes.

b. Les cellules souches embryonnaires maintiennent les populations cellulaires et remplacent les cellules endommagées.

c. Les cellules souches embryonnaires apparaissent au stade du blastocyte.

d. Les cellules souches embryonnaires ont une répertoire de différenciation limité aux types de cellules de leur tissu.

c est vrai 

a : Synonymes de cellules souches totipotentielles

b : Cela est le rôle des cellules souches tissulaires (adultes)

d : Elles ont une capacité de de renouvellement illimitée

153

QSJ : Cellules souches les plus indifférenciées.

Cellules souches embryonnaires (totipotentielles)

154

Vrai ou Faux. Les cellules souches embryonnaires (totipotentielles) donnent naissance à tous les tissus différenciés.

Vrai

155

CLP : Les cellules souches _________________ ont une capacité de renouvellement illimitée.

Embryonnaires (totipotentielles)

156

Où retrouve-t-on les cellules souches tissulaires hématopoïétiques ?

Moelle osseuse et sang périphérique

157

Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai ?

a. Les cellules souches tissulaires hématopoïétiques peuvent être greffés après une chimiothérapie pour traiter un cancer ou corriger des défauts des cellules hématopoïétiques, comme l'anémie falciforme.

b. Les cellules souches ont une capacité prolongée d'auto-renouvellement conférée par une division cellulaire symétrique.

c. L'embryogenèse est une forme de division asymétrique.

d. La chimiothérapie avec atteinte de la moelle osseuse est une forme de division asymétrique.

a est vrai

 

b : Division cellulaire asymétrique

c : Symétrique

d : Symétrique

158

QSJ : Processus par lequel une cellule souche se divise en donnant une cellule fille qui entre dans un processus de différenciation pour éventuellement donner une cellule mature alors que l'autre cellule fille demeure une cellule souche indifférenciée qui conserve une capacité d'auto-renouvellement.

Division asymétrique

159

Vrai ou Faux. Lors de la division symétrique, on obtient deux cellules filles qui entrent dans un processus de différenciation pour éventuellement donner 2 cellules matures.

Faux. On obtient deux cellules filles indifférenciées et conservant leur capacité d'auto-renouvellement.

160

QSJ : Famille de peptides impliqués principalement dans la prolifération cellulaire, mais aussi dans la locomotion des cellules, la contractilité, la différenciation cellulaire et l'angiogenèse.

Facteurs de croissance

161

Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai ?

a. Les facteurs de croissance utilisent 3 types de signaux : autocrine, paracrine et exocrine.

b. HGF signifie facteur de croissance hématopoïétique

c. Les facteurs de croissances agissent sur différentes cellules.

d. Les facteurs de croissance sont impliqués dans l'angiogenèse et la différenciation cellulaire.

d est vrai

 

a : Autocrine, paracrine et endocrine

b : Facteur de croissance hépatique

c : Certains sont spécifiques et agissent sur un seul type de cellule alors que d'autres agissent sur différentes cellules

162

Vrai ou Faux. L'image suivante n'illustre pas un signal de type paracrine.

 

 

Vrai (c'est un signal autocrine)

163

Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai ?

a. La réparation tissulaire dépend uniquement de l'activité des facteurs de croissance.

b. La matrice extracellulaire constitue une impotante partie du volume tissulaire.

c. La liaison aux sélectines des cellules impliquées dans la réparation aux protéines de la matrice extracellulaire constitue un signal pour la prolifération cellulaire.

d. La matrice extracellulaire est constamment en remodelage selon les besoins et elle n'est pas en mesure de revenir à un état normal une fois qu'elle a été remodelée.

b est vrai

a : Elle dépend aussi de l'interaction entre les cellules et la matrice extracellulaire

c : Aux intégrines des cellules

d : Elle revient à un état normal après son remodelage

 

164

La matrice extracellulaire est constamment en remodelage selon les besoins, mais revient à un état normal, physiologique dans une réaction normale. Cependant, dans le processus de cicatrisation, à quoi conduit le remodelage ?

À la surproduction de collagène, ce qui conduite à une cicatrice

165

Vrai ou Faux. La matrice extracellulaire régularise la prolifération, le déplacement et la différenciation des cellules résidentes en leur fournissant un substrat pour l'adhésion cellulaire, la migration et en sert de réserver de facteurs de croissance.

Vrai

166

QSJ : Responsable de la synthèse de la matrice interstitielle.

Cellules mésenchymateuses (fibroblastes)

167

Quels sont les 3 principaux constituants de la matrice interstitielle ?

1. Protéines structurales (collagène, élastine)

2. Glycoprotéines d'adhésion (fibronectine entre autres)

3. Protéoglycans et acide hyaluronique

168

Parmi les éléments suivants, lequel est un constituant à la fois de la matrice interstitielle et de la membrane basale ?

a. Fibronectine

b. Laminine

c. Acide hyaluronique

d. Collagène

d. Collagène

169

Parmi les éléments suivants, lequel n'est pas un constituant de la matrice interstitielle ?

a. Fibronectine

b. Laminine

c. Acide hyaluronique

d. Collagène

b. Laminine

170

Parmi les éléments suivants, lequel n'est pas un constituant de la membrane basale ?

a. Protéoglycan

b. Laminine

c. Élastine

d. Collagène

c. Élastine

171

CLP : La cicatrisation peut débuter ______ heures après l'agression.

24

172

CLP : Dans la cicatrisation/fibrose, il y a formation d'un tissu de _____________, évoluant ensuite vers une cicatrice.

Granulation

173

Quels sont les 3 types/étapes de tissu de granulation ?

1. De granulation vasculaire

2. De granulation fibro-vasculaire

3. De granulation fibreux

174

Replace en ordre chronologique les étapes de formation d'un tissu de granulation :

a. Les capillaires du tissu sain entourant la lésion pénètrent dans la zone endommagée.

b. Obtention du tissu de granulation fibreux

c. Les fibroblastes et les myofibroblastes se multiplient et produisent du collagène.

d. Par l'action des myofibroblastes, il y a début de rétraction de la plaie.

e. Les collagène est abondant et se place dans les lignes de force du tissu.

f. Une parti des capillaires néo-formés commencent à régresser.

g. Obtention du tissu de granulation vasculaire

h. Obtention du tissu de granulation fibro-vasculaire.

i. La régression des capillaires se poursuit : ils acquièrent des cellules musculaires lisses et se différencient en artérioles et veinules.

j. Prolifération et migration des cellules stromales

k. Acquisition d'une force de tension

j - a - g - c - f - h - i - e - d - b - k

175

L'image suivante représente :

a. Un tissu de granulation

b. Une cicatrice mature

b. Une cicatrice mature

176

L'image suivante représente :

a. Un tissu de granulation

b. Une cicatrice mature

a. Un tissu de granulation

177

Vrai ou Faux. Un tissu de granulation comporte plus de vaisseaux qu'une cicatrice mature.

Vrai

178

QSJ : Principal facteur de croissance qui stimule la prolifération et la migration des fibroblastes dans le processus de cicatrisation.

TGF-bêta

179

CLP : Les fibroblastes synthétisent le collagène et ____________ la dégradation de la matrice extracellulaire

Inhibent

180

La première étape du processus de cicatrisation est :

a. La contraction de la plaie

b. Le remodelage tissulaire

c. L'angiogénèse

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

181

La deuxième étape du processus de cicatrisation est :

a. La contraction de la plaie

b. Le remodelage tissulaire

c. L'angiogénèse

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

c. L'angiogénèse

182

La troisième étape du processus de cicatrisation est :

a. La contraction de la plaie

b. Le remodelage tissulaire

c. L'angiogénèse

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

183

Vrai ou Faux. L'angiogénèse est le processus par lequel de nouveaux vaisseaux se développeent à partir de vaisseaux préexistants.

Vrai

184

Replace en ordre les 7 étapes de l'angiogenèse :

a. Séparation des péricytes avec dissolution de la membrane basale pour initier le bourgeonnement du néovaisseau

b. Remodelage en tubes capillaires

c. Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

d. Migration de cellules endothéliales dans le tissu lésé

e. Suppression de la migration et de la prolifération endothéliale avec dépôt de la membrane basale

f. Recrutement de péricytes autour des capillaires et de cellules musculaires lisses autour des plus gros vaisseaux pour former des vaisseaux matures.

g. Prolifération des cellules endothéliales derrière la cellule endothéliale au front de migration

c - a - d - g - b - f - e

185

Quel est le principal facteur de croissance impliqué dans l'angiogenèse ?

VEGF

186

Parmi les étapes suivantes de l'angiogénèse, à quelle étape intervient le NO ?

a. Séparation des péricytes avec dissolution de la membrane basale pour initier le bourgeonnement du néovaisseau

b. Remodelage en tubes capillaires

c. Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

d. Migration de cellules endothéliales dans le tissu lésé

e. Suppression de la migration et de la prolifération endothéliale avec dépôt de la membrane basale

c. Vasodiltation et augmentation de la perméabilité vasculaire

187

Qu'est-ce que l'étape de remodelage tissulaire dans le processus de cicatrisation ?

C'est le passage d'un tissu de granulation vers un tissu fibreux formant un cicatrice.

188

Vrai ou Faux. Lors du remodelage tissulaire pendant la cicatrisation, il y a modification de l'équilibre normal entre la synthèse de la matrice extracellulaire et la dégradation de cette dernière.

Vrai

189

1. Quel est le rôle des MMP dans le remodelage tissulaire ?

2. De quoi dépend leur fonction ?

3. Par quoi sont-elles inhibées ?

1. Il s'agit d'une famille d'enzyme qui dégrade le collagène.

2. De métaux (zinc)

3. TIMP

190

Vrai ou Faux. Les TIMP sont spécifiques à chacun des MMP pour réguler la dégradation des protéines de la matrice extracellulaire.

Vrai

191

À quelle étape de la cicatrisation interviennent les MMP ?

a. La contraction de la plaie

b. Le remodelage tissulaire

c. L'angiogénèse

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

b. Remodelage tissulaire

192

À quelle étape de la cicatrisation interviennent les TIMP ?

a. La contraction de la plaie

b. Le remodelage tissulaire

c. L'angiogénèse

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

b. Remodelage tissulaire

193

Quelle étape de la cicatrisation nécessite des taux suffisants de zinc ?

a. La contraction de la plaie

b. Le remodelage tissulaire

c. L'angiogénèse

d. La stimulation des fibroblastes par les macrophages

e. La synthèse de protéines de la matrice extracellulaire

b. Remodelage tissulaire

194

Vrai ou Faux. Le zinc est très important pour l'angiogénèse.

Faux. Pour le remodelage tissulaire

195

CLP : La contraction de la plaie est due à l'action des _____________________ (1) qui se contractent pendant la formation du tissu de granulation permettant ainsi à la plaie de réduire sa _____________ (2)

1. Myofibroblastes

2. Surface

196

Concernant la force de tension d'une plaie, lequel ou lesquels des énoncés suivants sont vrais ?

a. La force de tension d'une plaie augmente progressivement.

b. Après 1 semaine, elle est d'envrion 50% de celle du tissu normal.

c. Elle augmente rapidement pendant la 1ère semaine.

d. Elle augmente plus lentement après 1 mois.

e. Elle plafonne à environ 70-80% de la force de tension originale.

f. Elle ne revient jamais à une valeur normale.

g. Elle est indépendante de la production du collagène et de ses modifications structurales.

a - e - f sont vrais

b : 10%

c : 1er mois

d : 3 mois

g : Dépendante

197

Qu'est-ce qu'une cicatrisation de première intention ?

Lorsque les 2 bords de la plaie sont bien rapprochés et que l'inflammation a évolué sans nécrose

198

L'image suivante représente :

a. Une cicatrisation de première intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

199

L'image suivante représente :

a. Une cicatrisation de première intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

a. Une cicatrisation de première intention

200

L'image suivante représente :

a. Une cicatrisation de première intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

a. Une cicatrisation de première intention

201

L'image suivante représente :

a. Une cicatrisation de première intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

202

L'image suivante représente :

a. Une cicatrisation de première intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

b. Une cicatrisation de deuxième intention

203

Vrai ou Faux. Une cicatrice chéloïde correspond à une remodelage insuffisant avec fibrose collagénique exagérée, dense et grossière.

Vrai

204

Qu'est-ce qui est représenté sur l'image suivante ?

a. Une cicatrice chéloïde

b. Un remodelage tissulaire insuffisant

c. Une cicatrice qui s'est compliquée

d. Un excès de collagène

e. Toutes ces réponses

e. Toutes ces réponses

205

Identifie 3 complications du processus de cicatrisation.

1. Chéloïde

2. Déhiscence (rupture de plaie)

3. Contracture/déformation

206

Quelle étape du processus de cicatrisation est exagérée en cas de déformation cicatricielle ?

 

La contraction

207

Identifie 6 facteurs locaux qui influencent la réparation tissulaire.

1. Infection

2. Facteurs mécaniques

3. Corps étrangers

4. Type et étendue des dommages

5. Site anatomique des dommages

6. Ischémie par perfusion localement insuffisante

208

QSJ : Une des causes locales les plus importantes du délai dans la guérison d'une plaie.

Infection

209

De quelle façon le site anatomique des dommages peut-il être un facteur local influencant la réparation tissulaire ?

Les processus inflammatoires dans les cavités (ex: péritoine, plèvre, péricarde) peuvent induire une organisation de l'exsudat s'il n'est pas rapidement résorbé. Cette organisation par du tissu de granulation inflammatoire conduit à des adhérences fibreuses.

210

QSJ : Une des causes systémiques les plus importantes de compromission de guérison d'une plaie.

Diabète

211

Identifie 3 facteurs systémiques qui influencent la réparation tissulaire.

1. Diabète

2.Nutrition

3. Glucocorticoïdes

212

Par quel processus l'insuffisance veineuse peut-t-elle influencer la réparation tissulaire ?

Elle entraîne une ischémie de la région en diminuant la perfusion locale.

213

Pour quelle raison les glucocorticoïdes influencent la guérison d'une plaie ?

Ils diminuent la production du collagène, ce qui mène à la foration d'une cicatrice plus faible.

214

Vrai ou Faux. Selon l'atteinte du tissu présenté sur l'image suivante, il est adéquat de penser qu'il n'y aura pas régénération du tissu d'origine considérant que la matrice extracellulaire est atteinte. Il y aura donc cicatrisation.

Vrai

215

L'image suivante représente :

a. De l'hyperplasie et de la cicatrisation

b. De l'hypertrophie et de la cicatrisation

c. De l'hyperplasie et de la régénération

d. De l'hypertrophie et de régénération

c. De l'hyperplasie et de la régénération

216

Vrai ou Faux. Contrairement à la division asymétrique, la division symétrique contribue au développement d'un réservoir de cellules indifférenciées.

Faux. La division asymétrique aussi, mais seulement l'une des ses deux cellules filles est indifférenciée.

217

Vrai ou Faux. Le collagène contenu dans la matrice extracellulaire est différent de celui contenu dans la membrane basale. En effet, la membrane basale comporte du collagène de type IV.

Vrai