PG_Annales et cas cliniques Flashcards Preview

P3 2.4 SEMsn > PG_Annales et cas cliniques > Flashcards

Flashcards in PG_Annales et cas cliniques Deck (53):
1

F 35 ans

Analgésie et thermo-anesthésie de la partie de la main G depuis 6 mois

3 semaines plus tôt elle s’est brulé la main en cuisinant alertée par l’odeur et sans se rende compte qu’elle brulait

Durant l’ex clinique :
* thermo et anesthésie confirmé en C8 et T1
*Test de discrimination sont normaux dans la zone
* Déficit sensitive à D moins marqué mais existant

Pas d’autres signes +

Décrivez les faisceaux touchés, justifiez et nommez la maladie

→ syringomyélie

2

Fille 10 ans

Marche difficile
+ Moins agile
+ depuis mois avant elle se plaint d’être maladroite de la main gauche
+ Mouvement saccadé pour couper
+ varus équin au pied
+ scoliose diagnostiquée
+ autres personnes inquiète dans la famille

Exa clinique :
- Marche vacillante et titubante + grande embardé et déviation à droite à la marche.
Faiblesse musculaire du MI D
+ hypotonie bras et jambe D
+ Cyphose scoliose thoracique

- Déficite proprioceptif et vibration des 2 jambes
- Teste de discrimination des 2 jambes positifs
- ROT rotuliens exagérés et les achiléen sont absents.
- Babinsky positif et nistagmus positif

→ Syndrome pyramidal + Syndrome lemniscal
Maladie de Friedreich Maladie dégénérative et héréditaire atteignant la partie post de la ME

3

*** Donnez, en quelques mots, la définition du syndrome pyramidal:

Syndrome pyramidal est constitué de l'ensemble des signes et des symptômes dus à une atteinte partielle ou totale de la voie pyramidale, support de la mobilité volontaire.
Un syndrome pyramidal est toujours lié à une atteinte du premier MN.

4

*** Quels sont les principaux signes cliniques caractéristiques du "syndrome pyramidal"?

→ ANOMALIE DES ROT:
vifs, voire polycinétiques, et ou diffusés.
Accompagnés souvent d'une extension de la zone réflexogène

→ HYPERTONIE SPASTIQUE

→ ANOMALIE DES REFLEXES CUTANÉS:
Réflexes d'autorisation → Signe de Babinski
Abolition des réflexes cutanés abdominaux.

→ SYNCINESIE GLOBALE OU D'IMITATION

→ TREPIDATION EPILEPTOÏDE DU PIED, CLONUS DE LA ROTULE

5

***Le syndrome pyramidal est un syndrome neurologique central, associant deux éléments qui ne sont pas tjs parallèles quant à leur intensité et leur moment d'apparition.
Développez vos connaissances sur ces deux éléments.

Il s’agit d’un déficit moteur (paralysie ou parésie) dans un territoire étendu, dit cordonal, associé à une spasticité, avec hypertonie particulière, dite élastique.

La spasticité traduit l’activité plus ou moins autonome du 2ème motoneurone (périphérique), libéré de l’influence inhibitrice exercée normalement par le 1er motoneurone (central).

L’hémiplégie résulte d’une atteinte du faisceau pyramidal.

6

***Quels sont les 3 signes cliniques caractéristiques du syndrome extra-pyramidal?

1- Tremblement de repos
2- Hypertonie ou "rigidité", décrite comme plastique (par opposition à la spasticité du syndrome
pyramidal)
3- Akinésie c'est-à-dire des mouvements rares et lent

7

***Quelle est la pathologie neurologique la plus représentative du « syndrome extra-pyramidal » ?

La maladie de Parkinson

8

***En général, l’examen clinique neurologique d’un patient peut-être fait rapidement mais doit être
méthodique.
Cet examen doit inclure la recherche de signes déficitaires moteurs.
Quelle est la cotation du déficit moteur neurologique ?

0 : Aucune contraction volontaire. Pas de contraction/Pas de mouvement.

1 : Contraction faible, insuffisante pour entraîner un mouvement. Contraction sans mouvement.

2 : Mouvement possible si l’action de la pesanteur est compensée.

3 : Mouvement possible contre l’action de la pesanteur.

4 : Mouvement possible contre la pesanteur et contre résistance.

5 : Force normale. Symétrie.

9

***Dans le cas d’une sciatalgie, à quel degré de cette cotation un déficit moteur devient une contre- indication absolue à toute approche ostéopathique ?
Pourquoi ?

Déficit moteur inférieur ou égal à 3. Il s’agit de sciatiques dites « paralysantes », par opposition aux sciatiques « parétiennes » (déficit moteur supérieur à 3)
La lésion peut alors devenir irréversible, et le patient risque une paralysie définitive.

10

***Comment doivent etre les ROT?

P RESENTS
E GAUX
N ORMAUX
i
S YMETRIQUES

11

*** Anomalie des ROT?

* Augmentés (avec possible présence de clonus)
Suspicion d’un syndrome central : atteinte du 1er motoneurone au dessus du niveau concerné.

*Absents
Absence généralisée : Suspicion d’une neuropathie périphérique.
Absence isolée : Suspicion d’une lésion d’un nerf périphérique ou d’une racine.

*Diminués (Parfois difficile à évaluer)
Suspicion d’une neuropathie périphérique : atteinte du 2ème motoneurone.
Mais possible parfois en cas de pathologie musculaire ou d’un syndrome cérébelleux.
ATTENTION : Les réflexes ostéo-tendineux peuvent être absents dans les étapes précoces de certains syndromes centraux graves (syndromes pyramidaux)

*Pendulaires
Etape obligatoire de la routine du système cérébelleux. Essentiellement visible en testant le réflexe rotulien. Patient assis : le balan de la jambe continue de 7 à 8 fois. (Normal 3 ou 4 fois)
Suspicion d’un syndrome cérébelleux

*Inversés (le réflexe testé est absent)
Surtout C5, C6 et C7.
Pour C5 : Extension de l’avant-bras (réponse tricipitale) sans contraction du biceps. Pour C6 : Flexion des doigts sans contraction du muscle brachio radial.
Pour C7 : Flexion au lieu de l’extension de l’avant bras.

*Présents mais temps de relaxation très lent (Souvent difficile à apprécier) Se voit essentiellement sur le réflexe achilléen.

12

Définition ataxie

Atteinte neurologique de la coordination du mouvement (définition pas de Gely)

13

Définition de l'ataxie

Debout, les talons rapprochés, le malade présente des oscillations. Si on lui demande de fermer les yeux, les troubles s’accentuent et le sujet risquerait de tomber si on ne le retenait pas (signe de Romberg)
- La marche est également perturbée en raison de l’ataxie des membres inférieurs. Le pied est brusquement lancé trop loin en avant et retombe en frappant le sol du talon. On dit que la marche talonne.
- Aux membres, l’ataxie se manifeste par une incoordination dans l’exécution des mouvements segmentaires.
En clinique, on peut les mettre en évidence par les épreuves classiques du doigt sur le nez, du talon sur le genou. Le mouvement obtenu est brusque, incoordonné. Le doigt est mal dirigé vers le but qu’il n’atteint qu’après une série d’oscillations. Ici aussi, les troubles sont exagérés par l’occlusion des yeux.

14

Quelles sont les grandes différences entre les étapes de paralysie flasque et paralysie spasmodique du syndrome pyramidal?

Flasque
Stade 1
→ seule BBK + permet de faire la suspicion syndrome pyramidal

Spasmodique
Stade 2
= levée de l'inhibition sur MN2

Merci de compléter j'ai pas tout mit

15

Qu'est ce qu'un syndrome neurologique sensitif global?

Atteinte CL au dessus du bulbe.
Atteinte de la voie sensitive profonde (lemniscale) ET superficielle (extra-lemniscale) = toutes les modalités.

16

Qu'est ce qu'un syndrome neurologique sensitif dissocié?

Atteinte de la ME.
Atteinte d'une ou plusieurs modalités de la sensibilité.

Ex: Brown-Séquard
* atteinte voie lemniscale homolatérale à la lésion
* atteinte voie extra-lemniscale controlatérale

17

Qu'est ce qu'un syndrome neurologique alterne?

Atteinte tronc cérébral
Association d'une voie longue sensitive ou motrice et d'un nerf crânien:
* syndrome sensitif/moteur controlatéral
* syndrome périphérique crânien homo-latéral
Atteinte N2 rarement purement sensitif: association syndrome pyramidal et nerf crânien

18

Définition parésie

Déficit partiel moteur avec perte de force musculaire (stade 3 ou 4).

19

Définition paralysie

Déficit moteur total (stade 0 à 3)
Urgence thérapeutique.

20

Définition paresthésie

Déficit partiel sensitif caractérisé par des perceptions anormales sensitives non douloureuses : fourmillement, endolorissement, picotement, engourdissent...
Trouble subjectif

21

Définition anesthésie

Abolition d'une ou de plusieurs modalités de la sensibilité.
Trouble objectif

22

Importance de la myéline: pathologie de démyélinisation la plus connue?

SEP: Sclérose en Plaque

23

Des lésions de l'aire motrice primaire (post AVC par exemple) entrainent la paralysie des muscles squelettiques régis ds cette aire.
Ex: lésion hémisphère droit = paralysie coté G
Toutefois, seuls les mouvements volontaires sont impossibles, les muscles demeurent aptes aux contractions réflexes. Pourquoi?

Ordre de la contraction réflexe se fait en dessous du cortex: boucle réflexe ds la moelle épinière donc en dehors de la zone atteinte par l'AVC

24

Définition lumbago

Contracture musculaire aiguë, douleur persistante et incontrôlée.

25

Trauma -> # luxation T9
-> paralysie spastique jambe G
-> Proprioception (+) jambe G
-> Hyper esthésie ombilic coté G
-> Anesthésie juste en dessous
-> perte thermo-algique D
-> diminution sensibilité cutanée ombilic D + membre inf D

1) Quel niveau de la ME à été touché (suivant la neuro-anatomie)?

2) La ME est elle complètement sectionnée?

3) si NON, de quel coté se trouve la lésion?

4) Expliquez le déficit sensitif de ce patient.

1) ME atteinte au niveau de T10

Pas forcement en réponse mais rappel: "le niveau sensitif correspond à la limite supérieure de l'atteinte sensitive" = syndrome sous lésionnel

2) Non

3) Lésion coté G car:
- paralysie spastique (atteinte MN1) du coté G ainsi que proprioception (voie lemniscale donc déçusse ds le bulbe) à G
= coté de la lésion
- voie extra-lemniscale (qui décusse à l'étage) est atteinte du coté D

= Brown Séquard


4) Déficit sensitif dissocié
-> Voie profonde atteinte HL à la lésion car pas encore décussé = syndrome sensitif lemniscal HL
-> Voie superficielle atteinte CL à la lésion par decussation ds ME = syndrome sensitif extra-lemniscal CL

26

Définition de mononévrite

Atteinte isolée du tronc nerveux

27

Définition multinévrite

Atteinte successive et asymétrique de plusieurs troncs nerveux

28

Définition polynévrite

Atteinte du système nerveux entrainant une dégradation de la myéline du SNP.

29

Définition polyradiculonévrite

Atteinte du"un ensemble de nerfs gouvernés par une mm racine nerveuse

30

Définition dysmétrie - hypermétrie

Perte de la capacité d'évolution de la distance nécessaire pour réaliser un mouvement.
Exagération de l'amplitude du mouvement QUI DEPASSE SON BUT MAIS CONSERVE SA DIRECTION.

31

Définition dys-synergie/a-synrgie:

Trouble ds l'association des mouvements élémentaires: impossibilité de réaliser simultanément différents mouvements élémentaires.

32

Définition dyschronométrie

retard à l'initiation du mouvement ainsi qu'à l'arrêt.

33

Définition dysdiadococinésie

Impossibilité d'exécuter rapidement des mouvements alternatifs

34

Définition hypotonie

Diminution du TONUS musculaire responsable d'un relâchement des muscles

35

Définition Hypo-palesthésie

Diminution de la sensibilité vibratoire

36

Définition amyotrophie

Diminution du volume d'un muscle strié

37

Définition fasciculation

Contraction spontanée d'une partie de faisceaux musculaires d'un muscle

38

Définition myasthénie

Affection rare d'origine auto-immune se traduisant par l'atteinte des muscles striés sollicités lors mouvements volontaires

39

Définition du syndrome cérébelleux

Ensemble des signes et des symptômes de l'atteinte partielle ou totale du cervelet ou d'une interruptions voies qui se lient au TC (voies cérébelleuses)
→ atteinte de l'équilibre et/ou de la coordination des mouvements

40

Principale complication de la méningite?

Encéphalite

41

Signes d'un syndrome cérébelleux?

- trouble de la statique
- trouble du tonus
- trouble de l'exécution du mouvement (ds le temps et ds l'espace)
- trouble de la marche

42

**Signes de la syringomyélie

Atteinte de la ME
-> Atteinte des modalités sensitives superficielles (++ Thermo-algie)
-> conservation des modalités sensitives profondes

43

***Signes du syndrome médullaire

Syndrome rachidien: douleurs permanentes et tenaces +- déformation colonne
Syndrome lésion: douleur radiculaire suivant la topographie du dermatome de l'étage lésé
Syndrome sous lésionnel: troubles moteurs (S pyramidal), sensitif et sphinctériens

44

**Signes du syndrome coronal postérieur

atteinte de la ME
-> Atteinte des modalités sensitives PPPPProfonde (proprioception, paresthésie, discrimination, pression)
-> conservation des modalités sensitives superficielles

45

Signes de la Sclérose LATERALE AMYOTROPHIQUE

- Exagération des ROT
- Hypertonie
- BBK (-)
- Fascicualtion

46

Signes et symptômes d'une myélopathie cervicale

Paresthésie membre supérieur
Cervicalgie par crise
Fonte musculaire

47

Signes de la SEP

- perte de sensibilité + sensation brulure membre(s)
- trouble de la vision
- trouble de la coordination
- perte de force membre(s)
- trouble de l'équilibre

48

Définition syncinésie

- Mouvement involontaire (Syncinésie de coordination/imitation)
- ou renforcement toniques lors du mouvement (syncinésie globale/spsastique)
survenant ds une autre partie du corps que celle concernée

49

Définition syndrome extra-pyramidal

Atteinte de la motricité involontaire, réflexe et du contrôle de la posture.

50

Définition de l'akinésie

Perte des automatismes primaires -> chaque geste doit être préparé mentalement

51

Définition syndrome choréique

Syndrome extra-pyramidal
Existence de mouvements involontaires, spontanés, rapides, irréguliers de grandes amplitudes ++ racine des membres.

52

Définition dysesthésie

modification autre de la perception

53

Définition astéréognosie

perte de la reconnaissance des objets.