Phonétique Et Phonologie Flashcards Preview

Phonétique Et Phonologie > Phonétique Et Phonologie > Flashcards

Flashcards in Phonétique Et Phonologie Deck (85)
Loading flashcards...
1

Qu'est ce que la phonétique ?

L'étude des propriétés physiques, concrètes et continués des sons linguistiques.

(Phonétique : articulatoire, acoustique, auditive)

2

Qu'est ce que la phonologie ?

L'étude des sons linguistiques comme unités mentales symboliques, abstraites et discrètes.
Comment les sons sont représentés dans la mémoire du locuteur (format abstrait). Les règles et les principes qui gouvernent les représentations abstraites et discrètes des sons linguistiques.

3

Phonologie ?

Étudie des sons du point de vue fonctionnel, c'est à dire en tant qu'ils fonctionnent dans une langue. La phonologie étudie comment sont agencés les sons d'une langue pour former des énoncés. Ce système de sons produit des significations.

4

Phonétique ?

Étudie les propoiétés physiques (articulatoire, acoustique...). Elle s'intéresse au sons eux-mêmes, indépendamment de leur fonctionnement les uns avec les autres. La phonétique fixe une transcription graphique des phonèmes (API).

5

L'interface entre la phonétique et la phonologie ?

L'interface entre la phonétique et la phonologie étudie comment les unités abstraites et symboliques de la phonologie sont converties en objets physiques, réels et continus. Le passage d'une représentation abstraite mentale (phonologie) à un évent physique (phonétique) et inversement est nécessaire et possible parce que toutes les propriétés physiques d'une langue ne sont pas cognitive ment représentées: il y a un processus de conversion. Un des buts de la phonologie est de comprendre exactement quelles sont les propriétés des sons cognitivement représentés.

6

Test "WUG" ?

Les enfants sont capables d'appliquer correctement la règle à des mots qu'ils n'ont jamais entendus avant => un Wug => des WugS.

7

Test la famille Bach ?

La règle de la formation du pluriel n'est pas formulée en termes d'une liste arbitraire. Mais en terme de + ou - voisé.
Après + voisé, le pluriel est Z
Après -voisé , le pluriel est S
Si prononcé Bar => le pluriel est S.

8

Continue?

Une variable continue peut prendre une infinité de valeurs possibles (phonétique) Ex: Luc est >180 cm.

9

Discrète?

Une variable discrète peu prendre un nombre fini de valeurs. (Phonologie) Ex: Luc mesure 180,6666789 cm.

10

Fonction distinctive ?

Les phonèmes ont une fonction distinctive, Ils ne la fonction de permettre la distinction entre différents mots.

11

Allophones libres ?

Alterner librement dans le même contexte. Ex: le r standard, le r Edith Paf et le r roulé.

12

Allophones conditionnées ?

Les formes allo phoniques sont prévisibles par rapport au contexte.
Phonétiquement la différence entre T et Th est réelle comme la différence entre d dans bed et t dans bet. (P, t, k) sont systématiquement réalisés avec une aspiration (ph, Th, kh) seulement s'ils se trouvent en attaque = (position initiale) d'une syllabe accentuée.

13

Consonne ?

Obstruction partielle ou totale du flux d'air: obstacle dans le tractus.

14

Les voyelles ?

Sans obstruction du flux d'air (passage libre de la colonne d'air) sans obstacle dans le tractus vocal.

15

Semi-voyelles ?

Articulée comme les voyelles, mais avec un statut phonologique spécial.

16

Les principes de l'API ?

Un même son ne peut être représenté que par un seul symbol.
Chaque symbole a toujours la même valeur indépendamment des autres symboles.

17

Transcription large ?

Seules les propriétés phonétiques principales sont notées.

18

Transcription étroite ?

A pour but de noter des détails phonétiques et même les petites différences allophoniques.

19

Lieux d'articulation ?

Indique quel est l'articulateur actif et/ou quel est le point du conduit surpa-glottique où s'effectue l'obstruction au flux d'air.

20

Mode d'articulation ?

Le mode d'articulation d'une consonne désigne un ensemble de propriétés de son articulation.

21

Fricative ?

L'articulateur mobile se rapproche fortement de l'articulateur fixe et cette constriction cause une forte turbulence au flux d'air et induit un bruit de friction.

22

Approximante ?

L'articulateur mobile se rapproche de l'articulateur fixe mais pas assez pour créer une turbulence.

23

Approximante semi-voyelles ?

Du point de vue articulatoire, les semi-voyelles correspondent aux voyelles, toutefois les semi-voyelles se comportent phonologique ment comme des consonnes. Au contraire des voyelles, les semi-voyelles ne peuvent jamais être le noyau d'une syllabe.

24

Vibrante - roulée - battues ?

Les consonnes vibrantes sont produites par un ou plusieurs battements (vibration) de l'articulateur mobile contre l'articulateur fixe. Si on a un seul battement = consonnes battues.
Si plusieurs battement = consonnes roulées.
Le mouvement est causé par la pression du flux d'air.

25

Nasale ?

Les sons nasaux sont produits avec le voile du palais abaissé. Pour les voyelles nasales, le flux d'air passe à la fois par la cavité orale ET dans les cavités nasales. Pour les consonnes nasales, toutefois, les articulateurs bloquent la cavité orale. L'air peut passer exclusivement par les cavités nasales. Les consonnes nasales sont donc occlusives car l'air est bloqué au niveau oral (occlusive nasale)

26

Occlusives (orale)?

Les consonnes occlusives orales sont caractérisées par l'obstruction complète du flux d'air.A la différence des occlusives nasales, le voile du palais est relevé et donc l'air ne peut pas passer par les cavités nasales.

27

Son périodiques ?

Il se reproduit identique à lui-même à intervalle de temps régulier ( la période). Le cycle se répète.

28

Son apériodique ?

Ils sont caractérisés par des variations de pressions rapides et irrégulières.

29

Fréquence ?

Correspond au nombre de vibration par seconde. S'il y en a peu on entend un son grave. S'il y en a davantage on entend un son aigu. On exprime la fréquence en Hertz (Hz)

30

L'intensité ?

L'intensité dépend de l'amplitude de la vibration. Plus elle est importante, plus le son est fort; plus l'amplitude est faible, plus le son est faible. On l'exprime en décibel (dB)