Psycho De La Décisions Flashcards Preview

HEC Leadership Organisationnel > Psycho De La Décisions > Flashcards

Flashcards in Psycho De La Décisions Deck (43):
1

Quels sont les facteurs qui maintiennent une organisation dans une culture de l’indécision



1. Le Simili-dialogue
2. Les obstacles à l'information
3. Les chasses gardées
4. La mêlée générale

2

Expliquez le simili-dialogue

Les gens sont confus. 
La rencontre se termine sans que l'on ait identifié les prochaines actions à poser. 
Les gens interprètent les information en fonction de leurs propres intérêts et personne n'est imputable de la mise en oeuvre de la décision

3

Quels sont les antidotes au simili-dialogue?

Clore la rencontre en s'assurant que les gens savent qui fera quoi, quand et pourquoi; être précis dans les actions à poser

4

Expliquez les obstacles à l'information

Malgré plusieurs tentatives, l'information pertinente n'est pas rendue publique. Des données importante ou des opinions se manifestent une fois la décision prise ce qui remet en question la décision; ces symptômes sont récurent.

5

5

Quels sont les antidotes aux obstacles à l'information?

S'assurer que les bonnes personnes, celles qui détiennent l'information pertinentes, participent à la rencontre. Lorsque l'information manquante est rendue disponible, la disséminer rapidement. Exprimer ses attentes que les gens fassent preuve d'ouverture et décourager la dissimulation d'information.

6

Expliquez les chasses gardées

Les gens s'en tient à leurs points de vue et protègent leurs intérêts. Ils refusent de reconnaitre que d'autres points de vue puissent être valides et que d'autres intérêts puissent être légitimes

7

Quels sont les antidotes aux chasses gardées?

Susciter la participation jusqu'à ce que tous les points de vue aient été exprimés. Rappeler l'objectif commun pour rallier les gens autour de préoccupations partagées. Générer des alternatives qui n'ont pas été exprimées pour trouver un terrain d'entente. Chercher en quoi les points de vue sont compatibles.

8

Expliquez la mêlée générale

Le flot des échanges est aléatoire et des comportements qui nuisent au dialogue se manifestent, tels que les gens qui tiennent le groupe en otage jusqu'à ce que leur point de vue domine, les gens qui s'éloignent du sujet, ceux qui s'enfoncent dans les détails inutiles ou ceux qui cherchent à diviser les gens entre eux

9

Quels sont les antidotes à la mêlée générale?

Identifier clairement les comportement souhaités et ceux qui ne le sont pas; sanctionner les comportements nuisibles qui persistent; ultimement, écarter les personnes qui refusent d'adapter des comportements constructifs

10

Quels sont les étapes du processus décisionnel

1. Identification du problème
2. Recherche d'informations
3. Génération d'options
4. Évaluation des options entre elles, choix de l'option et mise en oeuvre
5. Évaluation de l'option retenue

11

11

Expliquez l'étape d'identification du problème dans le cas de rationalité limité

Distorsions perceptuelles entre la situation insatisfaisante et la situation désirée; le décideur saute aux conclusions, il porte attention aux symptômes et non aux causes du problème son humeur affecte sa mémoire.

12

12

Expliquez l'étape Recherche d'informations dans le cas de rationalité limité

Lente, coûteuse; le décideur s'e remet à sa mémoire, souvent défaillante, il décide sur la base d'informations insuffisantes ou excessives

13

Expliquez l'étape Génération d'options dans le cas de rationalité limité

Le décideur n'est pas en mesure de concevoir toutes les options possibles

14

Expliquez l'étape Évaluation des options entre elles, choix de l'option et mise en oeuvre dans le cas de rationalité limité

Le décideur ignore souvent l'utilité des options envisageables; il faut des erreurs dans l'évaluation des options et des probabilités d'occurence des conséquences. La mise en oeuvre de l'option apporte des résultats satisfaisants et l'adhésion de tous, face à la décision, ne peut être acquise avant de prendre la décision

15

Expliquez l'étape Évaluation de l'option retenue dans le cas de rationalité limité

Le décideur doit justifier son choix; il maintient sa décision même si celle-ci n'amène pas les résultats souhaités

16

Quels sont les différents types de décideur?

1.Directif
2.Analytique
3.Conceptuel
4.Acommodant

17

Décrivez le style de décideur Directif

Le décideur directif tolère mal l'ambiguïté et est orienté vers les dimensions techniques du probleme. Il est efficient, logique, pratique et systématique dans sa façon de prendre des decisions. Il s'appuie souvent sur des règles pour decider. Les personnes de ce style sont orientées vers l'action, determines et mettent l'acent sur le processus décisionnel. Cependant, dans leur quête de résultats rapides, ces individus peuvent avoir tendance a être autocrates, a chercher a contrôler les autres et a être axes sur le court terme.

18

Décrivez le style de décideur Analytique

Il tolère l'amgiguïté et se caractérise par sa propension a suranalyser les situations. Les personnes de ce style cumulent beaucoup d'information lorsque vient le temps de decider. Ce sont des décideurs prudents et ils prennent leur temps pour analyser les données, ce qui leur permet de faire face a l'ambiguïté. ils peuvent s'adapter aux situations imprévues ou incertaines. Ils ont tendance a être rapides a mettre en oeuvre leurs choix.

19

Décriver le style de décideur Accommodant

Il travaille bien avec les autres pour prendre des decisions. Il apprécie les interactions sociales durant lesquelles les opinions sont exprimées librement. Ce décideur offer son support aux autres, est receptive aux suggestions, est chaleureux et préfèere l'information verbale a l'information écrite. Il apprécie être trees préoccupé par le bien-être des autres.Cela peut amener ce type de décideur a éviter de prendre position face aux decisions, a ne pas pouvoir dire non et a hésiter a prendre des decisions difficiles qui pourraient nuire a d'autres.

20

Décrivez le style décideur Conceptuel

Il tolère l'ambiguïté et met l'accent sur les dimensions sociales du probleme. Il adopte généralement une vision élargie de al situation problématique et consider plusieurs options. Ce type de décideur se dote d'une perspective sur le long terme et se fie souvent a son intuition et a ses discussions avec les autres personnes pour recueillir des informations. Il accepte de prendre des risques et se démarque par les decisions creative qu'il met de l'avant. D'un côté, ce décideur peut proposer des solutions irréalistes, quand il ne fait pas tout simplement prevue d'indécisions.

21

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui se produit lorsqu'on observe le comportement d'une personne et que l'on cherche a savoir sil résulte d'une cause interne ou externe. Si l'on opte pour une cause interne, on imagine que la personne possèede la capacité de contrôles son comportement. Si l'on penche pour pour une cause externe, on estime au contraire que la personne est contrainte par la situation d'adopter le comportement observe. L'erreur se produit lorsque, systématiquement, on sous-estime l'influence des facteurs externes et que l'on surestime celle des facteurs internes (personnels) au moment de juger des comportements d'autrui

Erreur d'Attribution

22

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui est cette tendance de certaines personnes a attribuer leurs succèes èa des facteures internes(intelligence, habiletés, etc) et a justifier leurs échecs par des facteurs externes (manqué de resources, contraintes externes etc...)

Erreur de Complaisance

23

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui se produit lorsque les gens interprètent ce qu'ils voient de façcon selective, en fonction de leurs centres d'intérêt, de leur education, de leur experience et de leurs attitudes. (Voir ce que l'on veut voir)

Erreurs de Perception sélective

24

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui se produit lorsqu'on se forge une impression générale sur quelqu'un a partir d'une seule de ses caractéristiques

L'erreur de l'effet de Halo

25

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui est ce mécanisme qui consiste a attribuer a quelqu'un d'autre ses propres désirs et besoins.

Erreur de Projection

26

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui influence l'évaluation des caractéristiques d'une personnes par la comparaison avec d'autres individus rencontrés récemment. (Comparer)

L'erreur de l'effet de contraste

27

Quelle est l'erreur de perception dans le cadrage d'une situation qui est la manière de juger une personnes d'après la perception que l'on a du groupe auquel elle appartient

L'erreur de Stéréotypage

28

Quelles sont les erreurs de perception dans le cadrage d'une situation ?

1. Attribution
2. Complaisance
3. Perception sélective
4. Effet de Halo
5. Effet de contraste
6. Projection
7. Stéréotypage

29

Quelles sont les biais dans la cueillette de l’information?

1. Le biais de la confirmation
2. Le biais de la contamination
3. Le biais des couts irrécupérables

30

Qu’est-ce que le biais de la confirmation?

Ce biais incite le décideur a rechercher des information confirmant son point de vue ou son intuition et à négliger celles pouvant le contredire. Ce biais affecte non seulement l’endroit où nous allons chercher nos renseignements, mais également la manière dont nous interprétons les informations obtenues. Nous en venons à accorder trop d’importance aux données favorables à notre projet et pas assez aux défavorables. En fait, nous sommes présence de deux forces psychologiques fondamentales. La première est notre tendance a décider inconsciemment ce que nous voulons faire avant de savoir pourquoi. La seconde est notre inclination à être attirés davantage par les choses que nous aimons, un phénomène très bien expliqué chez les bébés. Nous sommes donc tout naturellement séduits par les informations qui abondent dans notre sens, et ce même de façon inconsciente.

31

Qu’est-ce que le biais de la contamination?

Ce biais se produit quand nous réfléchissons à la décision que nous allons prendre : notre pensée accorde trop d’importance à l’information que nous avons considérée en premier. Ce biais induit une erreur dite d’ancrage. Les premières impressions reçues, estimations ou données, influencent nos pensées et nos jugements ultérieurs. La contamination peut revêtir plusieurs aspects. Elle peut en apparence être aussi simple ou innocente que le commentaire d’un collègue ou une statistique lue dans les journaux. Elle peut également prendre la forme d’un stéréotype aussi insidieux que la couleur de la peau, l’accent ou le choix d’un vêtement. Dans le monde des affaires, la contamination la plus répandue est une tendance ou un événement récent. Un distributeur chargé d’évaluer les ventes d’un produit pour l’années à venir commencera généralement par regarder le volume des ventes des années précédentes. Les chiffres qu’il analysera alors influenceront ses estimations. Cette approche peut donner de bons résultats, mais elle donne trop de poids aux événements passées et pas assez aux autres facteurs. Dans un monde ou les marchés changent rapidement, les références au passé peuvent fausser les prévisions et induire en erreur.

32

Qu’est-ce que le biais des coûts irrécupérables?

Ce biais survient lorsque les décisions que nous prenons servent en fait à justifier des choix que nous avons faits dans le passé, même sis maintenant ils n’ont plus aucune raison d’être. Nos décisions passées deviennent ce que les économistes appellent des coûts irrécupérables : de vieux investissements en temps ou en argent que nous ne pourrons jamais récupérer. Même si notre esprit rationnel nous indique que ces coûts ne doivent pas être pris en compte, on ne peut s’empêcher d’y penser, ce qui nous conduit à prendre de mauvaises décisions en prenant en compte cette informations. Comment expliquer que nous sommes incapables, consciemment ou non, d’admettre nos erreurs ou que nous voulons éviter de ressentir du regret par rapport à des actions passées.

33

Quelles sont les 4 formes de créativité?

1. Créativité attendue
2. Créativité réactive
3. Créativité proactive
4. Créativité Contributive

34

Qu’est-ce que la créativité réactive?

La créativité réactive correspond à la situation où le décideur impose à un individu de s’engager dans un problème clairement défini pour trouver des solutions dont le degré de nouveauté est relativement faible puisqu’il s’agit d’un problème structuré dont la solution est relativement standard.

35

Qu’est-ce que la créativité attendue?

Elle suppose que le décideur demande à un individu de chercher une réponse à un problème difficile à définir pour lequel la solution sera nouvelle.

36

Qu’est-ce que la créativité contributive?

Elle concerne un individu créatif désireux de s’engager dans la résolution d’un problème formel et défini dont la solution est relativement standard.

37

Qu’est-ce que la créativité proactive?

Elle désigne la situation où un individu créatif s’engage à découvrir une solution innovatrice à un problème flou et mal défini.

38

Quelle est la méthode de l’avocat du diable?

1. Une option est considérée
2. Un individu ou un groupe se voit assigner le rôle d’avocat du diable
3. Une critique est formulée à l’égard de l’option considérée et est soumise au décideur
4. Des informations additionnelles peuvent être recueillies pour alimenter la critique
5. La décision de retenir l’option, de la modifier ou de l’écarter est prise.

39

À quoi sert la méthode de l’avocat du diable?

Elle permet aux individus de démontrer leurs aptitudes au débat et à la discussion tout en faisant évoluer les échanges vers le dialogue. L’organisation peut éviter des erreurs coûteuses en entendant les points de vue opposés sur une option, ce qui lui permet de mettre en lumière les pièges qu’elle n’aurait pas vus autrement. Cette méthode augmente les possibilités de trouver des solutions créatives et réduit les risques de la pensée de groupe.

40

Nommez les biais induits par les heuristiques?

1. L’heuristique de disponibilité
2. L’heuristique de représentativité
3. L’heuristique d’ancrage et d’ajustement

41

Qu’est-ce que le biais induit par l’heuristique de disponibilité?

Saillance incorrecte d’événements. Compte tenu de l’impossibilité d’enregistrer mentalement toutes les occurrences des événements qui se produisent autour de nous, l semble logique et adaptatif de se fier à l’aisance avec laquelle ceux-ci nous viennent à l’esprit pour en estimer la fréquence. Défaillances liées à la mémoire. Corrélation illusoire est cette tendance à exagérer la fréquence des liens entre les événements en présence.

42

Qu’est-ce que le biais induit par l’heuristique de représentativité?

- Probabilités incorrectes
- Fausses conceptions du hasard. Les jeux de hasard se composent de séries d’événements impossibles à prédire.
- Prédictions erronées
- Illusion de validité. Les individus ressentent une grande confiance en leurs jugements, ce que les auteurs appellent l’illusion de validité
- Fausses conceptions de la régression. Les individus n’envisagent pas que les variables aléatoires soient responsables de la différence observée. Ils ont davantage tendance à expliquer les déviations par des raisons plus personnel (manque d’effort, stress) Ils ne tiennent pas en compte des facteurs externes (température, )

43

Qu’est-ce que le biais induit par l’heuristique d’ancrage et d’ajustement?

- Ajustement insuffisant
- Mauvaise évaluation des événements qui peuvent être liés ou non
- Difficultés à estimer des distributions de probabilités subjectives