Reconnaître et comprendre la maltraitance - Cours 2 Flashcards Preview

Maltraitance des personnes âgées > Reconnaître et comprendre la maltraitance - Cours 2 > Flashcards

Flashcards in Reconnaître et comprendre la maltraitance - Cours 2 Deck (54):
1

Donnez les 4 étapes de la reconnaissance scientifique (de l'évolution de la perception de la maltraitance).

- Problème du domaine privé
- Première mention des "grands-mères battues" (1970)
- Première vague de recherche sur les "vieillard maltraités" (1980)
- Préoccupation en santé publique et justice pénale

2

Donnez les 4 outils mis en place par le MSSS qui représentent une reconnaissance politique.

- Rapport "Vieillir en toute liberté" 1989
- Rapport "Vers un nouvel équilibre des âges" 1992
- Mise en place du Conseil des aînés, 1995
- Plan d'action 2005-2010 sur les services aux aînés en perte d'autonomie: un défi de solidarité

3

Donnez les deux éléments qui ont été mis en place par la Ministre responsable des aînés, Marguerite Blais.

- Consultation publique sur les conditions des aînés, 2007
- Rapport "Préparons l'avenir avec nos aînés" 2008

4

Donnez deux éléments mis en place par rapport à la reconnaissance politique qui vise la responsabilité collective de la maltraitance.

- Journée mondiale de lutte contre la maltraitance
- Plan d'action gouvernementale pour contrer la maltraitance envers les personnes âgées, 2010-15

5

Quel rapport décrit pour la première fois le phénomène de la maltraitance?

Le rapport "Vieillir en toute liberté" 1989, commence l'histoire de la maltraitance des PA au Québec.
Il souhaite une action gouvernementale coordonnée et des orientations pour la pratique afin de lutter contre la maltraitance.

6

Vrai ou faux
Les rapports "Vieillir en toute liberté" 1989 et "Vers un nouvel équilibre des âges" 1992 ont eu un impact important sur la pratique.

Faux.
Ça n'a rien changé.

7

Qu'est-ce que le Conseil des aînés?

C'est un organisme indépendant du gouvernement mis en place en 1995 par le PQ qui a comme objectif de soumettre au gouvernement des préoccupations qui concernent les PA. Il permet l'ajout de la négligence au concept de maltraitance et arrivera à mettre en place une table de concertation en 1995, suite au Plan d'action du MSSS 2005-10.

8

Qu'est-ce qui est inclus dans le Plan d'action 2005-10 sur les services aux aînés en perte d'autonomie : un défi de solidarité?

Une table de concertation, soit un comité de travail composé de diverses personnes concernées ou préoccupées par la maltraitance. Ils sont regroupés pour discuter et concerter leurs actions et interventions pour arriver à travailler dans le même sens.

9

Quelle conséquence aura l'apparition du ministre des personnes âgées?

L'abolition du conseil des aînés.
Les membres du conseil deviendront des membres du ministère et donc, perdront leur indépendance.

10

Qu'est-ce qui a mis en place la journée mondiale de lutte contre la maltraitance en 2005?

Le plan d'action international des Nations Unis.

11

Quels sont les 3 éléments qui permettent la reconnaissance globale de la maltraitance?

- Les recherches scientifiques
- Les orientations politiques
- Les interventions sociales
Les trois éléments doivent venir ensemble pour arriver à être efficace.

12

Donnez le principal constat en rapport avec la reconnaissance globale de la maltraitance actuellement.

Il y a une reconnaissance de la problématique, mais il y a un lent développement des connaissances scientifiques

13

En quoi y a-t-il un lent développement des connaissances scientifiques en ce qui concerne la reconnaissance de la maltraitance?
(3 éléments)

- Prévalence et incidence du phénomène, on a de la difficulté à définir combien de personnes subissent le phénomène.
- Évaluation des pratiques d'interventions, il y a plusieurs services qui sont mis en place, mais ils ne sont pas évalués. Il est donc difficile de savoir l'ampleur de leur bien fait.
- Théories explicatives, il est difficile d'élaborer des théories qui permettent d'expliquer le phénomène de façon globale.

14

Quels sont les 5 objectifs du Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînés (Québec)?

- Développer les connaissance en matière de maltraitance
- Accroître l'information sur les services et les recours offerts aux PA en situation de maltraitance
- Améliorer l'offre de formation et mieux outiller les intervenants
- Renforcer et étendre des actions afin de mieux contrer la maltraitance
- Intensifier la concertation afin de mieux prévenir, dépister et intervenir

15

Vrai ou faux
Dans le contenue du Plan d'action gouvernemental, il y a 4 mesures sous la responsabilité de divers ministère et organismes partenaires.

Faux.
Il y a 39 mesures sous la responsabilité de divers ministère et organismes partenaires dont 4 mesures structurantes.

16

Quels sont les 4 mesures structurantes du Plan d'action gouvernemental?

- Campagne de sensibilisation
- Chaire de recherche en maltraitance
- Ligne AAA
- Coordonnateurs régionaux

17

Définir le but et le message de la 1re campagne de sensibilisation grand public du Plan d'action gouvernemental en 2011-12.

But: Expliquer ce qu'est la maltraitance, dire qu'elle existe, qu'elle est inacceptable et qu'il faut la dénoncer.
Message véhiculé par Yvon Deschamps: "Soutenons, aimons, agissons"

18

Définir le but et le message de la 2e campagne de sensibilisation grand public du Plan d'action gouvernemental en 2013.

But: Faire ressortir la détresse et la tristesse ressentie par les PA qui vivent des situations de maltraitance. (Montrer les impacts)
Message véhiculé sur la chanson de La vie en rose: "Avec la maltraitance, la vie est moins rose qu'on pense"

19

Quelle est la nouveauté de la 2e campagne comparativement à la 1re?

Dans le deuxième campagne, il y a un partenariat avec Québecor qui permettra la mise en place d'un site internet, de signets interactifs et de capsules informatives. Cela permet un plus grand accès à l'information.

20

Quels sont les trois principaux objectifs de la Chaire de recherche établie par le Plan d'action gouvernemental?

- Développer des connaissances théoriques, empiriques et pratiques sur la maltraitance
- Former du personnel hautement qualifié
- Diffuser des résultats auprès de la communauté scientifiques (mais aussi dans le milieu de la pratique).

21

Vrai ou faux
La majorité des écrits québécois sur la maltraitance proviennent de la Chaire de recherche établie par le Plan d'action gouvernemental.

Vrai

22

Qu'est-ce que LAAA?

Ligne Aide Abus Aînés
- Ligne téléphonique provinciale qui vise à venir en aide aux aînés qui subissent des abus et de la maltraitance
- Service offert à toute personne concernée par une situation de maltraitance présumée
- Comporte des professionnels spécialisés en maltraitance

23

Vrai ou faux
Les personnes pouvant faire affaire avec la LAAA sont les PA qui subissent de la maltraitance.

Vrai et faux
Ces personnes peuvent effectivement faire affaire à la LAAA, mais les proches, les intervenants et la population en générale aussi peuvent contacter cette ligne si ils croient qu'une PA subit ce genre de situation.

24

Qui utilise la LAAA et pourquoi?

- Le principal motif d'appel est l'exploitation financière (25%) et la violence psychosociale (24%).
- 35% des appels proviennent des PA et 33% des membres de la famille d'une PA.
- 60% des PA contactant la LAAA vivent à domicile et 22% en résidence privée

25

Vrai ou faux
La LAAA reçoit en moyenne 14 appels par mois.

Faux
Elle reçoit en moyenne 14 appels par jour.

26

Quel est l'objectif des acteurs régionaux mis en place par le Plan d'action gouvernemental?

Améliorer le continuum de services relatifs à la maltraitance en favorisant le partenariat entre les acteurs institutionnels, communautaire et privés du milieu.
(On s'attend d'eux qu'ils coordonnent les diverses interventions pour que tout aille dans le même sens.)

27

Quel est le mandat des acteurs régionaux mis en place par le Plan d'action gouvernemental?

Faire un portrait des ressources (forces et faiblesses) ainsi que de la maltraitance vécue chez les PA, chacun dans sa région, afin de poser un diagnostic pour arriver à établir un plan d’action. Le but étant d'adapter les services offerts aux diverses régions selon leurs besoins.

28

Donnez les quatre approches établies dans le Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance.

- Politique : Groupe de pression (association des Aînés)
- Juridique : Application des lois
- Service : Dispensation des services (offrir un continuum de services)
- Éducative : Informer et sensibilisé l'ensemble de la population

29

Donnez les 3 objectifs principaux du Plan d'action pour contrer la maltraitance envers les aînés, région de la Capitale-Nationale.

- Coordonner l'ensemble des actions pour contrer la maltraitance envers les aînés.
- Activé et consolider les trajectoires et protocoles de collaboration.
- Favoriser la concertation de tous les partenaires visés et interpellés par la problématique.

30

Vrai ou faux
Le Plan d'action gouvernemental et le Plan d'action de la Capitale-National vont dans le même sens. Cependant leurs objectifs ne sont pas les mêmes.

Faux
Bien que leurs objectifs ne soient pas écrit dans les même termes, ils veulent dire la même chose.

31

Quels sont les 4 volets du Plan d'action pour contrer la maltraitance envers les aînés, région de la Capitale-Nationale?

- Prévention et sensibilisation
- Repérage
- Intervention
- Concertation et trajectoires de service

32

Donnez les 5 théories explicatives de la maltraitance.

- Modèle situationnel
- Modèle des échanges sociaux
- Modèle interactionnisme symbolique
- Modèle de l'apprentissage social
- Modèle féministe

33

Vrai ou faux
L'application des diverses théories ne change pas objectivement la situation, mais elle permet de traiter la situation sous divers angles.

Vrai
Selon la théorie que l'on prend, on ne regarde pas les même choses et donc, les interventions seront différentes (afin d'être adapté à la vision que l'on porte).

34

Quelle est la théorie explicative de la maltraitance qui est la plus largement acceptée?

Le modèle situationnel axée sur les situations.

35

Donnez prémisse(s) et intervention(s) du modèle situationnel.

Prémisses
- Stress des aidants
- Maltraitance = réponse irrationnelle à des situations de crises
Intervention
- Diminuer le stress

36

Définir les trois principales variables du modèle situationnel.

1. L'aidant : Il vit du stress dû à la fatigues, l'épuisement, une situation familiale difficile, un perte d'emploi ou simplement à cause de sa personnalité.
2. Conditions sociales et économiques : L'âgisme, les perceptions de la société viennent influencer la situation.
3. L'aîné : Le niveau de dépendance de la PA peut venir créer un certain stress chez elle.

37

Quelles sont les principales critiques du modèle situationnel?

Le blâme est mis sur l'aîné, car ce serait lui qui causerait du stress à l'aidant.
Le modèle n'est pas applicable à toutes les situations, même s'il peut en expliquer un certain nombre.

38

Donnez prémisse(s) et intervention(s) du modèle des échanges sociaux.

Prémisses
- Les interactions sociales sont composés d'échange (récompenses/punitions, avantages/inconvénients). Donc quand un individu décide de rester dans une situation, c'est qu'il tire plus d'avantages que d'inconvénients.
- Le vieillissement représente automatiquement vulnérabilité, impuissance et dépendance.
Intervention
- Déterminer qui est la personne dépendante
- Offrir des services pour augmenter son autonomie

39

Quelles sont les principales critiques du modèle des échanges sociaux?

- Théorie âgiste qui implique que les aînés sont d’emblés dépendants.
- Parfois la personne dépendante est l'abuseur, ce qui ne permet pas à ce modèle d'expliquer l'ensemble des situations.

40

Donnez prémisse(s) et intervention(s) du modèle interactionniste symbolique.

Prémisses
- L'interprétation symbolique de la situation est plus révélatrice que la situation elle-même (favorise la perception plutôt que les faits objectifs)
- L'apprentissage de la violence la rend plus acceptable (on pense que ça fait parti de la norme)
Intervention
- Modifier les interprétations de la situation de violence, faire comprendre à l'aîné que la situation est inacceptable.

41

Quelles sont les principales critiques du modèle interactionniste symbolique?

- Implique que tous ceux qui ont été violenté vont violenter à leur tour.
- Sous entend que la violence est plus acceptable, ce qui crée une reproduction du modèle de violence.

42

Donnez prémisse(s) et intervention(s) du modèle de l'apprentissage social.

Prémisses
- La violence s'apprend (appris dans l'enfance, c'est une façon de communiquer qui a été apprise)
- Réponse à l'égard de stress (puisque les gens vivent du stress, c'est normal qu'ils soient violent).
Intervention
- Changement de valeurs et normes à l'égard de la violence (travailler à reconstruire la représentation de la réalité)

43

Quelles sont les principales critiques du modèle de l'apprentissage social?

Les mêmes que l'interactionniste symbolique, puisqu'il fait parti de ce modèle. Ce ne sont pas toutes les personnes qui se font violenter dans l'enfance qui intégreront ce modèle.

44

Donnez prémisse(s) et intervention(s) du modèle féministe.

Prémisses
- Vieillissement de la violence conjugale : conséquence du patriarcat
- Inégalité du pouvoir homme / femme et légitimation de cette inégalité
Intervention
- Sensibilisation et résolution de problème au sein d'une relation égalitaire

45

Quelle est la principale critique du modèle féministe?

Ce modèle ne fonctionne que dans certaines situation où la victime est une femme et l'agresseur est un homme.
Ce modèle peut avoir une plus grande portée lorsqu'on l'ouvre et qu'on prend toute sorte d'inégalité et non seulement celles entre les hommes et les femmes. À ce moment, il serait aussi possible de prendre en compte une relation Femme / Femme où il y en une qui est supérieur à l'autre.

46

Selon ce modèle, la situation des PA maltraités s'explique par la situation. Qui suis-je?

Modèle situationnel

47

Quel modèle est une sous branche du modèle interactionniste symbolique?

Le modèle de l’apprentissage sociale

48

Quel constat peut-on faire de façon général sur les 5 modèles explicatifs?

Les théories explicatives comportent des limites, elles doivent arriver à prendre en compte un contexte plus large. Chaque modèle arrive a expliquer un certain type de situation.
Elles expliquent toutes la maltraitance de façon différente et il n'y en a pas une qui soit meilleur qu'une autre.

49

Quels sont les trois approches qui nous permettrait d'arriver à avoir une vision plus large de la situation de maltraitance?

- Approche fondée sur l'empowerment
- Approche fondée sur l'économie politique
- Approche fondé sur le post modernisme

50

Selon la vidéo avec Pierre Simard portant sur le Plan d'action gouvernemental, quel est l'origine sociale du Plan d'action?

On a toujours su que la maltraitance existait, le Gouvernement du Québec a toujours mis en place des pratiques pour contrer la violence, que ce soit envers les femmes ou les jeunes et on était rendu à se positionner sur les PA.
Il faut arriver à prévenir les situations de maltraitance et on arrive à faire cela en donnant de la visibilité à la cause et en supportant les intervenants sur le terrain.
C'est ce qui explique la mise en place du Plan d'action gouvernemental.

51

Vrai ou faux
La Chaire de recherche découlant du Plan d'action gouvernementale se trouve à être la première chaire de recherche sur la maltraitance au monde.

Vrai.

52

Vrai ou Faux
La Capitale-Nationale fût la première région à se doter d'un plan d'action en 2008.

Vrai
Elle mettra ensuite en place un 2e Plan d'action en 2012 complémentaire au Plan d'action gouvernemental.

53

Vrai ou faux
La maltraitance est inacceptable. Il faut arrivé à la repérer pour pouvoir la résoudre.

Faux
La maltraitance est effectivement inacceptable, mais il faut arriver à la repérer pour arriver à la prévenir (car il est beaucoup plus facile de prévenir que de guérir).

54

Pourquoi est-ce qu'il est important d'avoir un Plan d'action régional en plus d'un Plan d'action gouvernemental?

Car chacun vise des choses différentes, bien qu'il travail dans le même sens. Le Plan d'action régional permet la sensibilisation dans les divers milieux, il permet aussi de nommer les acteurs responsables des diverses actions nommées dans le Plan d'action gouvernemental.
Les deux Plans d'actions sont donc complémentaires l'un de l'autre.