Système auditif Flashcards Preview

XM 3 Fonctions nerveuses supérieures > Système auditif > Flashcards

Flashcards in Système auditif Deck (70):
1

Les ondes sonores sont aussi dites des ondes _.

Sinusoïdales

2

Le système auditif détecte les changements de... (2)

-Intensité sonore
-Fréquence

3

Définition de l'intensité sonore?

Amplitude de l'onde, correspond au volume du son perçu. Mesuré en décibels (Db). Risque de lésion à 85 et lésion certaine à partir de 100.

4

Définition de la fréquence sonore?

Mesuré en Hertz (Hz). Correspond à la tonalité/hauteur du son perçu.

5

Spectre audible pour les humains?

20 à 20 000Hz.

6

Qui suis-je?
§ Tonalité sonore ayant une fréquence unique de vibration.
§ Onde sinusoïdale simple.

Son pur

7

Qui suis-je?
§ Son composé de plusieurs fréquences différentes.
§ Fréquence fondamentale (de base) + fréquences
harmoniques (multiples de la fréquence fondamentale).
§ Onde sinusoïdale complexe.
§ Confère le timbre à l’instrument produisant le son.

Son complexe

8

§ Les vibrations dans l’air sont captées par la partie
1_ du système auditif.
§ Elles sont ensuite dirigées vers un organe auditif
extrêmement spécialisé contenu dans la 2_, appelé 3_.
§ Cet organe permet d’assurer la transduction de la 4_ des vibrations captées en une activité neuronale qui sera ensuite transmise aux centres cérébraux de l’audition.

1. Externe
2. Cochlée
3. Organe de Corti
4. Force mécanique

9

Le système auditif est composé de deux parties. Lesquelles et qu'est-ce qu'elles incluent?

1. Système périphérique (oreille externe, moyenne et interne + nerf auditif)
2. Système central (Voies auditives au niveau du tronc cérébral et du cortex auditif)

10

3 fonctions de l'oreille externe?

CAPTER, CONCENTRER et FILTRER les sons pour les focaliser sur le tympan.

11

2 structures de l'oreille externe et leurs fonctions?

Pavillon auriculaire (amplifie ou atténue les sons et les mène au conduit auditif)
Conduit auditif (mène au tympan)

12

Fonction de l'oreille moyenne?

Adapter l’impédance basse du milieu sonore aérien à
l’impédance plus élevée du liquide de l’oreille interne.

13

3 structures de l'oreille moyenne? (dont les 3 parties d'une des structures)

Tympan
Osselets (Marteau, enclume, étrier)
Fenêtre ovale

14

Définition de l'impédance?

Résistance d’un milieu au mouvement. Difficulté pour le son de voyager dans un milieu. exemple: peu d'impédance dans l'air mais davantage dans l'eau

15

Fonction du tympan?

Membrane obstruant le fond du conduit auditif. Reçoit
les vibrations sonores et les transmet à la chaîne d’osselets.

16

Description des osselets?

Chaîne d’os minuscules qui relie le tympan à la fenêtre ovale, afin de véhiculer les sons à travers l’oreille moyenne. Le marteau est connecté au tympan, alors que l’étrier est connecté à la fenêtre ovale.

17

Description de la fenêtre ovale?

Ouverture entre l’oreille moyenne et la cochlée.

18

Expliquer les 2 mécanismes d'amplification du son dans l'oreille interne.

1) La pression appliquée sur le tympan, une membrane relativement étendue (1 cm2) est reportée sur une surface 20 fois plus petite, la fenêtre ovale = Gain de pression.
2) Effet de levier assuré par les 3 osselets.

Ces mécanismes permettent que les vibrations sonores
produisent des mouvements liquidiens dans l’oreille
interne, nécessaires à l’audition.

19

2 mécanismes de protection de l'oreille interne contre les sons potentiellement traumatiques?

Tenseur du tympan
Muscles de l'étrier
ü Contraction des muscles automatiquement déclenchée par des sons violents.
ü 250 ms après l’arrivée du son dans l’oreille.
ü Diminue la mobilité du tympan et des osselets = atténue l’impact du son sur la fenêtre ovale.

20

Fonctions de l'oreille interne? (3)

§ Convertir l’énergie vibratoire en ondes hydrauliques.
§ Assurer la transduction des ondes hydrauliques en influx nerveux.
§ Décomposer les sons complexes en éléments simples.

21

Structures de l'oreille interne? (2)

1. Fenêtre ronde
2. Cochlée

22

Description de la fenêtre ronde? (2 points)

ü Orifice rond bouché par une membrane entre l’oreille moyenne et la cochlée.
ü Amortit les ondulations du liquide.

23

Description de la cochlée?

ü Organe récepteur de l’audition remplie de liquide et contenant les cellules réceptrices auditives (inclus plusieurs structures).
§ Structure spiralée d’environ 10 mm de large
§ Déroulée = tube d’environ 35 mm de long
§ Va de la base jusqu’à son apex

24

Nom du liquide contenu dans la cochlée?

Périlymphe

25

3 compartiments de la cochlée sauf les structures?

1) Rampe vestibulaire
2) Canal cochléaire (milieu)
3) Rampe tympanique

26

Le canal cochléaire ne se rend pas jusqu’à l’apex de la cochlée. Il laisse place à 1_, un orifice qui fait communiquer les 2_ et le 3_.

1. L'hélicotrème
2. compartiments
3. liquide

27

3 structures de la cochlée sauf les compartiments, et leur description? (sans la fonction, on garde ça pour plus tard ;) )

1. Membrane basilaire (entre rampe tympanique et canal cochléaire, ondule sous l'effet des stimulations acoustiques)
2. L'organe de Corti (structure du canal cochléaire contenant les mécanorécepteurs de la sensibilité acoustique, repose sur la membrane basilaire)
3. Membrane tectoriale (situé dans le canal cochléaire et recouvre l'organe de Corti)

28

Fonction de la membrane basilaire?

§ Lorsque l’étrier bouge sous l’effet des vibrations acoustiques, il exerce une pression oscillante sur la fenêtre ovale.
§ Cela fait vibrer le liquide contenu dans la rampe vestibulaire, qui fait vibrer à son tour la membrane basilaire.
§ La membrane est plus étroite à sa base et devient plus large à son apex.

29

L'organe de Corti:
§ Contient les 1_
ü 1 rangé de 2_ (environ 3500)
ü 3 rangées de 3_ (environ 12 000)
§ Chaque cellules ciliées contient, à son extrémité, entre 50 et 200 petits cils appelés des 4_
§ Ceux-ci sont en contact avec la 5_

1. Mécanorécepteurs de la sensibilité acoustique
2. cellules ciliées internes
3. cellules ciliées externes
4. stéréocils
5. membrane tectoriale

30

2 fonctions des CCI (cellules ciliées internes)

§ Constituent l’étape ultime de la transformation de l'onde sonore (mouvement mécanique) en influx nerveux.
§ Transmettent cet influx aux cellules bipolaires qui constituent les fibres afférentes formant le nerf cochléo-vestibulaire (VIII).

31

Fonctions des CCE (cellules ciliées externes)

§ Reçoit principalement des informations provenant du complexe olivaire supérieur par des fibres efférentes.
§ Rôle de protection des CCI.
ü En cas d’hyperstimulation, les CCE se contractent, ce qui restreint le mouvement des membranes basilaire et tectoriale.

32

Expliquer la transduction mécano-électrique des ondes sonores.

§ En réponse à des ondulations du liquide qui se propage dans la cochlée, un mouvement de cisaillement a lieu entre la membrane basilaire et la membrane tectoriale.
§ Ce mouvement courbe les stéréocils des CCI, ce qui entraîne des modifications du potentiel de membrane de ces cellules.
§ Les stéréocils sont extrêmement sensibles à leur déplacement (détecte des mouvements de la dimension d’un atome!).

33

Dans la transduction mécano-électrique des ondes sonores, à quoi correspondent un cisaillement dans le sens des stéréocils et un dans le sens inverse?

Même sens: Dépolarisation des cellules ciliées, influx nerveux.
Sens inverse: Hyperpolarisation, arrêt des PA.

34

4 points de la théorie de la place?

§ La membrane basilaire est organisée selon une tonotopie (représentation organisée des fréquences sonores).
§ L’amplitude de la vibration de la membrane est inégale: Chaque segment de la membrane et des CCI qui s’y trouvent répondent sélectivement à une fréquence sonore donnée.
§ Les hautes fréquences (sons aigus) déplacent la membrane avec une amplitude maximale à sa base.
§ Les basses fréquences (sons graves) déplacent la membrane avec une amplitude maximale à son apex.

35

4 points de la théorie de la salve? (sans la compensation de la limite)

§ La fréquence des stimulations auditives est directement codée par le nombre de décharge de CCI / seconde.
§ Exemple : Un son de 500 Hz entraîne des décharges
neuronales des CCI (localisées à un endroit spécifique de la membrane basilaire selon sa tonotopie) à un rythme de
500 / secondes.
§ MAIS : capacité de décharge des CCI limitée à environ 1000 potentiels d’action / seconde.

36

Comment les CCI compensent-elles leur capacité de décharge limitée à 1000 PA/s?

§ Pour les fréquences 1000 Hz, les signaux de plusieurs CCI se combinent pour innerver une même cellule bipolaire (convergence). Ensemble, il y a sommation de leur potentiel d’action pour transmettre une information sonore > 1000 Hz.

37

Comment se nomme le principe selon lequel:
§ Chaque CCI répond à une fréquence sonore très précise.
ü Cette précision est maximale lorsque les stimulations
auditives sont de faible amplitude (volume peu élevé).
ü Plus l’amplitude de la stimulation auditive augmente, plus les CCI perdent leur précision et élargissent la gamme de fréquences à laquelle elles répondent.
Exemple : CCI répond aux fréquences allant de 300 à 500 Hz lorsque le son est fort, plutôt que seulement à 400 Hz lorsque le son est faible.

Courbe de sélectivité fréquentielle
Cela lui permet notamment de discriminer entre un son faible activant 1 ou peu de CCI, ou un son fort activant plusieurs CCI.

38

Voies auditives à partir des CCI?

§ Les CCI innervent les cellules bipolaires, dont le corps
cellulaire est situé dans le ganglion spiral.
§ Le prolongement centripète (axone) des cellules bipolaires constitue le nerf cochléo-vestibulaire (VIII).
§ Le nerf VIII innerve 3 subdivisions du noyau cochléaire,
situés dans le bulbe rachidien, en conservant la tonotopie de la cochlée :
1) Noyau cochléaire dorsal
2) Noyau cochléaire postéro-ventral
3) Noyau cochléaire antéro-ventral
Les neurones de ces noyaux analysent des caractéristiques différentes de l'information acheminée.

39

Les olives supérieures reçoivent des afférences des 1_ ipsi- et controlatéraux, donc des deux oreilles à la fois. On qualifie ces voies de 2_.

1. Noyaux cochléaires
2. Binaurales

40

Les olives supérieures permettent la 1_ des sons grâce à l'analyse simultanée de... (2 caractéristiques)

1. Localisation
2a. Différence d'intensité (de volume perçu entre chaque oreille)
2b. Différence de latence (de temps d'arrivée du son dans chaque oreille)

41

On peut percevoir la différence d'intensité des sons à grâce à la tête qui crée une 1_.
La différence de latence résulte du fait que les 2 oreilles ne sont pratiquement jamais 2_ d'une source sonore.

1. Ombre acoustique
2. Équidistantes

42

3 cibles de projection possibles à partir des noyaux cochléaires?

-Olives supérieurs
-Noyau du lemnisque latéral
-Colliculi inférieurs

43

Vrai ou faux? Certaines voies auditives sont monorales mais la majorité est binorale. Ainsi, une lésion des structures centrales ne causera presque jamais de surdité monorale.

Vrai vrai vrai

44

Le lemnisque latérale:
§ Situé au niveau 1_
§ Reçoit des 2_ du 3_ 4_(ipsi/contro), donc des sons provenant d’une seule oreille à la fois.
§ Voies 5_.

1. Du pont
2. Afférences
3. Noyau cochléaire
4. Controlatéral
5. Monorales

45

2 fonctions du lemnisque médian.
Il traite ces deux informations indépendamment de... (2 autre caractéristiques)

1. Début du son
2. Durée du son
Indépendamment de sa fréquence et de son intensité

46

Les colliculi inférieurs sont situés au niveau du _.
Ils reçoivent des afférences de... (3)

Situés au niveau du mésencéphale.
ü De l’olive supérieure ipsilatérale
ü Du lemnisque latéral ipsilatérale
ü Des noyaux cochléaires ipsi- ET controlatéral.

47

3 rôles des colliculi inférieurs?

§ Lieu de convergence des informations auditives.
§ Localisation des sons transposée dans l’espace personnel.
§ Traitement des sons aux configurations temporelles
complexes.

48

Les colluculi inférieurs permettent la localisation des sons transposée dans l'espace personnel grâce au jumelage de 2 informations:

ü La transmission des informations analysées par l’olive supérieure.
ü Jumelée à la représentation topographique (carte) de l’espace auditif propre aux colliculi inférieurs.

49

Vrai ou faux? Les neurones des colliculi inférieurs répondent de façon maximale aux sons émanant d’une région spécifique de l’espace.

Vrai. Demander des explications.

50

Quant au traitement de sons aux configurations temporelles complexes par les colliculi inférieurs:
Diverses cellules spécialisées qui ne répondent qu’à des: (2)
Chez l’humain, ces types de sons correspondent largement aux sons du _.

1. Fréquences de sons précises
2. Durées précises
Correspondent aux sons du langage.

51

La cible de projection des colliculi inférieurs est _

Le corps genouillé médian IPSILATÉRAL du thalamus

52

2 rôles du corps genouillé médian du thalamus?

§ Relais de l’information auditive vers le cortex.
§ Intégration des caractéristiques fréquentielles et
temporelles spécifiques des sons, informations voyageant en parallèle jusque là.

53

Le cortex auditif primaire (A1) est situé dans le _

gyrus temporal supérieur

54

3 rôles du cortex auditif primaire?

§ Reçoit des projections point par point du CGM.
§ Carte tonotopique précise.
§ Traitement conscient des sons.

55

Le cortex auditif 1_ reçoit des projections d'aires périphériques et secondaires, notamment 2_

1. Secondaire
2. L'aire de Wernicke, spécialisée dans le
traitement des informations du langage oral, menant à sa
compréhension.

56

Rôles du cortex auditif primaire + secondaire:
§ Répond aux stimulations sonores 1_ (ipsi/contro?) (spécialisation de certains neurones).
§ Détecte les 2_ et les combinaisons 3_ ou _ (afin de donner un sens à ce qu’on entend).
§ Permet de reconnaitre les sons complexes.
ü 4_
ü 5_

1. Ipsi OU controlatérales
2. Vocalisations
3. Spectrales ou temporelles
4. Langage
5. Musique

57

Combien de malentendants dans le monde?

278 millions!!!

58

Si les troubles de l'audition apparaissent en début de vie, ils affectent...

...l'acquisition du langage.

59

3 causes environnementales pouvant causer l'apparition de problèmes auditifs plus tard dans la vie?

ü Exposition à des sons excessifs
ü Infections
ü Effets secondaires de médicaments

60

Quels sont les 3 types de surdité et lesquelles sont des atteintes neuronales?

1. De transmission
2. Neurosensorielle
3. Centrale
2 et 3 sont des atteintes neuronales

61

La surdité de transmission est due à une atteinte de l'oreille 1_ ou _. Détailler les deux.

1. Externe ou moyenne
Externe: Occlusion du conduit auditif
Moyenne: Déchirure du tympan ou ossification arthritique des osselets.

62

Expliquer en quoi la surdité de transmission affecte l'audition et quel moyen peut la compenser.

-Diminue l'efficacité avec laquelle l'énergie sonore est transmise à la cochlée.
-Aide auditive externe pour amplifier le son.

63

Surdité neurosensorielle:
§ Due à une atteinte des constituants de 1_.
§ 2_ ou _ -> cellules ne se 3_ pas.
§ Incapacité de la 4_ à produire ou transmettre des
5_.
§ Lorsque possible, interventions + invasives (ex.: 6_

1. L'oreille interne
2. Cellules ciliées ou nerf auditif
3. regénèrent
4. cochée
5. influx nerveux
6. implant cochléaire

64

Lorsque la surdité neurosensorielle est congénitale (présente à la naissance), les causes sont 1_ et affectent la structure et le fonctionnement des 2_.

1. Génétiques
2. Cellules ciliées

65

Lorsque la surdité neurosensorielle est acquise, elle est due à... (2 possibilités)

1. Exposition aux sons excessifs, destruction des stéréocils des cellules ciliées.
2. Effets secondaires de médicaments, lésions cochléaires.

66

Qui suis-je? Atteinte neuronale qui fait qu'on reçoit des
messages erronés. Semblable au principe des douleurs fantômes.

Acouphène

67

La surdité centrale est provoquée par des lésions de _ impliquées dans l’audition (ex.?)

Structures corticales
Ex.: AVC

68

2 types de surdité centrale?

Verbale
Corticale

69

Surdité verbale :
ü Les informations auditives se sont plus analysées par l’aire de Wernicke.
ü Entend les sons, mais n’arrive plus à attribuer de 1_ au message verbal.
ü 1 exemple?
ü La personne en est-elle consciente?

1. Sens
Aphasie de compréhension
Anosognosie

70

Surdité corticale :
ü Syndrome rare, nécessite des lésions 1_ du cortex auditif.
ü Entend les sons, mais difficulté à reconnaître les
stimulations auditives 2_.
§ Atteinte des projections du 3_ vers le cortex auditif:
ü Patient devient sourd.
ü Mais présente des mouvements 4_.

1. Bilatérales
2. Verbales et non-verbales
3. CGM vers le cortex auditif
4. Sourd, mais présente des mouvements réflexes d'orientation en fonction de la localisation des sons PUISQUE L'INFO ATTEINT LES COLLICULI SUPÉRIEURS.