200.14 Flashcards Preview

BSP SERIE 200 CHOISY > 200.14 > Flashcards

Flashcards in 200.14 Deck (27):
1

Conformément au principe de la manœuvre et à la MGO en quoi consiste la mission de la ventilation ?

- Mettre en œuvre les moyens de désenfumage existants ou s’assurer de leur déclenchement automatique
- Mettre en place si nécessaire un dispositif de ventilation adapté à la configuration des lieux et au type de sinistre
- Maîtriser le sens du tirage.
Afin de :
- Favoriser les sauvetages, les mises en sécurité et les évacuations
- Sécuriser la progression des intervenants en prévenant la survenue de phénomènes thermiques
- Faciliter l’engagement des intervenants en préservant certains locaux, soit en évacuant les fumées, soit en les mettant à l’abri des fumées
- Favoriser l’extinction du sinistre en contrôlant les propagations du feu.

2

Quels sont les deux principes de ventilation ?

- La ventilation naturelle
- La ventilation mécanique

3

Quelles sont les deux techniques de ventilation ?

- Ventilation par dépression
- Ventilation par surpression

4

Quels les deux tactiques de ventilation ?

- Ventilation d’attaque
- Ventilation de protection

5

Définition de ventilation naturelle ?

Courant d’air obtenu sans moyen mécanique. Elle consiste en un balayage de l’air.

6

Définition de ventilation mécanique ?

Courant d’air obtenu avec des moyens mécaniques. Elle consiste à créer une surpression ou une dépression. Elle regroupe le désenfumage mécanique et la ventilation opérationnelle.

7

Définition de désenfumage mécanique ?

Terme de prévention désignant les dispositifs initialement prévus par les dispositions constructives permettant l’évacuation rapide des fumées et gaz chauds au cours d’un sinistre. Il est éventuellement asservi à la détection automatique incendie.

8

Définition de ventilation opérationnelle ?

C’est la technique mise en place par les sapeurs-pompiers au moyen de ventilateur(s).

9

Que comprend la ventilation opérationnelle ?

- La ventilation par surpression qui consiste à envoyer une grande quantité d’air à l’intérieur d’un volume. On parle de ventilation opérationnelle séquentielle quand celle-ci est mise en œuvre pour ventiler volume par volume (pièce par pièce)
- La ventilation par dépression qui consiste à aspirer l’air contenu dans un volume et autorisant l'apport d'air frais par un entrant. La fumée traverse le ventilateur et se trouve rejetée à l'extérieur.

10

Avec quoi ne doit pas être réalisé la ventilation par dépression ?

La ventilation par dépression ne doit pas être réalisée par le ventilateur opérationnel thermique des échelles (VO).

11

Définition de ventilation d’attaque ?

C’est l’effet offensif de la ventilation opérationnelle qui consiste à créer un tirage favorable pour les porte-lances.

12

Définition d’exutoire ?

Terme utilisé en prévention qui correspond au dispositif d’évacuation de fumées et de chaleur intégré dans un élément de construction séparant l’intérieur du bâtiment de l’extérieur. Selon les circonstances il peut faire office de « sortant ».

13

Définition de ventilation de protection ?

C’est l’effet défensif de la ventilation opérationnelle, qui consiste à mettre un compartiment en surpression afin de le protéger des fumées et des gaz chauds.

14

Définition de sortant ?

Ouverture(s) située(s) dans le volume en feu ou proche de celui-ci afin de permettre l’évacuation des fumées et gaz chauds, le sortant est existant ou est créé par une action volontaire des sapeurs-pompiers. Afin d’obtenir un rendement maximum sa surface doit être au moins de 1 m².

15

Définition de tirage ?

Mouvement des masses gazeuses, créé au cours de l’incendie par la différence de température et de pression entre le volume en feu et l’extérieur.

16

Définition d’entrant ?

Ouverture du contenant permettant l’arrivée d’air frais. Dans le cadre de la « ventilation opérationnelle » par surpression, l’entrant correspond à l’emplacement où se situe le ventilateur.

17

Quelles sont les critères de succès d’une ventilation naturelle ?

- S’assurer de l’ouverture complète et permanente de l’entrant : porte d’entrée de l’immeuble calée en position ouverte par exemple
- S’assurer de l’ouverture complète du sortant : par exemple pour un feu de cage d’escalier ouvrir l’exutoire existant au moyen du tirer lâcher, généralement situé au rez de chaussée.

18

Quand la VO n’est pas mise en œuvre sur feu ?

- Présence de victime au niveau de sortant
- Absence de sortant

19

Quels matériels dispose le COS pour effectué une ventilation par dépression ?

- VGD
- Ventilateurs anti déflagrant (VHA ou VEA)
- Ventilateur éjecteur hydraulique ANETI
- Générateur TURBEX

20

Que permet la ventilation d’attaque ?

- Réduire les risques d’embrasement généralisé éclair
- Améliorer la visibilité
- Réduire la chaleur ambiante
- Protéger les voies de communication notamment la cage d’escalier
- Créer un tirage favorable aux porte-lance

21

Que facilite la ventilation d’attaque ?

- Les reconnaissances
- Les sauvetages et mises en sécurité par l’intérieur
- L’attaque

22

Quelle est le but de la ventilation de protection ?

Elle consiste à mettre un compartiment en surpression afin de la protéger des fumées et des gaz chauds.

23

Que facilite la ventilation de protection ?

- L’attaque
- La protection
- Le déblai

24

Quelles sont les combinaisons de plusieurs ventilateurs ?

- En série
- En parallèle
- A des emplacements différents

25

Quels sont les trois étapes nécessaires avant la mise en œuvre de la ventilation opérationnelle ?

- Définition d’une tactique
- Préparation du matériel
- Création d’un sortant

26

Qu’implique la création d’un sortant ?

- L’ARI coiffé
- Le positionnement en dehors du cône d’expansion
- L’utilisation d’un matériel approprié

27

Quelles sont les critères d’efficacité d’une VO optimale ?

- Canalisation et évacuation efficaces des fumées au niveau du sortant
- Amélioration de la visibilité
- Diminution de la chaleur