Approches de l'Interprétation (Fish et Todorov) Flashcards Preview

Théorie de la Lecture > Approches de l'Interprétation (Fish et Todorov) > Flashcards

Flashcards in Approches de l'Interprétation (Fish et Todorov) Deck (19):
1

Quelle est la relation entre texte et lecture selon Fish?

Le texte n’est ni la base ni la mesure de la lecture, c’est la lecture qui détermine le texte. L’interprétation est un art de construire, non de décoder.

2

Quelles conséquences peut-on tirer de l’idée que le texte est déterminé par la lecture?

Aucun rapport au texte n’est possible sans interprétation.

3

Dans la théorie de Stanley Fish, comment détermine-t-on qu’un poème est un poème?

Plutôt que de partir de marques distinctives trouvées dans le poème, le lecteur décide que le texte est un poème, puis y retrouve les marques qui confirment son hypothèse.

4

Selon Stanley Fish, la littérarité est-elle une qualité inhérente au texte?

Non. La littéralité est un produit de la lecture.

5

Selon Stanley Fish, la lecture est-elle une activité subjective?

Non. Le lecteur fait appel à une communauté interprétative qui le guide dans son approche du texte et qui sert de mesure pour la justesse de son interprétation. Fish reconnaît donc le caractère social et collectif des normes d’interprétation.

6

Qu’est-ce qu’une communauté interprétative?

Une communauté interprétative partage des objectifs, des postulats, des principes et des méthodologies.

7

En quoi l’approche du texte de Stanley Fish se distingue-t-elle de celle de d’Umberto Eco?

Eco Considère que les textes représente un garde-fou qui légitimise les interprétations, tandis que Fish ne distingue pas les interprétations et les surinterprétations, parce qu’il nie tout rôle au texte dans la constitution du sens.

8

En quoi peut-on dire que l’approche de Fish mènerait à un relativisme de la lecture, et comment s’en défend-t-il?

On pourrait penser que le texte ayant perdu son statut de mesure de la lecture, la lecture n’aurait plus de mesure. En réalité, il y a seulement un déplacement de la mesure du texte vers la communauté interprétative.

9

Peut-on dire que l’approche de Stanley Fish reconnaît l’imprévisibilité de la lecture réelle?

Oui. On pourrait penser que les communautés interprétatives présentent leurs approches comme des livres de recettes, or, elles sont plutôt comme des orientations générales qui laissent une certaine latitude à l’interprète pour faire des choix interprétatifs.

10

Qu’est-ce qui cause l’évolution des stratégies interprétatives selon Stanley Fish?

Fish n’a pas jugé bon de s’intéresser aux problèmes de l’historicité de la lecture et des interprétations. Le statut d’autorité des communautés interprétatives pourrait mener à penser que l’évolution serait impossible selon son modèle. Une chose est certaine, le texte ne joue aucun rôle dans l’évolution des stratégies interprétatives.

11

Que représente le geste interprétatif pour Todorov?

Pour lui, c’est un geste de lecture parmi d’autres, il n’est ni obligatoire ni incontournable.

12

En quoi l’interprétation est-elle paradoxale dans la théorie de Todorov?

L’acte interprétatif est paradoxal parce que nous cherchons une équivalence au sens du texte, mais nous ne pouvons l’atteindre que par l’ajout, la transformation, etc.

13

Qu’est-ce qui distingue la simple lecture de l’interprétation dans le modèle de Todorov?

La simple interprétation concerne les sens premiers, littéraux, patents, dénotés, tandis que l’interprétation s’intéresse aux sens seconds, dérivés, latents, connotés, etc.

14

Quel est le premier phénomène qui pousse à interpréter selon Todorov?

C’est lorsque la lecture du sens littéral pose problème, que le sens littéral n’est pas clair ou semble incongru dans son contexte.

15

Dans le modèle de Todorov, quels sont les deux réactions aux problèmes interprétatifs?

L’accommodation et l’assimilation.

16

Qu’est-ce que l’accommodation selon Todorov?

L’accommodation est le processus que nous utilisons lorsque nous constatons qu’un objet ne se comprend pas par nos schémas actuels. C’est la reconnaissance de cette inadéquation du schéma interprétatif qui constitue une accommodation.

17

Qu’est-ce que l’assimilation dans le modèle de Todorov?

L’assimilation est l’élaboration d’une nouvelle interprétation apte à combler le vide sémantique, ce qui bonifie les schémas existants.

18

Quel principe, dans le modèle de Todorov, fait en sorte que nous reconnaissons certains énoncés comme problématiques?

C’est le principe de pertinence. Nous assumons en tant que lecteur que tous les éléments du texte ont un but, qu’il y a concordance entre le sens du texte et la situation d’énonciation, et nous voulons restituer cette concordance.

19

Les normes jouent-elles un rôle dans le principe de pertinence, selon Todorov?

Oui. Le genre est l’une de ces normes, mais les normes ont aussi un ancrage historique. C’est la variabilité des normes de pertinence qui explique la variabilité des interprétations.