Bonbons DO Flashcards Preview

Bonbons automne 2020 > Bonbons DO > Flashcards

Flashcards in Bonbons DO Deck (85)
Loading flashcards...
1

1.Lésion brune, coloration sous-jacente, cavitation
a. active avancée
b. active débutante
c. inactive avancée

c

2

2. Un lésion blanche (white spot) est indicateur de :
a. actif
b. inactif
c. moins profond
d. plus profond

a

3

3. Lésion blanche avec cavité localisée au buccal de la 36, on fait quoi ?
A. On restaure
B. on reminéralise
C. on surveille
D. on scelle

a

4

6. Si on a échappé une goutte de sang lorsque on a fini de polymériser une résine hydrophobe, qu'est ce qu'on fait?
A. On recommence au complet
B. Court mordançage et composite
C. On continue on mettant la résine
D. On met direct le composite

a

5

11. Si on assèche trop la dentine :
a. Remordancer au complet, rincer, assécher
b. Mordancage court, rincer, asséché
c. remettre de l’eau, asséché
d. continuer mettre le primer

c

6

12. Classe III seulement dans l’émail, on fait quoi
a. etch → rince → garde humide → primer ...
b. etch → rince → garde humide → primer ...
c. etch → rince → garde humide → adhésif ..
d. etch → rince → assèche complètement → adhésif …

d

7

14. Donner le rôle des monomères bifonctionnels à deux pôles du primer :
a. crée une couche hydrophobe
b. infiltre la matrice de collagène

a

8

18. Quelle composante de la résine permet sa force et sa résistance
-La résine
-Le type de charge
-La quantité de charge
-La grosseur de la charge

La quantité de charge

9

24. La principale cause d’échec des restaurations postérieures en composite est:
a. Les restaurations en composite sont responsable de 60% de la sensibilité post-opératoire
b. Il faut enlever de l’émail non supporté à l’occlusal même si ça implique que le composite prenne la place de la dentine
c. L’usure des restaurations en raison des forces occlusales

b

10

28.Le facteur de configuration permet d’estimer :
a) le degré de polymérisation
b) le nombre de couches d’insertion
c) la qualité d’adhésion du composite à la dent
d) les contraintes générées sur le composite lors de la polymérisation

d

11

29. Quels sont les effets d’une polymérisation excessive?
a. Contraction de polymérisation augmentée
b. Effet sur le lien matériau-dent ( truc du genre )
c. Chaleur
d. Aucune problème

c

12

30. Selon la littérature, quelle est la principale cause d’échecs des restaurations en composites en postérieur?
a. Fracture
b. Perte de scellement marginal
c. …
d. …
*Le choix récidive de carie n’était pas présent.

b

13

Le surmordancage de l’émail peut se faire pour :
Email sclérose
Hypomineralisé
Aprismatique

aprismatique

scléorosé : on surmordance pas de l'émail sclérosé, c'est la DENTINE sclérosé qu'on surmordance

14

Lorsqu’on mordance l’émail
-On double l’énergie de surface
-Démineralisation jusqu’à JED
-La déminéralisation est plus efficace sur le côté des bâtonnets que sur les têtes

On double l'énergie de surface

Déminéralisation est + efficace sur les têtes que sur les bâtonnets

15

Conséquences de la contraction de polymérisation de composite
-Fêlures
-Joint microscopique
-Tension cuspides
-Sensibilité post op

tous

16

X. Où est-ce que le haut du cadre de la digue doit être?
a. Milieu du nez
b. Base du nez, sous les narines
c. À la commissure labiale
d. À la gencive marginale des incisives supérieures

b

17

X. À quoi servent les ligatures?
a. Sert à empêcher l’adhésif d’aller dans le sulcus gingival
b. Meilleur scellement
c. Meilleure rétraction
d. Est un reteneur de digue

b et c

18

X. Quelle phase est la plus faible et corrosive dans l’amalgame ?
a. Gamma 1
b. Gamma 2
c. Gamma
d. Eta prime

b

19

X. Un amalgame contaminé
a. Augmente fluage
b. Augmente porosité
c. Augmente corrosion
d. Augmente la conduction thermique
e. a, b, c
f. a, b, c, d
g. a, b

e

20

X. Amalgame Dispersalloy, qu’est-ce qui est faux?
a. Condensation latérale
b. Phase dispersée
c. Pour les cavités extensives
d. Temps de travail plus long que les autres types d’amalgame

a

21

X. L’amalgame Megalloy (sphérique), qu’est-ce qui est faux ?
a. A besoin d’une condensation latérale
b. Ratio mercure-alliage est plus faible
c. Résistance initiale faible
d. Se déforme facilement lors de la condensation, donc plus difficile de restaurer les contacts interproximaux

c

22

X. Qu’est-ce qui contribue à sceller le joint amalgame-dent
a. Le fluage de l’amalgame
b. Les substances corrosives
c. L’expansion thermique
d. L’émail périphérique

b

23

X. Qu’est-ce qu’on met pour sceller dentine sous amalgame ?
a. Désensibilisant
b. Vernis
c. Résine adhésive

a, super seal

24

X. Qu’est-ce qui est vrai concernant le crampon 212?
a. Permet seulement de rétracter la gencive
b. N’est pas stable mésio-distalement
c. Permet de bien retenir la digue en place
d. Elle peut être positionné avant ou après la mise en place de la digue

a

25

X. Qu’est-ce qui est vrai concernant les crampons
a. La dent sur laquelle on met le crampon doit toujours être bien anesthésiée
b. On vérifie la stabilité du crampon en touchant la bride avec un doigt
c. On doit étirer le crampon au minimum avec la pince pour éviter de le déformer de manière permanente
d. Le crampon doit être placé occlusal à la hauteur de contour pour protéger la gencive

c

26

X. A quel moment peut-on enlever la matrice?
a. Après la sculpture initiale
b. Directement après la condensation
c. Après la sculpture finale
d. Après le durcissement complet de l’amalgame

a

27

X. À quelle hauteur met-on la matrice pour une restauration de classe II
a. dépassé la paroi gingivale de 1 mm et plus haut de 1mm de la crête marginale de la dent adjacente
b. à égalité de la paroi gingivale et à égalité de la crête marginale de la dent adjacente
c) à égalité de la paroi gingivale et à 1mm dépassée la crête marginale de la dent adjacente
d) 1mm dépassée la paroi gingivale et à égalité avec la crête marginale de la dent adjacente

a

28

X. Par quoi peut être causée une fracture dans l’amalgame entre la boîte proximale et la cavité occlusale dans une restauration de classe II ?
a. épaisseur minimale d’amalgame de moins de 1,5 mm
b. Interférence occlusale sur la crête marginale
c. sillons et puits trop profonds dans l’amalgame sculpté.
d. Surface rugueuse et très corrodée

tous

29

5. L’ordre pour enlever une matrice :
a) enlever le coin de bois, porte-matrice et matrice
b) enlever coin de bois, matrice et porte-matrice
c) enlever porte matrice, matrice, coin de bois
d) enlever porte matrice et matrice en même temps, puis coin de bois

a

30

6. Quelle est la cause la plus probable d'un contact absent ?
a: que la matrice était plus bas que la crête marginale
b: l'amalgame était trop dur lors de sa structure
c: retirer le porte matrice sans faire attention
d: passage de la soie tout de suite après d'avoir retiré la matrice

d