Chapter 30: les interactions microbiennes Flashcards Preview

MicroBio 101 > Chapter 30: les interactions microbiennes > Flashcards

Flashcards in Chapter 30: les interactions microbiennes Deck (34):
1

Symbiose

relation mutuellement bénéfique ou association à bénéfices réciproques
-Association de deux ou plusieurs espèces différentes

2

Les interactions microbiennes

Ectosymbiotes:
-A est à la surface de X

Endosymbiotes: B est à l’intérieur de X
-Hôte et symbiote

Consortium: C est dans B qui est dans X
-(ex: Thiotrix vit sur une larve d’éphémère et contient une bactérie parasite

3

Types d’interactions*

picture 30.1
1-Le mutualisme
2-La coopération
3-Le commensalisme
4-La prédation
5-Le parasitisme
6-L’amensalisme
7-La compétition

4

Le mutualisme

-Entre micro-organismes et insectes
-Buchneria aphidicola – aphides (synthèse d’acides aminés essentiels).
-Coévolution
-Protozoaire (Trichonympha)-termite (Xylophages)
-Zooxanthelles – invertébrés marins (éponges, méduses, anémones, coraux, ciliés)
-Bénéfice réciproque
-Relation obligatoire (l’un ne peut pas survivre sans l’autre)

5

Faits historiques

1-Diversité et écologie microbienne: germe le plus infectieux: Wolbachia pipientis (p.720
2-Diversité et écologie microbienne: la coévolution des animaux
-seulement les oeufs avec wolbachia vont survivre
-cécité des rivières (onchocercose)
-ver transmis par mouche
Ver = onchocera volvulus
Bactérie = wolbachia (déclenche réactions inflammatoire dans l’oeil – aveugle)
Arrête le cécité avec antibiotique

6

Le rumen*

picture 30.2
-Manger maintenant- Digérer plus tard.
-Rumen: bactérie, archae. Champignon, protiste (1012 organismes par ml de jus)
-Tube digestive des ruminant (vache, watipi, etc)
-Ruminants= polygastrique
-Rumen = chambre à fermentations (milliards d’org anaérobie qui dégradent la cellulose)
-De temps en temps l’animal va ramener le nourriture au bouche

7

La coopération

-Symbiose: positif pour les 2 mais association non obligatoire. Les deux organismes en bénéficient mais peuvent être séparés Ils vivront cependant moins bien.

8

Processus symbiotiques coopératifs*

picture 30.3
Cycle de l’Azote et du Soufre sont liés.
-Association en une communauté à trois définie, coopérative et commensale, (dégradation du 3-chlorbenzoate)
-Biodégradation d’une toxine
-Dégradation de la toxine exige une alliance des 3.
-S’il manque un membre la dégradation n’aura pas lieu

9

Le commensalisme

-Le commensal prend avantage mais l’hôte n’en soufre pas. Il n’est ni affecté, ni aidé. Processus unidirectionnel.
-Le commensal peut ingérer les restants alors que l’hôte lui offre un abri.
-Dans certains cas, un déchet de l’un peut servir de substrat à l’autre.
-On trouve aussi ce système dans les écosystèmes méthanogènes anoxyques: digesteurs de boue.
La synthèse de déchets acides permet la prolifération d’acido tolérants.
-Les microorganismes commensaux de la peau du corps humain: à la surface, pas de problème mais à l’intérieur, peuvent devenir pathogènes. Se nourrissent des composés organiques volatiles, solubles émis par l’hôte. Contribuent à l’odeur corporelle.

10

La prédation

A un proie et un prédateur
-les multiples facette de la prédation
-Digestion: Recyclage de la matière, réduction de la densité
-Rétention: transformation de méthane inoffensif, cleptochloroplastie pour faire de la photosynthèse
-Protection et augmentation de l’aptitude.
-Legionella: ingéré par les ciliés est protégé contre le chlore (qui sert d’ailleurs à le détruire). Mais sa virulence augmente quand il est relâché. Le prédateur est alors un réservoir.
-Il existe aussi des champignons prédateurs.
-La prédation a cependant des effets bénéfiques pour la proie en tant que population.

11

Parasitisme

-Un des organismes tire profit et l’autre (hôte) est lésé. (subit l’avalation?)
-toujours une coexistence entre l'hôte et le parasite
-Doit parasiter sans tuer (affaiblir)
Typhus: Rickettsia typhi: véhiculé par des puces de rats. Cohabitation avec des humains
-Lichen
-Le lichen: dans des conditions de nourriture difficile.
Deux composantes:
- Phycobiote: algue verte, cyanobactérie assure la photosynthèse
- Mycobiote: protège l’autre mais est aussi invasif chez le locataire.
-À la longue ou peut assister à des réductions génomique si le symbiote n’utilise plus certains gènes. Ce qui les rend incapable de survivre ailleurs.

12

Ammensalisme*

picture 30.4
-Pas à la même table.
-Rejet de substance toxique pour l’autre.
-Impact négatif.
-Ex: antibiotique
-ex) Fourmis champignonistes
- Cultivent des streptomycètes producteurs d’antibiotiques contre les champignons parasites dans leurs jardins fongiques.
- Autres exemple: bactériocine
Dans l’intestin:
Cécropines (insectes)
Défensines (mammifères)
-Sur la peau: cathélicidine
Produit métaboliques anti microbiens: acides organiques qui modifie le pH et empêchent le dévelppement de germes.

13

La compétition

-On s’approprie la même ressource. Habitat nourriture, etc.
-L’un finit par supplanter l’Autre
-Principe de l’exclusion compétitive. (présence de l’un empêche l’installation de l’autre

14

Les interactions entre l’Homme et les microorganismes

-Flore microbienne normale ou Microflore
-Pathogénicité
-Animaux axéniques: sans germe (germ free) bons modèles expérimentaux
-Animaux gnotobiotiques: animaux dont la flore est connue

15

Animaux axéniques

plus sensibles aux pathogènes, très petit montant de germes pour déclenché la pathogénicité, syst immunitaire moins développé, résistants à Entamoeba histolitica– dysenterie amibienne ( car ne peut pas se nourrir de bact dans le tube digest), no cavities

16

Microflore/faune

= ensemble de microorg qui vivent sur et dans les organismes

17

Microbiome

-ensemble de gènes contenues dans un org de l’hôte et de bact (super organismes)
-avantages
-Synthèse de vitamine K
-Système immunitaire
-Un être humain est un hotel qui dépend de ses locataires

18

Que nous ont appris les animaux axéniques

- plus sensibles aux pathogènes
-La dose infectante est faible
-Leurs muqueuse ont moins de follicules lymphoides (système immunitaire)
----------------
-résistants aux protozoaires comme Entamoeba histolytica: dysenterie amibienne)
- pas de carie ni de plaque dentaire à moins de recevoir les germes Str. mutans ou gordinii + sucres alimentaires

19

Raisons pour bien connaître la flore normale

-relation entre micro organismes particulier s– et infections possibles dans une région particulière
-comprendre les causes et les conséquences de germes normalement absents du corps
-rôle des microorganismes dans la stimulation de la réponse immunitaire.

20

La microflore normale du corps humain

-Individus sains: les tissus internes n’ont pas de microbes (cerveaux, sang, LCR, muscles) comparés aux tissus de surfaces

21

flore externe

Au moment de la naissance tout ce qu’on touche donne la flore externe (mucueuse vaginal, mains, etc)

22

flore interne

Nourriture fait flore interne??
• Bébés nourrit par biberon
• Bébés nourrit par lait maternelle; bifidobactérie
• Protrophe: prendre éléments simples faire éléments complexes

23

flore du peau

-Résidents permanents
-temporaire (transitoire)
-pH un peu acide
-kératinocytes = cellules de la peau externe
-forte concentration en sel (NaCl)
-bactériocide, bacteriostatique
-glandes sébacées – sébum (gram + se trouvent dans ces glandes)
-Propionobactériem acnes (lil bitch who makes acne) ( they also degrade acides gras to make acide gras volatils which makes BO NASTY)
-bact se nourrissent du peau mort
-glandes sudoripares –
• lysozymes(coupe liens NAM—NAG)
• Cathécidines (font trous dans memb cellulaire des bactéries?)

24

flore de l'estomac

• pH 2-3 peu de bact peuvent survivre

25

flore de la bouche

• Favorable
• Humide
• Chaud
• Nutriments
• Cavities are good homes
• Bouche est colonisé par microorg quelques heures après naissance
Coques et batonnets gram + font la plupart du microflore

26

flore de l'intestin grêle

Intestin grêle
• Duodénum-peu d'org
• Jéjunum-qulques org
• Iléon-plusieurs org

27

Le colon

Colon (caecum)
• Beaucoup anaérobies
• 300 à 1 (par rapport aux aérobies)
• Gr + (batonnets, sporulantes, etc) ou Gr –
• Levures
• Protistes
• 10 000 fois plus de microobes dans le colon que d’humains sur terre

28

Renouvellement et déplacement continuel avec élimination

-une adulte élimine 3 x 10^13 bactéries par jour
3 manières
- Péristaltisme
- Desquamation cellules
- Flux continu de mucus
-Renouvellement quotidien
-Autorégulation
-Équilibre
-Déséquilibre: stress, altitudes, privation nourriture parasites, diarrhée, antibiotiques, pro biotique (T&A- p.739), régime de l’hôte

29

Pro biotique

Administration orale
-Soit de microorganismes vivants
-Soit de substances favorables à la santé et à la croissance
-Utile au santé lorsqu’ils sont ingéré
-Retrouver dans produits laitiers
-On utilise des mircobes fecotherapie pour ravoir des mircorg wu’on a perdu
lapin – coecotrophie (mange sont poop)

30

caractéristiques des probiotiques

adhérer facilement à la muqueuse, facilement cultivable, non toxiques, non pathogènes, bénéfiques pour l’hôte, enzymes utiles et produits finaux +, viable longtemps, supporter HCl

31

Mécanismes du déplacement des autres germes par les probiotiques et assurer la stabilité et l’équilibre dans le gros intestin?

-compétition pour les sites d’adhésion
-Inactivation des toxines ou des métabolites des bactéries pathogènes
-Production de substances inhibitrices de croissance des pathogènes
-Stimulation de l’immunité non spécifique

32

Autres bénéfices des probiotiques

-Activité anti-cancérigènes
-Contrôle des agents pathogènes de l’intestin
-Amélioration utilisation de lactoses (intolérants)
-Réduction du cholestérol sang
-Traitement de gastroentérite
-Traité des diarrhées

33

Système urogénital

-Partie distale de l’urètre
-Chez la femme: flore change en fonction du cycle menstruel
-Lactobacillus acidotolérant (L. acidophilus ou bacille de Döderlein): fermentent le glycogène en acide lactique pH: 4.4 à 4,6)
-Pas de microbes dans la partie urogénital proche des reins (uretère, vessie)
-Partie distale a microbes

34

Relation entre l’hôte et la microflore normale

-Processus dynamique: mutualisme, parisitisme, amensalisme
-Synthèse de Vitamines B et K
-Compétence immunitaire
-Protection contre les maladies
-Pathogènes opportunistes s’ils migrent dans d’autres endroits du corps ou sur un hôte compromis.