Cours 1 Flashcards Preview

Perception > Cours 1 > Flashcards

Flashcards in Cours 1 Deck (17)
Loading flashcards...
1
Q

Explique sur quoi la perception dépend

A

o Des propriétés physiques de l’environnement. (Bottom-up)
o Des propriétés des récepteurs sensoriels captant les signaux environnementaux.
o De nos connaissances, expériences passées et attentes. (Top-down)

2
Q

Les stimulations sensorielles nous amènent à avoir des _________ qui peuvent s’avérer à être ________
du aux __________ qu’entrainent les stimulations sensorielles

A

hypothèses
érronés
illusions

3
Q

Les étapes de la perception

A
  1. Stimulus
  2. Récepteurs sensoriels
  3. Traitement neuronal
    -Transmission du signal électrique à travers un
    réseau de neurones. Du récepteur (p.ex., rétine,
    cochlée) à des aires sensorielles du cerveau dites
    « primaires », puis vers des aires encore plus
    spécialisées.
  4. Perception
  5. Identification
  6. Action
4
Q

Dans quelle étape se trouve la transduction et à quoi ce concept correspond-il?

A

Récepteurs sensoriels

Transformation d’une énergie (p.ex., son, lumière) en un signal électrique.

5
Q

Quelles étapes de la perception font partie de nos connaissances et lesquelles sont des réponses comportementales

A

Les étapes 4-5 inclus nos connaissances
o Nos connaissances sont les informations que
nous amenons à une situation.
Les étapes 4-5-6 sont des réponses comportementales

6
Q

Dequoi dépend le traitement top-down et bottom-up

A

Top-down : Dépend de l’information apprise/de notre attention/ du contexte
Bottom-up : Dépend de l’énergie captée par les récepteurs/basé sur données

7
Q

Décrit l’approche physiologique pour l’étude de la perception

A
  • Étude de la constitution physique de notre système perceptif et de l’organisation fonctionnelle du système nerveux impliqué dans la perception.
  • Implique le ou et le quand de ce qui se passe dans le cerveau –> Neuroimagerie
8
Q

Décrit l’approche psychophysique pour l’étude de la perception

A

Son objectif est d’établir la relation existant entre les propriétés physiques du stimulus et l’expérience perceptive.

La relation entre un stimulus et l’expérience perceptive est déterminée par l’organisation et le fonctionnement du système perceptif.

Si l’on détermine les caractéristiques de cette relation, on gagne de nouvelles informations sur le fonctionnement du système perceptif.

9
Q

Que dit la théorie classique du seuil?

À quoi correspond le Seuil absolu?

A

Il existe un point de transition très net entre l’intensité/magnitude à laquelle un stimulus ne peut être détecté et celle où il est détectable.

À l’intensité minimale d’un stimulus qui peut être percue

10
Q

Parle moi de la théorie des stimuli constants en détection

A

Choisir des stimuli de différente magnitude au-dessus et sous le seuil estimé.

Présenter les stimuli de nombreuses fois de manière aléatoire

Demander au participant s’il détecte ou non le stimulus

Calculer la probabilité de réponse oui en fonction de la magnitude

On obtient la fonction psychométrique (en S)

Le Seuil = Capacité de percevoir lors de 50% des essais

11
Q

Théories des limites pour la détection

A

Choisir des stimuli de différente magnitude au-dessus et sous le seuil estimé.

Présenter les stimuli de manière croissante et décroissante

Demander au participant s’il détecte ou non le stimulus

Faire la moyenne des points de changements pour obtenir le seuil.

12
Q

Théorie de l’ajustement pour la détection

A

Débuter l’expérience au-dessus ou sous le seuil estimé (et alterner)

Estimation subjective: Un stimulus est présenté et sa magnitude est ajustée par le sujet ou l’expérimentateur. –> Comme un bouton de volume, on augmente ou diminuer jusqu’à temps qu’on l’entend

Le seuil correspond à l’intensité à laquelle en moyenne le sujet peut tout juste détecter le stimulus.

13
Q

Théorie des stimuli constantes en discrimination (seuil différentiel)

A

Méthode similaire, mais*

Au lieu d’une, deux stimuli sont utilisés: un stimulus référence et un qui varie en magnitude.

Le participant doit déterminer s’ils sont pareils ou différents

La probabilité est calculée sur la fréquence de la réponse ‘‘différent’’ en fonction de la différence de magnitude entre les deux stimuli

On obtient la fonction psychométrique (en S)

Le Seuil différentiel = Capacité de percevoir deux stimuli différents lors de 50% des essais

14
Q

Théories des limites pour la discrimination (seuil différentiel)

A

Méthode similaire, mais*

Deux stimuli sont utilisés: un stimulus référence et un qui varie en magnitude.

Le participant doit déterminer si le stimulus (variant) est plus petit, plus grand ou égal au stimulus de référence.

Faire la moyenne de tous les points de changements

Entre plus petit et égal (limite inférieure) // Entre plus grand et égal (limite supérieure)

Calculer l’intervalle d’incertitude (limite supérieure – limite inférieur)

Diviser par deux l’intervalle d’incertitude pour trouver le seuil différentiel

15
Q

Théorie de l’ajustement pour la discrimination (différentiel)

A

Méthode similaire, mais*

Deux stimuli sont utilisés: un stimulus référence (Continue) et un qui varie en magnitude.

Débuter l’expérience au-dessus ou sous la magnitude du stimulus de référence.

Estimation subjective: Un stimulus est présenté et sa magnitude est ajustée par le sujet (ou l’expérimentateur), jusqu’à ce quelle soit équivalente à celle du stimulus standard.

Le seuil différentiel correspond à l’écart-type sur toutes les réponses d’un participant.

16
Q

Explique la loi de Stevens en échelonnage

A

Aide à décrire la relation entre l’ampleur d’une sensation perçue et l’intensité d’un stimulus.

On ne voit pas la lumière augmenter à un certain moment (Pas une relation directe)

La ligne verte montre une relation directe

La sensation des chocs électriques devient exponentielle rapidement (Pas une relation directe)

𝑺 = 𝒌 ∗ 𝑰^b
o S = La sensation (perception subjective)
o K = une constante qui dépend de I
o I = Magnitude physique du stimulus
o b = L’exposant de Stevens qui varie selon le stimulus et/ou la modalité

17
Q

À quoi correspond la théorie de détection du signal

A

Théorie d’application générale qui vise à expliquer et à mesurer la capacité perceptive (le seuil) d’un observateur à un signal quelconque, en tenant compte de biais de réponse possible (Différence entre les personnes plus libérales ou conservatrices et du bruit dans l’Environnement qui pourrait nous empecher de bien répondre –> la théorie en prend compte et élimine ce bruit)

Quelqu’un de plus conservateur va avoir moins de détection correct et moins de fausse alarme

Une personne plus libérale aura plus de détection correct et plus de fausse alarme

Les deux se contre balance est moyennant