Cours 3 - Le suicide Flashcards Preview

Troubles mentaux > Cours 3 - Le suicide > Flashcards

Flashcards in Cours 3 - Le suicide Deck (23):
1

Définissez le risque suicidaire.

Probabilité qu’une personne se donne la mort.

2

Définissez les idéations suicidaires.

Les idéations suicidaires sont généralement définies comme le souhait de mourir et les pensées centrées sur l’acte de s’enlever la vie. Attention, les idées peuvent aussi être passives (désir de mourir, impression que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue, etc.) Il peut être actif ou passif.

3

Définissez le suicide.

causer sa propre mort avec l’INTENTION de mourir. La personne a conscience de son geste et des conséquences.

4

Définissez le passage à l'acte suicidaire.

Regroupe la tentative de suicide ainsi que
le suicide.

5

Définissez la crise suicidaire.

Détresse dont le risque majeur est le suicide

6

Définissez le processus suicidaire.

Trajectoire ou ensemble des étapes qui mène au passage à l’acte.

7

Quels sont les facteurs prédisposants au suicide ?

Ils sont susceptible d’augmenter la vulnérabilité d’un individu par rapport aux comportements suicidaires
• INDIVIDUELS, p.ex: tentatives de suicidaire antérieure, traits de personnalité
• FAMILIAUX, p.ex.: Maltraitance dans l’enfance, comportements suicidaires dans la famille immédiate
• ENVIRONNEMENTAUX, p.ex.: Taux de chômage, préjugés, croyance face au suicide

8

Quels sont les facteurs contribuants au suicide ?

Ils prennent la forme d’événements ou de comportement qui exacerbe le risque de passage à l’acte.
• INDIVIDUELS, p.ex.: idéations suicidaires antérieures, vivre seul
• FAMILIAUX, p.ex.: Isolement, deuil récent, conflits
• ENVIRONNEMENTAUX, p.ex.: Manque d’accès aux ressources

9

Quels sont les facteurs précipitants au suicide ?

Ils agissent à titre de DÉCLENCHEUR et peuvent PRÉCIPITER le passage à l’acte (p.ex: rupture amoureuse, échec scolaire, perte d’autonomie, deuil, etc.)

10

Quels sont les facteurs de protection au suicide ?

Permet d’augmenter la capacité d’un individu à faire face à des
événements difficiles
• Individuels, p.ex.: Capacité à demande de l’aide, religion
• Familiaux, p.ex.: Bonnes relations, stabilité
• Environnementaux, p.ex.: Accès à des ressources d’aide, l’entraide

11

Quels sont les troubles mentaux qui se retrouvent le plus souvent en comorbidité avec le suicide ?

Trouble dépressif caractérisé
Troubles bipolaires
Troubles anxieux
Troubles de personnalité (bordeline et antisocial) Schizophrénie
Troubles de l’usage de substances

Toutefois, la majorité des troubles mentaux sont associés à un risque suicidaire.

12

Pourquoi il est important d'estimer la dangerosité du passage à l'acte ?

• Permet de mesurer le risque de passage à l’acte
• Permet de mesurer l’urgence de la situation
• Permet d’orienter l’intervention

13

Quels sont les étapes d'intervention vis-à-vis une personne suicidaire ?

• Accueillir la personne suicidaire
• Effectuer une première exploration de la situation
• Estimer le niveau de dangerosité du passage à l’acte
• Établir une plan d’action selon le besoin et le niveau de dangerosité
• Orienter ou référer la personne suicidaire vers des ressources pouvant lui venir en aide

14

Quels sont les 7 critères afin d'estimer le risque du passage à l'acte par la personne ?

• Planification suicidaire
• Tentatives antérieures
• Capacité à espérer un changement
• Usage de substances
• Capacité à se contrôler
• Présence de proches
• Capacité à prendre soin de soi

15

Quels sont les 4 niveaux de dangerosité ?

absence de danger --> indice de danger faible (idée suicidaire sur le long terme, sans risque)--> danger grave à court terme --> danger grave et imminent (dans les prochaines heures).

16

Parmi les 7 critères, on retrouve la planification suicidaire ?

1)Idées suicidaires (fréquence/intensité): flash suicidaire, idée suicidaire et rumination suicidaire).
2) COQ : comment? (quel moyen la personne prévoie-t-elle utiliser?), où ? (à quel endroit?) et quand (quel moment?).
3) Élément déclencheur: est-ce qu'un événement pourrait déclencher le passage à l'acte?
4)Accessibilité: le moyen est-il accessible? (préparatif, médicament vs. arme à feu).

17

Parmi les 7 critères, on retrouve la tentatives de suicide antérieures ?

1) À quand remonte la dernière tentative? (récent ou non ? moyen utilisé)
2) Similitudes (contextes, éléments déclencheurs)
3) Ambivalence (impression suite à sa survie)

18

Parmi les 7 critères, on retrouve la capacité à espérer un changement ?

1) raison de vivre (projet de vie, liens significatifs)
2) Compétences et utilité (valeurs, qualités, forces)
3) espoir (capacité à se projeter dans l'avenir)

19

Parmi les 7 critères, on retrouve l'usage de substances ?

1)Consommation de substance:
• Effet de la ou les substances sur la personne au plan affectif, comportemental et cognitif
• Le type de substance (alcool, drogue, médication)
2) Changement de la consommation (aggravation =qté, fréquence, substance, sevrage)

20

Parmi les 7 critères, on retrouve la capacité à se contrôler ?

1) Impulsivité
2) Comportements agressifs (envers autrui ou/et soi-même)
3) Niveau subjectif de contrôle (échelle de 1 à 10, peut être réévaluer lors de l'intervention)

21

Parmi les 7 critères, on retrouve la présence de proches ?

1) Personnes significatives (sur qui peut-elle compter, ex: se confier, ventiler, demande de l'aide, se distraire)
2) Situation résidentielle (vit-elle seule)
3) Bris de relation (conflit avec personnes significatives).

22

Parmi les 7 critères, on retrouve la capacité à prendre soin de soi ?

1)Alimentation (augmentation ou diminution de l'appétit ou du poids)
2)Sommeil (augmentation ou diminution du sommeil, réparateur)
3) Énergie (fatigabilité, abandon d'activité)
4) Respect de la médication (posologie et prise de médication, contrôle avec la pharmacie)
5) Ouverture à l'aide

23

Quels sont les 2 champs d'intervention au suicide ?

1) en fonction du niveau de DANGEROSITÉ de passage à l'acte : influencera l'identification de but et objectif + plan d'action.
2) en fonction des FORCES et FAIBLESSES relevées par les critères précédents, ex : si la personne rapporte des raison de vivre, ne pas hésiter à les utiliser comme levier.