Cours 7- Brûlures Flashcards Preview

ERG2 - Physiopathologie et occupation Exam II > Cours 7- Brûlures > Flashcards

Flashcards in Cours 7- Brûlures Deck (69):
1

4 types de brûlures

1. Premier degré
2. Deuxième degré superficiel
3. Deuxième degré profond
4. Troisième degré

2

Règle des 9 de Wallace (6 parties du corps) :

- Visage : 9%
- Bras : 9%
- Jambes : 18%
- Thorax/abdos : 18%
- Dos : 18%
- Organes génitaux : 1%

3

Cicatrice : Vancouver Scar Scale (4 éléments à regarder)
(score de ? et + = hypertrophie)

- Pigmentation
- Souplesse
- Vascularisation
- Épaisseur
Score de 7 et + = hypertrophie

4

Un pansement est un milieu .... (2)

Humide et chaud

5

Critères de maturation cutanée (5)

- Blanchiment ou repigmentation des cicatrices
- Diminution du prurit
- Mise en tension de la peau : pas de cordon cicatriciel
- Pincement cutané possible
- Test de vitropression (à voir dans une autre carte)

6

Test de vitropression, c'est quoi? Qu'est-ce qui est normal et pas?

Une augmentation de l'inflammation = diminution du temps de recoloration (si on fait une pression)
- 1 sec et moins : inflammation +++++
- Entre 1 et 2 sec : inflammation ++
- Entre 2 et 3 secondes : inflammation
- 3 secondes et plus : normal

7

Qu'est-ce qu'une cicatrice hypertrophique? Qu'est-ce qui arrive (4)?

- C'est la phase inflammatoire qui persiste
- Augmentation des cellules kératinocytes/diminution de remodelage du collagène
- Persistance du tissu de granulation et augmentation de la quantité de fibroblastes
- Oedème

8

Cicatrice rétractile créée comment?

Une cicatrice rétractile vient du processus normal par contraction des bords de la plaie par guérison de 2e intention (plus les surfaces de cicatrices sont grandes, plus elles sont hypertrophiques = cordon cicatriciel)

9

Les zones à risque de plaies de pression (6) et pourquoi

- Sacrum
- Malléoles
- Hanches
- Genoux
- Omoplates
- Occiput
*La pression capillaire est est augmentée par la pression des surfaces osseuses sur les parois des vaisseaux sanguins

10

Qu'est-ce que mesure l'échelle de Braden? (Plaies de pression) (6)

- Perception sensorielle
- Humidité
- Activité
- Mobilité
- Nutrition
- Friction/cisaillement

11

L'axe est préventif OU curatif selon (3) :

- Habitudes de vie du client
- Stade de la plaie
- Santé globale

12

4 stades de la plaie de pression

1. Erythème
2. Ulcère superficiel (partie du derme)
3. Perte tissulaire complète
4. Os exposé

13

Paramètres de gravité d'une plaie, on s'intéresse à (10)

- Proportion des plaies profondes
- Surface atteinte (TBSA)
- Âge
- Poids
- Db (?)
- Maladie veineuse/artérielle
- Incontinence
- État d'éveil
- Mobilité réduite
- État nutritionnel
...

14

Équipe interdisciplinaire qui intervient en cas de brûlure/plaie (12)

- Chirurgien plasticien
- Intensiviste
- Infirmière
- Ergothérapeute
- Physiothérapeute
- Travailler social
- Psychologue
- Diététiste
- Inhalothérapeute
- Pharmacien
- Infirmière de liaison
- Stomothérapeute

15

Interventions des ergothérapeutes en cas de plaies de pression (5)

- Positionnement (minimiser pression sur zone atteinte, surfaces thérapeutiques)
- Maximiser autonomie (à maximiser lors d'AVQ, transferts et dépalcements si besoin)
- Alitement (prévenir déconditionnement dû à l'alitement)
- Évaluation autonomie (faire parallèle avec le milieu de vie/habitudes de vie)
- Évaluation du positionnement au FR
*Les deux derniers points se font en collaboration avec les intervenants du client

16

Intervention de l'ergo en premier lieu (plaie de pression) :

Évaluation globale (autonomie, environnement, habitudes de vie)

17

Les plaies de pression surviennent habituellement chez les gens....

À mobilité réduite (problème chronique ou de novo)

18

Les plaies de pression peuvent être causées par (2) :

- Positionnement devenu inadéquat
- Mauvaise habitude de vie (technique de transfert, mauvais ajustement de coussin au FR...)

19

Recommandation d'une surface thérapeutique se fait en fonction de (3) :

- Gravité de la plaie
- Autonomie
- Aide possible ou non lors des transferts

20

Après la recommandation d'une surface thérapeutique, il faut :

- Évaluer l'impact lors du RAD et implanter des services via CLSC (si nécessaire)
- Pour les clients en hébergement, on peut hausser le nombre d'heures de soins (déménagement d'ailes...)

21

En cas de positionnement désuet au FR, on peut faire une référence au....

SAT de l'IRDPQ ou autre clinique mobile de positionnement

22

Gradation des surfaces thérapeutiques (3) :

- Mousse
- Gel
- Air

23

Attention, il faut ____ cm pour l'immersion afin de protéger les _____ et _____, + _____ requis pour absorber les chocs

5 cm
Trochanters/ischions
1/2 pouce

24

Plus le coussin moule le corps et plus il réduit la pression, faire attention à...

Autonomie lors des transferts ne doit pas être diminuée (pas sure si c'était ça mais c'est 0 clair?)

25

Les besoins du client vs les impacts sur l'autonomie sont déterminés par :

Évaluation globale MCREO

26

Le principe de relâchement au lit :

Alternance des positions aux 2 heures

27

Le principe de relâchement au FR (3) :

1. Se pencher vers l'avant (coude/thorax sur cuisses)
2. S'incliner d'un côté ou de l'autre (dégagement complet fesse)
3. Faire une bascule arrière de 45° à 65°
****2 minutes aux 30 minutes**** QUESTION EXAM

28

Le principe de relâchement au FR (les 3 étapes) permet :

La réoxygénation des tissus cutanés : intervention préventive fait partie du traitement avec surface thérapeutique

29

Fonction principale des surfaces thérapeutiques

Redistribuer la pression dans les zones à risque. La pression à ces points diminue l'apport en oxygène aux tissus causant les plaies de pression

30

Les matelas se divisent en 2 catégories :

1. Statique
2. Dynamique

31

Les matelas statiques
Permettent de...

Diminuer les risques de plaies en favorisant la redistribution de la pression sur une surface plus étendue

32

Les matelas dynamiques
Permettent de...

Diminuer les risques de plaies, mais favorisent aussi leur guérison en favorisant un milieu propice à la granulation des tissus

33

Différentes types de surface pour un lit (4)

- Matelas à ressort : 150-200 mmHg
- Mousse viscoélastique (préventive) : 70 mmHg
- Mousse et air : insertion d'un Roho dans un sur-matelas OU V4 react
- Matelas à faible perte d'air ou air alterné : en bas de 32 mmHg

34

Ajustements du fauteuil roulant (2)

- Ajustement des appuis-bras important pour diminuer le poids sur les cuisses et le siège
- Descendre les appuis-pieds pour diminuer le poids au sacrum

35

Les surfaces thérapeutiques
4 principes
4 facteurs (plaie)

Principes : immersion, enveloppement, déformation, magnitude
Facteurs : friction, cisaillement, pression, humidité

36

Interventions en ergothérapie pour les brûlures (6)

- Maximiser les AMPLITUDES ARTICULAIRES pour toutes les articulations, correction de postures
- Élaborer un PLAN DE POSITIONNEMENT pour prévenir les déformations et raideurs articulaires
- Mouler des ORTHÈSES au besoin
- Maximiser l'AUTONOMIE FONCTIONNELLE du patient dans AVQ, transferts et déplacements
- Évaluer de façon spécifique la FONCTION DU MS et le traiter (motricité fine, force de préhension, sensibilité et coordination)
- Instaurer les MODALITÉS COMPRESSIVES

37

Modalités thérapeutiques pour les brûlures (5)

- Positionnement, coussins et orthèses
- Activités thérapeutiques
- Compressions et massages cicatriciels
- Adaptations et aides techniques
- Entraînement fonctionnel

38

Intervention avec pansement (brûlures)

Afin de visualiser les plaies, l'état des greffes, les tensions cutanées, et les structures exposées en lien avec l'ajustement des traitements, du positionnement et des orthèses

39

Intervention avec pansement (brûlures)

- Majorité des traitements
- Mobilisation 4 membres, correction de postures anthalgiques
- Activités thérapeutiques
- Entraînement aux AVQ-transferts-déplacements
- Évaluation du positionnement

40

Pour les brûlés, les pertes d'amplitudes articulaires sont souvent causés par (8) :

- Oedème
- Douleur
- Réactions anthalgiques
- Tensions cutanées
- Structures atteintes ou exposées (muscles, tendons..)
- Formation de cordons et cicatrices hypertrophiques
- Raideur et ankylose articulaire
- Déformation

41

Intervention pour brûlure lors de la phase aigue et de recouvrement cutané (4) :

- Oedème important à cette phase
- Attention aux positions antalgiques
- Maintien de la fonction
- Positionnement et orthèses

42

Intervention pour brûlure lors de la phase de récupération fonctionnelle et maturation cicatricielle :

Début des vêtements compressifs à ce stade et poursuite de la réadaptation

43

Interventions pour plaies (3) :

- Reprendre les levers selon les autorisations médicales
- Se souvenir des principes de positionnement et de protection des plaies
- Évaluation du positionnement/technique de transfert

44

(Brûlures) Règles de base pour le positionnement (7)

- Des positions antalgiques peuvent amener des séquelles
- Surélever les extrémités pour diminuer l'oedème
- Redresser les coudes, poignets et genoux afin d'éviter l'effet garrot de la flexion
- Placer les membres atteints dans des positions contraires aux schèmes de rétraction du tissu cutané (cf tableau #1)
- Promouvoir un confort relatif
- Tenir compte de la fragilité de certaines structures exposées (tendon, muscle..)
- Dégager les points de pression

45

Plan de positionnement variable selon (5)

- Profondeur des brûlures
- Mouvements présents
- État du patient (intubé ou éveillé)
- Collaboration aux exercices
- Présence de cordons cutanés

46

Diapo 45

Transcrire diapo 45

47

Buts des orthèses (2)

- Prévenir les déformations et les pertes d'AA
- Empêcher le patient de bouger post-greffe sur un membre supérieur ou inférieur (plaie ou brûlure)

48

Port des orthèses (2)

- Port de nuit chez patient qui collabore
- Port en permanence lorsque patient comateux ou pendant les 5-7 jours post-op

49

Orthèse d'extension du coude
Doit couvrir :

Pli du coude

50

Orthèse intrinsèque de la main
Doit être en appui au (3) :

- Poignet
- Pouce
- Doigts

51

Orthhèse axillaire
Doit être en appui sur (2) :

- Thorax
- Aisselle

52

Collier cervical
Doit couvrir...
Doit être en appui sur (2) :

Doit couvrir la face antérieure du cou (qui est recouverte de pansements)
Doit être en appui sur maxillaire inf. et clavicules

53

Extension du genou
Se trouve :
Doit couvrir :

Se trouve en postérieur de la cuisse/jambe
Doit couvrir : 3/4 de la cuisse à 2/3 du mollet

54

Orthèse de flexion dorsale de la cheville
Doit être en appui sur :

Doit être en appui sur tout le devant de la jambe

55

Diapo 54

Transcrire diapo 54

56

Les vêtements compressifs servent à... (7)

- Diminuer OEDÈME/FLOT SANGUIN
- Réaligne collagène
- Diminue le relâchement de l'histamine
- Pour prévenir les cicatrices hypertrophiques
- Diminue les démangeaisons
- Assure une protection de la peau

57

Application des vêtements compressifs (4) :

- On débute dès que les plaies sont refermées au niveau d'un membre et en particulier s'il y a oedème
- Apparition de phlyctènes fréquentes
- Petit pansement sur les plaies résiduelles, sous la compression
- Ne doit pas apporter de changement de coloration aux extrémités ou de picotements

58

Modalités compressives transitoires (4) :

- Tubigrip-elastigrip (bandage tubulaire élastique)
- Coban ou Co-Flex (bandage adhésif flexible)
- Gant de la cie CDRM
- Courroie de flexion

59

Tubigrip-elastigrip (bandage tubulaire élastique) (4) :

- Manche (MS)
- Jambière (MI)
- Mentonnière (cou-menton)
- Tube ou camisole (thorax-dos-abdomen)
*Se fier à la charte de grandeurs sur la boîte, et si plaie, majorer d'une lettre (1 lettre de plus)

60

Coban ou Co-Flex (bandage adhésif flexible) (3)

- Doigts
- Mains
- Visage

61

Gant de la cie CDRM : ?

Gant compressif en lycra

62

Courroie ou gant de flexion

- Utilisé pour favoriser la flexion des doigts et de la main
- Port variant de 2 à 3 fois 30 minutes par jour

63

Ce qu'il faut savoir sur les vêtements compressifs (2)

- L'enfilement demande un effort modéré
- Une période d'adaptation est requise car vrm pas confortable

64

Ajustement des vêtements compressifs
Trop petit/trop grand/adéquat

S'il est trop grand : le vc plisse, descend, possible de prendre des pinces dans le tissu
S'il est trop petit : présence d'engourdissement et de douleur
Adéquat : contours bien épousés, tissu tendu

65

Diapos 69 à 72

À lire

66

La stimulation à participer dans les AVQ sert à (4) :

- Préserver la mobilité
- Préserver la force musculaire
- Préserver l'estime de soi
- Reprendre le contrôle sur soi et l'environnement

67

Intervention pour alimentation (3) :

- Aides techniques
- Encourager le patient à prendre sa main dominante
- Favoriser les activités bilatérales

68

Intervention pour hygiène (3) :

- Dès que les patients a les pré-requis (mobilité) et petits pansements
- Stimuler sa participation à l'hygiène au lavabo avec des gants en plastique pour protéger les pansements
- Stimuler le brossage de dents +/- grossisseur de manche

69

Intervention pour habillage :

Stimuler la participation maximale du patient (mettre ses pantoufles, enfiler sa jaquette)