Croissance bactérienne Flashcards Preview

Microbiologie > Croissance bactérienne > Flashcards

Flashcards in Croissance bactérienne Deck (31)
Loading flashcards...
1

Chez les bactéries, la croissance n’aboutit pas à une augmentation de taille mais

à une augmentation du nombre de cellules par scissiparité ou division binaire.

2

Les bactéries différent par leur

- Temps de génération
- Taux de croissance.

3

Temps de génération

L’intervalle de temps que met une bactérie pour se diviser en deux bactéries filles = intervalle de temps entre deux divisions successives = ou celui nécessaire au doublement de la population.

4

Au sein d’une espèce, le temps de génération peut changer aussi en fonction de la

en fonction de la composition du milieu et la température.

5


Taux de croissance

μ comme étant le nombre de visions par unité de temps : 1/G = n/t

6

Croissance d’une bactérie s’étudie en

en milieu liquide.

7

La croissance présente donc une allure de courbe où on peut distinguer quatre phases :

1. Latence ou adaptation
2. Croissance exponentielle ou logarithmique
3. Stationnaire
Décroissance ou déclin

8

Latence ou adaptation

• Période entre l’ensemencement et le début du développement bactérien.
• Taux de croissance nul.
• Durée de cette phase dépend de l’âge des bactéries et de la composition du milieu.
• Adaptation au nouveau milieu : C’est le temps nécessaire à la bactérie pour synthétiser les enzymes adaptées au nouveau substrat.
• Activité métabolique intense
• Augmentation de la taille des bactéries.
• Premières divisions.

9

Croissance exponentielle ou logarithmique

• Bactéries se reproduisent.
• Masse cellulaire est représentée par des cellules viables.
• Taux de croissance atteint un maximum.
• Activité métabolique maximale.
• Étude des propriétés bactériennes dans les conditions les plus favorables de la bactérie.
• Mesure du degré d’Activité des antibiotiques ou autres facteurs physiques ou chimiques.
• Manifestations du métabolisme microbien comme le moment de la production de toxines. Gram(+).

10

Fin de la phase de croissance

o Épuisement du milieu de culture et une accumulation des déchets.
o Début d’autolyse des bactéries.
o Due à un facteur limitant

11

Facteurs limitants de la fin de la phase de croissance

• Disparation d’un élément essentiel.
• Augmentation de produits finaux métaboliques qui deviennent toxiques pour les bactéries dans le milieu.
• Variations de pH, de température.
• Compétition entre les microorganismes.

12

Phase stationnaire

• Atteinte de la densité maximale.
• Taux de croissance est nulle : équilibre entre le nombre de nouvelles bactéries et le nombre de bactéries qui meurent.

13

Fin de la phase stationnaire :

o Déséquilibre du milieu de culture marqué par l’apparition de changements morphologiques chez les bactéries → Éviter les colorations Gram et autres.
o Arrêt de la reproduction → les bactéries vivent sur leurs réserves.
o Les bactéries qui le peuvent vont former des spores.

14

Décroissance ou déclin

• Nombre de bactéries qui meurent dépassent le nombre de nouvelles bactéries.
• Épuisements des nutriments du milieu et de leur stock.
• Diminution d’organismes viables et lyse cellulaire sous l’action des enzymes protéolytiques endogènes.
• Libération des endotoxines par les bactéries Gram(-).

15

Diauxie

observer des courbes de croissance plus complexes, avec souvent deux phases de croissance exponentielle séparées par une phase de latence.

16

Pourquoi une croisance biphasique ou diauxie

- observée avec certaines bactéries poussant dans un milieu limitant en deux sucres ou en un sucre et un acide organique.
- La première phase de croissance correspond à l’utilisation d’un des composés, elle est suivie d’une période d’adaptation et d’une deuxième phase de croissance où le deuxième composé est métabolisé.

17

Croissance continue ou croissance en milieu renouvelé

- Prolonger la phase de croissance en renouvelant le milieu et en éliminant les produits du métabolismes.

18

Principe de la croissance continue

o Appareil de culture en continu.
o Choix du taux de croissance le plus convenable en faisant varier le débit.

19

Mesure du nombre : Numération totale

Lecture au microscope : La suspension bactérienne est placée dans une lame = cuvette hématimètre puis recouverte d’une lamelle.
• Hématimètre (cellule de Pétroff-Hausser Thomas)

20

Pros and cons de la numération totale

• Rapide.
• Peu sensible.
• Inconvénients : Pas distinction entre cellules mortes et vivantes.

21

Mesure du nombre : Numération viable

• Milieux solides, à base d’agar (gélose), sont utilisés pour l’isolement de bactéries.
• Dénombrement après culture.
• Expression en UFC : unités formant colonies.

22

Avantage et inconvénient de la numération viable

• Avantage : bactéries vivantes.
• Inconvénient : Long.

23

Méthode pour la mesure de la mase

- Mesure de la turbidité
- Détermination du poids sec
- Numeration au microscope optique à fluorescence

24

o Mesure de la turbidité : Absorbance (DO : densité optique)

• Spectrophotomètres à une longueur d’onde de 650 nm.
• S’agit d’une méthode optique générale, basée sur la propriété que présente toute solution d’absorber une partie de l’intensité d’un faisceau de lumière qui la traverse en ligne droite.
• Plus il y a de microorganismes, plus la lumière est réfléchie et plus l’intensité du faisceau restant est faible, plus la valeur d’absorbance est grande.

25

Problème avec la mesure de la turbidité

• Milieux très colorés
• Pas de distinction entre cellules mortes et vivantes.
• Milieux trop troubles.

26

Détermination du poids sec

• Prélève un certain volume de suspension bactérienne.
• Centrifugation ou filtration et séchage à 100-110oC pendant 12h.
• Puis on pèse l’échantillon sec.

27

Problèmes avec détermination du poids sec

Peu précis, pas de distinction cellules mortes et vivantes.

28

Numération au microscope optique à fluorescence

Il détecte la fluorescence des cellules qui sont marquées par un fluorochrome.
• Lorsque l’ADN est sous forme double brin : fluorescence verte.
• Lorsque l’ADN est sous forme simple brin : fluorescence orange.

29

Problèmes avec numération au microscope optique à fluorescence

Manque de sensibilité et de précision.

30

Comment mesurer l'activité de la croissance bactérienne

En mesurant les variations physico-chimiques du milieu due à l’activité bactérienne, on mesure sa croissance.