Examen 1 Flashcards Preview

Psychologie Cognitive > Examen 1 > Flashcards

Flashcards in Examen 1 Deck (147):
1

Les souvenirs de témoins oculaires sont valides et exacts, surtout quand ils sont témoins d’événements stressants ?

Faux

2

Si une personne apprend qqc en étant d'ébriété, son rappel de cette info sera meilleur en état d'ébriété que sobre ?

Vrai

3

L'utilisation d'un cell au volant ne diminue pas les capacités de conduite ?

Faux

4

Les messages subliminaux inclus dans les musique influencent le comportement des jeunes ?

Faux

5

La technique «mega reading» améliore la rapidité de lecture sans affecter la compréhension ?

Faux

6

Qu'est ce que William James a fait, quand et a quoi il s'intéressait ?

Principes de Psychologie, en 1890
(L'attention, la mémoire, l'imagerie, le raisonnement)

7

Qu'est ce que Wundt a fait et quand ?

1ier labo de psycho expérimentale, en 1879.

8

À quoi Wund s'intéressait-il ?

- Physiologie
- Philosophie (introspection) MAIS introspection = lorsqu'on verbalise, interfère avec processus mentaux, alors c'est pas bon
- Recherche atômes dans l'expérience du consciente (début approche médulaire)

9

Qu'elles sont les critiques de l'introspection ?

1) Impossible de répliquer résultats dans un labo indépendant ; On s'observe nous-même (pas d'autres observateurs)
2) Les gens ont-t-ils vrm accès aux variables causales ? Par ex. Nous avons tous une mémoire, mais nous ne savons pas comment elle fonctionne, organisé, etc. Ex2; Si tu demandes comment tu fais pour lire : pas d'explication.

10

Qu'est-ce que le Béhaviorisme ?

- Processus mental ; quantifiable (juste osbervable (science du comportement))
- Rejet tout processus cognitifs (pensée n'existe pas : langage en subvocalisation)
- Boite noir : Cerveau
- Stimulus-Réponse
- Watson + Skinner

11

Quelles sont les critiques du béhaviorisme ?

- Boîte noire : que passa entre S et R ?
- Plusieurs évoquent notions ; buts, motivations, plans, etc. (même s'ils les rejetent)
- Insuffisance pour expliquer acquisition langage
- Importance processus cognitifs même dans apprentissage simple

12

Qui a fait quoi dans la révolution cognitive ?

- Chomsky ; linguistique (grammaire générative, pas subvocalisation)
- Miller ; mémoire
- Broadbent ; Attention
- Avènement de l'ordinateur (permet de stimuler ce qui se passe dans cerveau)

13

Qui est Neisser ; qu'est-ce qu'il a fait et à quoi s'intéressait-il ?

- Écrit Cognitive Psychology
- Fondateur psycho cognitive ; s'intéresse à ce qui se passe dans tête

14

Qu'est-ce qui s'est passé dans la révolution cognitive ?

- 1950/1960
- Ordinateur ; offre métaphore (+ de termes d'ordie pour cognitive humaine)
- Permet d'opérationnaliser les processus à l'intérieur de la boîte noir:
1) Manipulation de symboles
2) Vocabulaire
3) Traitement parallèle VS sériel, capacité de traitement, buffer, etc.
4) Intell. artificielle permet de tester hypothèses sur opérations cognitives programmer des machines à reproduire comportement intell. (en apparence semblable, mais fonctionne pas pareil)
- périphérique comme capteur sensoriel

15

Quels sont les domaines d'application de la psycho cognitive?

-Éducation
- clinique (psycho)
-psycho sociale
-neurosciences (psycho)
-industriel (psycho)
-egonomie cognitive(psycho) (Comment + facile utilisation pour cerveau)
-développement (psycho)
DESCINE : Une lettre pour chaque mot
** psycho expérimentale/cognitive = ++ de % en termes de publications

16

Qu'est ce que la psycho cognitive ?

- Neisser (1967)
- « Les processus par lesquels l'input sensoriel est transformé, réduit, élaboré, stocké, récupéré et utilisé»
- activité mentale qui se rapporte connaissance
- représentation du monde complexe
- accent processus communs: pas différences individuelles (processus généraux ; pensée/comportement)

17

Qu'est ce que la psycho cognitive étudie ?

-Attention
-Mémoire
-Classification/concepts/catégorisation
-Reconnaissance forme
- organisation connaissances
- langage
- raisonnement
- résolution de problèmes
- etc.
- BREF : tout ce qui implique traitement de l'info, manipulation, opération mentale

18

Qu'est ce que le traitement de l'info (image)?

Registre sensoriel » filtre » « Reconnaissance forme » « Sélection » « Mémoire court terme » « Mémoire à long terme

19

Qu'est ce que le traitement de l'info (explication)?

» : traitement ascendant (bottom-up) (influencé par caractéristiques du stimulus.
« : Traitement descendant (top-down) (Influencé par les connaissances antérieures, les attentes, etc.)
- Métaphore de l'ordie
- Encore-stocke-récupère les données
- Postulats :
1) Info disponible dans l'environn. est traitée par une série de système qui transforment l'input
2) But de la psycho cognitive : spécifier quelles sont les structures et les processus qui spportent l'activité cognitive
- Pas tout info qui font processus. Peut arrêter a n'importe quelle étape
- Mémoire court terme (réponse) : limité qte ; 7 chiffres ±2, mais dans le temps
- Mémoire long terme : pas limité qté

20

Le texte dont chaque mot a une écriture différente réfère à quoi ? (voir note cours 1)

Exemple de top-down

21

Quels sont les approches pour étudier la cognition ?

1) psychologie cognitive expérimentale
2) approche computationnelle
3) neuropsychologie cognitive
4) neurosciences cognitives

22

Qu'est ce que la psycho cognitive expé. ?

- Expériences en labo
- permet d'isoler processus avec précision
- populations non spécifiques (postulat processus généraux)
- limites ; validité écologiques, différences individuelles, bases neuronales (ne sais pas si applicable, lorsque le sujet se balade dans la rue par exemple..)
- approche expérimentale
- Mesures typiques

23

Qu'est ce que l'approche expérimentale?

- Assignation au hasard
- manipulation des variables indépendantes (et regarde ensuite variable dépendante...)
- etc.

24

Qu'est ce que les mesures typiques (cognitive expé.) ?

- Réponses : % correct
- Temps de réactions
- Rapport verbal/écrit
- Observation de comportement
- Oculométrie
- Données physiologiques périphériques
etc.

25

Qu'est ce que l'expérience expérimentale des vins à apporter ?

Que les sommeliers goûtaient le goût en fct des étiquettes sur les bouteilles de vin, alors que le vin de qualité avait été transféré dans la bouteille du vin «cheap» et que le vin «cheap» avait été transféré dans la bouteille de vin de qualité.
- Notre perception est influencé par ce qu'on voit
- Même dans notre «neurologie»

26

Qu'est-ce que l'approche computationnelle ?

- Modèles artificiels (Reproduire processus cognitive au modèle architecturale de..)
- Spécifie en détail les processus utilisés
- Permets de comprendre structures et processus et faire des prédictions
- Limites : validité écologique (porté limitée)

27

Qu'est-ce que la neuropsychologie cognitive ?

- Examine profil de déficits cognitifs associés à lésions cérébrales (ex. lésions broca affecté = peut pas parler, mais comprend pcq pas même région/fct
- Dissociations entre différentes fct ou différents contenus
- Information sur structure et processus non pathologiques
- Limites : repose sur nombres de postulats quant à l'indépendance des différents processus (interdépend.(?) ex. cortex moteur répond à des stimuli émotionnels pcq cerveau utilise tout pour traiter, mais certaines aires plus spécialisés)

28

Qu'est ce que la neurosciences cognitives? (Pas de liens causaux)

- Imagerie cérébrale :IRMf, TEP (spatial)
1) Limite temporelle
2) Pas de lien causal
- Potentiels évoqués : EEG (temporel?)
1) Limite spatiale
2) Pas de lien causal
3) Enregistre toute activité électrique du cerveau. Fait beaucoup d'essais et vient isoler..
- L'interprétation nécessite de solides connaissances en psycho expérimentale pour pouvoir tirer des conclusions
- Langage : analyse sémantique de la phrase

29

Qu'est ce que la neurosciences cognitives (Avec liens causaux) ?

- Stimulation magnétique transcrânienne (TMS):
1) Permet d'établir un lien causal
2) Limite spatiale (1cm cube ; limité au cortex)
- L'interprétation nécessite de solides connaissance en psycho expérimentale pour pouvoir tirer des conclusions
- Permettent d'établir une base cérébrales aux processus cognitifs, tester théories
- Gros aimant, grand champ magnétique vient perturber activité cérébrale sur aires spécifiques
- Très bonne résolution temporel

30

Qu'est-ce que les sciences cognitives s'intéressent et quel est leur intérêt ?

1) Tente d'unifier infos provenant de plusieurs champs
- Psychologie.
- anthropologie.
- sociologie.
- Linguistique.
- Philosophie
- Sciences informatiques.
- Neurosciences.
(SPPINAL) : Lettre pour chaque mot

31

Qu'est-ce qu'une variable dépendante et indépendante?

- Variable dépendante : variable à laquelle on peut changer, modifier, avoir un impact dessu
- Variable indépendante : variable fixe qu'on ne peut rien y faire (ex. le sexe de l'individu)

32

Le behaviorisme s'intéresse à l'introspection comme moyen d'étude à la cognition ?

Faux. Behaviorisme = étudier que ce qu'on observe (pas processus mental) Introspecton = étudie intérieur (processus mental)

33

Identifier et expliquez une faiblesse de l'introspection comme moyen d'étudier le fonctionnement cognitif.

L'introspection, 1) c'est subjectif, 2) il n'y a qu'un observateur et 3) c'est pratiquement pas réplicable

34

Dans le modèle de traitement de l'info cognitive, quelles sont les 3 structures mnésiques ?

- Registre sensoriel
- Mémoire CT
- Mémoire LT
Oui c'est ça;)

35

Comment arrive-t-on à reconnaître sans effort les objets familiers dans un environnement visuel complexe et des conditions changeantes ?

- Avec la mémoire à long terme, nous comparons, lorsque forme semblable.
- Explication avec les 3 théories
- L'environnement visuel contient des centaines d'objets superposés
- Expériences perceptuelle peut reconnaître et nommer objets distincts.

36

Quels sont les variations possibles dans la reconnaissance de formes ?

Variations dans :
- Points de vue/Distance (Reconnait même objet malgré variations de l'image sur la rétine)
- forme/couleur/attributs de la présentation pour un même objet

37

Quels sont les 3 théories de la reconnaissance de formes ?

1) Théorie des gabarits
2) Théorie des traits
3) Théories structurelles (Gestalt + Théorie des géons)

38

Qu'est ce que la théorie des gabarits ?

- Patron stocké en MLT utilisé pour comparer avec input sensoriel
- Degré de recouvrement (le plus élevé) entre le patron et l'objet à reconnaître (comparaison mentale)

39

Quels sont les problèmes avec la théorie des gabarit?

1) Différents patrons pour différentes orientations (position et taille) : Doit être continuellement ajustées.
2) Grande variabilité des formes (trop difficile construire pour chaque «flocon de neige (ex.)», un gabarit qui correspondrait à toute les variantes d'un flocon.
- Comment distinguer les objets différents d'une même catégorie ? Ex. P et R (on recouvre le P avec R, on doit analyser et décrire pour différé
3) Interprétations multiples d'un même stimulus (Théorie autorise pas description alternative pour une forme) (L'exemple du 13 (nombre ou «b» en fct de ce qui l'entour)
4) Application de gabarits dans la vie quotidienne ?
- Modèles informatiques de reconnaissance d'items (scanner caisse code numérique)

40

Pourquoi la théorie des gabarits serait-t-elle un modèle utile ?

- Registre sensorielle : mémoire tampon permet de comparer des formes plus longtemps que leurs présentations. Ex. cartes voit en flash. On s'en souvient + longtemps

41

Qu'est ce que l'Étude de Phillips et qu'est ce qu'elle a permis de découvrir?

1) Première forme, après 1 temps, 2e forme semblable/pareil. Devait dire si identique ou diff. le + vite
2) Même affaire, mais 2e image n'était pas même place que la 1iere : Résultat - bon, pcq ils devaient fier sur description 1iere forme et non à l'image sensorielle.
BREF : la 2e expé. : Pas influencé par l'intervalle de temps
: la 1iere expé : + intervalle long, - résultat bon. Donc registre sensorielle est meilleur quand l'intervalle est moins que 300msec et qui est au même endroit.

42

Qu'est ce que la théorie des traits ?

1) Décomposition des formes (bidimensionnelles) en traits constitutifs fondamentaux (de quoi est constituée l'image)
Ex. : A = 2 barres obliques + 1 barre horizontale
2) Appuis théoriques :
- Importance des traits distinctifs dans l'apprentissage et l'identification. (ex. : E par rapport au F (la barre horizontale du dessous du E est le trait distinctif (permet de distinguer une forme (ou visage) d'une autre)
- Reconnaissance des visages : caricatures (identifie + vite une caricature que visages pas caricaturées)
3) Appuis neuroanatomique : Démonstration de l'existence de neurones associées à la détection de traits, de bordures et d'orientations spécifiques

43

Qu'est ce que l'expérience de Gibson, Shapiro et Yonas a apporté à la théorie des traits ?

- Présentent des paires de stimuli à l'écran. Les participants doivent indiquer le plus rapidement possible s'ils sont similaires ou non.
- Durée du jugement augmente quand les stimuli partagent plus de composantes (ressemblance)
Ex. Différence entre G et W = 458ms et diff. entre P et R = 571 ms

44

Quelle est l'effet de la caricature chez les enfants ?

- Tous les enfants répondent plus rapidement à la tâche d'identification quand une caricature leur est présentée.
- L'effet est plus petit chez les enfants des plus jeunes de l'étude (6ans)

45

Quels sont les avantages de la théorie des traits ?

- Plus grande flexibilité que la théorie des gabarits
- Théoriquement, le nb éléments à stocker moins grand que le nb de formes

46

Quelles sont les limites de la théorie des traits ?

- Si la reconnaissance est basée sur une liste de traits, comment analyse-t-on les permutations/combinaisons. Est ce que / - \ = \ / -?
- Interprétations multiples de formes, spécialement quand on s'Intéresse à la reconnaissance de scènes complexes. (il est à peu près impossible de décrire une forme naturelle d'après ses caractéristiques, d'autant plus si on prend en compte la perspective.. ex. quels sont les traits distinctifs d'un nuage ou d'un arbre sans feuilles vu depuis les airs ?)

47

Qu'est ce que la théories structurelles ?

1) Importance de la configuration : relation entre les traits
- La forme est plus que la somme de ses parties (interprétation des formes dépendamment ce qu'on en fait avec les lignes se rejoignant)
- Trait illusoire, dans notre tête
2) Gestalt
- Principes fondamentaux de l'organisation de l'information visuelle
- Principe de regroupement
3) Théorie des géons
4) S'applique également dans les mouvements

48

Qu'est ce que le principe de regroupement, dans le Gestalt ?

- Absence de groupement : . . . . .
- Proximité : .. .. .. .. ..
- SImilarité : . . . . (Alternant un point noir et gris)
- Fermeture : rectangle dont les traits ne sont pas fermés
- Continuité : vague dont il y a une coupure et qu'on s'imagine la suite de la vague, malgré la coupure
- Région commune : .. (point encadré, isolé) + .. (point encore encadré, isolé)
- Connectivité : ._. ._. ._. (ils se connectent

49

Qu'est ce qu'un géon ?

- Ensemble de traits dans une configuration particulière
- Utilisés pour regrouper traits et sgmenter image
indépendant de la perspective
- Différentes figures 3D (environ 36) combinées pour formés formes/choses 3D

50

Qu'est ce que la théorie des géons ?

- C'est un exemple de théorie structurelle
- Formes primitives de base : géons (Bloc, cylindre, sphère, arc, etc.)

51

Quels sont les 4 postulats de la théorie des géons ?

1) Nous percevons les formes par une décomposition en éléments de bases
2) Le monde est constitué de géons (comme un alphabet de prismes)
3) La théorie des géons est un modèle de traitement
- Segmentation du champs visuel (contours, encodage des objets)
- reconnaissance des géons
- appariement avec des formes en mémoires
4) Permet d'expliquer comment nous reconnaissons les objets dans des conditions sous-optimales
- Propriétés invariantes (courbes, lignes parallèles peuvent être détectées)
- système peut restaurer une partie manquante
- Info relative aux objets est souvent redondante

52

Quelle est l'hypothèse des géons selon Biederman et Cooper (1993)?

1) Nommer la forme
- Même ou différent géon (série objets de nature pareille)
- Même ou différent taille (série objets de nature pareille)
2) Calculer vitesse/précision
3) Résultat :
- S'il devine le premier objet initial, cela devient plus facile de reconnaître ceux qui suivent même avec une différence de taille ou géon
- Temps de réaction est + lent si on change le géon que si on change la taille (même si perceptuellement il y a plus de changement quand on change la taille)

53

Quels sont les avantages/désavantages du géons ?

- avantage : Ils représentent une approche empiriquement plus crédible de la reconnaissance des formes. Ex, Explique que la reconnaissance soit possible malgré une modification de l'orientation/occlusion partielle d'un objet.
- Désavantage : Cependant, certains postulats sont remis en doute; 36 géons ?

54

Quelles sont les grandes étapes de traitement de l'info ?

- Objet -> traitement structurel -> représentation sémantique -> activer nom -> reconnaissance
- Organisation : étape de traitement

55

Qu'est ce que l'agnosie visuelle ?

- Pas de déficit perceptuel (bonne vision)
- Pas de problème de mémoire ou de langage
- Incapacité identifier scènes visuelles
- dans vidéo : Homme reconnaît la forme du visage, mais peut pas dire c'est qui.
- Peut reconnaître son une cloche (pcq son)
- Indépendance entre le traitement sonsoriel, la reconnaissance des formes/objets et la représentation à long terme de ces objets.
Ex. Plein d'image superposé : incapable de décortiquer les images. Capable de copier une image qui reste, mais dès que l'image part et doit user de sa mémoire pour recopier, incapacité.

56

Qu'elle est le schéma des étapes de traitement de l'info ?

Registre sensoriel » filtre » « Reconnaissance forme » « Sélection » « Mémoire court terme » « Mémoire à long terme
- Reconnaissance forme : Accès aux représentations sémantiques

57

Qu'est ce que le registre sensoriel ?

- Perception pure et traitement structurel
- Contient l'info brute telle que produite par les organes de sens
- Caractéristiques :
1) Permet le maintien de l'info sensorielle pour son traitement subséquent
2) Durée très brève
- Effacement par écrasement de l'info (nouvelle info)
- Effacement par estompage (temps)
3) Ségrégation par modalité
- Capacités différentes en fct modalité
- Majorité des travaux : mémoire iconique, mémoire échoïque

58

Quels sont les capacités du registre sensoriel, selon Sperling ?

- Rapport complet
- Rapport patiel

59

Qu'est ce que le rapport complet ?

- présente brièvement une matrice de lettres et demande aux participants d'en rapeler le contenu après un certain temps et nommer
- 4 à 5 lettre sur 12, soit 40% de l'info
- Participants rapportent en avoir vu plus (probable que l'icône dure - lgts que temps requis pour nommer 12 lettre OU temps requis pour donner réponse provoque l'oubli de plusieurs stimuli qui ont été encodés en mémoire sémantique.

60

Qu'est ce que le rapport partiel ?

- Signal permet participant de rapporter seulement une partie de l'info (ne sait pas avance quelle rangée il devra rappeler (donc doit encoder 12 lettres)
- Son grave = rangée du bas, son aigue = rangée haut, son intermédiaire = rangée du centre
- Signal dirige attention vers rangée qui doit etre rapporté (production réponse + courte)
- 3 lettres sur 4 bon = 75%
- capacité semble + élevée que ce qui a été estimé à l'aide du rapport complet (9/12 VS 4/12)

61

Qu'est ce que le masquage du registre sensoriel ?

- effacement par écrasement
- Lorsque 2 infos visuelles présentées rapidement en succession dans même région spatiale = masquage rétroactif (1iere info effacée pas nouvelle (masque))
- mais lorsque ca flash = estompage (temps, pas nouvelle info)
- empêche identification consciente du stimuli, mais peut quand même être traité
- Stimuli masqués peuvent affecter perception de stimuli subséquents (amorçage affectif)

62

Explique le principe de reconnaissance des visages.

- Visage humain communique énormément d'information (âge, sexe, émotions, compréhension langage, attention,etc.)
- Identité (étrangers (ex. témoins oculaires) ou familiers)
- cas particulier de reconnaissance des formes

63

Comment identifions-nous les visages ?

- Reconnaissance par traits
- Traitement structurel

64

Explique la reconnaissance des visages par traits ?

- Portraits robots
- Reconnaissance par logiciel (visage pas traité comme une forme, mais en fct trait)
- Descriptions de témoins/littérature

65

Qu'est ce que le traitement structurel (par rapport au traitement holistique) ?

- Relations spatiales entre les traits sont aussi importantes que les traits eux-mêmes
- Quand on isole une partie visage = + difficile à reconnaître que si elle était au bon endroit (1 tout)

66

Les visages sont-ils spéciaux ? Donne les arguments POUR.

- Traitement particulièrement holistique
- Gyrus fusiforme
- Prosopagnosie (incapable reconnaître visage, on reconnaît personne par vêtement, cheveux, barbe)

67

Les visages sont-ils spéciaux ? Donne arguments CONTRE.

- Gauthier&Tarr : Reconnaissance des visages semble avoir recours à des processus particuliers mais : individu VS catégorie (différence entre les objets), expertise
- D'autres stimuli activent les aires cérébrales requises pour le traitement des visages (une région cérébrale particulière)

68

Les visages sont-ils spéciaux, selon entraînement avec Greebles ?

- Stimulus nouveau avec des attributs similaires aux visages
- Augmente le traitement holistique
-Reproduit l'activation du gyrus fusiforme (gyrus fusiforme recruté par la différentiation intra-catégorielle dans un domaine d'expertise)

69

V/F les listes d'attributs ne sont pas très efficaces ?

Vrai

70

V/F le rapport partiel est un exemple classique de masquage ?

Faux

71

Qu'est ce que l'attention ?

- Forme claire/active d'une pensée/objet parmis d'autres. Retrait certaines choses pour efficace (james)
- Filtrer activement les choses autour
- Aspect volontaire de l'attention
- Capacité attentionnelle est limitée
- Ignorer est un processus actif
- Difficile à définir comme un concept unitaire car elle semble regrouper une variété de fct.

72

Quelles sont les fonctions regroupées de l'attention ?

- Être attiré (par phénomènes extra-T.)
- Porter attention
- Se concentrer (examen)
- Se préparer (lumières rouge tombe verte)
- Maintenir son attention (pendant un cours)

73

Quels sont les 3 grands types d'attention ?

1) Attention sélective (sélection) :
- traitement d'une source d'info spécifique en ignorant les infos non pertinentes (bruits)
2) Attention divisée (partage) :
- Capacité traiter sources info ou réaliser tâches différentes en même temps (Lire chapitre + écouter t.v.)
3) Attention soutenue (vigilance) :
- Maintien de l'attention pour une certaine période de temps et pour des signaux qui arrivent rarement

74

Qu'est ce que l'attention sélective ?

- Nécessaire pour ne pas être noyés dans la complexité (implique la sélection info utiles et inhibition infos inutiles
- 2 types de facteurs affectent sélection
1) Endogènes (top down, actifs, volontaires)
2) Exogènes (bottom up, passifs, involontaires)

75

À quelle étape, dans le traitement de l'Info, la sélection du message à traiter se fait-elle ?

- Théorie de la sélection hâtive
- Théorie de la sélection tardive (pour parvenir mémoire LT)
Registre sensoriel (Auditif, Visuel, Olfactif, Guistatif ou Tactile) --> analyse percepuelle (Couleur ou forme) --> Filtre (hâtive) --> Analyse sémantique (catégorie, signification) --> Filtre (tardive)

76

Qu'est ce que la tâche d'écoute dichotique ?

- Participant doit répéter message qu'il entend dans une oreille et ignorer le message qui est présenté dans l'autre oreille
- Test du filtrage est de vérifier ce que le participant sait du contenu de l'oreille ignorer
- ex. lisez les mots en noir en ignorant les mots en bleu

77

Que sait-on sur le message bloqué par le filtre (tâche d'écoute dichotique) ?

- Participant détecte changement dans le genre (H/F), de la voix (analyse perceptuelle/caractéristique physique)
- Participant ne détecte PAS un changement dans la langue du message (analyse sémantique) et ne peut identifier les mots du message ignoré, même si répétition 35X du même mot.
-Registre sensoriel (Auditif, Visuel, Olfactif, Guistatif ou Tactile) --> analyse percepuelle (Intensité ou hauteur) (Strucure ou phonétique) --> Filtre --> Analyse sémantique (catégorie, signification)

78

Qu'est ce que la théorie du filtre de Broadbent (sélection hâtive) ?

- Accès en parallèle au registre sensoriel
- Filtre sur la base des caractéristiques physiques
- Balancer le clapet requiert temps et effort (conscient)
- Message non écouté ne se rend pas à la reconnaissance de forme, seulement le message écouter passe à travers le premier filtre

79

Quels sont les limites de la sélection hâtive ?

Pas un modèle qui explique l'attention
1) Plusieurs travaux montrent que des infos sémantiques peuvent passer le filtre attentionnel..
- Moray ; phénomène cocktail party (nom)
- Wright : réponse galvanique suite à un conditionnement et ce même avec le canal ignoré
- Treisman : passage d'un canal à l'autre quand le message s'inverse
- Grey&Wedderburn : groupement sémantique de l'info

80

Explique le phénomène du cocktail party (sélection hâtive).

- Certains stimuli peuvent être traités en dépit du fait que l'on doit prêter attention à une autre conversation
- Notre attention peut même être involontairement capturée par des stimuli significatifs (ex. nom) présents dans le fond sonore.

81

Explique la limite de sélection hâtive, selon Wright.

- Conditionnement ; quand un mot est présenté, un choc électrique l'accompagne.
- Une fois conditionné, le participant anticipe le choc dès qu'il entend le mot (réponse galvanique)
- Dans une tâche d'Écoute dichotique, la réponse conditionnée apparaît même quand le mot est présenté à l'oreille à laquelle il ne porte pas attention (en mesurant la sudation par ex,)

82

Explique la limite de sélection hâtive, selon Treisman.

- l'effet «breakthrough» est obtenu quand la filature du message passe d'un canal à l'autre (souvent relié au contexte sémantique).
Ex. Oreille attention : j'ai beaucoup étudié pour, poisson lanterne dix-sept.
Oreille inattentive : Tete chandail rouge blé, L'examen de cognition
Réponse du participant : J'ai beaucoup étudié pour l'examen de cognition

83

Explique la limite de sélection hâtive, selon Grey & Wedderburn.

- Participants doivent rapporter les 2 messages. Ils tendent alors à faire de groupements logiques selon la sémantique, et non selon les canaux.
Ex. Oreille attentive : Chien, six, puces
Oreille inattentive : Huit, gratte, deux
Réponse participant : Chien, puces, grattes... six, huit, deux

84

Explique le modèle de l'atténuation, selon Treisman.

- Input non sélectionné n'est pas complètement rejeté, mais atténué.
- Rejette la notion de «winner-takes-all» (théorie du filtre de Broadbent (l'info non écoutée passe à travers le filtre et vas dans la reconnaissance de formes, malgré le fait que l'info écoutée y est aussi)

85

Qu'est ce que le modèle de l'atténuation ?

- Seuil (intentisé minimum pour reconnaissance) (par ex. je reconnais + mon nom que le nom de mon voisin)
- Seuil diminué pour mots activés par le contexte
- Seuil diminué en permanence pour certains mots (liste urgence, nom)
- Stimuli non sélectionnés peuvent être reconnus s'ils atteignent le seuil
VOIR p. 65 manuel pour schéma

86

Quels sont les modèles à filtres flexibles ?

1) Lavie : théorie de la charge perceptuelle
- Capacités attentionnelles limitées
- Attention allouée dépend de complexité perceptuelle
- Ce qui reste alloué aux distracteurs (stimuli non pertinents)
** VOIR Graphique portail (Moins mot, le distracteur est traité et on trouve le mot + rapidement)
2) Plus une tâche est simple, plus il demeure de ressource libres et plus la sélection sera tardive
- traitement sémantique des infos ignorées est donc possibles, mais seulement si le traitement sur lequel on concentre notre attention n'est pas trop taxant.

87

Explique en une phrase les 3 théories de l'attention sélective.

- Théorie de broadbent (sélection hâtive) : AUcun traitement sémantqiue et les info non retenues par le filtre sont perdues
- Théorie atténuation (seuil) : Filtre augmente ou diminue le niveau d'activation d'une info. Certaines infos passent plus facilement le seuil par nature.
- Théorie à filtre variable (selon complexité perceptuelle) : selon la tâche

88

Qu'est ce que la capacité attentionnelle ?

- Recherche sur l'attention sélective (difficile de porter attention à 2 choses en même temps ex. écouter 2 convos)
- Mais nous pouvons faire 2 tâches à la fois (ex. conduire et poursuivre convo)

89

Est-ce possible d'effectuer 2 tâches en même temps ?

Cela dépend des théories:
1) Théorie du canal unique : NON
2) théorie du bassin de ressources générales : OUI
3) théorie des ressources multiples : OUI, mais ça dépend des modalités

90

Qu'est ce que la théorie du canal unique ?

- Goulot d'étranglement dans le traitement de l'info dans lequel les items doivent être traités un à la fois
- Il est donc impossible de faire 2 tâches en même temps : traitement de la 1iere doit être terminé avant de pouvoir réaliser la 2e.

91

La théorie du canal unique est appuyée par quoi ?

- 2 phénomènes psychologiques :
1) La période réfractaire psychologique (PRP)
2) Le clignement attentionnel (blink)

92

Qu'est ce que la période réfractaire psychologique ?

- Observer avec tâches de temps de réaction au choix
1) présente participant 2 stimuli en succession rapide :
- S1 (son) et S2 (flash lumineux)
- participant répond par R1 (bouton gauche) ou R2 (bouton droit)
- Délai entre la présentation 2 stimuli est manipulé (intervalle inter stimuli)
- Intervalle Inter-stimuli long :
TR1 = 300ms. TR2 = 300ms
- Intervalle Inter-stimuli court :
TR1 = 300ms. TR2 = 400ms

93

Que faut-t-il faire pour déterminer la durée de la période de réfractaire psychologique ?

- Comparer temps de réponse au 2e stimulis (TR2) obtenu dans les 2 conditions
a) Intervalle long : TR2= 300ms
b) Intervalle court : TR2 = 400ms
Dans cet exemple, la période réfrataire psychologique est de 100ms
- Lorsque l'intervaller inter-stimuli est court, le 2e stimulus doit attendre 100ms avant de commencer à être traité.
- Traitement du 2e stimulus doit attendre la fin du traitement du 1ier stimulus (Plus S2 est présenté tôt, moins le traitement de S1 est avancé, donc plus TR2 est long)

94

Quelle est la limite structurale de la période réfractaire psychologique ?

- Interférence survient due à une limite au niveau de la structure du système
- Existence d'un goulot dans le traitement de l'info
- Une seule opération peut être exécutée à la fois ! (S1 passe dans le goulot, S2 attend, S1 sort, S2 peut rentrer dans le goulot (s’exécuter)

95

Qu'est ce que le clignement attentionnel ?

- Séquence rapide de stimuli
- 2 cibles à identifier
- Variation du nb de distracteurs entre les cibles.
Ex. 38138 N(cible 1) 393485 P (cible 2) (le temps est le même peut importe du nb de distracteur que je veux mettre)
- C2 est souvent manqué si elle est présentée trop près de C1
- Si la 1iere cible est en traitement pendant la présentation de la 2e cible, cette dernière n'est pas identifiée.
- Lorsque goulot est occupé par une cible, les autres stimuli ne peuvent pas être identifiés (C2 ne peut pas être identifiée pcq elle est effacée par distracteurs présentés après)

96

Quel est le danger du clignement attentionnel ?

Images clignotantes en séquences rapides (+/- 10Hz):
- Risques associées à l'épilepsie photosensible..
1) clignotements
2) Scènes visuelles avec haut niveau de contraste

97

Quelles sont les critiques du clignement attentionnel ?

1) certains résultats ne peuvent pas être expliqués par la théorie du canal unique
- Différences individuelles
- Abolition de la PRP après la pratique
- Il arrive qu'on soit capable d'effectuer 2 tâches en même temps dans la vie quotidienne
2) Limite structurale ou limite au plan des ressources ?
3) Théorie du bassin de ressources générales

98

Qu'est ce que la théorie du bassin de ressources générales ?

- Un réservoir central de ressources attentionnelles à allouer à toutes les activités
- La quantité peut varier avec le niveau d'activation
- Allocation en fct des buts
- Si 2 tâches requièrent des ressource = apport insuffisant = performance diminue
- On peut faire 2 choses en même temps, mais doit être en fct de nos capacités

99

Qu'est ce que le bassin de ressources générales ?

- Ressources attentionnelles exigées par les tâches sont puisées à l'intérieur d'un même bassin de ressources
- Plusieurs activités peuvent être menées en même temps, si la qté ressources demandées n'excède pas la capacité totale du bassin.
Situation 1 : Tâche A (30% bassin) tâche b (30% bassin) y reste encore espace dans bassin
Situation 2 : Tâche A (30 % bassin), tâhce b (75%bassin) ressources exigées dépassent la capacité bassin

100

Qu'est ce que la technique de la tâche secondaire ?

Les tâches A et B sont effectuées simultanément
- tâche A est prioritaire
- tâche B est secondaire (exécutée selon ressources disponibles)
- Difficulté tâche A est manipulée (A1=facile, A2=difficile)
- Situation 1 : (A1) : Tâches A requière peu, tâche B peut en prendre plus (La tâche B n'est pas affecté, cela signifie que la tâche B peut se faire automatique et ne sollicite pas de ressources attentionnelle OU les tâches A et B sollicitent des ressources différentes)
- Situation 2 : (A2) : Tâches A requière plus, moins de jeu pour tâche B (La baisse de performance de la tache B est un indicateur des ressources exigés par la tâche A)

101

Nomme une application de la tâches secondaire ?

- Effet des cellulaires sur conduite automobile
- Traffic léger en conversation main libre ; controle nécessite un peu moins de ressources que la conversation main-libre
- Traffic lourd en conversation main libre : conversation main-libre nécessite beaucoup plus de ressources que le controle (qui reste au même stade qu'en traffic léger)

102

Quelles sont les critiques de la technique de la tâche secondaire ?

- Interférence sélective : processus attentionnels interfèrent entre eux s'ils partagent des ressources communes (ex. écouter 2 convos = difficiles)
- Cependant, si 2 tâches de détection sont dans des modalités différentes, la performance sera meilleure

103

Explique l'expérience de la technique de la tâche secondaire de Kantowitz et Knight.

1) Tâche A : Frappe
- participant appuie 2 outons en alternance en suivant un rythme
- difficulté varie en fct de l'éloignement et dimension
Tâche B : Transformation
- participant doit rapporter le + de nb transformés en 90 sec. (N, N-1, N +3, etc.)
2) Résultat :
- tâche A : Difficulté A = performance diminuait mais diffiulté B = performance stable haut
- Tâche B ; Difficulté A = performance stable haut, mais fifficulté B = performance diminuait

104

Explique la technique de la tâche secondaire de Kantowitz et Knight.

- L'augmentation de la difficulté d'une tâche n'affecte pas la performance à l'autre tâche.
- 2 possibilités (une des tâches est automatique OU tâches A et B sollicitent des ressources différentes
- Ceci semble rester vrai avec d'autres tâches, par exemple une tâche de filature auditive et une tâche de mémorisation d'images

105

Qu'est ce que les ressources multiples ?

- Ressources attentionnelles distinctes pour différents processus/modalités
- Prédit interférence sélective
- Lien avec théories du goulot *reliées au registre sensoriel)
- Selon le modèle des ressources multiples,, il n'existe pas un seul bassin de ressources indifférenciées, mais plutôt plusieurs bassins spécifiques à chaque type de ressources. (Étape 1 : entrée perceptuelle (contenu :visuel ou auditif), 2 : traitement central (contenu verbal ou spatial (endroit ordie), 3 : Réponse (contenu manuel ou vocal)
- Chaque cellule (contenu) correspond à un bassin de ressources attentionnelle spécifiques

106

Explique la théorie des ressources multiples, selon le cube de Wickens.

VOIR IMAGE CUBE NOTE Diapo 59 cours 3
- Code : spatial ou verbal
- Modalité : Visuelle ou auditive
- Étape : Perception Tx central ou réponse
- Réponse : manuelle ou vocal
- Une tâche sollicite généralement plus d'un bassin
- Un coût surviendrait lorsque 2 tâches sollicitent un bassin commun
- Afin de tester ce modèle (double tâche ou on manipule la nature (du contenu à traiter; modalité, code OU de la réponse à donner; vocal, manuelle)

107

Explique la théorie des ressources multiples, selon Meiser et Klauer.

1) Manipulation de la tâche principale et de la tâche secondaire
- Tâche principale : verbale «H», spatiale «cube ramdom à l'ordie»
- Tâche secondaire : Verbale «ABC», spatiale «Cube placé en rectangle stratégique à l'ordie»
2) Résultats
a) Tâche primaire Verbal + Tsecondaire Verbal = ++ interférence
b) Tprimaire verbal + Tsecondaire Spatiale = Moyen interférance
c) Tprimaire spatiale + Tsecondaire Verbale = presque pas interférence
d) Tprimaire spatiale + Tsecondaire Spatiale = ++ d'intérférence

108

Quel est le problème avec les ressources multiples ?

Comment expliquer que ;
- Dans l'étude de Meiser&Klauer, 2 tâches sollicitant des basins différents interfèrent tout de même entre elles (du moins partiellement)?
- Dans l'étude de Strayer et al., la conduite automobile et le cellulaire interfèrent ensemble ? Ces 2 tâches sollicitent des bassins différents.
- Aucun modèle n'est parfait !

109

Résume en gros les modèles attentionnels ?

1) Hypothèse du canal unique :
- Il existe une limite structurale empêchant l'être H de traiter plus d'un stimulus à la fois (période réfracteur«blink»)
2) Bassin de ressources générales
- Il est possible d'effectuer 2 tâches simultanément sans coût à la performance, en autant que la quantité de ressources attentionnelles exigée par les taches n'excès pas la capacité totale du bassin
3) Bassin de ressources multiples
- 2 tâches peuvent être effectuées en même temps sans coût à la performance si celles-ci ne sollicitent pas le même type de ressources

110

Qu'est ce qu'un processus contrôlés ?

- Lents
- Demandent ressources attentionnelles
- Traitement en série
- Accessibles à a conscience
- Peuvent êtres utilisés de façon flexible (interrompus, inhibés, etc.)

111

Qu'est ce qu'un processus automatique ?

ex. lecture
- Rapide
- Ne requièrent pas d'Attention ou d'intention
- n'interfèrent pas avec autres processus mentaux
- Traitement parallèle
- pas accessibles à la conscience
- inévitables (si stimulus approprié présenté, toujours enclenchés, même si en dehors du focus de l'attention)
- Très difficiles à modifier une fois appris

112

Explique l'exemple classique ; le Stroop

La tâche de Stroop :
- 2 traitements possibles pour un même stimuli
1) Identifier la couleur de l'encre du stimuli en ignorant le mot (difficile)
2) Lire le mot (le nom d'une couleur; facile)
- On compare le temps de lecture (et erreurs) entre une liste compatible (encre et mot en accord) et non compatible (encre et mot en désaccord)
- N.B. C'est une tâche extrêmement populaire, dont il existe de nombreuses variantes.

113

Qu'est ce que la tâche de Stroop à apporter ?

- Les essais congruents sont nettement plus faciles que les essais non-congruents. Pourtant la tâche à effectuer est la même...
- Il est très difficile d'inhiber la lecture, car c'est un processus automatique. Ceci crée une compétition au niveau des réponses et augmente les proportions d'eurreurs et les temps de réponses.

114

Explique le principe de Stroop émotionnel

1) Si on présente une tâche de Stroop comme celle-ci ;
-Images saturées d'une couleur, Les participants doivent identifier la couleur de l'image
-Les images peuvent être neutres ou négatives (menaçantes)
- Quel serait l'effet attendu ?

115

Explique le principe de l'orientation de l'attention et de l'anxiété

- Une des fcts essentielles de l'attention est de permettre l'identification des menaces et dangers
- Individus anxieux sont plus susceptibles à voir leur attention dirigée vers les stimuli menaçants (c'est d'ailleurs un symptome de TAG, SSPT)

116

Dans la tâche d’écoute dichotique, le fait que
l’on soit incapable d’identifier un mot répété 35
fois ou un changement de langue dans l’oreille
inattentive appuie quelle hypothèse sur le filtre
attentionnel?

Modèle de Broadbent, filtre hâtive

117

Vous êtes un publicitaire qui veut exposer des
téléspectateurs à des images de son produits
sans qu’ils n’en aient connaissance. Comment
vous y prenez vous?
a)  Que pouvez-vous attendre comme effet?

1 ) Flash subliminaire (très rapidement)
a) Pas d'effet assez gros pour imposer l'achat chez quelqu'un

118

Quel est l’intrus parmi les phénomènes
suivants:
a)  Phénomène Cocktail party (reconnaissance de son
nom dans l’oreille ignorée)
b)  Détection du passage d’une voix féminine à
masculine dans l’oreille ignorée
c)  Augmentation de l’activation physiologique suite à
la présentation d’un mot conditionné avec choc
électrique dans l’oreille ignorée
d)  Passage d’un canal à l’autre quand la phrase
commencée dans une oreille se termine dans l’autre

b)

119

Expliquez en vos mots comment se déroule une
expérience portant sur la période réfractaire
psychologique.
a)  Quelle manipulation (variable indépendante) nous
permet d’estimer la durée de la période réfractaire
psychologique?

1)Tâche présente stimuli, on fait une réponse, présente 2e stimuli, on fait une 2e réponse. L'intervalle entre les 2 stimulis va être période réfractaire
2) Délais entre les 2 stimulis

120

Qu'est-ce que la cécité attentionnelle ?

- La cécité attentionnelle se produit quand un stimulus
qui a été traité d’un point de vue sensoriel n’est pas
traité d’un point de vue attentionnel
- Si l'élément est présenté, on le voit pas pcq notre attention est ailleurs, même s'il se présente où est ce qu'on a le fixe
- Représentations mentales sont fortement
déterminées par les buts/objectifs.
- Impression subjective :
1) si on regarde qqc, on le voit
2) Nos représentation mentales sont à ce qui existe dans l'environnement
3) Notre représentation du monde est fidèle et détaillée.

121

Qu'est-ce que le change blindness (Cécité au changement) ?

- Incapacité à détecter un changement dans une
scène visuelle
- Typiquement observé quand un clignement ou
une coupure (grise) survient dans la recherche visuelle
- Mais aussi quand la charge de traitement est très
grande ou encore quand les changements sont lents.
- Façon typique alterner entre photo original, coupure grise et photo modifiée
- Introduction délai (coupure, clignement, etc.)

122

Est-ce que le change blindness est uniquement perceptuel, selon Hollingworth et Henderson ?

- Si pas de fixation, pas de détection
- Mais 60% des changements ne sont pas détectés même avec fixation

123

Qu'est-ce que le changement/intérêt marginal ?

- personne en fait mention
- Ex. on a changé la barre de place, mais ce n'est pas le centre de l'image, alors c'est un changement marginal

124

Qu'est-ce qu'un changement central ?

- Ex. de hélicoptère, on rapporte alors le fait que l'hélicoptère change de place, puisqu'elle est le «centre» de l'image
- Peut être quand même difficile à détecter

125

Explique pourquoi il y aurait une détection implicite des changements, selon Fernandez-Duque ?

- Modulation des potentiels évoqués selon présence/absence de changement, indépendamment de détection
- Même si la personne est pas consciente, le cerveau détecte qu'il y a eu changement

126

Quelles sont les hypothèses pour expliquer le change blindness ?

1) effacement; coupure empêche la comparaison entre la veille et la nouvelle info sur la rétine, notamment en raison du mouvement oculaire = pas de détection du changement
2) Masking : Le contraste relié à la coupure écrase l'info du registre sensoriel (Flicker est un grand changement comparativement au détail)
3) Diversion ; attention n'est pas uniquement allouée à l'image, mais aussi à l'«image grise» (clignotement) ; l'attention est divisée entre la cible et le distrateur

127

Qu'est ce que la cécité au choix (choice blindness), selon Johansson, Hall, Sikström, & Olsson ?

- Ils choisissent plus belles photos,
- coupure
- reçoivent l'autre photo
- ne s'en rendent pas compte et justifient leur choix quand même.
- AU MIEUX, 26% des interversions sont
détectées (i.e. visages dissimilaires, temps
de réflexion maximal)

128

Dans le choice blindness, qu'est-ce qu'elle information dans l'expérience qu'on peut être certaine ?

- Le participant a vu la cible;
-  Qu’il a effectué un traitement de la cible;
-  Qu’il a même choisi la cible!

129

Qu'est ce que l'héminégligence ?

- Incapacité à détecter, s'orienter vers, ou répondre à des
stimuli lorsqu'ils sont présentés dans un hémichamps
perceptuel (typiquement gauche)
- Principale cause: lésions pariétales droite
- Absence de déficit perceptuel: c’est une atteinte de
l’attention et non des sens
- Facilement reconnaissable en dessin (manque parties gauches)

130

Qu'est-ce que le test de négligence ?

- Cancellation (Tu «biffes» les lignes de la feuille = seulement la moitié des lignes de droites sont biffées)
- Bissection (tu fais un trait dans le centre d'une ligne = pas centré pcq tu ne vois pas un bout de la ligne de gauche)

131

Qu'est ce que l'héminégligence et l'attention par objet ?

C'est lorsqu'une personne porte son attention seulement sur la partie droite d'un objet et ne «vois» pas l'autre partie.
- La représentation de la scène visuelle change selon les instructions et ceci modifie la zone affectée par l’héminégligence.

132

Qu'est-ce que la tâche de la recherche visuelle ?

- Cible présente ou absente (Si absente = plus long parce que doit analyser toute les cibles avant)
- Nb distracteurs (Plus il y a de distracteurs = plus c'est long trouver)

133

Quels sont les type de traitement dans la recherche visuelle ?

- Effet du nombre de distracteurs sur TR si traitement
sériel (sériel = analyse un après l'autre)
- Effets du nombre de distracteurs sur TR si
traitement parallèle (parallèle = analyse tout en même temps + automatique)
- Lorsqu'il y a qu'un attribut plus facile de répondre (C'est casiment traitement parallèle)

134

Qu'est ce que l'effet de supériorité de la menace ?

C'est lorsque notre attention est attiré vers l'image du danger, ou un visage fâché/douleur (traitement parallèle et après sériel pour les autres images)

135

Qu'est-ce que «the marshmallow experiment» ?

Ce sont les enfants qui devaient patientés devant un marshmallow et s'ils réussissaient ils en avaient un 2e.
- Plus enfants sont jeunes, plus difficiles, étant donné que le lobe frontal n'est pas développé

136

Qu'est ce que l'attention spatiale ?

  Focaliser son attention sur un point de
l’espace
  Ignorer des éléments à des localisations non
pertinentes

137

Qu'est ce que la tâche d'indicage ?

-Utilisé pour étudier l'attention spatiale (input visuelle constant)
- L'attention n'est pas nécessairement ce qu'on regarde ni dans la région de fovéa (acuité visuelle plus grande)
- Il peu y avoir des indices pour réorienter notre attention

138

Explique les essais de validité dans la tâche d'indicage ?

- Essais valide : Quand l'indice précédent la réponse est du même côté, donc qu'elle oriente l'attention à la bonne place (TR rapide)
- Essais neutre : Quand il n'y a pas d'indice (TR moyen)
- Essais invalide : Quand l'indice précédant la réponse n'est pas du même côté, donc qu'elle oriente l'attention ailleurs. (TR long)

139

Quels sont les étapes de l'attention ?

  Désengagement d’un stimulus visuel
  Orientation d’un stimulus à un autre
  Engagement de l’attention sur nouveau stimulus visuel

140

Qu'est-ce que l'attention explicite et implicite ?

Explicite : Tu regarde objet et l'attention est sur cette objet
Implicite : Tu regarde objet, mais ton attention est ailleurs.

141

Qu'est ce que l'exogène ?

- On ne décide pas de porter l'attention sur quelque chose.
- Attention involontaire
- L'attention est à côté de la croix, meme si on demande de fixer la croix.

142

Qu'est ce que l'endogène ?

- On décide d'où est ce qu'on met notre attention.
- Par ex. lors de l'indice, il n'y a pas de croix

143

Qu'est ce que l'indice émotif ?

- Biais émotionnel chez certain participants (ex. anxiété, dépression) (négatif)
- Positif, neutre, négatif

144

Explique la base de l'expérience de l'anxiété et attention (excluant phases) ?

⇒  35 enfants anxieux (âge = 10 ans) séparés en 2 groupes
⇒  Tâche d’indiçage émotionnel (indice valide/invalide)
⇒  Deux types d’indices (neutre et menaçant)

145

Explique la première phase de l'expérience de l'anxiété et attention.

Phase 1: mesure du biais attentionnel:
-On rajoute une émotion par rapport au neutre. Visage fâché ou douleur = attention plus que visage neutre (pas pertinent).
- Visage fâché : 25% essais valide et 75% essais invalide
- Visage neutre : même affaire
RÉSULTAT :
1) TR invalide fâché = +++ haut dans le groupe 1 et 2 (Angry est plus longtemps à répondre que neutre, pcq attention est capté plus longtemps sur angry que neutre.)
2) TR invalide neutre = moyen (intervention pour diminuer anxiété)

146

Explique la 2e phase de l'expérience de l'anxiété et attention.

Phase 2 : modification biais attentionnel :
- Visage fâché : présente 0% essais valide et 100% essais invalide
- Visage neutre : 25% essais valide et 75% essais invalide
- Entraîne de pas porter attention sur visages fâchés.
But ; diminuer l'anxiété du groupe 1
- Groupe 2 : 25% essais valide et 75%essais invalide (même affaire pour visage neutre)
RÉSULTAT:
- Temps réaction des gens entraîner diminue beaucoup pour les visages fâchés

147

Explique la 3e phase de l'expérience de l'anxiété.

1) Phase 3 : remesure biais attentionnel (avec même condition départ):
- Visage fâché : 25% essais valide et 75% essais invalide
- Visage neutre: même affaire
- Pour les 2 groupes
RÉSULTAT :
- Groupe 1 : TR a diminué visage fâché (beaucoup)
- Groupe 2 : TR a pas beaucoup changé (diminué)
- Groupe 1 : TR a diminué visage neutre
- Groupe 2 : TR a diminué (moins)
2) tâche stressante (puzzle en étant filmé)
- Meilleur désengagement Groupe 1 au stress que groupe 2