Flashcards in Examen 2 Deck (27):
1

Sport des populations ayant des limitations fonctionnelles

Organismes essentiels

Comité paralympique canadien : limitation physique en majorité
Olympiques spéciaux : handicap mental
Parasports Québec : centré sur la compétition de personnes évoluant en fauteuil,

Accessibilité sport de haut niveau? (Marcellini)
- Sport adapté comme simulation de ceux de haut niveau, orienté sur la déficience physique.
- Contradiction, car on reproduit une modèle sans handicap pour les personnes handicapés
- Les fédération sont de plus en plus interessé aux activités para., moyen de dvlpmy, utilisation d'embleme (petit claire)
- Annulation des handicap: bander les yeux de tous

Le défi du quotidien
- Importance d'une milieu scolaire favorisant la pratique et rôles des intervenants
- Compétitions de sport adapté, des leviers intéressants - Bienfaits = avant (but, obj) pendant et après (reconnaissance) l'événement.
- Contraintes = Ressources humaines adaptés et déplacement
- Expériences = expérience majeur a la participation (fierté et plaisir)
- Aspect territorial est centrale dans la problématique

2

Sport et nouveaux arrivants

- Vecteur d'intégration et de compréhension de la société d'accueil (valeurs et normes)
- Affirmation identitaire: sport permet aux NA de mettre en valeur leur identité, PAR CONTRE il peu y avoir une barrière si isolation des pratiques
-Facilitateurs : intégration sociale par la participation, IMPORTANCE BÉNÉVOLAT
- contraintes : financière $$$ et culturelle (religion, crainte sociale.

ESSENTIEL DE....
- Cerner leurs besoins et attentes, adapter initier
- Comprendre leurs référents culturels
- Saisir leur représentations du sport
Encourager leur participation et les amener a prendre leur place dans ce systeme sportif, co-construire l'action.

3

Sport et populations des Premières Nations

Données socio démographiques révélatrice, voir inquiétante = problème tabagisme toxicomanie, insécurité alimentaire, pensées suicidaires, faible revenu mono parentalité

Développement social par le sport = dvlpmt personnel, social et communautaire

Plusieurs organisations en soutien existantes
- Santé Canada : financement et soutien de prog. pour activité physique
- Affaire autochtones et du Nord du Canada : mise en place de tournois locaux et des camps d'été centrée sur le sport
-Commission de la santé et des services sociaux des premières nations du Québec et Labrador : financement aux organisations, participation aux jeux autochtones et jeux interscolaire
- Conseil en éducation des PN: s'occuper de la finale régional des jeux inter-scolaires.

Problématique du sport d'excellence et des athlètes de haut niveau : préparation / déplacement / encadrement / nutrition /

4

Activité physique et article de Dugas (2007)

Nous sommes passé a une aire ou la pratique libre est de l’avant ou on veut m quand on veut et quoi on veut!

Situation motrice = rôle d'action, d'agir, d'évoluer!

Le sport se transforme en une activité qui ne nécessite pas obligatoirement d’évoluer dans un cadre compétitif,

Sport maintenant défini par des sitation sociale (sport, quasi-sport, hors institution, quasi-jeu) et des traits distinctifs (situation motrice, règles, compétitif, institution)

5

Qu'est-ce que la littératie physique?

« littératie physique » se définit par la motivation, la confiance, la compétence physique, le savoir et la compréhension d’une personne et qui lui permettent de valoriser et de prendre en charge son engagement envers l’activité physique pour toute sa vie.

Objectifs
permettre aux enfants, et ultimement à l’ensemble de la
population, d’être régulièrement actifs physiquement pour qu’ils puissent en retirer l’entièreté des bénéfices durant toute leur vie.

4 composantes:
1. Motiviation et confiance (affective) : enthousiasme, émotion positives à l'idée d'intégrer l'AP a son mode de vie

2. Compétence physique: capacité de dvlper capacités physiques, expérimenter intensités et durées des mouvements.

3. Savoir et compréhension (cognitive) : capacité d’identifier et d’exprimer les qualités essentielles qui influencent le mouvement, la compréhension des bénéfices santé du mode de vie actif et la prise de conscience des éléments qui permettent la pratique sécuritaire de l’activité physique, et ce, dans un éventail de situations et d’environnements physiques;

4. Engagement dans l’activité physique pour la vie (comportementale) : l’engagement d’une personne dans des activités physiques pour la vie s’exprime par sa responsabilisation à l’égard du savoir-faire physique lorsqu’elle choisit librement d’être active de façon régulière. Cela implique qu’elle priorise et maintient cet engagement en intégrant à son mode de vie la pratique d’une variété d’activités significatives et de défis personnels.

Présent dans le dvlpmt de l'enfant (langagier, physique et moteur, affectif, social et cognitif) et l'Éducation physique (agir dans des contextes physiques, intéragir dans divers contextes de pratique VERS adoption d'un mode de vie sain et actif.

6

Sport et développement des communautés

Sport = indégnable dans le développement des communautés

2 échelles
MICRO = sport utilisé comme outil de sensibilisation, conscientisation et d'accroitre le niveau de participation
MACRO (échelle sociétale) = sport comme agent de changement social important Ex; sport et attirance sexuelle


Contrôle social : sport / moyen de contrôler des populations vivant des situations difficiles

Bien-être : sport est un moyen de revitaliser et de rendre des milieux de vie plus sain

Démocratisation du sport : principe philo. de rendre le sport démocratisé et montrer ses bienfaits

Sport démocratisé : rendre le sport adaptés à toutes les populations

Activisme sportif : sport = objet politique / canal pour mettre de l’avant des POV politiques. Sport = lutte sociale.

7

Sport traditionnel Vs Sport alternatif

3 caractéristiques distinctives de l'action sportives qui varient selon les deux.

- Dimension ludique
- Dimension compétitive
- Effort physique

Essor d'un nouveau modèle sportif dans les années 80, retour vers le plaisir

Considéré comme évolution (sport post-moderne)
1. innovation technique
2. Créativité dans le sport (esthétique)
3. Matériaux
4. Approche télé générique
5. Mentalité sportive 6. Marketing
7. Pratique non-organisé

Pratique non-organisée
MOUVEMENT - SENSATION - PLAISIR
Rébelion

8

Lifestyle Sport

Mode de vie au delà d'un sport
Diffusion et médias
Un mode de vie plus qu'un sport
Culture et identité (linge, art, musique, attitude)
Modèle et idole
Consommation et sport
Des marques lifestyle

9

Glisse urbaine : Enjeux conceptuels et pratiques

Essence de la glisse urbaine
Utilité et plaisir
Pratique dangereuse
Législation floue
Besoin de données empiriques

PLAISIR (loisir/transport)
COMMUNAUTÉ (intérêt/pratique)
ENVIRONNEMENT (gouvernance, écologie urbaine)

Nouveau rapport a la ville, sens à l'environnement
Solution au sédentarisme?
Aménagement ou intégration ?
Pratique légitime ? droit ou non ?

10

Définition plein air

« Activité de plein air : activité physique, pratiquée en milieu ouvert, dans un rapport dynamique avec des éléments de la nature.

L’activité de plein air :
- est généralement de nature récréative ;
- nécessite une intensité physique adaptée à la mesure des capacités et du besoin de dépassement de chaque pratiquant ;
- est réalisée dans un but de déplacement, en excluant l’usage de moyens motorisés ;
- est majoritairement de pratique libre, tout en n’éliminant pas les rassemblements de pratiquants à des fins de comparaisons avec les pairs ;
- exclut cependant l’aspect purement compétitif, tel qu’établi dans le milieu sportif fédéré sur la base de règles et de critères stricts, visant à déterminer l’élite ;
- fait référence à une manière d’être, généralement en harmonie avec le milieu environnant, le plus souvent dominé par des éléments naturels ;
inclut les formes de pratique en milieu urbain, tel dans les

11

Évolution du plein air

// Influence amérindienne // colonisateur essai de comprendre les amérindiens pour survivre, déplacement dans un environnement hostile (raquette, canot, kayak)

// 1803 chasse // groupe de chasseur, encadrement de la chasse à l'oie, chasse commence a être une loisir

// Grands parcs (1872-1895) // Phase de création des parcs, exode rural. Politique et régulation pour protéger des espaces verts.

// 1946 Camps de vacance // Création de lieux de contact de la nature, développement d'aptitudes sociales et apprentissage et survie. Éducation!

// 1969 Mouvement du Plein Air // Naissance du mvmt, préparation au JO, vision du sport = fédéré, contre action contre la vision fédéré du gouv. Fédé. queb du plein air et du mouvement plein air.

// 1980 Sentiers et parcs // Dvlpmt de sites en lien avec le plein air créer des corridors de déplacements entre les territoires.

12

Territoires de plein air

Parcs nationaux : CAN ou QC, conservation du territoire

Parcs nationaux : mêler parc urbain, site récréatif, espaces de nature récréative et de plein air. Gêré par proprio du territoire

Réserves fauniques : gérer par SÉPAQ, conservation, protection des milieux naturels. Lieux de chasse et péché prôner dans ses territoires.

Zone d'Exploitation Contrôlée (ZEC) : Site de plein-air
1. Conservation de la faune
2. Accessibilité ressource faunique
3. Participation des usagers
4. Autofinancement des opérations

Pourvoiries : Souvent des entreprises, Exclusivité d'exploitation de la faune, pourvoirie droit explosif ou sans droit exclusif

Terres publiques : terres de la courronne, territoire ou tout le monde peu y accéder, souvent difficile

Bases de plein air : lieu aménagé en pleine nature pour séjourner et partiquer des activités de plein air

13

Organisations de plein-air à connaitre

Parcs Canada : Mission = mise en valeur et gestion du patrimoine naturel canadien, faire découvrir le territoire.

Société des Établissements du Plein Air du Québec (SÉPAQ) : Gestion, exploitation, mise en valeur et protection

Conseil québécois du loisir : Rôle majeur PA en terme de formation de recherche et veille. Fonctionne comme sport QC, membre avec ambassadeur, CA aide les membres.

Horizon Plein Air : Table mode de vie physiquement actif, préoccupation plein air et Horizon plein air en découle. Bulletins d'information sur le plein air.

14

Impacts du plein air sur l’individu et les communautés

INDIVIDUS
Nature (selon type, qualité, quantité) → Contact avec la nature (fréquence, durée) → Activité physique/Contacts sociaux/Réduction du stress → Santé et bien être (réduction anxiété, dépression, myopiw, maladies, mortalité et augmentation de concentration, sommeil, systeme immunitaire, guérison, controle du poids etc)

COMMUNAUTÉ
Retombés sociales (qualité milieux de vie, reduction bruit, cohésion sociale, sécurité)
Retombés économiques (services écosystémiques, coûts de santé, attraction d’employeurs et employers, valeur foncière, récréotourisme)
Retombées environnementales (biodiversité, bibliophilie, comportements des citoyens, qualité de l'air et de l'eau, absoroption de la pluie, diminution érosion)

15

Plein air et gradient de pratiques (Bourdeau et al., 2011)

Le plein air et sa pratique peu se trouver dans une gradation

ESPACES RÉCRÉATIFS (→altérité→) (PLUS)
Indoor → aroundoor (péri-urbain) → Outdoor (SÉPAQ) → Wildoor

PRATIQUES RÉCRÉATIVES (→proximité/artificialité→) (MOINS)
Ludo-sportives→touristico sportives → aventurières→extrêmes

16

Pratiquants et pratiques de plein air au Québec

Pratiques
Vélo→randonnée→AUTRES→raquette→canot→kayak→ski de fond →vélo de montagne→ski→excalade
Contraintes
Manque d'intérét → limitations physiques permanentes → Manqye de temps → $$$ → solitude → limitation physique tempo

À améliorer
Développement de forfaits 60%
Accessibilité des sites de plein air pour les familles 59%
Location de matériel 58%
Communication (sites, espaces dispo, offres ptentiels) 53%

ENFANTS
Pratiques surtout en famille, millieu scolaire, parascolaire, camp de jour

17

Enjeux d’action sur le plein air

4 enjeux

1 Accessibilité
Physique : Privé-public-etc
Écnomique : nature en milieu urbain, matériel disponible
Socio-économique culturel: représentation du plein air

2 Qualité de l’expérience
Aménagement, entretien
Beauté et attrait du paysage
Valorisation du milieu associatif et bénévole
Gestion du rique et sécurité

3 Leadership et concertation
Acteurs clés
Table mode de vie physiquement actif
URLS

4 Promotion

Aussi...
Le plein air se vivra davantage à proximité : Proximité des lieux de résidences et milieux urbain, integré dans le milieu de vie
Les associations et les organisations, des acteurs clés de la préservation et de la gestion du plein air
Le plein air comme moteur de l’activité physique pour tous :littératie physique

18

Adolescents et sport libre

Des problèmes de sédentarité très préoccupants

Un jeu actif à remettre à l’avant plan

Famille et milieu scolaire, des sphères très influentes

L’aménagement et l’accessibilité des espaces de pratique, des enjeux clés

Dans cette optique, viser des stratégies d’action plus inclusives et collaboratives

19

Aînés et sport libre

Vieillissement actif et participation sociale

Activité physique, qualité de vie et santé

Satisfaction et expérience, des éléments fondamentaux mais comment les atteindre ?

Une étude qui en dit long ... (Carbonneau, 2011)

ENJEUX
Accès à l’activité physique et au plein air
Horaires et initiation
Canaux d’information
Préparation à la retraite
Pratique individuelle
Aînés vulnérables

20

Limitation fonctionnelle et sport libre

Des populations souvent marginalisées

Autonomie et types de déficiences

Quels sont les facteurs facilitant l’intégration et l’inclusion de ces personnes dans des activités physiques et sportives ?

Facilitateurs Vs Barrières

Jeunes Vs Adultes

21

Nouveaux arrivants et sport libre

Zhang (2007), identité et reconstruction : pp. 36-40

p. 37 Modèlequi distingue différents types d’intégrations, 4 stratégies pour rééduire les conflits

1 L’intégration
2 Assimilation : renconcer a son identité pour s’intégrer
3 Rejet : aucun contact avec société d’acceuil, repli identitaire
4 Margnialisation

P. 38 au dela des quatres stratégies, vient s’ajouter des dédis pour les nouveaux arrivants du tier monde


Loisir sportif et construction identitaire (Zhang, 2007 : 98-102) Sport est un moyen de confirmer les liens entres les identitités individelles et collectives


L’activité physique comme vecteur de renforcement de liens familiaux

Le sport comme « langage commun »
sport est un language qui permet d’échanger avec d’autres individus. Ex= Soccer est une forme de language commun pour les nouveaux arrivants


En résumé, l’activité physique et sportive vecteur d’un vivre ensemble inclusif susceptible de permettre à la personne qui la pratique de comprendre à la fois qui il est, dans quel environnement physique et naturel il évolue et qui sont les « autres » autour de lui. Le pouvoir de l’activité physique et sportive, et plus globalement du loisir, est sa capacité à mettre l’individu pratiquant dans une potentielle posture d’écoute et d’échange détachée de certaines contraintes inhérentes à sa vie quotidienne et routinière.

22

Genre et sport

Masculinité dans le sport : Distinvtion nette entre les hommes et les femmes, surtout dans les spheres de haut niveau

Vision androcentrique : comprendre une problématique / phénomene avec une vision singulière (vision centrée sur l’homme)

Fluidité et genre

Adolescente : stress de performance, crainte de montrer ses habiletés devant les autres (poids et image corporelle), insécurité de se rendre aux plateaux sportifs

23

Activités physiques et sportives et classes sociales

On revient ici à des penseurs classiques : Marx, Bourdieu, Brohm, etc.
Dynamique du marché, réflexion sur l’industriaisation capitaliste, inégalité sociale, aliénation (aucun choix, se plier a la société)
Encore d’actualité, toutefois…

Attardons-nous un instant sur les travaux de Veblen
Théorie de la classe de loisir, lien entre la consommation et le dvlpmt de l’homme, comparaison avec nos objets envers les autres, le loisir est inégalitaire (coté financier), pas tous le meme temps libre

Le sport pour élever son statut social


Objets sportifs et rapport aux autres
Appartien a une communauté grace au code vestimenetaire, recrudécence du trouble d’Anxiété lié au trouble de la performance, temps libre = activité phsique, on se regarde par rapport a sa ratique vs a vis les autres et non a nous meme. Ex : aspect de consommation entourant la course a pied

24

Urbain Vs Périurbain Vs Rural

L’acces et le soutien au sport n’est pas universelle et dépend du territoire de pratique

Un triptyque territorial et géographique qui nuance l’offre d’activités physiques et sportives
Milieu urbain qui est lié a des fortes densités et des services offerts nombreux
Miieu péri-urbain : densité plus faible. Services plus larges – que urbain
Milieu rural : densité tres faible, service faible, présence d’environnement naturel

Dimensions
Physique et matérielle : qualité, quantité et accessibilité
Sociale et éducative : disponibilité et attractivité des ressources en matière de formation et d’encadrement
Dimension politique : pertinnence des interventions publiques faites par les élis locaux


URBAIN
Ville occidentale est souvent tournée vers le loisir et le sport (spectacle, événementielle, professionnel et récréative)

Critères quantitatifs mais surtout qualitatifs … On rejoint l’idée d’expérience
On rattrape le manque d’infrastructure, le nouveau de défis est de maintenir les équipements avec toutes les types de pratique (surface de jeu, commodité d’acceuil. Expérience facteur de rétention de la pratique

3 types d’équipement
Équipements locaux de proximité : aréna extérieur, terrain de soccer
Équipements municipaux et d’agglomération : échelle de la municiplaté et agglomération, complexe intérieur
Équipement supra locaux : régional, provincial, national, international

PÉRIURBAIN
Étalement urbain (beigne)
Emprise de l'automobile
Ville dortoir
Sport chez soi

RURAL
Des manques souvent criants qui conduisent à des possibilités de pratique plus limitées


Miser sur la mobilisation, la consultation et la participation … Des avenues de planification et de gestion souvent pertinentes(FFOM, mobilisation et participation citoyenne, collaboration inter-municipale)


Dans ce contexte territorial, certaines populations deviennent encore plus vulnérables (aînés, adolescents et personnes ayant des limitations fonctionnelles)


Par conséquent, développer un modèle propre au rural et non tenter d’implanter un modèle urbain modelé pour le rural

25

Quest-ce que le design actif ?

Réflexion et savoir faire : le mieux possible, rendre le milieu de vie physiquement actif

Diversité des fonctions : habitat/travail/loisir dans le même quartier

Transport en commun : connection des fonctionsà

5 D
1. Densité : comprendre concentration
2. Diversité : nombre, variété, équilibres des fonctions
3. Design: caractère morphologique du cadre bati et ambiances des rues
4. Destination : facilité de d.placements vers les emploi/loisir/habitation
5. Distance: distance moyenne entre l'habitant et le milieu de travail

26

Qu'est-ce que l'appropriation socio-territoriale

Histoire du lieu → Logiques institutionnalisées (dates formelles, date de fondation) →Dynamiques informelles(comment les pratiquants se sont approprié un lieu. Migration des pratiquants, nouveaux pratiquants)

27

Qu'est-ce que l'attachement effectif au lieu?

Relation qui découle de l'affect et de l'émotion

3 DIMENSIONS
Attachement fonctionnel : lier au cadre physique de l'espace de pratique
Attachement identitaire: expérience personnelle et sociale (s.k.a.t.e.)
Attachement psychologique (flow)

Permet le passage du non lieu au haut lieu de pratique