Final Flashcards Preview

IA01 > Final > Flashcards

Flashcards in Final Deck (55)
Loading flashcards...
1

Graphe d'héritage

Objets structurés dans une hiérarchie par des liens : is-a & kind-of déterminent une relation de généralisation-spécialisation entre objets abstraits / member-of détermine la relation entre objets individuels & objets abstraits.

Le graphe d'héritage peut être :
 Un arbre, l'héritage est simple dans ce cas.
 Un graphe orienté sans circuit - ou un treillis -, l'héritage est multiple dans ce cas : plusieurs ancêtres ou objets plus abstraits, pour un objet donné.

2

Mécanisme de déduction

- Un objet ne possède que les propriétés qui lui sont spécifiques (en général non présentes chez ses ancêtres).
- Toute propriété non présente dans un objet est recherchée chez ses ancêtres par un parcours de sa hiérarchie.

3

Raisonnement monotone

Un objet donné possède toutes les propriétés déclarées chez ses ancêtres

4

Modèle Objet Conceptuel Structuré (modèle CNS)

- Les catégories sont constituées sur la base de propriétés communes.
- Chaque propriété prise unitairement est nécessaire et elles sont globalement
suffisantes pour décider de l'appartenance à la catégorie.
- Un exemplaire appartient à la catégorie si et seulement s'il possède l'ensemble des propriétés de la catégorie.
- Organisation intra-catégorielle : tous les exemplaires d'une catégorie ont un statut identique.
- Organisation inter-catégorielle : les catégories sont organisées dans une taxinomie par une relation d'inclusion stricte

5

slot

Décrit les différentes propriétés d'un frame

6

facette

Modalité descriptive ou comportementale d'un slot toujours associée à une valeur.
- facette déclarative (typage/valeur)
- facette de typage : $un $liste-de $sauf $intervalle
- facette de valeurs : $valeur
$defaut
- facette procédurale $si-besoin, $si-ajout $si-enlève

7

Mécanisme d'héritage frames : lecture

Valeur dans $valeur,
$defaut ou $si-besoin.
- Stratégie en I : seul $valeur consultées dans la hiérarchie de l'objet
- Stratégie en Z : $valeur,
$defaut et $si-besoin consultées dans cet ordre à chaque niveau hiérarchique du bas vers le haut
- Stratégie en N : $valeur, $defaut puis $si-besoin consulté de haut en bas dans la hiérarchie l'une après l'autre

8

Mécanisme d'héritage frames : écriture

- déclenchement $si-possible dans l'ordre descendant de la hiérarchie
- mise en place de la valeur, propagation des déclenchements $si-ajout dans l'ordre descendant de la hiérarchie

9

Mécanisme d'héritage frames : suppression

Effacement de la valeur puis propagation $si-enlève dans l'ordre ascendant de la hiérarchie

10

Théorie du prototype

Modèle d'organisation hiérarchique des catégories : certains membres de la catégorie, appelés atypiques, ne partagent pas avec le prototype toutes ses propriétés. (pas d'équivalence entre extension et intension contrairement au modèle CNS)

11

Modèles de frames

Deux familles :
- dérivée classes/instances
- inspirée de la théorie du prototype

12

Lisp : lecture de données

(read)

13

Lisp : format

(format t/nil/flot_fichier "contrôle" param1 param2...)
t : print
nil : renvoie une chaîne
~% : saut de ligne
~& : saut de ligne si pas encore
~a : argument
~{str~} : construction itérative

14

Exemple format ~{str~}

(format nil " The winners are : ~{ ~a ~}.” ‘(fred harry jill))
“The winners are : fred harry jill.”

15

Charger un fichier (.lisp)

(load filename &key :verbose :print :if-does-not-exist)

16

Suppression d'un fichier

(delete-file file)
file : chaine, chemin, flot

17

Ecrire dans un fichier

(defparameter *flot-sortie* (open "fichier" :direction
:output :if-does-not-exist :create))
(print '(1 2 3) *flot-sortie*)
(close *flot-sortie*)

18

Lire un fichier

(with-open-file (flot-entree (open "fichier" :direction
:output :if-exists :overwrite)) (defparameter *expr* (read flot-entree))))

19

:direction

:input
:output
:io

20

:if-exists

:new-version
:rename name
:rename-and-delete
:overwrite
:append

21

:if-does-not-exist

:create
nil (flot initialisé à nil)

22

KL-ONE

Crée par Brachman en 1985, langage de représentation dont la sémantique est bien fondée (externe à la représentation / aux algorithmes qui opèrent sur celle-ci). Applications : compréhension de la langue naturelle...
À la frontière entre réseaux sémantiques et frames : Langage de représentation de concepts proche de la notion de sémantique lexicale ;
 Les concepts de KL-ONE sont munis d'attributs appelés rôle ;
 Des contraintes sur le type et la cardinalité de sa valeur sont associées à
tout rôle, à la manière des facets d'un langage de frames.
Basé sur la subsumption de termes -> système à héritage structuré
KL-ONE Family : BACK, CANDIDE, CLASSIC, KRYPTON

23

KL-ONE : concepts

Organisés sous forme de taxinomie, concepts génériques (extension : plusieurs individus) ou individuels (extension : un individu). Liens : sorte-de entre génériques, est-un entre individuels

24

GC & frames

- relations conceptuelles ~ "slots"
- étiquettes de type ~ contraintes.
- Pierre et Montréal ~ contenus des "slots".
Remarque : GC plus généraux, permettent de représenter toute la logique

25

GC & logique

GC repose sur logique donc représentation possible en logique des prédicats :
Prédicats : personne(x), aller(x), ville(x), et voiture(x)
Les relations conceptuelles : agnt(x,y), dest(x,y), int(x,y)

26

KL-ONE
Concept générique - individuel, nom propre, ensemble générique, ensemble de cardinal spécifié, mesure associée à une unité, ensemble en extension

[personne] = [personne *]
[personne : #1]
[personne : Jean]
[personnes : {*}]
[personne : {*}@3]
[hauteur : @3m]
[personne : {Jean, Marc, Arthur}]

27

KL-ONE Relations conceptuelles (agent, expérience, instrument, objet)

(agnt) relie [action] à [acteurDeAction]
(expr) relie [personne] à [etat]
(inst) relie [action] à [ObjetImpliquéDeManiereCausale]
(obj) relie [action] à [entitéSurLaquellePorteLaction]

28

Opérations de manipulation des CG

Copie
 Restriction
 Simplification
 Jointure
- Jointure maximale
- Jointure dirigée

29

La classe

- attributs typés
- héritage (classes emboitées)
- méthodes : procédures liées à la classe
- pas d'accès direct aux données (encapsulation des données) -> envoi de message pour invoquer les méthodes

30

Approches ontologies (identification de concepts)

Top down : des concepts les plus génériques aux plus spécifiques
Bottom up : concepts spécifiques que l'on organise avec des concepts plus génériques
Middle out : concepts les plus importants pour trouver les concepts plus génériques et plus spécifiques