Freud Flashcards Preview

Psychologie de la personnalité > Freud > Flashcards

Flashcards in Freud Deck (27)
Loading flashcards...
1

Processus psychodynamiques : Pulsions

• Freud voyait l’humain comme un système d’énergie. La personnalité résultait de l’interaction entre différentes forces, différentes sources d’énergie en conflits

2

Pulsions :

états d’excitation qui agissent comme force motivationnelle constante

3

4 composantes de la pulsion

Poussée : quantité de force qui monte pour être déchargé (en réalisant le désir)
Source : région du corps qui est en état de tension ou d’excitation
But : recherche de plaisir (diminuer la tension en déchargeant)
Objet : personne ou chose qui va donner les moyens à la personne de satisfaire sa pulsion (ex : klaxon pour décharger colère sur la route)

4

Eros :

Pulsion de vie, axée sur l’autoconservation, le plaisir et la satisfaction sexuelle (But est t’atteindre satisfaction de nos désirs)

5

Déplaisir :

Lorsqu’il y a de plus en plus de tension interne

6

Thanatos :

Pulsion de mort, axée sur l’agressivité, la destruction et l’autodestruction
Ex : regarder des vidéos de gens se blessant (fails)

7

Destin des pulsions :

S’exprimer
Sans filtre, ex : suicide ou meurtre
Avec filtre, ex : sarcasme
Par déplacement, transfert ex : frapper une oreiller
au lieu d’une personne
En se combinant
Être refoulées

8

Structure de la personnalité

3 niveaux de conscience : Inconscient, Préconscient et conscient
3 instances psychiques en conflit dynamique perpétuel

9

Inconscient :

lieu dans l’appareil psychique qui contient les pulsions sexuelles et agressives, nos souvenirs refoulés (toutes nos pensées, expériences, affects qu’on n’est pas conscient)

10

Inconscient

Toujours pulsions inconscientes qui pousseraient pour devenir conscientes. Beaucoup de nos comportements seraient déterminés par ces forces inconscientes. On dépense une grande quantité d’énergie (sans nous en rendre compte) à tenter de les garder dans l’inconscient (quand ces pulsions sont trop en contradiction avec nos idéaux)

11

Comment devenir conscient :

doit passer une double censure (1e : déguisements requis pour les passer 2e : transformations)
Ex : Lapsus (se tromper de mot), Actes manqués, Mécanismes de défense, Rêves, Perceptions erronées, Accidents

12

Préconscient :

idées, émotions, souvenirs qui viennent de l’inconscient et qui ont subi un premier déguisement (ce dont on pourrait avoir conscience)

13

Ça (Pulsions)

 apparait dès la naissance.
 Source de l’énergie des pulsions, autant sexuelle qu’agressive.
 inconscient et répond au principe de plaisir (recherche du plaisir et l’évitement de la douleur).
 exige la satisfaction immédiate des pulsions dans l'agir ou fantasmatiquement.
impulsif, irrationnel, irréaliste, égoïste, illogique, amoral, asocial.

14

Moi (Médiateur)

 Émerge du ça lorsqu’il y a distinction du soi vs. Non soi
 Essaie de chercher les compromis entre le ça et le surmoi. Partie de la personnalité qui va tenter de satisfaire nos pulsions conformément à la réalité et aux valeurs morales de l’individu.
 Responsable de ressentir l’angoisse et d’utiliser des mécanismes de défense pour réduire l’angoisse en modifiant les pulsions (expression des pulsions agressives).
 Il répond au principe de réalité (mode de fonctionnement psychologique qui repose sur la réalité et dans lequel la satisfaction du plaisir est retardée jusqu’au moment le plus propice… délais de gratification (capable de tolérer qu’il y aura un délai avant de pouvoir satisfaire mes désirs, mes besoins))
 Qualifié de réaliste, médiateur, gestionnaire, rationnel, réfléchi, organisé

15

Surmoi (Valeurs, Interdits)

 Émerge vers 5-6 ans quand on est dans l’Œdipe (à ce moment là qu’on comprend c’est quoi les règles de la société).
 Il contient tout les interdits et les règles sociales intériorisées. Selon le surmoi, il faut qu’on soit parfait, sans faute (sinon sentiment de culpabilité) et sans faille (sinon sentiment d’infériorité).
 Il répond au principe de moralité (mode de fonctionnement psychologique où on s’offre des récompenses (fierté, amour propre) à soi-même quand on se conduit bien et respecte notre guide moral ou inversement s’infliger des punitions sous la forme de culpabilité, de sentiment d’infériorité).
 C’est le surmoi qui ordonnerait au moi de procéder au refoulement, mécanisme de défense, contrôle des pulsions sexuelles et agressives.
 Qualifié de rigide et tyrannique (ce qu’on fait n’est jamais assez) ou bienveillant et souple (aide à l’acceptance et au pardon)

16

Processus dynamiques : Angoisse

o C’est une fonction du moi qui met en branle des mécanismes de défense, d’adaptation pour se protéger. Il agit comme un signal d’alarme (signaler la présence d’un danger (↑ tension, pulsion qui veut se décharger dans conditions pas idéales)) dans le but de pouvoir l’éviter.
o L’angoisse est ressentie dans le moi
o Angoisse cause le refoulement, elle signale la survenue d’un danger (exigence pulsionnelle croissante) qui alerte le surmoi qui lui donne l’ordre au moi d’empêcher la décharge.

17

Angoisse :

Affect lié au déplaisir (augmentation de la tension), ressenti comme désagréable et accompagné d’une sensation physique qui prévient la personne d’un danger imminent.

18

Refoulement :

Repousser un désir ou souvenir dans l’inconscient car trop angoissant, souffrant, menaçant. Impliqué dans tous les mécanismes de défense

19

Conflictualité intrapsychique

Il y a des pulsions qui poussent, elles entrent en conflit avec les interdits du surmoi/réalité. Ça suscite de l’angoisse, donc pour gérer l’angoisse le surmoi ordonne au moi d’opérer des mécanismes de défense qui vont permettre de trouver un compromis entre les demandes du ça et du surmoi. Lorsque c’est très conflictuel, ça peut mener à l’apparition de certains symptômes qui sont eux aussi des compromis entre désirs du moi et surmoi. Ex : main paralysée, sa laver toujours les mains pourrait cacher désir inconscient d’être sale, faire des choses sales.

20

Mécanisme de défense :

Pour contenir et réduire l’angoisse. Permettent d’exclure du champ de la conscience un élément de réalité externe ou de la réalité interne pour que ce soit moins angoissant

21

Types de mécanisme de défense

• Formation réactionnelle : Avoir un comportement à l’opposer de la pulsion inconsciente ressentie au départ (ex : haine ressentie envers nouveau-né frère, mais est super affectueux envers lui)
• Déplacement : rediriger nos pulsions étant « inacceptable » sur une personne différente que celle pour qui on ressent notre pulsion. (Ex : colère contre patron s’exprime contre son chum)
• Projection : Attribuer notre pulsion vécue comme inacceptable à quelqu’un d’autre. (Ex : moi qui n’aime pas un collègue, mais projette que c’est le collègue qui ne m’aime pas)
• Déni : Refus de reconnaitre élément interne ou externe dangereux (Ex : ne pas se protéger dans les relations sexuelles)
• Rationalisation : donner une justification acceptable à un motif ou un acte inacceptable afin de le rendre plus acceptable (Ex : femme battue se dit qu’elle a fait un comportement quelconque, que c’est sa faute et non celle de son mari)
• Sublimation : aide l’individu à décharger ses pulsions et aide la société (culturellement utile). Exprimer un désir par un objectif culturelle (Ex : grande agressivité, au lieu de la projeter je vais faire des peintures, des films de peur etc. Apporte aussi gens qui auraient eu besoin de décharger une pulsion semblable à décharger d’une manière acceptable en voyant la peinture)
• Intellectualisation : Transformer un enjeu angoissant en un concept abstrait, analysable. (Ex : médecin légiste pourrait appeler les personnes qu’il découpe par leur organe d’intérêt… va chercher la vessie (au lieu de dire va chercher la personne morte dont nous avons besoin de découper pour analyser sa vessie))

22

Santé mentale :

Comment un individu arrive à composer avec ses conflits, ses désirs, les restrictions qui lui sont imposées sans trop utiliser des solutions coûteuses pour son fonctionnement psychique qui handicaperaient sa capacité à être en relation, aimer et être aimé, créer, travailler. L’idéal ne serait pas tant l’absence de symptômes ou de conflits psychiques, ce qui est impossible, mais de devenir quelqu’un qui, malgré les accidents de sa vie (difficultés, développement inné, acquis), garde souplesse d’adaptation interne et externe, garde capacité d’utiliser ses pulsions en les satisfaisant et en les sublimant, capacité d’aimer et être aimé, qui ne dépense pas trop d’énergie en défenses et inhibitions, est capable d’anormalité, de folies passagères et de régressions, et qui devant des événements trop difficiles pourrait passagèrement régresser puis récupérer.

23

Stades de développement psychosexuels pour développer notre personnalité

• Oral : contrôler par son ça, développer relation avec sein maman (représentation bon/mauvais objet)
o Associé au ça
o Confiance/méfiance : S’assurer que parents vont être là pour voir à nos besoins et réguler nos émotions
o Fusion entre la mère et l’enfant, mais 2ans commence à appliquer son pouvoir d’indépendance (phase « terrible 2 »)
• Anal
o Rétention/laisser-aller, soit se soumettre aux demandes des parents ou dominer et ne pas s’y soumettre
o Séparation, doit devenir sa propre personne (se séparer de maman), avoir sa personnalité propre, autonomie, affirmer son autonomie
• Phallique
o Associé au surmoi, grande culpabilité
o Freud dit ne pas comprendre la femme et n’est pas certain de comment il a théorisé la sexualité de la femme. Comme il n’y a pas d’angoisse de castration chez la fille, c’est une résolution plus lente.
o Enfant va vouloir posséder sexuellement un de ses parents, donc se voit en compétition avec l’autre parent. Résout en s’identifiant au parent non désiré (du même sexe) afin de devenir comme lui et d’avoir quelqu’un comme le parent désiré plus tard.
o Acquisition de traits de personnalité appartenant à quelqu’un d’autre qu’à soi
o Angoisse de castration : idée d’être puni
• Latence
o Se construit en fonction du principe de réalité
• Génital
o Revenir sur les points de fixation passé afin de les résoudre différemment
• Maturité
o Équilibre

24

Les méthodes projectives :

test où les stimuli sont flou au début, sujet à la projection

25

L’être humain selon Freud

La personne : La personne est pulsionnelle
L’influence des facteurs personnels vs situationnels : Les facteurs personnels vont déterminer comment on réagit
Nature vs culture : L’individu est influencé par la culture et la nature, fantasmatique de la personne plutôt que ce qui se passe dans la réalité, donc un peu plus importance dans la nature
Déterminisme vs libre arbitre : Les personnes évoluent déterminer par ses 5 années de vie, plus de liberté possible lorsqu’on est conscient de nos difficulté, désirs…
Conscient vs inconscient : Inconscient joue un plus grand rôle (au départ) dans la personnalité que le conscient
Unicité vs similarité : Unicité des sens, la forme du conflit intrapsychique et Universel dans le surmoi, moi, ça, inconscient, conscient
Pessimisme vs optimisme : L’individu est condamné à être troublé

26

L’essentiel de la théorie psychanalytique freudienne

• Instance psychique (Ça, Moi, surmoi)
• Développement psycho s’appuie sur processus de développement normal
• Être humain être de pulsion et ce sont ces pulsions qui dirigent nos comportements
• Être hum système d’énergie, constamment en mouvement
• Inconscient détermine une grande partie de nos comportements, on a accès a une infime partie de nos pulsions
• Complexe d’Œdipe Structure la psyché, car nous donne accès à notion de tiers (toujours une autre personne pas seulement relation 2)
• Santé mentale : jouer, aimer et travailler
• Symptômes ont un sens, un seul symptôme peut vouloir dire plusieurs choses

27

Évaluation de la théorie psychanalytique freudienne

• Portée : Concepts peuvent s’appliquer à une grande partie des gens
• Parcimonie : Concepts sont moyennement difficile à comprendre
• Pertinence scientifique et caractère falsifiable : capacité de générer de la recherche est énorme et concept d’inconscient n’est pas falsifiable
• Cohérence interne : grande, chaque concept est lié aux autres