Imagerie de l'appareil urinaire Flashcards Preview

radiologie > Imagerie de l'appareil urinaire > Flashcards

Flashcards in Imagerie de l'appareil urinaire Deck (106)
Loading flashcards...
1
Q

Par quoi est constitué l’appareil urinaire ?

A

–Les reins
–les voies excrétrices supérieures
–le bas appareil urinaire

2
Q

Que voulons-nous dire par les voies excrétrices supérieures?

A

– Les calices
– les bassinets
– les uretères

3
Q

Quels éléments sont compris dans le bas appareil urinaire ?

A

– La vessie

– l’urètre

4
Q

Vrai ou faux ?

Les pathologies de l’appareil urinaire sont très rares

A

Faux :

Les pathologies de l’appareil urinaire sont riches et très fréquentes

5
Q

Combien avons-nous de types de pathologies concernant l’appareil urinaire ?

A

3

6
Q

Ces types de pathologie en rapport avec l’appareil urinaire peuvent toucher quelle partie de celui-ci ?

A

❖ P. viscérale ou parenchymateuse (reins)

❖ P. excrétoire ou urologique

❖ P. vasculaire

7
Q

L’imagerie pour évaluer l’appareil urinaire est …… ?

A

incontournable ➔ Diagnostic, Surveillance et traitement

8
Q

Quel est le couple d’imagerie le plus utilisé pour évaluer l’appareil urinaire ?

A

Couple AUSP - Échographie et Uroscanner +++

9
Q

Quelles sont les indications de l’utilisation du cliché d’arbre urinaire sans préparation : AUSP pour explorer l’appareil urinaire ?

A
  • Colique néphrétique ➔ Lithiase radio opaque

* Bilan pré et post- lithotritie

10
Q

Que doit être la position du malade lors de la réalisation d’un AUSP ?

A

En décubitus dorsal

11
Q

Lors de la réalisation d’un AUSP, la vessie doit être remplie / vide ?

A

Vide

12
Q

L’ AUSP est une technique qui utilise… ?

A

Les RX

13
Q

Que montre une AUSP normale ?

A
  • Ombres rénales
  • Bord externe du psoas
  • Aire vésicale
14
Q

Quelles sont les limites de l’utilisation d’une AUSP ?

A
  • Lithiases radio transparentes
  • Localisation exacte
  • Femme enceinte
15
Q

Vrai ou faux ?

l’urographie intraveineuse UIV est toujours utilisée

A

Faux :

L’UIV est quasi inexistante

16
Q

L’UIV est complètement détrônée par … ?

A

L’uroscanner

17
Q

L’urographie intraveineuse est une technique : Irradiante/non irradiante

A

Irradiante +++++

18
Q

UCR = ??

A

ureterocystographie retrograde

19
Q

L’UCR est un examen :

Invasif / non invasif ?

A

Invasif

20
Q

L’UCR est une technique qui repose sur… ?

A

L’opacification par voie basse de l’urètre et de la vessie

  • Voie rétrograde +++
  • ou sus pubienne
21
Q

Dans quels cas l’UCR est-elle utile ?

A
  • Reflux vésico-urétéral (enfant) +++
  • Syndrome obstructif chronique du bas appareil urinaire
    • Maladie du col vésical
    • Sténose de l’urètre
22
Q

Quelles sont les contre-indications à l’utilisation de L’UCR ?

A

– Infection urinaire

– ECBU stérile obligatoire avant toute UCR +++++

23
Q

Comment se fait la prise des clichés dans l’UCR ?

A
  • ASP
  • Cliché en début du remplissage
  • Cliché en réplétion complète
  • Cliché per mictionnel et post mictionnel.
24
Q

L’échographie nous permet d’étudier quels organes de l’appareil urinaire ?

A

– Les reins

– la vessie ++++

25
Q

Il est préférable de faire d’échographie :

à jeun / non à jeun ?

A

à jeun

26
Q

Il est préférable de faire l’échographie sur une vessie :

Pleine / vide ?

A

pleine

27
Q

Quels éléments devons-nous prendre en considération pour juger de la normalité des reins sur une écho ?

A
  • Taille
  • Contours
  • Différenciation cortico-médullaire
28
Q

Sur une écho normale , le sinus rénal est …… ? Pourquoi ?

A

hyperéchogène => graisse

29
Q

Sur une écho normale , les pyramides de Malpighi sont …… ?

A

Hypoéchogènes

30
Q

Sur une écho normale, le cortex et les colonnes de Bertin sont …… ?

A

iso-échogène par rapport au foie

31
Q

L’hypertrophie d’une colonne de Bertin est une ?

A

variante de la normale

32
Q

Comment est l’écho structure des colonnes de Bertin dans l’hypertrophie des colonnes de Bertin ?

A

Echo structure = celle du cortex rénal

Raccordement en pente douce au cortex

33
Q

Vrai ou faux ?

la distribution vasculaire dans les colonnes de Bertin est sup au reste du rein

A

Faux :

Distribution vasculaire = du reste du rein

34
Q

Sur un résultat normal des voies excrétrices supérieures , Comment est l’aspect du pyélon ?

A

Pyélon: parfois visible, bord inférieur concave

35
Q

Sur un résultat normal des voies excrétrices supérieures , Comment est l’aspect des uretères ?

A

Uretères:
• Non vus sauf si dilatation
• Jets urétéraux

36
Q

Sur un résultat normal d’écho , Comment est l’aspect de la vessie ?

A
  • Paroi fine
  • Contenu anéchogène avec renforcement postérieur
  • Mesure de résidu post mictionnel
37
Q

À quoi sert l’écho Doppler ?

A

Étude des artères et veines rénales.cd

38
Q

Dans quels cas on peut utiliser l’écho Doppler ?

A
  • Bilan d’HTA du sujet jeune ou HTA résistante ➔ Sténose des artères rénales
  • Hématurie avec IR ➔ Thrombose veine rénale
  • Pathologie tumorale:
    → Vascularisation
    → Rapports vasculaires
  • Surveillance de la greffe rénale
39
Q

Quelles sont les limites de l’utilisation de l’écho Doppler ?

A
  • patients obèses ou si interposition gazeuse
  • Uretères non explorés: intérêt du couple échographie -AUSP
  • Sensibilité < TDM
  • pour le Diagnostic de masses rénales (ex: hématurie)
  • Pour le bilan d’opérabilité
40
Q

Quel est l’examen de choix pour l’exploration de l’appareil urinaire ?

A

l’uroscanner

41
Q

Quels sont les avantages de utilisation de l’uroscanner ?

A

•Étude complète de la cavité abdomino-
pelvienne avec différentes reconstructions

•Analyse des 3versants de l’appareil urinaire
(viscéral, vasculaire et excrétoire)

•Technique adaptée à chaque indication

42
Q

l’uroscanner passe par combien de phrases ?

A

4 phases

43
Q

Vrai ou faux :

la phase 1 se fait avec injection du PDC

A

Faux :

Phase 1: Contraste spontané ou sans injection de PCI ou C-

44
Q

L’uroscanner sert à quels diagnostics ?

A
Indispensable:
➢ Lithiases
➢ Calcifications (parenchymateuse, VX)
➢ Sang frais (hématome)
➢ Mesure de la densité spontanée d’une masse
45
Q

La phase 2 est appelée ?

A

phase corticale ou cortico - médullaire

46
Q

Est-ce qu’il y a injection du PDC dans la phase 2 ?

A

Oui , Injection de PCI, puis acquisition en temps artériel (30- 40sec)

47
Q

Que pouvons nous étudier durant la phase 2 de l’uroscanner ?

A

➢ Étude des artères
➢ Étude du rehaussement cortical
➢ Intérêt: pathologie néoplasique (Kc du rein = Tm hyper vasculaire)

48
Q

La phase 3 est appelée ?

A

La phase tubulaire

49
Q

Quelle est la durée d’acquisition de la phase 3 ?

A

Acquisition à 70 à 90 seconde

50
Q

Que pouvons nous étudier durant la phase 3 de l’uroscanner ?

A

➢ Étude des veines
➢ Étude du parenchyme
➢ Intérêt: bon contraste entre lésion et
parenchyme rénale normal => en cas de lésion celle ci sera bien vue en phase 3

51
Q

La phase 4 est appelée ?

A

phase tardive en temps excrétoire

52
Q

Quelle est la durée d’acquisition de la phase 4 ?

A

Acquisition : 8 à 10 minutes après injection du PCI

53
Q

Quelles les 2 cas de figure qu’on peut avoir dans la phase 4 ?

A

➢Furosémide (20ml): acquisition à 8min

➢Sans furosémide du fait de la présence d’une contre indication, notamment le syndrome obstructif aigu du HAU

54
Q

Quelle est l’utilité de la phase 4 ?

A

➢ Etude des voies excrétrices: supérieures et vessie

➢ Reconstruction uro TDM

55
Q

Quelles sont les valeurs de densité normales sur un uroscanner ?

A

• Mesure la densité en UH allant de -1000 à +1000 :

  • Densité calcique + 300 à +1000
  • Densité tissus mous : +100 à +300
  • Graisseuse : -100 à -50
  • Air : -1000
  • EAU : 0
  • Rein : +30
56
Q

Quels renseignements pouvons-nous avoir depuis la phase 4 ?

A
  • Renseignements morphologiques :
    • > Rein, environnement péri rénal
    • > Cavités excrétrices: sup et vessie
  • Renseignements fonctionnels: sécrétion et excrétion
57
Q

Quand est-ce que la phase 4 de l’uroscanner va-t-elle être utile ?

A
  • Traumatisme
  • Pathologie lithiasique
  • Pathologie tumorale: dc, bilan d’opérabilité
  • Pathologie infectieuse, inflammatoire
  • Pathologie vasculaire: sténose des artères
    rénales
58
Q

Quelles sont les contre-indications à l’utilisation de l’uroscanner ?

A
  • Femme enceinte
  • Allergie à l’iode
  • Insuffisance rénale
  • Hyperthyroïdie sévère
59
Q

Quels sont les avantages de l’I.R.M. dans l’imagerie de l’appareil urinaire ?

A
  • Non invasive
  • Non irradiante
  • PC non iodé: non néphrotoxique (sauf en cas d’insuffisance rénale terminale: risque de fibrose néphrogénique)
60
Q

Quelles sont les limites de l’utilisation de l’I.R.M. dans l’imagerie de l’appareil urinaire ?

A
  • Examen couteux
  • Disponibilité «_space;scanner
  • Examen long: durée de l’examen 20 à 30 min Vs 40s pour chaque phase en scanner)
61
Q

Sur quels plans on peut réaliser une I.R.M. ?

A

– Axiale

– coronal +++

62
Q

Quelles sont les séquences morphologique de l’I.R.M. ?

A
  • Séquences morphologiques : T1, T2, T2FS, Séquences de déplacement chimique : IP/OP ➔ Graisse, Uro-IRM, Angio-IRM
  • Séquences fonctionnelles : Injection dynamique ++ et Diffusion
63
Q

Quel organe pouvons-nous visualiser par I.R.M. ?

A
  • Reins
  • Voies excrétrices
  • Vx
64
Q

Dans quel cas utiliser l’I.R.M. ?

A
– Pathologie pédiatrique ++++++
– Insuffisants rénaux aigus ou chroniques
– Patients diabétiques
– Femmes enceintes
– Patients greffés
65
Q

Quelles sont les contre-indications à l’I.R.M. ?

A
  • Stimulateur cardiaque non compatible
  • Matériel métallique intra oculaire ou intra crânien
  • Grossesse premier trimestre
66
Q

Quelles sont les visée de l’utilisation de la radiologie interventionnelle ?

A
– Visée diagnostique : biopsie rénale
– Visée thérapeutique : 
   .radiofréquence des tumeur rénale 
   .néphrostomie percutanée
– Visée thérapeutique
67
Q

La radiologie interventionnelle vasculaire est une méthode :

Invasive / non invasive

A

• Méthode invasive : Cathétérisme artériel par voie fémorale rétrograde

68
Q

La radiologie interventionnelle vasculaire est une méthode :

Irradiante / non irradiante

A

Irradiantes

69
Q

Quand est-ce qu’il faut utiliser la radiologie interventionnelle vasculaire ?

A

– Angioplastie de l’artère rénale (dilatation + stent)
– Embolisation : Contexte syndrome hémorragique
• Traumatisme
• Tumeur

70
Q

Dans quel cas la scintigraphie rénale va être utile ?

A

pour la détection des lésions corticales

71
Q

La scintigraphie rénale est indiquée pour … ?

A

– Détection des séquelles (pyélonéphrites
chroniques)
– Déterminer le fonctionnement de chaque
rein

72
Q

Quelles sont les variantes de la normale concernant le parenchyme rénal ?

A

Hypertrophie d’une colonne de Bertin simulant un Syndrome tumoral amputant le sinus rénal
Mais : Comportement identique au reste du parenchyme rénal sur l’uroscanner

73
Q

Quelles sont les variantes de la normale concernant la situation des reins ?

A

– Malrotations des reins
– Ptose rénale
– Rein ectopique pelvien

74
Q

Quelle est les variante de la normale concernant les cavités excrétrices ?

A

Les empreintes vasculaires.

75
Q

Vrai ou faux ?

Les malformations urinaires sont peu fréquentes

A

Faux : les malformations urinaires sont très fréquentes

76
Q

Comment se fait la découverte des malformations urinaires chez la femme enceinte ?

A

découverte est systématique lors des échographies des deuxième et troisième trimestres

77
Q

Quelles sont les malformations urinaires de l’appareil urinaire ?

A

1/ atteinte parenchymateuse
2/ des voies excrétrices
• Associations malformatives+++: urinaires entre elles et génitales.

78
Q

Que peuvent être les circonstances de découverte d’une malformation urinaire ?

A

• Dépistage :

  • Anténatal
  • Post natal : Bilan pour don de rein

• Complication :

  • l’infection urinaire ++++
  • Lithiase : Colique néphrétique / Hématurie
  • Insuffisance rénale
  • Troubles mictionnels (énurésie….)
  • Retard de croissance
  • Contact lombaire
79
Q

Quelles sont les malformations qui peuvent atteindre le rein ?

A
  • Les malformations de nombre

- Les fusions : Rein en fer à cheval

80
Q

Quelle anomalie de nombre peut atteindre le rein ?

A

Agénésie rénale unilatérale

81
Q

Comment rechercher l’agénésie rénale unilatérale ?

A
  • Chercher le rein le long de son trajet
    de migration
  • Chercher des malformation génitales
    associées +++
82
Q

Quel est l’examen radiologique qui confirme le diagnostic de l’agénésie rénale unilatérale ?

A

La scintigraphie confirme le diagnostic

83
Q

Quelle anomalie de fusion peut atteindre le rein ?

A
  • Rein en fer de cheval

- Rein sigmoide

84
Q

Que peuvent être les complications du rein en fer à cheval ?

A
  • Lithiases
  • Tumeurs (WILMS)
  • Fragile au trauma
85
Q

Quelles sont les malformations qui peuvent atteindre les voies excrétrices ?

A
➔ Syndrome de jonction pyélo-urétérale
➔ Anomalie de situation
➔ Anomalie de nombre
➔ Anomalie de calibre
➔ Le reflux vésico-urétéral : +++
86
Q

Vrai ou faux ?

Le syndrome de jonction pyélo-urétérale est une malformation rare des voies excrétrices

A

Faux : le syndrome de jonction pyélo-urétérale est l’anomalie congénitale ++++++ la plus fréquente

87
Q

le syndrome de jonction pyélo-urétérale peut être soit ….. ?

A

Complet, partiel ou intermittent

88
Q

À quoi est due l’anomalie de situation dans les malformations des voies excrétrices ?

A

Abouchement ectopique des uretères dans

la vessie, le vagin ou les voies séminales.

89
Q

Que peut donner l’anomalie de situation ?

A

Peut donner un syndrome obstructif

90
Q

Combien avons nous de cas dans l’anomalie de nombre ?

A

2 cas

91
Q

Quels sont ces 2 cas ?

A
  • Dédoublement incomplet

- Dédoublement complet

92
Q

Dédoublement incomplet = ?

A

=> bifidité

les 2 uretères du même rein se rejoignent avant d’arriver à la vessie

93
Q

Dédoublement complet = ?

A

=> duplicité

les 2 uretères du même rein restent séparés le long de leur trajet jusqu’à arriver à la vessie

94
Q

Anomalie de calibre ?

A

L’urétérocèle, mégauretère

95
Q

Quelle est la définition du reflux vésico-urétéral ?

A

passage rétrograde des urines de la vessie vers l’uretère. Classé en 4 stades
+ Cause très fréquente d’infection urinaire +++++++

96
Q

Quelles sont les malformations de la vessie ?

A

– Diverticules congénitaux : infection , lithiases, tumeur
– Mégavessie (paroi fine) souvent + RVU
– Extrophie vésicale.

97
Q

Quelles sont les malformations de l’urètre ?

A

➔ Valves de l’urètre post
➔ Épispadias
➔ Hypospadias
➔ Méga-urètre

98
Q

Comment est l’aspect de la membrane dans les valves de l’urètre postérieur ?

A

◼membrane, anormale, radiaire, étendue depuis le veru montanum à l’urètre membraneux

99
Q

Quand est-ce qu’on pourra se faire le diagnostic de l’urètre postérieur ?

A

Diagnostic anté natale (80%)

100
Q

Comment est l’aspect de la vessie dans le cas de dilatation de l’urètre postérieur ?

A
vessie de lutte : 
. + paroi épaisse
. + de grande taille.
. + récessus vésical inférieur visible sur le plan frontal
=> dilatation de l’urètre postérieur.
101
Q

Quel est le retentissement de la dilatation de l’urètre postérieur ?

A

-> urétérohydronéphrose bilatérale, parfois

asymétrique

102
Q

Vrai ou faux ?

L’épispadias ne touche que les mâles

A

Faux : elle touche les 2 sexes

103
Q

Où est situé l’orifice urétéral chez l’homme et la femme dans le cas de l’épispadias ?

A

=> Orifice urétéral situé:
- M : dos de la verge
- F : entre clitoris et les lèvre
Peut être partiel ou complet ( associé à l’extrophie vésicale )

104
Q

Où est situé l’orifice urétéral chez l’homme et la femme dans le cas de l’hypospadias ?

A

Méat urétral s’ouvre à la face inférieure de la verge : Au niveau de la jonction pénis-
scrotum, entre les plis du scrotum , ou au niveau du périnée

105
Q

Quel l’autre nom du méga urètre ?

A

Syndrome de de Prune-Belly

106
Q

Par quoi se caractérise le Sd de Prune-Belly ?

A
  • Megavessie
  • Mega urètre
  • UHN (urétérohydronéphrose) et riens dysplasiques