Introduction à l'imagerie médicale Flashcards Preview

radiologie > Introduction à l'imagerie médicale > Flashcards

Flashcards in Introduction à l'imagerie médicale Deck (152)
Loading flashcards...
1
Q

Quelles sont les techniques d’imagerie médicale ?

A
  • Rayons X en radiologie :
    • Radiologie conventionnelle/standard
    • Scanner (TDM)
  • Rayons gamma en médecine nucléaire : scintigraphie
  • PET Scanner
  • Imagerie n’utilisant pas des rayonnements ionisants (RI) :
    • Ultrasons en échographie et échodoppler
    • Radiofréquences en Imagerie par résonnance magnétique (IRM)
  • Radiologie Interventionnelle
2
Q

Rx = ??

A

forme de rayonnements électromagnétiques ++++++++

qui se déplacent dans le vide à la vitesse de la lumière

3
Q

Les rayons X sont des rayonnements ……… ?

A

ionisants (RI)

4
Q

RX constitue un faisceau …. ?

A

faisceau divergent conique ++++

5
Q

les RX se propagent en ligne …. ?

A

ligne droite

6
Q

Vrai ou faux ?

Les RX sont incapables de traverser le corps humain

A

Faux :

Les RX sont capables de traverser le corps humain

7
Q

Vrai ou faux ?

les RX traversent le corps humain sans être atténués

A

Faux :

Les RX s’atténuent au cours de la traversée (selon l’épaisseur et la densité du corps).

8
Q

Vrai ou faux ?

Les RX produisent un rayonnement secondaire

A

Vrai :

Les RX produisent un rayonnement secondaire: diffusé ++++ dans toutes les directions +++++

9
Q

Les RX sont des rayonnements invasifs / Non invasifs ?

A

invasifs => peut donner des cancers à long terme (modification des cellules) + néfaste pour le fœtus

10
Q

Dans la radio standard il faut un équilibre entre …. ?

A

Kv et mA

11
Q

Que va-t-il arriver aux RX si on augmente la valeur de Kv ?

A

=> RX plus puissants

12
Q

pour quel type de patients on augmente la valeur de Kv ?

A

surtout pour les patients obèses

13
Q

Quel est le rôle des systèmes des récepteurs ?

A

Ils convertissent l’image radiante invisible en une image visible.

14
Q

Quels sont les types de détecteurs ?

A
  • DETECTEURS STATIQUES : écran – film: image sur film.
  • DETECTEURS DYNAMIQUES : étude et vison cinétique: scopie.
  • DETECTEURS NUMERIQUES : révolution de l’image (rapide, économique et écologique, minimiser l’irradiation et respecter les règles de radioprotection).
15
Q

Les poumons laissent / ne laissent pas passer les RX ?

A

laissent passer les RX

16
Q

les poumons apparaissent de quelle couleur sur une radio standard , pourquoi ?

A

Noir => les poumons sont remplis d’air => réaction avec les cristaux de Bromure

17
Q

Le film est composé de …. ?

A

cristaux de Bromure d’argent (Br Ag).

18
Q

Du fait de l’atténuation des RX , les cristaux de Br Ag exposés vont ….. ?

A

Faire une réaction chimique avec les RX

=> noircissement

19
Q

Du fait de l’atténuation des RX , les cristaux de Br Ag non exposés vont ….. ?

A

Ne pas avoir de réaction avec les RX

=> pas de noircissement

20
Q

Les os laissent / ne laissent pas passer RX ?

A

Ne laissent pas passer les RX

21
Q

les os apparaissent de quelle couleur sur une radio standard , pourquoi ?

A

Blanc => pas de réaction avec les cristaux de bromure

22
Q

Quelle est la définition de l’image de projection ?

A

L’image correspond à la projection des structures à travers le volume exploré.

23
Q

Quel est l’inconvénient de l’image de projection ?

A

Les organes se superposent sur l’image obtenue

24
Q

Quelles sont quelques applications à la radiologie standard ?

A
–Radiographie thoracique
–radiographie osseuse et Articulaire
–mammographie
–radiographie avec produits de contraste :
       .Iodé
       .Baryté
25
Q

Quelle est la terminologie de base en radiologie ?

A

Les tonalités

26
Q

Sur une image radiographique, l’information varie en fonction de ……….. ?

A

La nature du traversé ++++

27
Q

Combien de tonalités (densités)fondamentales pouvons-nous distinguer en radio standard ?

A

4

28
Q

Quelles sont ces tonalités ?

A

– os : Tonalité calcique
– muscle : Tonalité hydrique
– graisse : Tonalité graisseuse
– air : Tonalité aérique

29
Q

En radiologie standard, on parle d’opacité quand ?

A

On parle d’une zone de forte densité +++++

Absorption importante des RX + atténuation des RX

30
Q

Devant une opacité, l’image est :

A

Blanche ++++++++ ou radio opaque ++++++

31
Q

Quelle est la tonalité du muscle, fois, reins… ?

A

Tonalité hydrique

32
Q

En radiologie standard, on parle de clarté quand ?

A

On parle d’une zone de moindre densité

Absorption quasi nulle des RX ++++ + Atténue peu les RX

33
Q

Devant une clarté, l’image est … ?

A

Noir

34
Q

La tonalité calcique est ……. ?

A

Très opaque

35
Q

La tonalité hydrique est… ?

A

Opaque

36
Q

La tonalité graisseuse est….. ?

A

Peu opaque

37
Q

La tonalité aérique est …… ?

A

Clair

38
Q

Quels sont les avantages de la radiologie standard ?

A

–Disponible
–peu coûteuse
–peut se faire au lit du malade

39
Q

Quelles sont les limites de la radiologie standard ?+++++++

A

– Elle est irradiante => Contre-indication chez la femme enceinte (effet tératogène) et chez la femme qui allaite , sauf en cas d’urgence extrême ++

– Image de projection

40
Q

Pourquoi on utilise les produits de contraste en radiologie standard ?

A

Pour des structures intermédiaires peu contrasteés (tissus mous), on augmente le contraste entre les deux milieux par des produits de contraste (PDC)

41
Q

On distingue deux types de produits de contraste en radiologie standard, lesquelles ?

A

– PDC radiotransparents

– PDC radio-opaques

42
Q

Comment apparaissent les PDC radio transparents ?

A

apparaissent noir sur l’image (air, gaz)

43
Q

Comment apparaissent les PDC radio opaques ?

A

apparaissent en blanc sur l’image :
- Sulfate de Baryum :
TOGD, transit du grêle et Lavement baryté.
- PDC iodés : exploration vasculaire (artères, veines) et urinaires.

44
Q

Quelle est la voie d’élimination principale des PDC iodés ?

A

Voie Rénale (95 à 99 %).

45
Q

Concentration d’iode : élevée => ……. ?

A

Meilleure image mais il ne faut pas exagérer car ils peuvent être mortels et provoquer :
–Choc vagal
–choc anaphylactique
(ils sont rares mais possibles)

46
Q

Quelles sont les contre-indications à l’administration des PDC ?

A
– Pathologie rénale : insuffisance rénale
– hyperthyroïdie grave
– allergie au PDC
– diabète
– lactation
– grossesse
– insuffisance cardio-vasculaire grave
– carcinome thyroïdien
– déshydratation
– ....
47
Q

TDM = ???

A

Tomodensitométrie

48
Q

Quel est l’intérêt du scanner ?

A

•Mesure de la densité radiologique des volumes
élémentaires d’une coupe

•Étude de l’atténuation d’un faisceau de Rayons X au
cours de la traversée du volume à examiner .

49
Q

en scanner , l’imagerie obtenue est en …… ?

A

coupe

50
Q

Quel est le scanner le plus souvent utilisé ?

A

Scanner multi barrette

51
Q

Scanner multi barrette = ??

A

multi détecteur = multi coupe

52
Q

Pour le scanner multi détecteur , 1 tour = ?

A

plusieurs coupes

53
Q

Vrai ou faux ?

Le scanner peut ne pas utiliser des rayons X

A

Faux

Le scanner utilise toujours des rayons X

54
Q

Dans le scanner, le film photographique est remplacé par ……… ?

A

Le film photographique est remplacé par un détecteur électronique (ou plusieurs) qui transforme les rayons X en un signal électrique.

55
Q

Quels sont les avantages du scanner ?

A

◦ Acquisitions plus rapide
◦ Plus d’images plus fines
◦ Meilleures reconstructions 3D

56
Q

L’information élémentaire est aussi appelée ?

A

le “u”

57
Q

Par quoi est exprimée l’information élémentaire ?

A

Elle est exprimée en unité Hounsfield (UH).

58
Q

La valeur de l’information élémentaire est affectée d’une …… ?

A

Sa valeur est affectée d’une couleur sur une échelle de gris avec deux extrêmes

59
Q

Sur un scanner le blanc c’est pour ?

A

L’os => +1000 UH

60
Q

sur un scanner le noir c’est pour ?

A

l’air => -1000 UH

61
Q

Sur un scanner le gris est ?

A

intermédiaire pour l’eau => 0 UH

62
Q

Classer ces tissus selon leur valeur en UH :

  • hématome
  • LCR - eau
  • graisse
  • tissu cérébral
A

1 - hématome ( +200 UH )
2 - tissu cérébral
3 - LCR - eau ( 0 UH )
4 - graisse ( -100 )

63
Q

L’efficacité des PCI est …. ?

A

directement proportionnelle à leur teneur en iode

64
Q

L’utilisation des PCI entraîne … ?

A

majoration de l’atténuation des rayons X et pas de

rayonnement diffusé

65
Q

Les PCI permettent un …… ?

A

Excellent contraste sur l’image entre les territoires dont ils rehaussent la densité et les zones adjacentes.

66
Q

Pourquoi injecter un produit de contraste ?

A
  • Visualiser les vaisseaux : Angio-scanner

- Caractériser une lésion (ex : tumeur)

67
Q

Donner un exemple de PDC ?

A

Ultravist 300 ( 300 représente la concentration de l’iode)

68
Q

Que peut être la réaction immédiate( < 1h ) du cœur face aux PDC ?

A

angor vaso-vagal

69
Q

Que peut être la réaction tardive (< 1 semaine ) du cœur face aux PDC ?

A

charge osmotique

70
Q

Que peut être la réaction neurologique immédiate ( < 1h ) face aux PDC ?

A

épilepsie

71
Q

Que peut être la réaction respiratoire immédiate ( < 1h ) face aux PDC ?

A
  • asthme

- Oedème laryngé

72
Q

Que peut être la réaction respiratoire tardive ( < 1 semaine ) face aux PDC ?

A

– Charges osmotique

– Oedème pulmonaire

73
Q

Que peut être la réaction cutanée immédiate ( < 1h ) face aux PDC ?

A

rash urticaire

74
Q

Que peut être la réaction cutanée tardive ( < 1 semaine ) face aux PDC ?

A

Allergie type 4

75
Q

Que peut être la réaction digestive immédiate ( < 1h ) face aux PDC ?

A

Nausées, vomissements

76
Q

Que peut être la réaction rénale tardive ( < 1 semaine ) face aux PDC ?

A

Insuffisance rénale

77
Q

Quelles sont les contre-indications absolue à l’injection des PDC ?

A
  • Hyperthyréose grave

* Réaction anaphylactoïde connue aux PDC

78
Q

Quelles sont les contre-indications relatives à l’injection des PDC ?

A
  • Insufficance rénale (clairance < 30 ml/mn)
  • Diabète ➔ arrêt de la métformine 48h après injection
  • Hyperthyréose latente, carcinome thyroïdien
  • Déhydratation, insuffisance cardiovasculaire grave, myélome
  • Grossesse, lactation
79
Q

Que comprend la préparation du patient avant le scanner ?

A

– Interrogatoire
– jeune
– voie veineuse

80
Q

Que doit-on demander aux patients durant l’interrogatoire avant l’injection du PCI ? ++++++++

A

diabète, thyrotoxicose, la grossesse, l’allaitement, vérifier la fonction rénale avant l’injection du PCI

81
Q

Quand est-ce qu’on doit demander aux patients de jeuner avant l’injection du PCI ?

A

si sédation ou anesthésie

82
Q

Qu’est-ce qu’on injecte par voie veineuse ?

A
  • Ingestion d’eau ou de PC (estomac, tube digestif)

* Prémédication (antihistaminique, lasilix, spasfon …….

83
Q

Quelle est la sémantique radiologique en scanner ?

A

– Hypodense
– isodense
– hyperdense

84
Q

En scanner, la densité est déterminée …… ?

A

par rapport à l’organe de référence.

85
Q

Où pouvons-nous utiliser le scanner interventionnel ?

A

biopsies pulmonaire et abdominale

86
Q

Quels sont les avantages de l’utilisation du scanner ?

A

• Disponible
• Résolution spatiale
➔Meilleure cartographie
• Rapide

87
Q

Quelles sont les inconvénients de l’utilisation du scanner ?

A
  • Irradiant

* CI à l’injection du PDI

88
Q

Sur quoi se base l’imagerie nucléaire ?

A

Elle se base sur l’émission de rayonnement par des substances injectées au patient : traceurs radioactifs ou radiotraceurs qui
s’accumulent dans certains tissus et peuvent être suivis de l’extérieur par des caméras spéciales.

89
Q

Vrai ou faux ?

Le rayonnement en imagerie nucléaire provient de l’extérieur

A

Faux

le rayonnement n’est donc pas extérieur au patient mais provient de l’intérieur

90
Q

l’imagerie nucléaire est une imagerie de …. ?

A

d’émission

91
Q

les techniques employées en radiologie et en radio-oncologie sont des techniques d’imagerie par …. ?

A

transmission

92
Q

Quels sont les examens d’imagerie nucléaire ?

A

– Scintigraphie

– Pet-Scan

93
Q

Vrai ou faux ?

Les examens d’imagerie nucléaire sont des examens invasifs

A

Faux

Ce sont des examens non invasifs

94
Q

Quelles sont les utilisations des examens d’imagerie nucléaire ?

A
  • les cancers
  • les maladies cardio-vasculaires
  • les affections neurologiques (Alzheimer, Parkinson, etc.).
    ➔ Bilan d’extension, évaluation des traitements, surveillance
    ➔ Traitement des cancers thyroïdiens par Iode 131
95
Q

Quel l’intérêt diagnostique des examens d’imagerie nucléaire ?

A

Détection de caractérisation des tumeurs avant traitement

96
Q

Quel l’intérêt pronostique des examens d’imagerie nucléaire ?

A

– Étude des marqueurs pronostiques à l’échelle du CE : agressivité , …
– efficacité thérapeutique
–Caractérisation des masses résiduelles

97
Q

Vrai ou faux ?

Des examens d’imagerie nucléaire sont des types d’imagerie prédictive

A

Évaluer au quantifier l’expression et l’accessibilité d’une cible avant une thérapie ciblée

98
Q

Quel est l’inconvénient des examens d’imagerie nucléaire ?

A

Coûteuses

99
Q

Vrai ou faux ?

Les RX sont des rayonnements non ionisants

A

Faux

Les Rx sont des rayonnements ionisants

100
Q

Vrai ou faux ?

Les RX sont des rayonnements cumulatifs

A

Vrai

101
Q

Quels sont les risques des RX sur les tissus ?

A
  • Risque génétique: mutation génique
  • Effet tératogène, au cours de la grossesse: malformations embryonnaires
  • Effets sur les organes sensibles: peau, gonades, organes hématopoïétiques, cristallin
  • Tardivement: cancers, leucémies, cataracte …
102
Q

Quel est le principe d’une imagerie nucléaire ?

A

On injecte les traceurs radioactifs qui vont s’accumuler dans certains organes précis, le patient va émettre des rayons qui vont arriver au détecteur

103
Q

Pet-Scan = ???

A

Scanner + produit radioactif (glucose marqué ++++ )

104
Q

Qui est plus irradiant que l’autre : le scanner ou la radio standard ?

A

Le scanner est plus irradiant que la radio standard

105
Q

Quelles sont les mesures de protection en radiologie ?

A
  • Locaux: murs et vitres plombés
  • Matériaux: tabliers, gants, caches plombés…
  • Lutter contre les rayons diffusés: grilles, diaphragmes, cônes…
  • Réduire le nombre des examens radiologiques et le nombre des clichés.
106
Q

Quelles sont les mesures de protection radiologie pour une femme enceinte ?

A

Chez la femme enceinte éviter l’irradiation, privilégier l’échographie et l’IRM,

107
Q

Chez une femme jeune, les explorations abdominales importantes peuvent se faire pendant… ?

A

durant la 1ère partie du cycle.

108
Q

Quelles sont les mesures de protection radiologie chez l’enfant ?

A

Protéger les gonades chez l’enfant…

109
Q

Quelles sont les mesures de protection radiologie pour le personnel ?

A
  • Dosimètre
  • augmenter la distance et diminuer la durée
    d’exposition du personnel avec les radio-traceurs
  • gants et écran
110
Q

Quel type d’onde est utilisé en échographie ?

A

ondes ultrasonores

111
Q

Quel est le principe de l’échographie ?

A
  1. Émission des ultrasons
  2. Réflexion des ultrasons (à interfaces de deux milieux d’impédance acoustique différentes)
  3. Réception
  4. Calcul
112
Q

Fréquence des ultrasons élevée => ??

A

Analyse superficielle : on utilise une sonde linéaire

113
Q

Fréquence des ultrasons basse => ??

A

Analyse profonde : on utilise une sonde convexe

114
Q

Vrai ou faux ?

Les ultrasons passent dans l’air

A

Faux : les ultrasons ne passent pas dans l’air

utilisation de gel

115
Q

Vrai ou faux ?

Pour faire une échographie, une seule sonde être utilisé pour plusieurs organes

A

Faux :

Il faut utiliser une sonde adaptée à l’organe à visualiser

116
Q

La sonde choisie doit être… ?

A

Le plus proche possible à l’organe à étudier + transcutanée + endocavitaire (gynécologique, prostate, cardiaque transœsophagienne)

117
Q

Vrai ou faux ?

Les ultrasons passent très bien à travers l’os

A

Faux :

Les ultrasons passent très mal à travers l’os

118
Q

Est-ce que les ultrasons sont des rayonnements ionisants ?

A

Non ; les ultrasons sont des rayonnements non ionisants

119
Q

innocuité des ultrasons ?

A

+++++++++

120
Q

Comment se déroule un examen d’échographie ?

A

◦ Préparation du patient
◦ Installation du patient (décubitus dorsal + souvent)
◦ Coopération du patient : immobilité, parfois apnée
◦ Parfois Injection de produit de contraste par voie veineuse
◦ Associé à d’autre technique US : doppler / élastographie
◦ Durée moyenne 10-45 min

121
Q

Quelles sont les préparations possibles avant un examen d’échographie ?

A

◦ Jeûn : si exploration abdominale ( air —-) + c’est mieux
◦ Vessie pleine si exploration urologique ( on donne au patient de boire de l’eau +++ bonne fenêtre acoustique)

122
Q

Dans une échographie, les liquides pur sont …… ?

A

Anéchogènes

123
Q

Dans une échographie, les liquides purs apparaissent …… ?

A

Noir => il laisse passer tous les ultrasons (vessie ,vésicule biliaire, kyste …)

124
Q

Dans une échographie, les tissus sont …… ?

A

d’échogénicité variable : Foie, Reins, Rate, tumeurs.

Exemple : le cortex rénale est hypoéchogène par rapport au foie

125
Q

Dans une échographie, les calcifications (os ,calcul,…) sont …… ?

A

hyperéchogènes avec cône d’ombre.

126
Q

Dans une échographie, les calcifications apparaissent …… ?

A

blanches

127
Q

Quels sont les avantages de l’échographie ?

A
  • Disponible
  • Peu couteuse
  • Au lit du malade
  • Non irradiante (➔ enfant, femme enceinte)
  • Sans CI
  • Étude dynamique ++
128
Q

Quels sont les inconvénients de l’échographie ?

A
  • Appareil et opérateur dépendant
  • Caractérisation lésionnelle
  • Taille des lésions
  • Interposition gazeuse
129
Q

L’écho Doppler est ….. ?

A

une échographie pour les vaisseaux

130
Q

L’écho Doppler ne reçoit que …. ?

A

le signal des GR

131
Q

L’utilisation de l’écho Doppler nous permet d’entendre …. ?

A

le pouls artériel

132
Q

Quelle est la définition de l’IRM ?

A

Technique qui exploite les propriétés magnétiques des noyaux atomiques des molécules d’eau (proton H+).

133
Q

Quelles sont les contre indications à l’IRM ? ++++++++++++++++++ QE

A
  • Pace maker / défibrillateur/ Neurostimulateurs (traitement de la douleur)
  • Eclats métalliques dans les yeux
  • «_space;Vieux»_space; clips vasculaires en inox
  • «_space;Vieilles»_space; valves cardiaques
  • Claustrophobie (relatif)
  • Femme enceinte (en 1er trimestre) : relatif
134
Q

En quels cas faut-il prendre des précautions avant de faire une IRM ?

A

Il faut prendre des précautions si il y a injection de produits de contraste

135
Q

on distingue combien de séquences pour l’IRM ?

A

3

136
Q

Quelles sont ces séquences ?

A

– Imagerie morphologique ( avancée ) -> pour l’anatomie

- > Diffusion : AVC
- > Perfusion : AVC , tumeur

– Imagerie fonctionnelle -> pour le fonctionnement des organes

– Imagerie métabolique : Spectro-IRM

137
Q

L’imagerie morphologique contient combien de séquences ?

A

2 séquences

138
Q

Quelles sont les deux séquences de l’imagerie morphologique ?

A
  • T1

- T2

139
Q

en IRM , les liquides sont en …. ?

A

hyposignal T1 , hypersignal T2 intense

140
Q

en IRM , la graisse est en …. ?

A

hypersignal T1 et T2, s’efface en FAT-SAT

141
Q

en IRM , la calcification est en …. ?

A

hyposignal T1 et T2

142
Q

en IRM , les tissus ont un …. ?

A

signal intermédiaire

143
Q

en IRM , le sang a un signal …. ?

A

signal variable selon l’évolution de la

méthémoglobine

144
Q

hyposignal veut dire couleur ….. ?

A

sombre

145
Q

hypersignal veut dire couleur ….. ?

A

claire

146
Q

Quels sont les avantages de l’utilisation de l’I.R.M. ?

A
  • Non irradiante
  • Meilleure résolution en contraste
  • Étude morphologique et fonctionnelle
  • Étude dynamique (IRM cardiaque)
147
Q

Quels sont les inconvénients de l’utilisation de l’I.R.M. ?

A
  • Couteuse
  • Examen long
  • Susceptible aux artéfacts
  • CI : contre indications
148
Q

Quelle est la différence entre un scanner et une IRM pour visualiser les vx ?

A
  • Scanner => il faut un PDC

- IRM => Pas de PDC

149
Q

Quelle est la définition de la radio conventionnelle ?

A

Elle comprend l’ensemble des actes médicaux invasifs ayant pour but le diagnostic et/ou le traitement d’une pathologie est réalisé sous guidage et sous contrôle d’un moyen d’imagerie ( RX , ultrasons, scanner, I.R.M. )

150
Q

La radiologie interventionnelle est utilisée pour 2 buts, lesquels ?

A

– Diagnostique =>
. Biopsies
. Cytoponction
– Thérapeutique : vasculaire et non vasculaire

151
Q

Quels sont quelques exemples de l’utilisation de la radiologie interventionnelle dans la thérapeutique vasculaire ?

A

✓ Embolisations , ChimioE
✓ Stents, prothèses
✓ Extraction de corps étrangers intravasculaires

152
Q

Quels sont quelques exemples de l’utilisation de la radiologie interventionnelle dans la thérapeutique non vasculaire ?

A

✓ Drainage de collections
✓ Radiofréquence
✓ Résections percutanées (OO)
✓ Infiltrations ostéoarticulaires