Le Sd obstructif urinaire Flashcards Preview

radiologie > Le Sd obstructif urinaire > Flashcards

Flashcards in Le Sd obstructif urinaire Deck (48)
Loading flashcards...
1
Q

Quelle est la définition du syndrome obstructif urinaire ?

A

obstacle au niveau des voies excrétrices
siégeant des calices à la terminaison de
l’urètre.

2
Q

Le Sd obstructif urinaire peut être …. ?

A
  • aigu
  • chronique
    ou
  • intermittent.
3
Q

Que peuvent être les causes de l’obstruction urinaire haute ?

A

– Congénitale
– intraluminale
– pariétal
– de voisinage

4
Q

Les causes congénitales de l’obstruction urinaire haute = ?

A

Les uropathies malformatives

5
Q

Les causes intraluminales de l’obstruction urinaire haute = ?

A

– Calcul
– Caillot
– nécrose papillaire
– grelot fungique

6
Q

Les causes pariétales de l’obstruction urinaire haute = ?

A

– Tumeur urothélial
– tuberculose Malakoplakie
– schistosomiase
– sténose poste chirurgicale …

7
Q

Les causes de voisinage de l’obstruction urinaire haute = ?

A

–Tumeur pelvienne et rétropéritonéale
–fibrose rétropéritonéale
–pathologie gynécologique digestive
–pathologie vasculaire

8
Q

Quelles sont les causes de l’obstruction urinaire basse chez l’homme ?

A
  • > Causes prostatiques :
  • hypertrophie bénigne
  • adénome, cancer
  • > Pathologies uréthrales
9
Q

Quelle est la cause de l’obstruction urinaire basse chez l’enfant ?

A

La valve de l’urètre postérieur

10
Q

La présence d’un obstacle sur la voie urinaire va entraîner quoi ?

A

L’accumulation des urines au-dessus de l’obstacle

11
Q

On peut distinguer deux types d’obstacles, lesquels ?

A

– Obstacle aiguë

– Obstacle chronique

12
Q

Quels symptômes apparaissent suite à un obstacle aigu des voies urinaires ?

A

Colique néphrétique
(distension* des voies excrétrices) Augmentation des pressions

*Distension = augmentation des pressions et pas forcément dilatation du moins en phase aigue très algique

13
Q

Quels sont les objectifs de l’imagerie dans le cas d’obstruction des voies urinaires ?

A

-Affirmer l’obstruction (diagnostic positif) :
. Signes morphologiques : dilatation des cavités
. Arguments fonctionnels
-Situer l’obstacle (diagnostic topographique)
-Diagnostiquer la nature de l’obstacle
(diagnostic étiologique)
- Apprécier la gravité de l’obstruction

14
Q

Dans quel type d’obstruction l’échographie est-elle utile ?

A

Obstruction aiguë et chronique (voir le tableau diapo 83)

15
Q

Dans quel type d’obstruction la CT utile est-elle utile ?

A

Obstruction aiguë ( CT sans injection )
Obstruction chronique
Surtout pour le diagnostic morphologique puis fonctionnel

16
Q

Dans quel type d’obstruction l’IRM. est-elle utile ?

A

Obstruction chronique

Surtout pour le diagnostic fonctionnel puis morphologique

17
Q

Quelles sont les caractéristiques du syndrome obstructif aiguë du haut appareil ?

A
  • Obstacle aigu, souvent complet
  • Clinique : Colique néphrétique
  • Siège obstacle : entre bassinet et vessie
18
Q

Quelle est l’étiologie principale du syndrome obstructif aiguë du haut appareil ?

A

Lithiases +++++++

19
Q

Quelles sont les autres étiologies du syndrome obstructif aiguë du haut appareil ?

A
  • nécrose papillaire

- caillot sang

20
Q

Quel type d’imagerie faut-il faire en cas de syndrome obstructif aigu du haut appareil ?

A

– Couple AUSP + échographie
ou
– Uro scanner ++++++++++

21
Q

Quel est le but de l’AUSP ?

A
  • Recherche de lithiase

- 90% des lithiases=radio opaques (calcique, struvite, cystinique)

22
Q

Quelles sont les limites de l’utilisation de l’AUSP dans le syndrome obstructif aiguë du haut appareil ?

A
  • Lithiases radio claires: uratiques (10%)
  • Dc différentiels: lithiases VB, phlébolithes
  • Pas d’information sur la dilatation
23
Q

Quel est l’utilité de l’utilisation de l’échographie dans le syndrome obstructif aiguë du haut appareil ?

A
  • Dilatation des cavités excrétrices ➔Disparition de l’hyper échogénicité du sinus rénal +++++
  • Conservation de l’index parenchymateux +++
  • Obstacle lithiasique: si pyélique ou du méat urétéral
24
Q

Lors de l’utilisation du TDM abdomino-pelvienne sans injection, quel est le signe direct de l’obstruction aiguë du haut appareil ?

A

visualisation de l’obstacle

25
Q

Lors de l’utilisation du TDM abdomino-pelvienne sans injection, quels sont les signes indirects de l’obstruction aiguë du haut appareil ?

A

Dilatation, néphromégalie, infiltration de la graisse péri rénale

26
Q

L’injection du furosémide (Lasilix) est ……. ?

A

formellement contre-indiquée dans le contexte aigu (CN)

27
Q

Le scanner est qualifié de bilan… ? Pourquoi ?

A

Bilan exhaustif : Nombre, Siège, Densité

structure) des lithiases ainsi que leur taille et forme (bilan pré thérapeutique

28
Q

Quelle est la cause du syndrome obstructif chronique du haut appareil ?

A

Obstacle incomplet

29
Q

Comment se manifeste cliniquement le syndrome obstructif chronique du haut appareil ?

A

Douleur lombaire sourde

30
Q

Comment est l’ASP dans le syndrome obstructif chronique du haut appareil ?

A

Normal ou obstacle lithiasique

31
Q

Quelle est l’intérêt de l’utilisation de l’échographie dans le syndrome obstructive chronique du haut appareil ?

A
  • Importante dilatation des cavités excrétrices au niveau du sinus du rein = hydronéphrose,
  • Rein + Uretère dilatés = urétérohydronéphrose
  • Réduction de l’index parenchymateux rénal
32
Q

Uro scanner = ?

A

TDM abdomino-pelvien avec injection

33
Q

Quel est l’intérêt de l’utilisation du TDM abdomino-pelvienne avec injection dans le syndrome obstructif chronique du haut appareil ?

A
  • Informations morphologiques et fonctionnelles
  • Nature et siège de l’obstacle
  • Retard de sécrétion et d’excrétion.
  • Dilatation en amont de l’obstacle.
34
Q

Quel imagerie faut-il utiliser en cas d’insuffisance Raynal ou d’allergie à l’iode ?

A

URO IRM

35
Q

Quelles sont les étiologies possibles de l’obstruction chronique du haut appareil ?

A
1- LITHIASE URÉTÉRALE
2- Sténoses inflammatoires et infectieuses
tuberculeuse, germes banaux, bilharziose , ... 
3- Causes tumorales :
   . Tumeurs des voies excrétrices :
- Vessie avec infiltration des méats urétéraux+++
- Bassinet
   . Tumeurs de voisinage
- Col utérin +++
- Rectum
4- Fibrose rétro péritonéale
5- CAUSES MALFORMATIVES
36
Q

Quelle est la première cause malformative d’obstruction chronique du haut appareil ?

A
  • Syndrome de jonction pyélo-urétérale :
    • Méga uretère idiopathique
    • Urétérocèle obstructive
    • Uretère rétro-cave
37
Q

Comment se manifeste cliniquement le syndrome obstuctif aiguë du bas appareil ?

A

rétention aigue d’urine (RAU) et globe vésical

38
Q

Quelle est la cause du Sd obstructif aigüe du bas appareil ?

A

Obstacle sous vésical

39
Q

Que montre l’échographie en cas d’obstruction aiguë du bas appareil ?

A
  • globe vésical
  • état du haut appareil
  • prostate
40
Q

Que peuvent être les étiologies de l’obstruction aiguë du bas appareil ?

A
  • Hypertrophie de la prostate ++

- Lithiases vésicale enclavée dans le col vésical

41
Q

Comment se manifeste cliniquement le syndrome obstructif chronique du bas appareil ?

A

dysurie, pollakiurie, impériosité mictionnelle

42
Q

La réalisation d’une ASP dans le cas d’une obstruction chronique du bas appareil permet de montrer … ?

A
  • Lithiase vésicale

- Calcifications

43
Q

La réalisation d’une échographie dans le cas d’une obstruction chronique du bas appareil permet de montrer… ?

A
  • Vessie de lutte

- Retentissement d’amont:

44
Q

Comment reconnaître une vessie de lutte sur une échographie ?

A

paroi épaisse, diverticules vésicaux, résidu post mictionnel

45
Q

Retentissement d’amont = ??

A

UHN bilatérale, réduction de l’index cortical rénal

46
Q

La réalisation d’une cystographie dans le cas d’une obstruction chronique du bas appareil permet de montrer … ?

A
  • Reflux vésico-urétéral

- Étiologie urétrale

47
Q

Quelles sont les étiologies possibles de l’obstruction chronique du bas appareil ?

A
  1. Hypertrophie prostatique ( peut soulever le plancher vésical )
  2. Sténose urétérale : chirurgicale, radique,
    traumatique ou inflammatoire
  3. Cause malformative
48
Q

Voir les 2 tableaux de conclusions

A

diapo : 110 - 111