Le normal et le pathologique dans les addictions Flashcards Preview

SSH1 > Le normal et le pathologique dans les addictions > Flashcards

Flashcards in Le normal et le pathologique dans les addictions Deck (11):
1

Quels sont les quatre types de normalité?

- statistique
- idéale = sociétale
- fonctionnelle
- subjective

2

Qu'est-ce que la normalité statistique?

Il s'agit de l'assimilation de la norme à une fréquence observée.

3

Quel est le nombre d'expérimentateurs, d'usagers dans l'année, d'usagers réguliers et quotidiens de l'alcool?
Le nombre d'expérimentateurs, d'usagers dans l'année et quotidiens du tabac? Du cannabis?
Le nombre d'expérimentateurs et d'usagers dans l'année de la cocaïne? De l'ecstasy?
Le nombre d'expérimentateurs de l'héroïne?

- alcool: expérimentateurs: 44,4 millions; usagers dans l'année: 41,3 millions; réguliers: 8,8 millions; quotidiens: 5 millions
- tabac: expérimentateurs: 35,5 millions; usagers dans l'année: 15,8 millions; quotidiens: 13,4 millions
- cannabis: expérimentateurs: plus de 13 millions; usagers dans l'année: 4 millions; quotidiens: 500000
- cocaïne: expérimentateurs: plus de 1,5 millions; usagers dans l'année: 400000
- ecstasy: expérimentateurs: 1 million; usagers dans l'année: 150000
- héroïne: expérimentateurs: 500000

4

Qu'est-ce que la normalité idéale = sociétale?

Il s'agit de la normalité définie par le fait que la consommation de substances créant des dépendances est universelle et partagée par toutes les cultures.
Certaines drogues sont prohibées, mais le degré de dangerosité n'est pas en lien direct avec le degré de licite/illicite; le cadre légal pouvant aller de la vente libre à l'illégalité totale. Il y a une distinction entre la légalisation de la possession, de la consommation et de la vente.

5

Qu'est-ce que la normalité fonctionnelle?

Il s'agit d'un type de normalité dépendant du milieu dans lequel on évolue, ainsi que de nos expériences personnelles (l'effet ressenti à la prise de la substance n'est pas généralisable aux autres).

6

Qu'est-ce que la normalité subjective?

Il s'agit d'un type de normalité défini par le fait que chaque individu a sa propre représentation des limites de la normale. Elle dépend de l'éducation reçue, de la volonté de transgresser, de la valeur que l'on met dans ce comportement et de nos connaissances scientifiques.

7

Comment se définit une dépendance? Comment les dépendances sont-elles repérées?

Il s'agit du besoin compulsif et irrépressible d'une substance psychoactive. À noter que la consommation d'une drogue ne conduit pas forcément à la dépendance.
Le repérage diagnostique des dépendances (selon la classification du DSM et de la CIM) se fait par la recherche des critères diagnostics de dépendance, des conséquences sur le bien-être, de la volonté de l'individu à sortir de son addiction et de .
Il existe un continuum entre le normal et le pathologique; le travail du médecin est de repérer le glissement de l'un vers l'autre.

8

Comment se caractérise une addiction?

Elle se caractérise par l'impossibilité répétée de contrôler un comportement de substance à visée hédonique couplée à la poursuite de ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives.
Il y a des spécificités de chaque addiction (cliniques, biologiques, sociales liées au produit).

9

Quels sont les seuils d'alerte pour l'alcool, le tabac et le cannabis?

- alcool: 21 verres/semaine pour les hommes, 14 pour les femmes, ou plus de 5 verres à la fois
- tabac, cannabis: toute quantité consommée

Toute consommation avant 5 ans.

10

Quels sont les 11 critères su DSM 5?

VOIR PHOTOS

Se retrouver dans 2-3 de ces critères correspond à une addiction légère, dans 4-5 à une addiction modérée, et dans 6 ou plus à une addiction sévère.

11

Quel est le modèle biologique commun aux addicts?

- circuit de la récompense: aire méso-cortico limbique du cerveau
- voies dopaminergiques