le risque d'explosion Flashcards Preview

118.2 > le risque d'explosion > Flashcards

Flashcards in le risque d'explosion Deck (12):
1

Le risque d'explosion est généré par la présence :

 d'un gaz combustible ou de vapeurs de liquides inflammables dont la concentration se situe dans leur plage d’explosibilité
 de poussières en suspension dans l'air
 de produits explosifs par nature
 d’un récipient ou d’une conduite sous pression

2

L’explosion peut être déclenchée par

 une source externe (étincelle, flamme)
 un échauffement trop important (surpression)
 un refroidissement trop rapide (choc thermique)
 un choc mécanique
 un apport brusque de comburant

3

Dans tous les cas, l'intervention, qui est avant tout une mission de sauvegarde, consiste à

 RECONNAÎTRE le risque
 PROTÉGER l’environnement
 SUPPRIMER le risque

4

RECONNAISSANCE DU RISQUE

 identifier la nature du produit générateur du risque (gaz, poussières, explosifs)
 déterminer la source du risque (origine de la fuite de gaz, du liquide répandu, etc.)
 délimiter la zone dans laquelle le risque s’étend, à l’intérieur et à l’extérieur de tous les locaux et bâtiments concernés. Cette recherche se fait de manière concentrique, en partant de la source du risque
 rechercher les causes externes de déclenchement possible de l’explosion

5

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

 évaluer l’étendue des dommages et dégâts possibles en cas de survenance de l’explosion
 établir un large périmètre de sécurité, dont les limites sont surveillées par des détecteurs multigaz en
fonction « balise »
 mettre en place des moyens d’intervention proportionnés aux dommages évalués
 localiser les différents barrages possibles lorsqu’il s’agit de fuites de gaz ou de liquide
 s’il est décidé de procéder à une coupure de courant, la réaliser le plus loin possible de la zone dans laquelle le risque a été délimité.
 éviter de faire subir à la situation des modifications brusques par des courants d’air involontaires, par la manoeuvre d’appareils électriques, par la création d’étincelles lors de chocs ou de frictions en déplaçant
des objets, etc.

6

SUPPRESSION DU RISQUE

 demander l’intervention des services publics (ErDF, GrDF, LCPP, CPCU, voirie, égouts...) et des
responsables de l’établissement
 arrêter la fuite.
 procéder à l’absorption du produit lorsqu’il s’est répandu en faible quantité et en dégageant des vapeurs
explosibles. Sinon, recouvrir la nappe d’un tapis de mousse pour éviter les évaporations
 ventiler jusqu’à disparition complète du danger dans tous les locaux et immeubles concernés.
 dans tous les cas, il convient de se maintenir informé en permanence de l’évolution de la situation

7

feu dans les locaux alimentés en gaz de ville

Barrer préventivement la conduite
En attendant, il doit limiter son action à la protection de l’environnement, afin d’éviter toute extension du
sinistre.

8

fuite de gaz enflammée

la fuite enflammée ne doit être éteinte que par barrage de la conduite

9

Dans certains cas qui doivent rester très exceptionnels et après concertation entre le COS et le responsable
du Gaz de France sur place, il peut être nécessaire de procéder à l'extinction alors même que la fuite n'est
pas encore arrêtée.

Pour ce faire, la conjonction des quatre facteurs suivants est nécessaire :
 urgence absolue (personne en danger, risque d'explosion, risque d'extension grave, etc.)
 impossibilité d'effectuer le barrage (ex : fuite sur le barrage lui-même) ou délais trop longs
 possibilité d'effectuer la neutralisation directement au niveau de la fuite
 absence de matière en ignition aux abords immédiats susceptible de provoquer une ré-inflammation spontanée

10

cas des bouteilles de gaz
avant toute deplacement

 éviter toute action mécanique ou thermique brutale
 ne pas négliger le risque de « BLEVE » pour les bouteilles de GPL
 ne pas négliger le risque de combustion interne qui existe avec l’acétylène

11

cas des bouteilles de gaz

 en mesurer la température externe au moyen d’un thermomètre infrarouge (en dotation dans les VRCH) ou bien au moyen d’une caméra thermique dotée d’une zone de mesure de point chaud
 la refroidir en jet diffusé d’attaque en maintenant le porte-lance hors d’atteinte, jusqu’à ce que la température redescende en-dessous du seuil de rupture (acétylène : 65°C – CO2 et GPL : 100°C –
oxygène : 350°C)
 dans le cas d’une bouteille d’acétylène, demander l’intervention du LCPP si la température externe a dépassé celle du seuil de rupture

12

En présence d’engins suspects et plus strictement sur les engins et colis déposés, les mesures suivantes
sont à prendre :

 demander l’intervention de la police
 ne pas toucher, ne pas déplacer, ni provoquer de vibrations dans les environs immédiats de l’objet même s’il a été initialement déplacé
 prêter son concours à la police pour la réalisation d’un périmètre de sécurité initial de 100 m
 au minimum en zones dégagées, en l’absence de la police, prendre les premières mesures nécessaires à la mise en place de ce périmètre
 demander les moyens supplémentaires jugés nécessaires pour lutter contre les dommages que provoquerait l’explosion