Naloxone Flashcards Preview

PHA-2074 Rx Nerveux III #2 > Naloxone > Flashcards

Flashcards in Naloxone Deck (11):
1

V ou F - Il ne faut pas administrer la Naloxone si on ne sait pas de quoi le patient est intoxiqué

Faux
- Naloxone efficace seulement pour opioïdes, donc pas pour cocaïne GHB etc
- Toutefois, si on ne sait pas ce que la personne a consommé, bénéfices surpassent risques

2

Délai et durée d'action de la naloxone

Début d’action : Environ 2 à 5 minutes Durée d’action : Entre 30 et 90 minutes (selon le type d’opioïde consommé)
** injection doit systématiquement s’accompagner d’un appel au 911.

3

V ou F - Il est sécuritaire d'administrer la naloxone chez une femme enceinte

Manque de données et traverse le placenta, mais études animales n’ont pas
démontrées de tératogénicité ou toxicité = évaluer risques/bénéfice

4

Effets secondaires de la naloxone

Précipitation possible d’un syndrome de sevrage aux opioïdes
(produit sécuritaire!!)

5

Dose seuil d’opioïde sous prescription à laquelle on devrait prescrire la naloxone en douleur chronique

pas de consensus clair!
- CDC : ≥ 50 mg eq. morphine par jour
- OMS: ≥ 100 mg eq. morphine par jour

6

Particularités du service de la naloxone avec le programme de gratuité

○ Chlorhydrate de naloxone, solution injectable 0,4 mg/mL
○ Format 1mL (format de 10 x 1mL disponible chez la plupart des grossistes)
○ Fiole OU ampoule
○ DIN différent si tierce personne (code 8L)
○ Servir un MINIMUM de 2 x 1mL de naloxone à la fois
○ Quantité maximale par service : 8 formats (sauf exception : code MS)
○ Code de service O
○ Posologie suggérée : Naloxone : si surdose d’opioïdes, composer le 911, puis injecter 1 mL (0,4mg) de naloxone par voie IM (cuisse ou épaule) et répéter après 3 à 5 minutes PRN.

7

Services couverts dans le programme de gratuité de la Naloxone

➢ Exécution d’une ordonnance pour la Naloxone (code O)
➢ Exécution d’une ordonnance pour la seringue avec aiguille jetable rétractable (code F = 2,77$)
➢ Exécution d’une ordonnance pour l’ensemble de tampons alcoolisés et gants (code Y = 0$)
➢ Enseignement des notions de base sur l’utilisation de la naloxone (code EN = 18,02$)

8

Les éléments essentiels du conseil lors de la remise de Naloxone

A. Reconnaître les signes et symptômes d’une surdose aux opioïdes ;
B. Interventions à effectuer lors d’une situation de surdose aux opioïdes ;
*mentionner la Loi du bon samaritain
C. Préparation et technique d’administration sécuritaire de la naloxone ;
D. Précautions après l’administration de la naloxone
• rester avec la personne au moins 2 heures
E. Entreposage et suivi des dates de péremption
• à T pièce, max 24h une fois prélevé

9

Signes et symptômes de surdose aux opioïdes

Les trois principaux signes d’une surdose aux opioïdes sont les suivants :
■ Respiration ralentie ou arrêtée ;
■ Personne inconsciente ;
■ Cyanose (lèvres et ongles bleus)

Les signes suivants peuvent également décrire une surdose aux opioïdes :
■ Étouffement ou ronflements ;
■ Peau moite et froide ;
■ Myosis (pupilles très petites)

10

Interventions à effectuer lors d’une surdose aux opioïdes

1. Stimuler la personne : crier son nom et lui faire un massage du sternum avec les jointures ;
2. Communiquer avec le 911 : insister sur l’importance d’avoir une assistance médicale afin de
prévenir les risques de réapparition des symptômes de surdose ou en cas où le médicament ne serait pas efficace;
3. Préparer et administrer la naloxone : 1re dose ; 4. RCR au besoin ;
5. Administrer la naloxone au besoin :
2e dose à administrer 3 à 5 minutes après
la 1re dose si la personne ne se réveille pas,
rester avec elle jusqu’à ce que l’assistance
médicale arrive et continuer le RCR
au besoin.

11

Principes de la Loi du bon samaritain en lien avec le surdosage

Offre une protection juridique aux personnes qui sont témoins d’un surdosage ou qui sont en train de faire un surdosage et qui composent le 9-1-1 pour obtenir de l’aide
Protège si :
■ libération conditionnelle
■ mise en liberté conditionnelle
■ ordonnance de probation
■ possession simple
■ peine conditionnelle

N’accorde pas de protection juridique dans le cas d’infractions plus graves telles que :
■ mandats non exécutés
■ production et le trafic de substances contrôlées
■ tous les autres crimes non précisés par la Loi