Névrose obsessionnelle Flashcards Preview

Psychanalyse > Névrose obsessionnelle > Flashcards

Flashcards in Névrose obsessionnelle Deck (11):
0

D'où vient le terme obsession et que nous apprend-t-il sur la névrose obsessionnelle ?

Du latin "obsessio" : siège, action d'assiéger.
Dans l'obsession la pensée est assiégée par des idées (les idées obsédantes) et va tenter de s'en défendre par des actions (les rituels)

1

Au 18eme siècle, comment est décrite la névrose obsessionnelle ?

Des le 18e, le prêtre Duguet décrit une entité nosographique ou il n'est pas question de doute mais de scrupule, qu'il rattache à des "expériences religieuses altérées" et à une "mélancolie religieuse"

2

Au début du 19ème, comment sont décrits les phénomènes obsessionnels ?

Sous des termes variés par de nombreux auteurs. Legrand du saulle(1875) lie son "délire du toucher" à la "folie du doute" (Falret) classant cette entité en termes de "folie lucides et intelligentes"

3

Qu'illustre les terminologies proposées par Legrand du Saulle (1875) ?

Les folies lucides et intelligentes (délire du toucher + folie du doute) illustrent déjà les futurs liens entre névrose obsessionnelle et tabou du toucher (par trop sexualisé, voire "incestualisé").

4

Janet : qu'est ce qui joue un rôle central dans l'explication des traits psychasthéniques ?

En 1903 Janet donne un rôle capital à la baisse de tension psychologique pour expliquer les traits de la personnalité psychasthénique. (Là oú le DSM relie TOC et "troubles anxieux"

5

Janet : comment explique-t-il les obsessions ?

Pour Janet les notions de conflit et d'angoisse ne sont pas centrales.
Pour expliquer les obsessions il avance l'hypothèse d'un "trouble profond du fonctionnement mental" caractérisé par :
- perte de la fonction du réel (permise par l'attention)
- blocage des activités supérieures
-retour à un mode archaïque de fonctionnement
- gaspillage de l'énergie dans des activités automatiques donnant des agitations forcées mentales et motrices (obsessions-compulsions)

6

Quel terme propose Kraft-Ebing en 1867 ?

Il propose le terme de "représentations de contrainte" pour désigner les "masses représentatives stagnantes" au cours de la dépression.
Il présente également les liens entre névrose obsessionnelle (mélancolie + affection de contrainte) et névrose de contrainte (terme que reprendra Freud)

7

Quel terme propose Kraepelin à la suite de Kraft-Ebing ?

Il reprend la catégorie de Kraft-Ebing (névrose de contrainte) en soulignant la présence de doute et de rumination dans ce qu'il nomme la mélancolie d'involution (dépression + obsessionalité)

8

Faut il différencier TOC et DOC de la névrose obsessionnelle ?

Évidemment ! TOC et DOC ne remplacent pas la névrose obsessionnelle. Elle existe en tant qu'entité différente de celle des DOC et TOC.

9

Comment apparaît la névrose obsessionnelle dans le DSM ?

Elle disparaît au profit du trouble obsessionnel compulsif (toc) d'une part, et de la personnalité obsessionnelle-compulsive d'autre part.

10

Pourquoi les TOC et DOC ne peuvent ils pas remplacer la névrose obsessionnelle ?

Les TOC et DOC relèvent de patients non névrosés, au fonctionnement psychique plutôt limite ou opératoire au point que chez eux la composante compulsive domine celle du conflit névrotique qui, dans la névrose, détermine celui ci. Les symptômes obsessionnels n'arrivent pas a colmater l'angoisse ainsi les DOC et TOC présentent souvent d'autres symptômes signant l'absence d'organisation névrotique : anxiété, trouble anxieux généralisé, gille de la tournette, agoraphobie ou tic.