Ophtalmo : Oeil rouge Flashcards Preview

Ophtalmo > Ophtalmo : Oeil rouge > Flashcards

Flashcards in Ophtalmo : Oeil rouge Deck (32)
0

Oeil rouge : étios

*OEIL ROUGE - SANS BAV
1-Hémorragie sous-conjonctivale (pas de dlr)
2-Conjonctivite
3-Episclérite
4-Sclérite
*OEIL ROUGE - AVEC BAV = TOUJOURS DOULOUREUX
1-Kératite aiguë
2-Uvéite antérieure aiguë
3-GAFA / GNV
4-Trauma oculaire
5-Endophtalmie

2

Oeil rouge : examen clinique

*INTERROGATOIRE
1-Mode d'app de la rougeur et Caractérisation de la douleur
2-Rech BAV
3-ATCD ophtalmo et généraux + Age / Profession
4-Notion de trauma
5-S.A. locaux (prurit, sécrétions) et généraux (céphalées, fièvre, ORL...)
*EXAMEN CLINIQUE : bilatéral et comparatif PMZ
1-AV de loin et de près avec correction optique
2-Conjonctive
3-Cornée : transparence, sensibilité, dépôts à la face postérieure
4-Examen après collyre à la fluoréscéine ds CdS conjonctival
5-Iris et Pupille
6-Chambre antérieure : LaF et apprécier la profondeur (étroite = GAFA ou plaie perforante)
7-Tonus oculaire (hyper = GAFA, hypo = Plaie transfixiante)
8-Conjonctive palpébrale
9-FO : rech uvéite postérieure si uvéite antérieure

3

Hémorragie sous-conjonctivale

-Fqte, banale
-OEIL ROUGE - pas de BAV - INDOLORE
*3 ETIOS à EVOQUER
1-HTA
2-Trouble de la coagulation
3-CEIO PMZ
*Evolution spontanément favorable en qq semaines
*TTT
1-Eliminer CEIO / plaie transfixiante
2-Ambu / INFO sur bénignité et évolution spontanément favorable
3-Anti-septiques locaux 3/j
4-Auto-surveillance

4

Conjonctivite : étiologies

1-Bactériennes
2-Virales
3-Allergique
4-Conjonctivite à Chlamydia

5

Conjonctivite : Dc +

-Oeil rouge, douloureux, sans BAV
-Sensation de grain de sable, de corps étranger
-Prurit
->LaF : rougeur conjonctivale diffuse
->TEST à la FLUORESCEINE (pmz) : rech Atteinte CORNEENNE
->AV - TO - FO normaux

6

Conjonctivite bactérienne

*DIAG
-Oeil rouge, douloureux, sans BAV
-Sensation de grain de sable/Corps étranger + Prurit
-Rougeur conjonctivale diffuse prédominant au CdS conjonctival inférieur
-Sécrétions muco-purulentes - oeil collé le matin
-D'ABORD UNILATÉRALE puis bilatéralisation après intervalle libre

*Germes : staph / strepto
*Evolution : guérison sans séquelle
*TTT
1-Hygiène des mains : prévention de l'entourage
2-Lavages fréquents au sérum phy
3-COLLYRE ABT à large spectre 4 à 6 fois/j + COLLYRE ATB 1 SEMAINE
4-Education Tc : CS en urgence si aggravation

7

Conjonctivite virale

*Fqtes / contagieuses / EPIDEMIQUES
Difficile à différencier de la conjonctivite bactérienne
*BILATERALE - atteinte en 2 temps
1-Sécrétions claires
2-ADP prétragienne - douloureuse à la palpation +++
*Evolution :
->souvent spontanément favorable en 10-15j
->risque de kérato-conjonctivite à adénovirus
*TTT
1-Hygiène des mains / prévention de l'entourage - EVICTION SCOL
2-Lavages oculaires - Collyres anti-septiques
3-Education : CS URGENCE si BAV

7

Conjonctivite à Chlamydia : trachome

-IST : asso à urétrite OU vaginite
-2e cause de cécité mondiale après la cataracte
-Conjonctivite avec néovascularisation cornéenne, fibrose du tarse et entropion
*TTT : Azythromycine PO - monodose

8

Conjonctivite allergique

*Clinique
-Oeil rouge, douloureux, sans BAV
-Terrain atopique connu - survenue saisonnière
-Atteinte bilatérale et récidivante avec : prurit, chémosis (oe conjonctival), sécrétions claires, volumineuses papilles conjonctivales
*TTT
1-Bilan allergique
2-Eviction de l'allergène / désensibilisation
3-Collyre anti-allergique

10

Episclérite

-Inflammation localisée à l'épisclère (sous la conjonctive).
-Oeil rouge, douleur modérée, pas de BAV
-Rougeur en secteur DISPARAISSANT après NEOSYPHRINE (collyre vaso-constricteur)
-LaF : N
-TTT : CTC locale
-Si RECIDIVE : rech maladie systémique

11

Sclérite

-Inflammation localisée au niveau de la sclère
-Oeil rouge, DLR IMPORTANTES, pas de BAV
-MAJORATION des douleurs à la MOBILISATION DU GLOBE
-Rougeur en secteur ne disparaissant pas après instillation de néosyphrine
*BILAN ETIO
1-Articulaire : SPA - PR - LED
2-Vasculaire : PAN - Wegener - Behçet
3-Granulomatose : TB - sarcoïdose
*TTT : AINS par voie générale

12

Syndrome sec oculaire

Très fqte
*PHYSIOPATH : Insuffisance de sécrétions lacrymales
-Oeil rouge, douloureux, pas de BAV
-Sensation de grain de sable / douleurs oculaires superficielles
*ETIOS
1-Involution SENILE des glandes lacrymales +++
2-Sd Gougerot-Sjögren
*Dc positif
1-Test de Schirmer +++
2-Examen qualitatif de la qualité du film lacrymal
3-Kératite ponctuée superficielle : instillation d'une goutte de fluorescéine pour examen de la surface cornéenne
4-Examen de la surface conjonctivale : instillation de vert de Lissamine, coloration des cellules mortes dans la zone d'ouverture palpébrale
*PEC
1-SUBSTITUTS LACRYMAUX : larmes artificielles - gels
2-EVICTION FACTEURS IRRITANTS : Soleil - climatisation - air sec
3-Occlusion temporaire ou permanente des points lacrymaux
4-TTT généraux : parasympathycolytiques - fluidifiants

13

Kératite : Dc positif

*DEF = Atteinte cornéenne qui s'accompagne d'ulcérations superficielles
*SF
1-Oeil rouge ; Douleurs superficielles importantes ; BAV
2-Larmoiement
3-Photophobie
4-Blépharospasme
*LaF
1-Erosions et ulcérations de la cornée
2-Diminution de la transparence cornéenne (au niveau de l'ulcération)
3-CERCLE PERIKERATIQUE +++
*Chambre antérieure de profondeur et d'aspect N

13

Kératite à AdV = kérato-conjonctivite à AdV = kérato-conjonctivite épidémique

*DIAG
-Oeil rouge ; Dlr superficielles importantes ; BAV
-Complique une conjonctivite à AdV
-Kératite ponctuée superficielle +++ : petites ulcérations disséminées fluo +
*Evolution toujours favorable
*TTT : le même que celui de la conjonctivite à AdV
1-Hygiène des mains / prévention de l'entourage / EVICTION SCOL
2-Lavages oculaires fréquents - Collyre anti-septique

14

Kératite : étiologies

1-Adénovirus : souvent kérato-conjonctivite à AdV
2-Herpétique
3-Zostérienne
4-Bactérienne / Parasitaire / Mycosique
5-Syndrome sec
6-Kératite d'exposition (sur PF)

15

Kératite herpétique

*DIAG
-Oeil rouge ; Dlrs superficielles importantes ; BAV
-Ulcération DENDRITIQUE ou en CARTE de GEOGRAPHIE +++
*TTT
1-Hygiène des mains - lavages oculaires - collyres anti-septique
2-ANTIVIRAUX SYSTEMIQUES et LOCAUX : VALACYCLOVIR - 2 sem
3-CI CTC locale : risque de perforation cornéenne +++++++ PMZ
*EVOLUTION
-Souvent favorable sous ttt
-2 risques
-> 1- Récidive
-> 2- Evolution vers Kératite profonde (atteinte cornéenne stromale) -> risque de BAV définitive

16

Réflexe devant Ulcération cornéenne

CIA CTC -> risque de perforation cornéenne
De Plus, CTC est contre-indiquée si kératite herpétique

17

Kératites zostériennes : sur zona ophtalmique

*Complications du zona ophtalmique
1-Kératite superficielle : contemporaine du zona aigü, directement liées à l'atteinte virale
2-Kératite neuro-paralytique : secondaire, grave
*TTT :
1-VALACYCLOVIR
->systémique et local
->à visée antalgique
2-TTT local par protecteurs cornéens

18

Kératites bactérienne / parasitaire / mycosique

*DIAG
-Oeil rouge ; dlrs superficielles importantes ; BAV
-Surinfection bactérienne d'une ulcération TRAUMATIQUE OU ulcération sur LENTILLE de contact ++++ (= kératite AMIBIENNE)
-Ulcère à HYPOPION : plage blanchâtre d'infiltration cornéenne, colorée par fluorescéine, niveau liquide purulent dans chambre antérieure (=hypopion)
-1 risque : l'abcès de cornée

*CAT : urgence thérapeutique
1-Prélèvements locaux sur abcès -> direct / culture / antibiogramme
2-Collyres ABT
3-Si Abcès : Hospit - Prélèvement - Collyres ABT fortifiés horaires

*COMPLICATIONS
-> En AIGU
1-ENDOPHTALMIE : extension postérieure de l'infection
2-PERFORATION CORNEENNE
->A distance : BAV définitive par taie cornéenne cicatricielle

19

Kératite sur syndrome sec

= Kératite ponctuée superficielle

20

2 DD à évoquer devant une kératite ponctuée superficielle

1-Kérato-conjonctivite à AdV
2-Kératite sur Sd sec oculaire

22

Kératite d'exposition

-Survient sur PF par mauvaise occlusion palpébrale
-TTT =
->PREVENTIF : protecteurs cornéens
->Tarsorraphie = suture des 2 paupières réduisant la fente palpébrale par mise en place de points de suture -> protection de l'épithélium cornéen par la conjonctive palpébrale>

23

Uvéite antérieure aiguë : étios

1-Spondylarthrite ankylosante
2-Uvéite herpétique
3-Sarcoïdose
4-Arthrite juvénile idiopathique de l'enfant
5-Behçet - LED
6-Lymphome oculo-cérébral du sujet âgé

23

Uvéite antérieure aiguë : PEC

1-TTT LOCAL+++
->COLLYRES MYDRIATIQUES : prévention ou suppression des synéchies postérieures
->COLLYRES CORTICOÏDES
2-TTT ETIO pmz

24

Uvéite antérieure aiguë : diagnostic positif

*LES 4 ELEMENTS du Dc (jamais AVANT le FO pmz)
->Aiguë ou Chq
->Antérieure ou Postérieure
->Normotone / Hypertone / Hypotone
->Granulomateuse ou Pas (selon Précipité Rétro-cornéen)
*Déf = irido-cyclite : inflammation de l'iris et du corps ciliaire
*Oeil rouge ; BAV ; Douleurs profondes modérées
*Atteinte uni ou bilat - peut être récidivante ou à bascule
*LàF
1-Cercle périkératique
2-Pupille en myosis
3-Synéchies irido-cristallines -> déformation pupillaire
4-Tyndall = présence de protéines et de cellules inflammatoires dans l'humeur aqueuse
5-Précipités rétro-cornéens = dépôts de cellules inflammatoires à la face postérieure de la cornée
*FO SYSTEMATIQUE: rech UVEITE Postérieure : atteinte vitréene, rétinienne ou choroïdienne

26

GAFA : FdR

*FACTEURS PRÉDISPOSANTS
1-Hypermétropie forte
2-Chambre antérieure étroite
3-Angle irido-cornéen étroit
4-Gros cristallin (cataracte)

*FACTEURS DÉCLENCHANTS = Circonstances favorisant la MYDRIASE
1-Stress
2-Médocs mydriatiques
3-Obscurité
4-Médocs parasympatholytiques et sympathomimétiques

27

GAFA : Diag positif

*SF
-Oeil rouge ; douleurs très profondes IRRADANT dans le territoire du trijumeau
-N et V associées (attention car égarent souvent le Dc)
-BAV (selon l'oedème cornéen++)
-ATCD de crises d'oeil rouge douloureux spontanément résolutives (= fermeture transitoire de l'angle)

*EXAMEN
1-Oedème cornéen / diminution de la transparence de la cornée
2-Pupille en Semi-mydriase aréflectique
3-Chambre antérieure étroite / Angle irido-cornéen fermé
4-HTO majeure > 50 mmHg
EXAMEN SYSTEMATIQUE DE L'OEIL ADELPHE car il existe la même prédisposition anatomique PMZ CONNARD!!!

28

GAFA : Physiopath

1-Pré-requis : chambre antérieure étroite -> angle irido-cornéen fermable.
2-Facteur déclenchant un passage en MYDRIASE
3-BLOCAGE PUPILLAIRE : iris vient s'accoler à la capsule du cristallin -> blocage de l'humeur aqueuse en chambre postérieure
4-BLOCAGE TRABECULAIRE : fermeture de l'angle car accumulation d'humeur aqueuse en chambre postérieure refoule la racine de l'iris vers le trabéculum
5-HYPERTONIE OCULAIRE MAJEURE

D'où:
1-Oedème cornéen : par altération de l'endothélium cornéen
2-Semi-mydriase aréflectique : par ischémie du sphincter irien
3-BAV définitive par Atrophie optique+++
Evolution : CECITE rapide en QQ JOURS en l'absence de TTT PMZ

28

GAFA : TTT

-Hospit - urgence ophtalmo - Pc visuel
-VVP
1-Inhibiteurs de l'anhydrase carbonique - hypotonisant systémique : ACETAZOLAMIDE IV en l'absence de contre-indications (IR/IH sévères, allergie aux sulfamides, ATCD de coliques néphrétiques)
2-Soluté hyperosmolaire - MANNITOL à 20% en l'absence de CI (IC / I Rénale)
3-Collyres HYPOTONISANTS : BB- ; alpha-2-adrénergiques ; analogue de la prostaglandine
4-Collyres MYOTIQUES (pilocarpine) horaire BILATERAL (on commence dans l'oeil atteint seulement si TO N)
Surveillance : Iono / Fct rénale / BHC / Glycémie / EEG
A distance (penses-y trouduc!!!!) : IRIDOTOMIE PERIPHERIQUE BILATERALE au laser Yag pr prévention de la récidive

29

GAFA : TTT

-Hospit - urgence ophtalmo - Pc visuel
-VVP
1-Inhibiteurs de l'anhydrase carbonique - hypotonisant systémique : ACETAZOLAMIDE IV en l'absence de contre-indications (IR/IH sévères, allergie aux sulfamides, ATCD de coliques néphrétiques)
2-Soluté hyperosmolaire - MANNITOL à 20% en l'absence de CI (IC / I Rénale)
3-Collyres HYPOTONISANTS : BB- ; alpha-2-adrénergiques ; analogue de la prostaglandine
4-Collyres MYOTIQUES (pilocarpine) horaire BILATERAL
Surveillance : Iono / Fct rénale / BHC / Glycémie / EEG
A distance (penses-y trouduc!!!!) : IRIDOTOMIE PERIPHERIQUE BILATERALE au laser Yag pr prévention de la récidive

31

Principes de l'iridotomie périphérique

-Réalisée au laser Yag - doit être bilatérale
-Prévention de la récidive d'un épisode de GAFA
-Trou à la périphérie de l'iris -> court-circuiter le passage pupillaire de l'humeur aqueuse
-Si échec de l'iridotomie au laser -> IRIDECTOMIE Chirurgicale -> plus de CI médicamenteuse après l'iridectomie.

32

Glaucome néo-vasculaire

-Contexte d'ischémie rétinienne (RDP - OVCR ischémique - drépa...)
-NEOVASCULARISATION irienne (rubéose irienne) et de l'angle irido-cornéen (gonioscopie)
-FO après dilatation pupillaire +++ : rech signes d'ischémie et de néo-vaisseaux
*TTT
1-HYPOTONISANTS locaux et généraux
2-PHOTOCOAGULATION des territoires ischémiques rétiniens