opiacés (Dr. Day) Flashcards Preview

PHR500 > opiacés (Dr. Day) > Flashcards

Flashcards in opiacés (Dr. Day) Deck (60):
1

qu'est-ce la nociception?

processus neuronal d'intégration et de transmission des stimuli douloureux

2

À quoi sert la nociception?

détecter et protéger contre un stimulus potenciellement dommageable pour l'organisme

3

quels sont les trois types de douleur?

mécanique, thermique, chimique

4

quelles sont les 4 grandes étapes du processus de nociception?

la perception du stimulus, le transport du signal, l'intégration du signal et la réponse au stimulus

5

qu'est-ce les nocicepteurs et ou se situent-ils?

les extrémités des fibres nociceptives situer dans le ganglion spinal (périphérie) et le ganglion trijumeau (visage /bouche)

6

décrire les fibres Aa et Ab

myélinisées et de large diamètre. conduction rapide
Aa plus grosse que Ab
responsable du touché et de la proprioception

7

décrire les fibres Ad (spinothalamique)

faiblement myélinisées de diamètre intermédiaire. conduction à vitesse modérée.
captation de la température et de la pression mécanique localisée. réponse au stimuli de faible intensité

8

décrire les fibres C (paléospinothamlamique)

non myélinisées et faible diamètre à conduction lente. plusieurs types de stimulus dont fort et non-spécifique. réponse aux perturbations physiologiques (douleur bras gauche lors de crise cardiaque) et responsable de la sensibilisation du SN menant à l'hyperalgésie

9

quelles couches de la corne dorsale sont responsable de la première connexion lors de la transmission de la douleur?

I à VI (fibres Ad et C)

10

À quoi servent les couches profondes de la corne ventrale?

les fibres motrices

11

qu'est-ce qui explique la projection de la douleur et l'inhibition de la nociception par le touché?

les neurones non spécifiques (laminae V). point d'intégration des informations nociceptives et tactiles

12

décrire le parcours d'une fibre Ad dans la voie spinothalamique

neurone se loge dans le ganglion dorsal et passe par la corne dorsal ou le signal est transmis à une autre neurone des noyaux ventropostérolatéraux du thalamus dans la lamina superficielle I à V (via NT excitateur) qui se rend directement au cerveau au niveau du cortex somatosensoriel

13

décrire le parcours d'une fibre C dans la voie paléospinothalamique

neurone se loge dans le ganglion dorsal et passe par la corne dorsal ou le signal est transmis à d'autres neurones de la lamina non-spécifique, puis le signal est transmis par une série d'interneurones sur différents palliers qui remonte au cerveau vers le cortex somatosensoriel

14

à quoi servent les voies descendantes de la douleur?

mécanisme originant du SNC pour moduler la douleur

15

nommer les trois niveaux de modulation de la douleur

1. contrôle segmental par des signaux non nociceptif
2.contrôle inhibiteur diffus nociceptifs, sécretion local d'endorphine
3. contrôle psychologique d'origine supraspinale

16

comment se nomme l'endroit ou tous les voies descendantes convergent?

PGS ou PAG

17

comment le contrôle segmental nociceptif?

utilisation combinée des neurones de la corne dorsale et des interneurones inhibiteur qui bloque le passage aux signaux. ainsi, les signaux nociceptifs n'atteignent pas le SNC

18

comment fonctionne la médiation nociceptive?

activation des nocicepteurs entraîne un courant Ca2+ générant un PA. aussi, les cellules endommager vont sécréter des médiateurs qui vont eux aussi activer les nocicepteurs sur les fibres secondaires en plus de déclencher une réponse périphérique (inflammation)

19

ou se fait l'intégration des signaux nociceptifs et quel NT en est responsable?

au niveau de la corne dorsal, c'est le glutamate qui active les récepteurs AMPA, kainate et NMDA. aussi, la substance P active les récepteurs NK-1

20

quels sont les rôles des médiateurs chimiques primaires, secondaires et tertiaires?

induire la coagulation, changement de perméabilité vasculaire, recrutement des cellules immunitaires, facilitation centrale de la douleur (hyperexcitabilité des neurones)

21

quels sont les deux principaux alcaloïdes naturels dérivés de l'opium?

morphine et codéine

22

quelles sont les 3 types de récepteurs aux opiacés et leurs caractéristiques?

GCPR couplé à Gi. Mu (u1 u2), kappa (k1, k2, k3), delta (d)

23

quels sont les effets des opiacés?

pre syn: diminution AMPc, relâche de K+, diminution de l'entré calcique post syn: modulation négative de la transmission de l'influx nerveux

24

qu'arrive-t-il lors d'une utilisation chronique d'opioïdes?

les neurones s'adaptent et réduisent leur niveau d'AMPc à long terme au point d'en dépendre. lors de l'arrêt = symptôme de sevrage

25

expliquer la distribution des R au sein du SNC

u: moelle épinière, fibres nociceptives, périphérie (tractus gastrointestinal (constipation)
k: cortex

26

qu'est-ce que les opiacés endogènes et a quoi servent-ils?

neuropeptides (endorphines) avec des effets analgésiques et aussi addictifs qui régule les processus nociceptifs.

27

localisation de l'action enképhalinergique

niveau interneurones et des axones descendants. agit sur les récepteurs post et pre synaptique

28

quels sont les effets des opiacés endogènes?

action d'inhibition de la relâche des médiateurs nociiceptifs

29

la b-encéphaline provient de quel peptide et quels sont ses rôles?

POMC, beaucoup plus puissante que la morphine envers les récepteurs delta et mu. ralenti la croissance des cellules cancéreuse.

30

la leu-enképhalique provient de quel peptide?

pro-enképhaline et pro-dynorphine. ligan sélectif pour R delta

31

la met-enképhalique provient de quel peptide?

pro-enképhaline. ligan sélectif pour R delta

32

la dynorphine provient de quel peptide et quels sont ses rôles physiologique?

pro-dynorphine. ligand préférentiel à kappa. régulation de l'appétit, serait impliquer dans l'addiction à la cocaine (augmentation de dynorphine)

33

nommer les 4 classes d'opiacés avec des exemples

naturelle opiacé (opium, morphine, codéïne), semi-synthétique opioïde (héroïne), synthétique agoniste (fentanyl) synthétique antagoniste (naltrexone,naloxone)

34

quels sont les conditions structurales à respecter pour que les opioïdes conservent leur affinité?

possède le même squelette de base qui est modifié en position 3, 6 (groupement hydroxyl) ou 17 (groupement métyl) pour généré les différents variants.

35

pourquoi l'héroïne se rend facilement au cerveau?

à cause de l'ajout de groupement acétyl en position 3 et 6 = devient perméable à la BHE car molécule moins polaire!

36

agoniste partiel

buprenorphine (strong)

37

agoniste pur

codeïne (weak), fentanyl oxycodone morphine buprenorphine (strong)

38

agoniste / antagoniste

nalbuphine (weak) pentazocine (strong)

39

antagoniste

naloxone, naltrexone (strong)

40

comment la codeine se métabolise en morphine?

via CYP2D6, environ 10% de la dose de codéine est métaboliser en morphine

41

quels sont les différents mécanismes qui leur confère leurs propriétés analgésiques?

blocage des neurones afférents dans la moelle épinière via récepteur delta et kappa
récepteurs mu dans différentes région du cerveau connues pour leur fonction de perception de douleur emotif et sensoriel

42

Pourquoi il y a développement de dépendance?

action des opiacés sur le système dopaminergique mésolimbique via récepteurs mu

43

expliquer la modulation inhibitrice des (inter)neurones présynaptiques par les opiacés

inhibition d'un interneurone excitateur et activation d'un interneurone inhibiteur

44

la grande majorité des effets analgésiques rechercher en clinique sont associés à l'activation de quel récepteur?

récepteur mu

45

comment la spécificité du récepteur a-t-elle été détecté?

en mesurant la douleur chez les animaux. le temps de réaction à un stimulus douloureux augmente avec les analgésiques. chez un animal knockout (plus de récepteurs mu) , le temps de réaction de varie plus

46

quels sont les principaux effets physiologique des opiacés?

SNC: analgésie, dépression respiratoire, sédation, euphorie, supression de la toux (codeine)
bradycardie, hypotension, constipation, diminution de sécretion HCl, diminution des sécrétions immunitaires

47

quels sont les principaux effets secondaires des opiacés?

somnolence, perte attention, nausée, bouche sèche, constriction pupilles et sphincters (constipation), hypotension, diminution du rythme respiratoire (depression respiratoire)

48

qu'est-ce que la tolérance aux opiacés?

l'effet voulu ne peut être atteint qu'avec des doses croissantes
désensibilisation récepteur/voies signalisation ou diminution expression des R

49

qu'est-ce que la dépendance aux opiacés?

débalancement physiologique des niveaux d'AMPc neuronaux. lors du sevrage, les neurones font face à un debalancement

50

qu'est-ce que le syndrome de sevrage?

les opiacés n'activent plus les canaux potassiques dépendants, il y a surexpression de adénylate cyclase (contre-balance l'inhibition soutenue) = AMPc est produite en excès et engage les voies associées de façon soutenue

51

Quel est l'utilité clinique des agonistes forts?

anti-douleur puissant. méthadone : réduit les symptômes de sevrage et bloque les effets euphoriques. Les doses sont réduites graduellement jusqu'à la rémission du patient

52

Quel est l'utilité clinique des agonistes faibles?

codeine : antitussif
anti-douleur puissant : propoxyphène (pour métabolisateur lent CYP2D6 déficient)
anti-diarrhée: lopéramide (immodium) pompé hors du SNC par P-gp = effet périphérique

53

qu'est-ce que la P-gp et son utilité en pharmacologie?

pompe les mx hors des cellules. plusieurs médicaments intéragissent avec cette protéine

54

les opiacés sont les seuls composés utiliser en clinique pour l'analgésie

Faux.

55

qu'est-ce que la nalbuphine ?

agoniste kappa antagoniste mu. provoque moins de dépression respiratoire. activité antagoniste suffisamment faible pour être administrer avec d'autres opioïdes

56

qu'est-ce que la buprénorphine?

agoniste mu partiel: action prolongée, 20/40X plus puissant que morphine. utilisé pour douleur chronique.

57

qu'est-ce que le butorphanol?

agoniste kappa. plus sédatif/nauséeux. beaucoup effet pulmonaire, surtout utilisé pour les migraines

58

naloxone

ANTAGONISTE spécifique au R mu. gestion overdose, provoque un syndrome de sevrage spontané

59

naltrexone

traitement de la dépendance. action majeure passe par la voie dopaminergique mésolimbique et système de récompense

60

quelles sont les autres cibles pour le traitement de la douleur?

pharmacothérapie (non-opioïde), stimulation électrique (TENS, PENS), méthodes alternatives (acuponcture, chiropratique, chirurgie)