Partie 2 Engagement des secours - règles d'engagement des détachements - Titre 3 Détachements préconstitués Flashcards Preview

BSP 118.1 > Partie 2 Engagement des secours - règles d'engagement des détachements - Titre 3 Détachements préconstitués > Flashcards

Flashcards in Partie 2 Engagement des secours - règles d'engagement des détachements - Titre 3 Détachements préconstitués Deck (72):
1

2. GROUPES

Composition du groupe Habitation:

1 vsav
1 équipe médicale bspp (AR)
1 EP
1 CRAC
1MEA +VO

En cas de risque de propagation ou propagation avérée au volume contigüe, il permet d’apporter
rapidement des capacités supplémentaires pour remplir les premières étapes de la MGO.
Quel que soit le nombre de groupes habitation demandés, il ne sera envoyé qu’une équipe médicale et une
CRAC.

2

2. GROUPES

Composition du groupe Incendie:

1 vsav
1 équipe médicale bspp
1 ensemble: BEA + FA-CA ou BA
1 CRAC
1CD

Il permet de disposer d’emblée de moyens hydrauliques puissants.

3

2. GROUPES

Composition du groupe ETARE:

1 DN
1 EP
1 VSAV
1 OGC

Il constitue la réponse initiale pour feu ou explosion dans un ETARE. Ses ressources spécifiques (CTHE,
CCR, échelle 3 plans) varient en fonction de la nature de l’ETARE. Dans ce cas, il permet de compléter
les étapes de la MGO, notamment les reconnaissances et l’attaque.


Le groupe ETARE peut également être demandé par le COS en renforcement sur tout type
d’intervention autre qu’ETARE sous la forme : « Je demande un groupe ETARE à telle adresse »

Dans ce cas l’OGC supplémentaire n’est pas sonné sauf s’il s’agit d’une demande de renfort secours.

4

2. GROUPES

Composition du groupe HYDROCARBURE:

Off zdi: 1 OGC
Off emulseur log: 1 OGC
Off Rens-poi : 1 OGC
Coordination alimentation et zal: off de garde prévention et 2 vl Cdg
zone attaque: 1 ogc
zone émulseur: 1 ogc

Il est demandé par le COS sous la forme :
« Je demande un groupe HYDROCARBURE et X FACA à telle adresse ».


Ce groupe constitue la structure de commandement indispensable à la mise en oeuvre du concept tactique
d’un feu de type « dépôt hydrocarbure » et permet d’engager les moyens hydrauliques lourds définis dans
le POI qui y sont obligatoirement associés

Ce groupe constitue la structure de commandement indispensable à la mise en oeuvre du concept tactique
d’un feu de type « dépôt hydrocarbure » et permet d’engager les moyens hydrauliques lourds définis dans
le POI qui y sont obligatoirement associés

5

2 GROUPES

Composition du groupe SAP:

4 vsav
1 vl Cdg (sinus)

Il permet de compléter la réponse opérationnelle en matière de prompt secours et /ou d’évacuation. La
coordination médicale est obligatoirement prévenue.

6

2 GROUPES

composition du groupe médical:

2 équipes médicales (AR/UMH)
2 vsav

Il permet de compléter la réponse opérationnelle en matière de tri, de prises en charge médicalisées de
prompt secours et/ou d’évacuation. La demande d’un groupe médical doit systématiquement être
accompagnée ou précédée d’un contact avec la coordination médicale

7

2 GOUPES

Composition du Groupe ramassage:

1 ogc
2 ep

Il permet de mettre en place une structure de ramassage organisée, en complément de l’action des premiers
intervenants.

8

2. GROUPES

Composition du groupe PMA:

3 vsav bspp
3 équipes médicales bspp
1 ep
1 vl CdG (en charge de sinus)
1 ogc
1 groupe de commandement médical ( DSM, CMO SAN, complété par un VAS)


***A SAVOIR***

Il permet de mettre en place une structure médicale organisée destinée à la prise en charge de nombreuses
victimes.

Aux 3 équipes médicales BSPP s’ajoutent les moyens du SAMU (classiquement 3 UMH).

9

2. GROUPES

Composition du groupe Evacuation:

1 ogc
1 ep
1 vl CdG
5 VSAV bspp et 10 MTNM AASC

Il permet d’organiser une manoeuvre d’évacuation

10

2. GROUPES

Composition du groupe CAI:

Le groupe Centre d’Accueil des Impliqués est un détachement entièrement composé de personnels
provenant des associations agréées de sécurité civile.

1 lot cai
1smg
1 lot éclairage
3 vpsp (équipe sap aasc)


Il permet d’organiser la prise en charge des impliqués sur une intervention

11

4. RENFORTS

4.1 Renfort Habitation composition ?

2 équipes médicales bspp
2 vsav
4 ep dont 2 avec échelle 3plans
1 cd
2 mea vo
1 crac
1 vl CdG: chef de secteur, alimentation etc
1 ogc: ZDI, CTRLZ, chef de section etc
1 off prévention

L’OGC du renfort habitation vient en complément de celui du CSTC.

Le renfort habitation est un concept d’engagement destiné à répondre à une problématique simultanée de
reconnaissances, sauvetages, secours aux victimes, attaque et extinction dans des feux de bâtiments
généralement élevés et dont les communications verticales peuvent être impraticables.
Les engins sonnés au titre du premier groupe habitation sont défalqués du renfort.

12

4. RENFORTS

Renfort incendie:

2 ensembles: BEA + FA-ca ou ba
1 fa-ca ou ba
1 ep
1 crac
1 cd
1 vsav
1 éauipe médicale bspp
1 vl CdG: chef de secteur, alimentation etc
1 ogc: zdi, ctrlZ, etc
1 off prévention

Il permet d’apporter une réponse massive notamment en termes d’attaque.
Les engins sonnés au titre du premier groupe incendie sont défalqués du renfort.
Tous ces détachements préconstitués constituent l'ossature de la réponse incendie et ETARE. Ils peuvent se
compléter indifféremment les uns les autres ou/et être multipliés.

13

4. RENFORTS

Renfort secours:

1 groupe étaté (vient en relève du DC engagé)
1 équipe médicale bspp
1 groupe de commandement médical
1 groupe ELD
1 section RSMU
1 off prévention

Le renfort secours permet la recherche, le sauvetage et la prise en charge médicale de militaires du corps
victimes d’un accident.

14

5. Détachement opérationnels d'engagement et d'appui a l'engagement.

5.1 Composition de l'Éléments uniques de commandement

CDG
OGC
OSG
Colonel de garde

« Je demande « ... » telle adresse ».

15

5. Détachement opérationnels d'engagement et d'appui a l'engagement.

5.2 groupes et renforts
Composition du groupe CDT:

1 ogc
1pc tac : binome officier pc et vpc

16

5. Détachement opérationnels d'engagement et d'appui a l'engagement.

5.2 groupes et renforts

Composition du groupe de commandement médical

le dsm
1 cmo san, l'officier cmo san (ocs) et le vas

17

5. Détachement opérationnels d'engagement et d'appui a l'engagement.

5.2 groupes et renforts

Renfort commandement:

1 osg
1 groupe cdt
2 ogc (renforcement des cellules)
1 cmo app
1 groupe commandement médical
les officier comops/sec/prev/log (MCO)


Le renfort commandement est modulable à la demande.

18

6. Detachements spécialises

Les détachements spécialisés sont organisés en équipes, groupes et sections. Ils répondent à des demandes
spécifiques et peuvent être engagés soit à l’appel, soit à la demande du COS. L'appréciation du sinistre
permet alors à ce dernier d'ajuster sa demande :

 l’équipe reconnait et lève le doute
 le groupe intervient
 la section répond à une intervention conséquente

19

6.1 Fonction CYNO

compo du groupe cyno:

1 véhicule équipe cynotechnique
1 vétérinaire

Il est prévu pour les recherches de personnes ensevelies ou égarées, voire en appui des équipes SIS pour la
recherche de personnes tombées en plan d’eau ou cours d’eau. Il permet également des recherches de
victimes sur feu ou sur accident de circulation de nuit.

20

6.1 Fonction CYNO

Groupe risque animalier:

1 véhicule risque animalier
1 vétérinaire

Il est engagé ou demandé par le COS pour toute intervention mettant en cause un animal.

21

6.2 Fonction IMP

Elle est composée d’un détachement : le groupe d’intervention en milieu périlleux.

elle est composée de: 1 véhicule intervention en milieu périlleux

La fonction IMP est destinée aux interventions en milieux périlleux, lorsque les moyens traditionnels
s’avèrent difficiles d’emploi par rapport à la hauteur, à la profondeur ou aux risques divers liés aux
cheminements.

22

6.3 Fonction NRBC

composition 1) EQUIPE :

Les équipes (VRCH) se composent de :

Une équipe radiologique
Une équipe chimique
Une équipe Biologique
Une équipe NRBC (vrch le plus proche de l'intervention)

23

6.3 Fonction NRBC

1) EQUIPE :
Si la nature du risque est identifiée elle est demandée sous la forme :

« Je demande une équipe RAD ou CHIM ou BIO tel motif, telle adresse ».
Elles permettent d'effectuer une levée de doute. Elles sont en mesure de mener les premières missions de la
MGO spécialisée.

24

6.3 Fonction NRBC

1) EQUIPE :
Si la nature du risque n’est pas identifiée, le COS effectue sa demande sous la forme :

« Je demande une équipe NRBC tel motif, telle adresse ».

25

6.3 Fonction NRBC

2) Groupe :
Composition

Ils se composent de :

 Groupe d’Intervention Chimique (GIC) : 1 chef de groupe NRBC, 2 VRCH

 Groupe d’Intervention Radiologique (GIR) : 1 chef de groupe NRBC, 1 VRCH, 1 VIRB

 Groupe d’Intervention Biologique (GIB) : 1 chef de groupe NRBC, 1 VRCH, 1 VIRB

26

6.3 Fonction NRBC

Une équipe est engagée pour:

L’équipe éventuellement engagée initialement en tant qu’élément de levée de doute est incluse dans le
groupe, défalquée manuellement.

27

6.3 Fonction NRBC

Les groupes sont engagés pour :

Les groupes sont engagés sur toute intervention à caractère chimique, radiologique ou biologique avérée et
notamment dans le cadre des risques industriels, du transport ou en cas de menace. Ils ont pour mission
d'identifier, de supprimer ou de limiter le risque et de proposer au COS des mesures de sauvegarde pour la
population et l'environnement.

28

6.3 Fonction NRBC

GROUPE CHAINE DE DECONTAMINATION (GCD):

1 VL CdG
2 EP
1 berce unité mobile de décontamination

Il est engagé dans le cadre d'un plan jaune ou lors de toute intervention qui nécessiterait la décontamination
de personnes et/ou d'intervenants.

29

6.3 Fonction NRBC

GROUPE ENCEINTE DE CONFINEMENT (GEC) :

1 chef de groupe NRBC
1 fourgon
1 Berce Enceinte Confinement (BEC)

Il est uniquement engagé sur réquisition en cas d’intervention sur un objet suspect susceptible de contenir
des agents NRBC. La BEC seule peut être engagée hors secteur Brigade.

30

6.3 Fonction NRBC / ANTIPOL

La fonction antipollution comprend deux niveaux de réponse et traite des pollutions terrestres ou
aquatiques:

POLLUTION TERRESTRE:
L’équipe antipollution terrestre:


1 VRCH

Elle est conçue pour répondre à une levée de doute.

31

6.3 Fonction NRBC / ANTIPOL

La fonction antipollution comprend deux niveaux de réponse et traite des pollutions terrestres ou
aquatiques:

POLLUTION TERRESTRE:
Le groupe antipollution terrestre:

1 GIC
1 BAP

Il est conçu pour répondre à une pollution terrestre. Il a pour mission principale de figer, canaliser ou
récupérer un polluant de type hydrocarbure ou autre produit chimique.
L’équipe engagée initialement en tant qu’élément de levée de doute est incluse dans le groupe, défalquée
manuellement.

32

6.3 Fonction NRBC / ANTIPOL

La fonction antipollution comprend deux niveaux de réponse et traite des pollutions terrestres ou
aquatiques:

POLLUTION AQUATIQUE:
Equipe antipol aqua:

1 VRCH
1 équipe SIS ou SIA

Elle est conçue pour répondre à une levée de doute.

33

6.3 Fonction NRBC / ANTIPOL

La fonction antipollution comprend deux niveaux de réponse et traite des pollutions terrestres ou
aquatiques:

POLLUTION AQUATIQUE:
Groupe antipol aqua:

1 GIC
1 BAP
2 équipe SIS OU SIA
1 SPTT et 1 EMF dépoll
1 off nautique

Il est conçu pour répondre à une pollution aquatique. Il a pour mission principale de récupérer un polluant
de surface.
Le chef de groupe NRBC conseille le COS sur les moyens complémentaires éventuellement nécessaires.

L’équipe éventuellement engagée initialement en tant qu’élément de levée de doute est incluse dans le
groupe, défalquée manuellement.

34

6.4 Fonction RSMU

Elle constitue la réponse pour les interventions relatives aux recherches et sauvetages en milieu urbain
(ruines de structures, effondrements, manoeuvres de force, dégagements, etc.).

Equipe RSMU:

1 VRSD

Elle permet d'évaluer un risque et de prendre les premières mesures d’urgence

35

6.4 Fonction RSMU

Elle constitue la réponse pour les interventions relatives aux recherches et sauvetages en milieu urbain
(ruines de structures, effondrements, manoeuvres de force, dégagements, etc.).

Groupe RSMU:

1 équipe RSMU
1 CESD

L’équipe RSMU éventuellement envoyée en premier détachement est défalquée manuellement du groupe.

36

6.4 Fonction RSMU

Elle constitue la réponse pour les interventions relatives aux recherches et sauvetages en milieu urbain
(ruines de structures, effondrements, manoeuvres de force, dégagements, etc.).

SECTION RSMU:

1 groupe IMP
1 groupe RSMU
1 chef de section RSMU
1 groupe Cynotechnique
Les moyens envoyés au titre de l’équipe ou du groupe sont défalqués manuellement de la section.


Elle est la réponse à apporter à une intervention de grande ampleur. L’engagement d’un groupe ou d’une
section RSMU impose de prévenir la coordination médicale qui adaptera le soutien santé de l’intervention
en fonction des informations transmises.

37

6.5 Fonction Nautique

Elle constitue la réponse pour les interventions en milieu aquatique.

Equipe Nautique SIA:

1 binome sia
1 chef d 'agres sia

Elle est destinée aux interventions de surface de faible ampleur.

38

6.5 Fonction Nautique

Elle constitue la réponse pour les interventions en milieu aquatique.

Equipe Nautique SIS:

1 binome sis
1 chef d agres sis

Elle est destinée aux interventions subaquatiques de faible ampleur.

39

6.5 Fonction Nautique

Elle constitue la réponse pour les interventions en milieu aquatique.

Groupe Nautique:

2 équipe nautiques (dont au moins une SIS)
1 off nautique
1 CSP

Les moyens envoyés au titre de l’équipe sont défalqués manuellement du groupe.

Il est destiné aux interventions aquatiques importantes nécessitant plusieurs équipes.

40

6.6 Fonction ELD

Elle est composée du groupe et de la section.

Groupe ELD:

1 EP ELD
1 chef de groupe ELD ( Véhicule ELD)

Il constitue la réponse opérationnelle de niveau tactique en cas d’intervention pour feu ou en atmosphère viciée dans des installations naturelles ou artificielles, en superstructure ou en infrastructure, aux
cheminements longs et/ou complexes et/ou exiguës.

41

6.6 Fonction ELD

Elle est composée du groupe et de la section.

Section ELD:

2 GELD
1 chef de section ELD

Elle constitue une réponse opérationnelle plus particulièrement adaptée aux interventions en chantiers
souterrains ou infrastructures particulières. Le déclenchement d’un groupe ou d’une section ELD impose
de prévenir la coordination médicale qui adaptera le soutien santé de l’intervention en fonction des
informations transmises. L’engagement en exploration ELD justifie l’engagement d’une équipe médicale
BSPP.

42

6.6 Fonction ELD

RENFORCEMENT « EXPLORATION LONGUE DUREE »

Le renforcement ELD est destiné à compléter et renforcer l’action d’un groupe ou d’une section ELD.

Que fait le chef de groupe ou de section ELD?

Le chef de groupe ou de section ELD conseille le COS sur les moyens complémentaires éventuellement
nécessaires (moyens des CS ELD BSPP ou CIAM).

43

6.7 Groupe d’Établissement par l'Extérieur (GEPE)

Composition:

L'officier "prévention"
1 fourgon
1 grimp
1 groupe RSMU

Le GEPE est un groupe d’engins destiné à réaliser un établissement par l’extérieur afin de pallier les
défaillances ou les dégradations susceptibles d’être rencontrées sur une colonne sèche ou humide. Il est
engagé uniquement sur demande du COS.

44

6.8 Groupe Mousse Ventilation (GMV)

Composition:

L'officier "prévention"
1 fourgon
1 PRM + VGD
1 PEV
1 GELD

Le chef de garde du fourgon est le chef de secteur ventilation ou mousse

Le groupe mousse ventilation est conçu pour la réalisation d’une manoeuvre ventilation et/ou mousse et ou
ELD (exploration, sauvetage, extinction).

45

6.9 Groupe Remise en condition du personnel

Composition:

1 VRCP
1 VSAV

Il se co-localise avec la CRAC le cas échéant

Il est destiné à organiser une zone de remise en condition du personnel sur les interventions longues
nécessitant des relèves.

46

7. DÉPARTS ÉTARÉ, PLANS SPÉCIAUX

7.1 Feu dans un tunnel routier de grande longueur (>300 m)

Accès principal AMONT:

1 ogc
1 ep cgi (amont)
1 vsav
1 mea

47

7. DÉPARTS ÉTARÉ, PLANS SPÉCIAUX

7.1 Feu dans un tunnel routier de grande longueur (>300 m)

Accès SOUTIEN:

1 EP (soutien)

48

7. DÉPARTS ÉTARÉ, PLANS SPÉCIAUX

7.1 Feu dans un tunnel routier de grande longueur (>300 m)

Accès AVAL:

1 EP (aval)

49

7. DÉPARTS ÉTARÉ, PLANS SPÉCIAUX

7.1 Feu dans un tunnel routier de grande longueur (>300 m)

CES tunnel:

1 OGC

50

7. DÉPARTS ÉTARÉ, PLANS SPÉCIAUX

7.2 FEU D'ESPACE NATUREL
La réponse initiale à un feu d’espace naturel s’effectue selon les modalités suivantes :

-Départ « feu de broussailles, hautes herbes, hors forêts »
-Départ « feu développé »

Composition: Départ « feu de broussailles, hautes herbes, hors forêts »

1 EP

51

7. DÉPARTS ÉTARÉ, PLANS SPÉCIAUX

7.2 FEU D'ESPACE NATUREL
La réponse initiale à un feu d’espace naturel s’effectue selon les modalités suivantes :

-Départ « feu de broussailles, hautes herbes, hors forêts »
-Départ « feu développé »

Composition: Départ « feu développé »

1 groupe ETARE dont 1 CCR

1 groupe d’intervention feu de forêt civil (1 VLTT + 4 CCF + 1 camion-citerne grande capacité) ou détachement de circonstance BSPP

52

7.3 Feu/Explosion/Effondrement milieu souterrain

La réponse initiale à un feu/explosion en milieu souterrain s’appuie sur l’envoi:

La réponse initiale à un feu/explosion en milieu souterrain s’appuie sur l’envoi d’un groupe ETARE et d’une section ELD.

53

7.3 Feu/Explosion/Effondrement milieu souterrain

La réponse initiale à un effondrement en milieu souterrain s’appuie sur:

La réponse initiale à un effondrement en milieu souterrain s’appuie sur l’envoi d’un groupe ETARE et d’une section RSMU.

54

7.4 INTERFER

La réponse initiale à un feu/explosion /accident sur le réseau ferré s’appuie sur l’envoi de deux groupes ETARE, selon les modalités suivantes :

Un départ INTERFER est envoyé en cas de:

- feu ou explosion de métro, train, VAL, RER ou tramway en espace clos

- accident en gare, en station, en inter-gares ou en inter-stations

55

La réponse initiale à un feu/explosion /accident sur le réseau ferré s’appuie sur l’envoi de deux groupes ETARE, selon les modalités suivantes :

Il est composé des moyens suivants :

1 groupe ETARE et 1 groupe commandement à l’adresse

1 groupe ETARE en puits d’accès ou gare AVAL ou encadrant

1 OGC à la PGRATP ou à l’adresse principale si l’intervention concerne le réseau SNCF

56

7.5 IGH / ITGH

La réponse initiale à un feu en IGH ou ITGH s’appuie sur:

La réponse initiale à un feu en IGH ou ITGH s’appuie sur l’envoi d’un groupe ETARE.

57

7.6 Chute d'aéronef

1. CHUTE D’AERONEF EN « ZONE AEROPORTUAIRE » DE LA RESPONSABILITE BSPP

ZA BSPP

1er départ au point zoulou ou à l’adresse :
 1 groupe ETARE
 2 équipes médicales BSPP
 1 renfort commandement


Complément obligatoire en ZDI (définie préalablement ou par le 1er COS) :
 Plan rouge + 2 SMG
 renfort habitation (sans équipe médicale BSPP) ;
 1 équipe NRBC


4 OGC sont envoyés dans différentes salles de crise :
 COD
 CIC DOPC
 CCZ
 le colonel de garde est dépêché au PC crise aéroport

58

7.6 Chute d'aéronef

CHUTED’AERONEFEN «ZONE VOISINE AEROPORTUAIRE »DE LA RESPONSABILITEDE LA BSPP

ZVA BSPP

1er départ au point zoulou ou à l’adresse :
 1 groupe ETARE
 2 équipes médicales BSPP
 1 renfort commandement


Complément obligatoire en ZDI (définie préalablement ou par le 1er COS) :
 Plan rouge + 2 SMG
 Renfort habitation sans équipe médicale
 1 équipe NRBC
 1 groupe incendie


4 officiers de liaison sont envoyés dans différentes salles de crise :
 COD
 CIC DOPC
 CCZ
 le colonel de garde est dépêché au PC crise aéroport


Les compléments de départs conformément aux dispositions spécifiques ORSEC sont fournis par les SDIS

59

7.6 Chute d'aéronef

CHUTE D’AERONEF EN « ZONE VOISINE AEROPORTUAIRE » DE LA RESPONSABILITE D’UN SDIS

En ZDI :

 1 groupe SAP
 1 groupe incendie
 1 OGC officier de liaison auprès du COS SDIS

60

7.6 Chute d'aéronef

CHUTE D’AERONEF HORS ZA/ZVA

1er départ à l’adresse :
 1 groupe ETARE
 2 équipes médicales
 Renfort commandement


Complément en ZDI (définie préalablement ou par le 1er COS :
 Plan rouge + 2 SMG  Renfort incendie
 Renfort habitation sans équipe médicale  1 équipe NRBC

4 officiers de liaison sont envoyés dans différentes salles de crise :
 COD
 CIC DOPC
 CCZ
 le colonel de garde est dépêché au PC crise aéroport

61

7.6 Chute d'aéronef

INCIDENT EN PHASE D’APPROCHE

1 groupe ETARE

1 groupe PMA

62

7.7 VIOLENCES URBAINES
GROUPE VIOLENCES URBAINES :

Ce groupe est engagé systématiquement dès le déclenchement du plan violences urbaines pour monter en garde puis pour traiter les interventions en sécurité, en mode délesté et dégradé dans un quadrilatère particulier.

Il se compose de 2 éléments : "ACTION" et "SECURISATION"

Composition élément Action:

Un élément « action » engagé par le CSO en ZDI composé de :

1 OGC
2 EP dont un EP CGI
1 groupe commandement

63

7.7 VIOLENCES URBAINES
GROUPE VIOLENCES URBAINES :

Ce groupe est engagé systématiquement dès le déclenchement du plan violences urbaines pour monter en garde puis pour traiter les interventions en sécurité, en mode délesté et dégradé dans un quadrilatère particulier.

Il se compose de 2 éléments : "ACTION" et "SECURISATION"

Composition élément Sécurisation:

1 EP
1 équipe médicale BSPP

64

7.7 VIOLENCES URBAINES
GROUPE EXTRACTION:

C’est un détachement demandé par le COS dans le cadre d’un plan violences urbaines pour extraire des victimes en urgence. Il est constitué des éléments suivants:

Un élément "extraction petite noria - action "

Un élément « PMA »


Composition: Un élément "extraction petite noria - action "

1 OGC
1 groupe SAP

65

7.7 VIOLENCES URBAINES
GROUPE EXTRACTION:

C’est un détachement demandé par le COS dans le cadre d’un plan violences urbaines pour extraire des victimes en urgence. Il est constitué des éléments suivants:

Un élément "extraction petite noria - action "

Un élément « PMA »

Un élément « PMA » engagé par le CO au PMA sécurisé, composé de :

1 EP
Le DSM
1 équipe médicale BSPP

66

7.8 PLAN ROUGE

Lorsqu’un Accident Catastrophique à Effets Limités (ACEL) ou majeurs (ACEM), entraînant ou susceptible d’entraîner de nombreuses victimes, se produit, le plan rouge ou dans une moindre mesure le
groupe PMA peuvent être demandés. La demande de plan rouge, déclinaison en plan métier sapeurs pompiers de la DGSNV, induit l’engagement des moyens BSPP et AASC suivants :

1 Groupe « Ramassage »

1 Groupe « Poste Médical Avancé » ou « PMA »

1 Groupe « Évacuation »

1 Groupe Centre d’Accueil des Impliqués (CAI) des AASC

67

7.9 Plan rouge alpha

Le plan rouge alpha ne se substitue pas au plan rouge. Il en constitue une modalité dite « A » (alpha), liée à
la notion d’attentat.
Il est composé d’un volume initial de moyens juste suffisant, inférieur à celui du plan rouge. La fonction
PMA évolue en fonction Triage, car il s’agit d’évacuer le plus rapidement possible les victimes.
Cette modalité de mise en oeuvre du plan rouge correspond à un déploiement initial des moyens qui
maintient la disponibilité d’une capacité suffisante, à l’échelle de la Brigade, pour traiter plusieurs
événements du même type.

Composition:

Module Ramassage PRA:
2 EP

Module Triage PRA:
1 EP CGI
2 équipes médicales BSPP
4 UMH
1 VRB

Module Évacuation PRA:
1 VL CdG qui assure la fonction d'"officier évacuation"
1 EP
1 VL CdG en charge de SINUS
5 VSAV BSPP et 10 MTNM AASC

Module Commandement du PRA:
Le module commandement du PRA est adapté aux circonstances par l’EMO, il est composé à minima d’un
OGC.

68

7.10 PLAN JAUNE
Ce plan est applicable à tout événement majeur à caractère biologique, chimique ou radiologique, qu’il soit
d’origine accidentelle ou criminelle, entraînant de nombreuses victimes

***Il est complété à la demande du COS par les moyens médicaux et d’évacuation nécessaires***

Composition:

Module extraction et tri visuel (zone exclusion)
2 groupe ramassage

Module Commandement (zone de soutien, sans passer par la ZDI)
1 groupe CDT
1 groupe CDT Médical
1 CMO appui
1 Chef de groupe NRBC GAS
1 Vl CdG en charge de sinus

Module « PRV » (à l’adresse du sas du PRV donnée par le 1er OGC, sans passer par la ZDI) :
1 groupe ramassage
1 chef de groupe NRBC
1 équipe NRBC
1 médecin-chef plan jaune qualifié DSM
1 groupe médical
1 groupe SAP
1 VRB

Module «point de regroupement des impliqués» (à l’adresse du sas donnée par le 1er OGC, sans passer
par la ZDI) :
1 Groupe ramassage

Module « Sas Intervenants » (à l’adresse du sas pour intervenants donnée par le 1er OGC, sans
passer par la ZDI) :
1 GIRB ou GIC ou GIR

Module « décontamination » (en ZDI et envoyé à l’adresse du sas du PRV) :
2 GCD (sans officier NRBC)

Module « Soutien » (en ZDI) :
1 équipe NRBC
2 BAN
1 CRAC
1 VAS (du groupe CDT Médical)



69

7.11 PLAN JAUNE ALPHA

Le plan jaune ALPHA est un intermédiaire au plan jaune qui doit être demandé dès que la situation laisse
présager une intervention à caractère NRBC avec un nombre de victime limité ou une occurrence
d’interventions multi-sites.
Il peut évoluer vers un plan jaune par le biais de demandes complémentaires.
Sa composition et organisation sont définies dans:

Les documents de référence

70

7.12 Feux DE DEPOT HYDROCARBURE

La réponse apportée à un feu de dépôt hydrocarbure dépend du régime d’exploitation de l’industrie.

Citez les 2 types de dépôts:

-dépôt autonome en termes de lutte contre l’incendie

-dépôt non autonome

En cas de dépôt autonome, un détachement est envoyé au titre de l’anticipation.

71

7.12 Feux DE DEPOT HYDROCARBURE

En cas de dépôt autonome, un détachement est envoyé au titre de l’anticipation.

Composition:

un groupe ETARE (dont 1 Fourgon) et un CA ou BA

En cas d’échec de la stratégie de l’exploitant, l’OGC demandera les moyens complémentaires en relation
avec le DOI de l’établissement sous la forme :

72

7.12 Feux DE DEPOT HYDROCARBURE

En cas de dépôt non autonome, un détachement dimensionné pour lutter contre le sinistre est envoyé sur
les lieux.

Composition:

1 groupe ETARE

1 Groupe Hydrocarbure et le nombre de FA/CA/BA dimensionné pour répondre au POI de l'établissement