Questionnaire #3 Flashcards Preview

Aspects politique > Questionnaire #3 > Flashcards

Flashcards in Questionnaire #3 Deck (28)
Loading flashcards...
1

Vrai ou faux?
Le système scolaire québécois est formé selon un système pyramidal qui comprend un pouvoir central (haut de la pyramide), un pouvoir intermédiaire ou régional et un pouvoir local (bas de la pyramide).

Vrai

2

Vrai ou faux?
L’Assemblée nationale, le ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports et le Ministre se retrouvent en haut de la pyramide.

Vrai

3

Vrai ou faux?
La commission scolaire se retrouve au bas de la pyramide (pouvoir local).

Faux
La commission scolaire se retrouve au milieu de la pyramide (pouvoir intermédiaire ou régional )

4

Vrai ou faux?
Le conseil d’établissement, la direction d’une école et les personnels Œuvrant dans un établissement scolaire se retrouvent au niveau intermédiaire de la pyramide (pouvoir régional).

Faux
Le conseil d’établissement, la direction d’une école et les personnels Œuvrant dans un établissement scolaire se retrouvent au bas de la pyramide (pouvoir local).

5

Vrai ou faux?
Le Conseil supérieur de l’éducation est responsable de l’application de la Loi sur l’instruction publique.

Faux

6

Vrai ou faux?
Les manuels scolaires doivent être approuvés par le Parlement fédéral situé à Ottawa.

Faux
Les manuels scolaires doivent être approuvés par le ministre.

7

Vrai ou faux?
Le ministère de l'Éducation, des Loisirs et des Sports (MELS) comporte plusieurs champs d’activités; l’enseignement et la recherche universitaires relèvent de ce ministère tout comme les autres ordres d’enseignement.

Vrai

8

Vrai ou faux?
Le ministère de l'Éducation a été créé en 1920.

Faux
Le ministère de l'éducation a été créé en 1964

9

Vrai ou faux?
Dans notre système parlementaire, l’initiative des lois et des débats à l’Assemblée nationale relève essentiellement du gouvernement. Les projets de loi sont ordinairement présentés à l’Assemblée nationale par le ministre responsable.

Vrai

10

Vrai ou faux?
La Loi sur l’instruction publique (LIP) est adoptée par l’Assemblée nationale.

Vrai

11

Vrai ou faux?
Le MELS offre peu de services directs à la population; il agit davantage par le biais des services de soutien et d’encadrement des réseaux scolaires.

Vrai

12

Vrai ou faux?
L'Assemblée nationale a détient le pouvoir suprême de légiférer sur l'éducation, elle exerce non seulement un pouvoir législatif, mais aussi un pouvoir de surveillance sur tout acte du gouvernement, de ses ministères et de ses organismes.

Vrai

13

Vrai ou faux?
Les membres du Conseil supérieur de l’éducation sont élus au suffrage universel lors des élections scolaires, en même temps que les commissaires.

Faux
Les membres du Conseil supérieur de l’éducation sont nommés par le gouvernement, sur recommandation du ministre.

14

Vrai ou faux?
Dans l’organigramme du MELS se retrouvent un Service pour les communautés culturelles et un Service pour la population anglophone.

Vrai

15

La LIP fait partie des lois fondamentales de notre système scolaire; elle comporte plusieurs chapitres.
A. Droits et obligations de l'élève;
B. Droits et obligations de l'enseignant;
C. L’autorisation d’enseigner;
D. L’école;
E. Tous ces éléments sont des chapitre de la LIP

E. Tous ces éléments sont des chapitre de la LIP

16

Quel organisme a le pouvoir d’établir les programmes d’enseignement dispensés dans les écoles primaires et secondaires et dans les centres d’éducation des adultes et les centres de formation professionnelle?

Le ministère de l'Éducation, des Loisirs et des Sports

17

Quel organisme a pour mandat de conseiller le ministère de l’Éducation des Loisirs et des Sports?

Le Conseil supérieur de l'éducation

18

Au terme de ses études, l’étudiante ou l’étudiant fréquentant un Cégep se voit délivrer un diplôme. Celui-ci est décerné par :

Le MELS

19

Quel organisme est responsable de l'élaboration des régimes pédagogiques?

Le ministère de l'Éducation, des Loisirs et des Sports

20

Je suis constitué par l'ensemble des 125 députés élus au suffrage universel par la population du Québec. Qui suis-je?

L'Assemblée nationale

21

Au Québec, l’âge de fréquentation scolaire obligatoire est de :

6 à 16 ans

22

La ou Le ministre de l’Éducation, des Loisirs et des Sports est nommée par :

Le Premier ministre du Québec

23

En 2011, le Premier ministre du Québec se nomme :

Jean Charest

24

Je suis la Loi qui précise les responsabilités, non seulement du ministre, mais du gouvernement lui-même en matière d’éducation. Qui suis-je?

Loi sur l'instruction publique

25

Depuis _____, le ministère de l'Éducation est aussi responsable de promouvoir le loisir et le sport, d’où son nom de MELS.

2005

26

Le ministre de l’Éducation, des Loisirs et du Sport doit effectuer plusieurs tâches dans l’exercice de ses fonctions.
1- Il administre les crédits votés par l’Assemblée nationale.
2- Il doit s’assurer du développement des établissements d’enseignement.
3- Il adopte le budget des commissions scolaires.
4- Il veille à la qualité des services éducatifs dispensés par les établissements scolaires.
5- Il préside les réunions des conseils d’établissement.

1, 2 et 4
1. Il administre les crédits votés par l’Assemblée nationale.
2. Il doit s’assurer du développement des établissements d’enseignement.
4. Il veille à la qualité des services éducatifs dispensés par les établissements scolaires.

27

Trouve l'intrus.
La ministre de l’Éducation, des Loisirs et des Sports dispose d’un certain nombre de comités ou de conseils pour l’aviser sur des questions particulières. On retrouve :
A. Le Conseil supérieur de l’éducation
B. La Commission sur l’enseignement privé
C. Le Comité des programmes de formation à l’enseignement
D. Le Comité sur les affaires religieuses
E. La Centrale de l’enseignement du Québec

E. La Centrale de l’enseignement du Québec

La Centrale de l’enseignement du Québec est une organisation syndicale.

28

Je suis l’organisme qui a pour mandat de conseiller le ministre de l’Éducation des Loisirs et des Sports sur toute question touchant la place de la religion à l’école. Qui suis-je?

Le comité sur les affaires religieuses