Thème 8 : comment je fonctionne en groupe Flashcards Preview

Psycho du travail 2 > Thème 8 : comment je fonctionne en groupe > Flashcards

Flashcards in Thème 8 : comment je fonctionne en groupe Deck (35):
1

Qu'elles sont les principales caractéristiques pour reconnaître un regroupement selon Landry ?

Il peut s’agir d’une famille, une équipe sportive, un groupe d’apprentissage ou de travail, etc.
1. 3 à 20 personnes
2. Interactions directes
3. Poursuite de buts valorisés par les membres
4. Développement d’un réseau de liens affectifs entre les membres
5. Développement d’une structure de pouvoir et émergence du leadership
6. Interdépendance des membres
7. Différenciation des rôles
8. Émergence de normes
9. Développement d’une culture groupale (croyances, rites, langage)
10. Interactions constantes, symboliques et réelles, entre le groupe et son milieu (social ou
physique)

2

Qu'est-ce qui différencie un groupe d'un autre type de regroupement ?

Avoir des interactions et des buts communs.

3

Nommes d'autres types de regroupement, qui ne sont pas des groupes.

Agrégat
Foule
Réseau
Communauté de pensée et d’action
Catégories sociales
Organisation

4

Nommes et décris les phases de formation d'un groupe

Le but est de passé du collectif au groupe.
Phase 1. Collectif : les gens agissent de façon parallèle, pas nécessairement de formation créer encore.
Phase 2. Groupe en fusion : prise de conscience de l'interdépendance et des avantages à coopérer, il doit y avoir intérêt.
Phase 3. Groupe statuaire : engagement des membres, répartition des tâches règles et procédure et entente sur un responsable, chef, leader.
Phase 3. Groupe organisé : statut formel rôle formel. déterminer les droits et devoir de chaque individu.

*Lorsque l'objectif est atteint : Le groupe va redevenir un collectif

5

Qu'elles sont les conditions de formation d'un groupe ?

1.Présence d’un besoin ou d’un intérêt commun chez chaque individu (ex. dans une organisation):
-Exigences de la tâche à faire
-Sociabilité et attraction interpersonnelle (créer des liens en dehors du travail)
-Situation anxiogène (stresseur commun (directeur))
2. Prise de conscience de l’interdépendance
3. Prise de conscience d’une finalité commune
4. Organisation des relations entre les individus
5. Développement de l’appartenance

6

Nommes et décris les différentes phases de développement d'un groupe selon Gersick

1e étape : inertie
Chacun développe sa vision quant à la façon d’aborder la tâche à accomplir
Plus de socialisation que de production
2e étape : Prise de conscience de l’échéancier
On commence à ressentir une certaine pression
3e étape : Rejet des anciens schèmes de comportements
Des progrès réels sont réalisés, vision commune, tenter de s'adapter au groupe
4e étape : Achèvement :
Fin du mandat

7

Nommes et décris les différents stades de développement des groupes en milieu de travail selon Tuckman ?

1.Formation :
Font connaissances, tissent des liens, s’apprivoisent
2.Agitation :
Émergence de conflits interpersonnels
Résistance face à l’influence de groupe et aux exigences de la tâche.
Mésentente sur les méthodes de travail et les résultats à atteindre
3.Élaboration de normes (normalisation)
Une grande cohésion se développe
Émergence de standards de performance, de codes de conduites
4.Performance
Accomplissement du mandat collectif
Qualité des relations interpersonnelles

**Ajournement : s’applique au groupe à durée de vie déterminée, notamment les groupes de projet. La séparation inévitable des membres du groupe devient une préoccupation importante pour plusieurs d’entre eux. Phase du deuil.

8

Qu'elles sont les principaux critères de distinctions entre le groupe et l'équipe de travail ?

1. Mandat collectif confié par l’organisation
2. Les membres doivent évoluer dans un environnement organisationnel plus large
3. Les membres doivent se percevoir et être perçus comme formant une équipe
4. Les membres doivent travailler ensemble sur une base permanente
5. Les membres doivent être interdépendants en regard de la tâche (caractéristique clé)
6. L’équipe bénéficie d’une certaine marge d’autonomie

9

Qu'elle est la fonction principale d'une équipe de travail ?

Produire un bien ou à fournir un service

10

Qu'elles sont les dimensions de l’efficacité des équipes de travail ?

1. Innovation: capable de produire des prodécédé nouveaux et compétitifs. Gens innovateur sur des aspects importants ?
2.Pérennité: est-ce que l'équipe est durable au travers les différentes épreuves?
3. Qualité de l'expérience groupale : est-ce que les gens sont biens et confortables ou il y a bcp de tension?
4. Rendement: est-ce qu'on produit et on rentabilise les objectifs en terme d'accomplissement?
5. Légitimité : Est-ce on s'entend pour dire que l'équipe est essentielle et nécessaire au bon fonctionnement de l'entreprise et est-ce qu'on est perçu comme étant important ? (réputation)

11

Qu'elles sont les principaux déterminants de l'efficacité d'une équipe de travail ?

1. Composition de l'équipe:
Aptitudes cognitives (intelligence requise)
Traits de personnalité (Agréabilité, consciencieux, extraversion)
Compétences (En relations interpersonnelles et autogestion)
Attitudes (Aimer travailler en équipe, collectif vs individualiste)
Taille (Assez mais pas trop…en fonction des objectifs)
2. Fonctionnement interne:
Comportement & rôles des équipiers
3. Cohésion
Esprit de corps, esprit d’équipe
Par rapport à la tâche et aux relations interpersonnelles
Associée au rendement
4. Croyances groupales
confiance groupale et interpersonnelle
5. Modèles mentaux communs
représentations mentales
6. Pratique de supervision
7. Facteurs environnementaux

12

Nommes et décris les 9 différents rôles au sein d'une équipe (Meredith Belbin)

1. Concepteur : créatif, imaginatif, solutions et nouvelles idées créatives, résout problèmes complexes
2. Priseur : Modéré, stratégique, discernement, réaliste
3. Expert : Déterminé, autonome, connaissance et compétence technique
4. Organisateur: discipliné, fiable, ordonné, idées en action concrète
5. Propulseur: aime les défis, dynamique et fonceur. aime la pression. courageux.
6. Perfectionneur : consciencieux, s'occupe de la qualité du travail, recherche les erreurs, détails
7. Coordinateur: Mature, confiant, attentif aux autres, clarifie objectif
8. Promoteur : extraverti, enthousiaste, communicatif, explore opportunités, développe contact
9. Soutien: sociable, coopératif, posé, sensible, attentif aux autres et leurs besoins, à l'écoute

13

Nommes et décris les différents comportements productifs des équipiers (Rousseau et all.)

Comportements productifs de la gestion du travail de l'équipe:
1. Planification et organisation du travail
2. Suivi du travail
3. Soutien à l'innovation
Comportements de soutien interpersonnel :
1. Coopération
2. Communication
3. Soutien psychologique
4. Gestion des conflits

14

Nommes et décris les phénomènes de groupes négatifs

1.Flânerie sociale : correspond à la tendance naturelle que peuvent avoir les individus à fournir moins d’effort lorsqu’ils sont en groupe que lorsqu’ils doivent répondre individuellement de leurs actes.
>Tentation de profiter de l’anonymat que procure le groupe (free riding) : moins s’investir en comptant sur le travail des autres.
>L’effet ventouse : lorsqu’on estime qu’on travail plus que les autres et équilibrer en travaillant moins
>L’impression de ne pas être indispensable
2.Pensée de groupe : correspond à une détérioration de l’efficience mentale, de l’évaluation de la réalité et du jugement moral attribuable aux pressions provenant de l’intérieur du groupe. Nuit principalement à la prise de décision dans l’équipe en abaissant le nombre de possibilités prises en considération par les membres. Affecte l’esprit critique des membres.
3. Conflits interpersonnels :
Conflits cognitifs : directement associé au travail à réaliser
Conflits relationnels : concernent pas nécessairement les problématiques relies au travail et qui sont associés à des émotions négatives.
4. Les tabous : comportements, attitudes, croyances, activités ou arrangements maintenus par une ou des personnes connues de certains membres de l’équipe, mais dont ils refusent de discuter parce qu’ils perçoivent des menaces, réelles ou imaginaires, pour les membres de l’équipe ou pour l’équipe.

15

Nommes et décris le phénomènes de groupes positif

La cohésion groupale : processus dynamique reflétant la tendance des membres d’une équipe à demeurer ensemble, unis dans la poursuite de leurs objectifs. Esprit de corps ou esprit d’équipe.
Cohésion sociale : correspond au niveau d’attraction des membres envers leur équipe.
Cohésion envers la tâche : engagement des membres à l’égard de la tâche à réaliser et des objectifs à atteindre.

16

Qu'elles sont les principales conditions essentielles pour des équipes efficaces selon Hackman ?

1. Il doit s’agir d’une vraie équipe : composée d’individus interdépendants et collectivement imputables envers l’organisation.
2. Mission de l’équipe doit être stimulante en ce sens qu’elle doit inciter les membres à s’engager pleinement dans l’atteinte de leurs objectifs collectifs.
3. Structure de l’équipe doit être facilitante : les tâches à réaliser doivent avoir du sens aux yeux des membres et leur permettre de mobiliser leurs compétences. Avoir de bonne personne : les membres doivent avoir une expertise pertinente et de bonnes habiletés de travail d’équipe.
4. Contexte organisationnel doit soutenir l’équipe : les membres doivent percevoir que le travail en équipe est réellement valorisé dans l’organisation.
5. L’équipe doit bénéficier d’un coaching approprié : le cadre joue un rôle central en permettant à l’équipe d’utiliser de façon optimale les ressources dont elle dispose.

17

Qu'est-ce qu'une dysfonctions dans un groupe ? nommes les principaux dysfonctions selon Lencioni ?

Le fonctionnement interne d’une équipe peut également être examiné sous l’angle des dysfonctions qui empêchent les membres de profiter pleinement des avantages du travail en équipe.

5 dysfonctions selon Lencioni (ordre de grandeur pyramidale + à -) :
1. Manque de confiance
2. Peur de la confrontation
3. Absence d’engagement
4. Évitement de la responsabilisation
5. Inattention portée aux résultats

Ils ne sont pas complètement indépendant les unes des autres : la présence de l’une favoriserait l’émergence des autres.

18

Qu'elles sont les 2 fonctions classiques des comportements des membres d’un groupe issues des travaux de Bales ?

• Fonction instrumentale : axée sur la réalisation de la tâche
• Fonction expressive ou socioémotionnelle : concerne les relations interpersonnelles, peuvent être qualifiés de positifs ou négatifs selon qu’ils favorisent ou non le maintien du groupe

19

Nommes des comportements contre productifs des équipiers

1. Parasitisme : arriver en retard aux réunions, ralentir rythme du travail
2. Agression interpersonnelle : parler dans le dos de collègue, fausse rumeur
3. Survalorisation personnelle : vanter, comparer, dénigrer, s’attribuer le mérite
4. Individualisme : égocentrique
5. Utilisation déficiente des ressources : gaspiller , briser, voler, pas de respect.

20

QUESTION QUIZ
Parmi les énoncés suivant, trouve ceux qui ne concernent pas la notion de groupe :
A.Les membres d’un club d’ornithologie, qui observent les oiseaux et s’échangent diverses informations à cet effet.

B.L’équipe avec laquelle vous effectuez votre travail de session dans le cadre de l’un de vos cours.

C.Les individus faisant la file à la caisse d’un supermarché.

D.Les Canadiens de Montréal (hockey).

E.Les étudiants de l’Université Laval.

Les étudiants de l’Université(E) et les individus faisant la file à la caisse d’un supermarché (C) ne correspondent pas aux caractéristiques d’un groupe telles que définies dans votre volume obligatoire et dans la capsule vidéo asynchrone (voir les critères définis par Landry, 1995). Il est important de comprendre qu’il ne suffit pas d’être réuni à une même place, au même moment pour constituer un groupe.

21

QUESTION QUIZ
Parmi les énoncés suivants, cochez ceux qui ne correspondent pas à la notion d’équipe:

A. Votre équipe de travail, comportant 3 membres, dans le cadre de l’un de vos cours.

B.Les membres d’un club d’ornithologie, qui observent les oiseaux et s’échangent diverses informations à cet effet.

C.Les individus faisant la file à la caisse d’un supermarché.

D.Les Canadiens de Montréal (hockey).

E.Les étudiants de l’Université Laval.

B.Les membres d’un club d’ornithologie, qui observent les oiseaux et s’échangent diverses informations à cet effet,

C.Les individus faisant la file à la caisse d’un supermarché,

E.Les étudiants de l’Université Laval.

Pour parler d’une équipe de travail, les membres doivent notamment être interdépendants en regard de la tâche à effectuer et doivent évoluer dans un environnement organisationnel plus large.

22

QUESTION QUIZ
Parmi les énoncés suivants, lequel n’est pas un critère permettant de distinguer une équipe de travail de groupes formels?
A.Les membres doivent se percevoir et être perçus comme formant une équipe.

B.Les membres doivent poursuivre un but commun.

C.Les membres doivent être interdépendants en regard de la tâche.

D.Les membres de l’équipe bénéficient d’une certaine marge d’autonomie.

Les membres doivent poursuivre un but commun.

Le fait de poursuivre un but commun caractérise, plus généralement, l’ensemble des groupes : qu’ils constituent un groupe formel, informel ou une équipe de travail.

23

QUESTION QUIZ
Parmi les stades suivants, lequel ne correspond PAS aux grands stades de développement des équipes de Tuckman (1965)?
A.Stade de formation
B.Stade de l’agitation
C.Stade la normalisation
D.Stade de la performance
E.Stade de l’achèvement
F.Aucune de ces réponses : ces énoncés correspondent tous aux grands stades de développement des équipes

E. Stade de l'achèvement.

24

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant les déterminants de l'efficacité d'une équipe:
Plusieurs éléments reliés au fonctionnement interne de l’équipe comptent parmi ces déterminants: parmi eux, se trouve principalement le rôle des coéquipiers. En dehors de ces rôles, le comportement des coéquipiers n’aurait pas un effet déterminant sur l’efficacité de l’équipe.

FAUX

Le comportement des coéquipiers est un autre facteur déterminant l’efficacité des équipes de travail.

25

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant les déterminants de l'efficacité d'une équipe:
Plusieurs éléments reliés à la composition de l’équipe comptent parmi ces déterminants : le niveau d’efficacité fluctue largement d’une équipe à l’autre.

Vrai

26

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant les déterminants de l'efficacité d'une équipe:
La personnalité des membres de l’équipe compte parmi ces déterminants : les traits reliés à l’efficacité seraient le caractère consciencieux, l’extraversion et l’agréabilité.

Vrai

27

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant l’efficacité des équipes de travail:
La cohésion du groupe compte parmi les déterminants de leur efficacité. Il s’agit d’un processus dynamique reflétant la tendance des membres d’une équipe à rester ensemble et à demeurer unis dans la poursuite de leurs objectifs.

Vrai

28

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant l'efficacité des équipes de travail:
Les croyances du groupe comptent parmi les déterminants de leur efficacité. Ces croyances touchent principalement la confiance de chacun des membres en l’efficacité de l’équipe. La confiance interpersonnelle n’est pas nécessairement reliée à l’efficacité du groupe.

Faux:
Les croyances du groupe comptent parmi les déterminants de leur efficacité, mais ces croyances touchent tant la confiance « groupale », que la confiance « interpersonnelle ».

29

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant l'efficacité des équipes de travail:
L’indolence sociale compte parmi les déterminants de leur efficacité. Cet élément est nécessaire pour que tous les membres de l’équipe contribuent de manière égale à la tâche.

Faux:
L’indolence sociale est un déterminant qui NUIT à l’efficacité des équipes de travail.

30

QUESTION QUIZ
L'énoncé suivant concerne des phénomènes de groupe négatifs. Associez chacun de ces énoncés au phénomène qui y correspond:

Les individus fournissent généralement un effort moindre lorsqu’ils sont en groupe que lorsqu’ils doivent répondre individuellement de leurs actes.

La flânerie sociale

31

QUESTION QUIZ
L'énoncé suivant concerne des phénomènes de groupe négatifs. Associez chacun de ces énoncés au phénomène qui y correspond:

Activités importantes ou des arrangements significatifs qui ne sont ni discutés ni discutables pour toutes sortes de raisons.

Les tabous

32

QUESTION QUIZ
Parmi les éléments suivants, lesquels ont étés abordés dans le cas de l’explosion de la navette Challenger et constituent des symptômes associés à la pensée de groupe?

A.Autocensure des membres : dans ce cas, le silence de plusieurs des membres qui auraient pu faire changer la décision de lancer la navette est souligné.

B.L’illusion d’unanimité des décisions : notamment relié au silence de plusieurs des membres du comité qui a pris la décision de lancer la navette Challenger.

C.Le développement de stéréotypes concernant les autres groupes : les membres du comité qui a pris la décision de lancer la navette Challenger entretenaient des préjugés à l’égard de certaines recommandations provenant d’autres groupes d’experts.

D.Aucune de ces réponses n’est correcte : aucun des éléments n’illustre des symptômes associés à la pensée de groupe qui ont été abordés dans le cas de l’explosion de la navette Challenger.


A.Autocensure des membres : dans ce cas, le silence de plusieurs des membres qui auraient pu faire changer la décision de lancer la navette est souligné.

et

B.L’illusion d’unanimité des décisions : notamment relié au silence de plusieurs des membres du comité qui a pris la décision de lancer la navette Challenger.

33

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant les phénomènes de groupe négatifs :

Les conflits interpersonnels peuvent être prévenus et/ou gérés constructivement en mettant en place divers moyens, par exemple, le fait d’encourager les membres à critiquer les idées formulées en adoptant le rôle d’« avocat du diable ».

Faux:

Les conflits interpersonnels peuvent, en effet, être prévenus ou gérés constructivement, mais le moyen nommé est plutôt une solution pouvant être mise en place pour atténuer la pensée de groupe. Il ne se rapporte donc pas à la prévention/gestion des conflits

34

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant les phénomènes de groupe négatifs :

Le phénomène de flânerie sociale peut découler de plusieurs situations, notamment, de l’impression de ne pas être indispensable à la réussite du groupe.

Vrai

35

QUESTION QUIZ
Vrai ou faux concernant les phénomènes de groupe négatifs :

Le phénomène de la pensée de groupe peut se manifester par différents comportements, p. ex., le fait de rationaliser les décisions prises par l’équipe lorsque des évènements les remettent en question.

Vrai