Troubles alimentaires Flashcards Preview

Psychopathologie > Troubles alimentaires > Flashcards

Flashcards in Troubles alimentaires Deck (59):
1

Nommez les caractéristiques cognitives des troubles alimentaires (4).

1. Insatisfaction corporelle (par rapport à la taille et / ou à la forme de son corps ou de ses parties corporelles - par exemple, l’estomac)
2. Préoccupation avec son poids corporel, désir de perdre du poids, fort désir d’être mince
3. Sur-évaluation de la forme du corps / du poids
4. L’estime de soi est liée à l’insatisfaction corporelle

2

Nommez les caractéristiques comportementales des troubles alimentaires (5).

1. Frénésie alimentaire
2. Comportements compensatoires
3. Restriction alimentaire
4. Manger ses émotions
5. Faible poids

3

Qu'entend-t-on par « frénésie alimentaire » ? (2)

- Consommation d’une grande quantité de nourriture (suralimentation) dans une courte période de temps (ex : moins de 2h)
- ET sentiment de perte de contrôle sur l’alimentation pendant l’épisode de boulimie

4

Qu'entend-t-on par « comportements compensatoires » ? (2)

- Comportements inappropriés pour compenser la nourriture consommée et pour empêcher le gain de poids
- Ex : vomissements provoqués, abus de laxatifs, diurétiques ou autre médicaments, jeûne, exercice excessif

5

Qu'entend-t-on par « restriction alimentaire » ? (2)

- Restreindre la nourriture pour perdre du poids
- Ex : jeûner, éviter certains aliments, règles spécifiques au sujet e ce qu’on devrait/devrait pas manger dans la poursuite de la perte de poids

6

Qu'entend-t-on par « manger ses émotions » ?

Augmentation de l’alimentation en réponse à des émotions, souvent des émotions négatives (ex : tristesse, détresse)

7

Qu'entend-t-on par « faible poids » ? (4)

Faible poids corporel compte tenu de...
- L’âge
- Du sexe,
- De la trajectoire développementale
- De l’état de santé physique

8

Quelles sont les caractéristiques principales de l'anorexie nerveuse?

- Poids très bas (IMC plus bas que 18)
- Restrictions alimentaires

9

Quel IMC est considéré comme normal?

Entre 18,5 et 25

10

Quels sont les symptômes typiques de l'anorexie nerveuse? (3)

- Surévaluation de la forme/du poids,
- Insatisfaction corporelle,
- Faible poids.

11

Quels sont les symptômes parfois présents dans l'anorexie nerveuse?

Comportement boulimique et comportements compensatoires (sous-tpe frénésie alimentaire ou de purge)

12

VRAI OU FAUX ? L'anorexie est principalement chez les femmes.

VRAI.

13

Donnez des troubles avec lesquels l'anorexie nerveuse peut être en comorbidité.

- Troubles obsessionnels-compulsifs
- Troubles anxieux

14

Quelles sont les principales caractéristiques principales de la boulimie nerveuse? (2)

- Frénésie alimentaire, suivi par des comportements compensatoires (ex : vomissements)
- Surévaluation de la forme et du poids

15

Quels sont les symptômes typiquement présents et ceux parfois présents dans la boulimie nerveuse?

Symptômes typique :
- Insatisfaction corporelle
- Restriction alimentaire

Symptômes parfois présents
- Manger selon ses émotions

16

Quels troubles peuvent être comorbides avec la boulimie nerveuse?

- Dépression
- Troubles anxieux
- Toxicomanie

17

Quelles sont les principales caractéristiques principales du trouble de la frénésie alimentaire (binge-eating disorder) ?

Crises de boulimie (absence de comportements compensatoires)

18

Quels sont les symptômes du trouble de la frénésie alimentaire? (3)

Symptômes parfois présents :
- alimentation émotionnelle,
- surévaluation de la forme/du poids
- insatisfaction corporelle, restriction alimentaire

19

Quelle est la proportion d'hommes et de femmes ayant le trouble de la frénésie alimentaire?

60% de femmes, 40% d'hommes

20

Quels peuvent être les troubles comorbides avec le trouble de la frénésie alimentaire? (4)

Obésité,
Dépression
Troubles de l’anxiété
Toxicomanie

21

Quelles sont les influences culturelles et sociales pouvant mener à des troubles alimentaires?

Culture, médias, les pairs, influences familiales, etc.

22

Quels sont les facteurs psychologiques pouvant mener à des troubles alimentaires? (2)

Émotions négatives, perfectionnisme

23

Quel le niveau d'héritabilité des troubles alimentaires?

Héritabilité modérée (environ 50%) pour AN, BN et BED

24

VRAI OU FAUX? Les troubles alimentaires ne se développent qu'en raison des gènes.

FAUX. Certains chercheurs croient qu’il y a un impact égal des gènes et de l’environnement sur le risque de développer des troubles de l’alimentation. Par contre, il y a une interaction entre les gènes et l'environnement, donc il n'est pas vraiment possible de séparer les effets purement génétiques ou environnementaux.

25

COMPLÉTEZ LA PHRASE SUIVANTE.
« Les troubles alimentaires peuvent peut-être liés aux polymorphismes de la _______ et de la _________ - associé à ____, mais pas de manière cohérente avec ____ ou BED. »

Sérotonine, dopamine.
AN ; BN.

26

Quels peuvent être les facteurs environnementaux des troubles alimentaires? (3)

Antécédents d’abus, facteurs parentaux, développement psychologique.

27

Quels peuvent être les gènes candidats pour les troubles alimentaires? (2)

Sérotonine (allèle court du 5-HTTLPR) ;
Dopamine (récepteurs D2 / D3)

28

Expliquez le modèle d'interaction gène-environnement des troubles alimentaires.

Modèles d’interaction gène-environnement : Les facteurs environnementaux interagissent avec le génotype pour causer un risque de trouble de l’alimentation

Exemple : avoir une vulnérabilité génétique et des antécédents d’abus entraînent des symptômes de troubles alimentaires (phénotypes)

29

Expliquez le modèle d'épigénétiques des troubles alimentaires.

Modèles épigénétiques : Les facteurs environnementaux provoquent un changement dans l’expression des gènes

Exemple : antécédents d’abus causent des changements dans la méthylation de l’ADN, ce qui donne des symptômes de troubles alimentaires

30

VRAI OU FAUX ? Les facteurs culturels peuvent affecter différemment les hommes et les femmes à partir de l’adolescence.

VRAI.

31

Nommez quelques facteurs sociaux et culturels des troubles alimentaires (3).

- L’idéalisation d’être mince a augmenté tout au long du 20e siècle (image des médias de femme très mince a augmenté et sont idéalisées et internalisées)

- Augmentation significative de l’AN au 20e siècle
o Groupe le plus à risque : femmes 15-19 ans
o L’incidence a presque doublé entre 1935 et 1989

- Expositions aux images dans les médias = augmente le risque de symptômes boulimiques

32

Expliquez l'étude de Stice et al. en ce qui concerne les expositions aux images dans les médias.

o Étude randomisée de Stice et al. jeunes reçoivent un abonnement de 15 mois à une revue de mode ou non
o Les filles vulnérables (avec insatisfaction corporelle élevée + faible soutien social) ont montré une augmentation significative de l’insatisfaction corporelle, des émotions négatives et des symptômes boulimiques, si elle ont reçu cet abonnement

33

Que démontrent les recherches interculturelles en ce qui concerne les troubles alimentaires?

Les symptômes boulimiques apparaissent après l’exposition aux idéaux occidentaux.

34

Décrivez l'étude de Becker et al. (2002) en ce qui concerne l'introduction de la télévision dans les troubles alimentaires.

- Becker et al. (2002) a réalisé une étude sur des filles de 17 ans à Fidji avant l’introduction de la télévision en 1995 et après l’introduction de la télévision en 1998.

o Avant l’introduction de la télévision…
♣ Dans la culture fidjienne, être mince = isolement social et la maladie

o Après l’introduction de la télévision
♣ Les attitudes problématiques liées aux troubles de l’alimentation sont passées de 12,7% à 29,2%
♣ Vomissements provoqués a augmenté de 0% à 11,3%
♣ 77% des filles ont dit que regarder la télévision a eu un impact négatif sur leur image corporelle

35

Quels sont les facteurs psychologiques et comportementaux des troubles alimentaires? (3)

1. Comportements liés aux régimes
2. Préoccupations de poids
3. Traits de personnalité

36

Que peuvent entraîner les comportements liés aux régimes?

Suivre un régime peut mener à la frénésie alimentaire

37

COMPLÉTEZ LA PHRASE SUIVANTE.
«La __________ est un facteur de risque important. »

La préoccupation liée au poids.

38

Décrivez l'étude de Killen et al. (1996) et Jacobi (2011) par rapport aux préoccupations de poids.

10% des filles préoccupées par le poids ont développé des symptômes de troubles de l’alimentation, mais aucune qui ne se préoccupent pas de leur poids ont développé ces symptômes.

39

Quels traits de personnalité peuvent entraîner des troubles alimentaires? (2)

- Émotions négatives (mauvaise humeur, autoévaluation négative, faible estime de soi)
- Perfectionnisme (besoin élevé de réussir, peur de faire des erreurs, pression pour atteindre des idéaux élevés)

40

Décrivez en quoi les relations entre pairs peuvent entraîner des troubles alimentaires (4).

- Nous choisissons de socialiser avec ceux qui partagent des vues et des valeurs similaires
- Les individus avec des émotions négatives et le perfectionnisme peuvent être attirés par d’autres avec des traits similaires
- L’exposition à un ami qui suit un régime prédit une insatisfaction plus élevée du corps et l’utilisation de comportements malsains de contrôle du poids (jeûner, vomissements provoqués) et la consommation excessive d’aliments)
- L’exposition à des pairs qui renforcent les idéaux culturels en faveur d’être mince peut contribuer à l’internalisation de ces idéaux et de troubles de comportements alimentaires

41

Décrivez en quoi l'environnement de l'attachement peuvent avoir une incidence sur les troubles alimentaires (3).

- Taux élevé (50%) de violence physique, abus émotionnel et sexuel chez les patients qui se présentent pour un traitement pour un trouble de l’alimentation
- Histoire d’abus est liée à des symptômes de trouble de l’alimentation plus sévères
- Faible soutien parental peut augmenter l’attachement insécurisant.

42

COMPLÉTEZ LA PHRASE SUIVANTE.
« L’un des cadres conceptuels les plus importants pour comprendre la régulation des émotions et des relations humaines est... »

La théorie de l'attachement.

43

Décrivez le développement du système d'attachement (4).

- Interactions répétées parent-enfant
- Causées par les comportements d’attachement de l’enfant
- Les interactions deviennent codées dans le système de mémoire implicite
- Base des modèles internes opérants de l’attachement

44

Les modèles internes opérants de l'attachement forment la base de... (4)

1. La régulation des émotions
2. Le style interpersonnel
3. La cohérence des états mentaux
4. La fonction de métacognition (penser à soi et penser aux intentions des autres)

45

Décrivez l'attachement sécurisant chez l'adulte (3).

• 58% non clinique, 27% clinique
• Régulation des émotions : «adaptable» et flexible
• Style interpersonnel : la capacité de donner et de recevoir de l’affection et les soins

46

Quels sont les deux types d'attachement insécurisants chez l'adulte?

1. Anxieux (préoccupé)
2. Évitant (détaché)

47

Décrivez l'attachement anxieux chez l'adulte.

o 18% non clinique, 37% clinique
o Régulation des émotions : système de l’émotion hyperactif
o Style interpersonnel : préoccupé par les relations

48

Décrivez l'attachement évitant (détaché) chez l'adulte (3).

o 25% non clinique, 37% clinique
o Régulation des émotions : système de l’émotion hypo-actif
o Style interpersonnel : trop autonomes, difficulté à faire confiance aux autres

49

Décrivez le lien entre les troubles alimentaires et l'attachement insécurisant (4).

- Très peu de recherches sur l’attachement et les troubles alimentaires avant les années 2000
- Ceux qui ont des troubles alimentaires avaient plus d’insécurité dans leur attachement que les groupes-contrôle non-cliniques adaptées
- Prévalence de l’insécurité d’attachement varie de 70 à 100% dans les échantillons cliniques de troubles de l’alimentation
- Revue de la recherche sur les troubles alimentaires et de l’attachement. Attachement évitant et anxieux sont également fréquent chez les personnes atteintes de troubles alimentaires.

50

À quoi est lié l'attachement anxieux?

À l'insatisfaction corporelle, indépendance de la personnalité, la démographie, le diagnostic, la dépression, l'internalisation de l'idéal de minceur, etc.

51

À quoi sont liés des soins inférieurs du père?

Anxiété d’attachement plus élevée, ce qui rend vulnérable à l’internalisation des médias et ensuite l’insatisfaction corporelle.

52

COMPLÉTEZ LA PHRASE SUIVANTE.
« La préoccupation de _______ et de la peur de _______ peut mettre les personnes à risque d'une plus grande sévérité des symptômes de troubles alimentaires. »

Relations ; abandon.

53

Comment l’attachement insécurisant entraîne un plus grand niveau de symptômes de troubles alimentaires ? (2)

Dysrégulation des émotions
- L’hyperactivation des émotions se produit fréquemment avec l’attachement anxieux et peut causer plus de symptômes de troubles alimentaires
- Alexithymie (i.e. difficulté à identifier et à exprimer les émotions) peut expliquer comment l’attachement évitant provoque des symptômes de troubles alimentaires

54

Décrivez une étude dans laquelle on regarde comment l'attachement insécurisant entraîne un grand niveau de symptômes de troubles alimentaires.

Étude
- L’échantillon transdiagnostic de 310 femmes atteintes de troubles de l’alimentation (en coupe transversale)
- Nous avons mesuré l’insécurité de l’attachement, le style de régulation des émotions, et les symptômes de troubles alimentaires

55

COMPLÉTEZ LA PHRASE SUIVANTE.
« Les traumatismes de l'enfance peuvent avoir un effet sur la désorganisation des ________ et sont liés à des niveaux élevés de ___________ de l'adulte. »

États mentaux ; psychopathologie.

56

COMPLÉTEZ LA PHRASE SUIVANTE.
« L'étude de Adult Attachment Interview (AA) montrent des niveaux élevés d’états mentaux désorganisés dans _______ et dans ____________. »

L’anorexie ; la frénésie alimentaire.

57

Décrivez les résultats de l'étude ayant un échantillon transversal de 308 femmes référées à l’hôpital pour troubles alimentaires entre 2009-2011 (Tasca et al., 2013) (2).

- 73% ont signalé au moins un incident de traumatisme (violence physique/sexuelle/émotionnelle, négligence parentale, harcèlement scolaire, la mort d’une figure d’attachement)
- 54% ont signalé au moins un incident de violence physique ou sexuelle

58

Décrivez les résultats des questionnaires de l'étude ayant un échantillon transversal de 308 femmes référées à l’hôpital pour troubles alimentaires entre 2009-2011 (Tasca et al., 2013) (3).

1. Déclaration rétrospective de la maltraitance durant leur enfance
2. Attachement insécurisant
3. Symptômes de troubles alimentaires

59

Faites un résumé des troubles alimentaires (3).

- Attachement insécurisé très prévalent; peut mener aux symptômes des troubles alimentaires les plus élevés
- Régulation des émotions explique en partie l’Impact de l’attachement anxieux sur les symptômes des troubles alimentaires
- Les traumatismes peuvent contribuer à un attachement insécurisé qui, à son tour, peut mener aux symptômes des troubles alimentaires