Volet pharmacien dispensateur Flashcards Preview

PHA-2087 Produits stériles > Volet pharmacien dispensateur > Flashcards

Flashcards in Volet pharmacien dispensateur Deck (16):
1

Quels éléments allez-vous considérer pour déterminer le nombre de doses à faire préparer ?

En lien avec le produit :
- Stabilité physico-chimique
- DLU
- Nombre d’unités fournies par hôpital ou autre

En lien avec le patient
- Situation clinique du patient ( faire un service plus court en début de traitement)
- Horaire d’administration du patient
EX : Parfois la préparation peut être faite pour utilisation la journée même ou pour utilisation le lendemain (administration à 8h vs 20h)
- Date du prochain rendez-vous ou suivi à l’hôpital ou autre (dosage)

En lien avec la pharmacie préparatrice et dispensatrice
- Heures d’ouvertures de la pharmacie Ex :La stabilité ne permet pas de faire une grande quantité d’unité stérile et aucune préparation stérile n’est faite la fin de semaine
- Délai de livraison de la préparation finale jusqu’au patient
- Temps de préparation et organisation du travail à la pharmacie

Autres considérations :
- Espace requis pour l’entreposage chez le patient

2

Quelles sont les étapes de vérification par le pharmacien pour la préparation de mini-sacs de ceftriaxone?

Contrôle de la qualité (afin de s’assurer de la qualité et de l’exactitude du produit)
1. Vérification de la procédure de préparation incluant les calculs, la stabilité et la conservation.
2. Vérification de l’étiquetage
3. Vérification du matériel
4. Vérification du volume et du diluant avant injection dans la fiole de ceftriaxone
5. Vérification du produit et du volume avant l’ajout dans le soluté
6. Vérification du produit après ajout dans le soluté (produit, contenant final, inspection visuelle ->bouchon sur les sites critiques, vide d’air de la tubulure fait, absence particules, quantité minimale de bulles dans le réservoir)
7. Revérification de l’étiquette en conformité avec la prescription et les modalités de stabilité et conservation
8. Emballage et conditionnement conforme aux procédures
9. Signature par le pharmacien et l’ATP du registre de préparation.
10. Remise au patient avec conseils sur l’entreposage, l’administration et suivi de la thérapie (évolution et effets indésirables)

3

Principes à respecter Au moment de la remise au patient ou de la livraison :

Mettre les sacs d'ATB (par exemple) dans un contenant rigide (EX : glacière en stiromousse) avec ajout de « ice pack » qui devront permettre de maintenir les conditions d’entreposage requises. Le contenant doit ensuite être scellé puis identifié (nom et adresse client) et les conditions d’entreposage doivent être indiquées (garder au réfrigérateur) et respectée jusqu’à la remise au client.

4

Expliquer les responsabilités du pharmacien dispensateur vis-à-vis le pharmacien préparateur

• Fournir au pharmacien préparateur pour ses registres : une copie de l’ordonnance ET une ordonnance pour usage professionnel ou une réquisition (= bilan de commande avec Infos pertinentes du client + Produits requis et la quantité);
• Transmettre la requête de préparation de la médication à un pharmacien préparateur reconnu par l’OPQ, s’il ne possède pas les installations pour la préparer lui-même

5

Expliquer les responsabilités du pharmacien dispensateur vis-à-vis le patient

• s’assurer, dans le cas où le préparateur effectue la préparation stérile pour un pharmacien dispensateur externe à son milieu, que chacune des activités de prise en charge du patient est réalisée par au moins un d’entre eux et ainsi éviter tout bris de service
• établir les objectifs thérapeutiques, surveiller la thérapie médicamenteuse (paramètres hématologiques, effets indésirables, etc.) et, le cas échéant, le suivi pharmacocinétique, selon l’entente établie avec les différents intervenants
• s’assurer que la prise en charge du patient est adéquate et en lien avec la gestion du médicament et des déchets, le suivi de la réponse au traitement et les complications selon les ententes établies entre les différents intervenants;
• fournir le soutien requis au patient durant tout l’épisode de soins et le diriger vers l’intervenant approprié, le cas échéant;
• donner les conseils appropriés à son patient en lui remettant son médicament et faire avec lui les suivis ultérieurs nécessaires.
• fournir, au moment du service, au patient ou à son représentant, des informations sur l’utilisation de la préparation, sur l’entreposage et les signes d’instabilité, le cas échéant;
• aviser le patient, lorsqu’un rappel de la préparation doit être effectué.

6

Expliquer les responsabilités du pharmacien dispensateur Relativement à l’ordonnance et à la préparation :

• valider l’ordonnance reçue à l’aide des informations inscrites au dossier pharmacologique du patient et, pour les établissements de santé, au dossier médical;
• aviser le patient, en pharmacie privée, lorsque le pharmacien dispensateur n’est pas le préparateur, que la préparation de produits stériles est exécutée par un autre pharmacien et l’inscrire à son dossier.
• fournir au pharmacien préparateur pour ses registres : une copie de l’ordonnance ET une ordonnance pour usage professionnel ou une réquisition;
• étiqueter correctement le produit reçu du pharmacien préparateur;
• respecter les conditions d’entreposage et de livraison requises pour le produit.

7

responsabilités générales du pharmacien dispensateur

Le pharmacien dispensateur a, quant à lui, la responsabilité de valider l’ordonnance, d’aviser le patient qu’il n’est pas le préparateur et l’indiquer au dossier. Il doit aussi fournir une copie de l’ordonnance et une réquisition au pharmacien préparateur. Lors de la réception du produit, il doit vérifier, étiqueter et entreposer adéquatement le produit. Il doit aussi s’assurer du transport sécuritaire du produit (respect de l’intégrité et confidentialité). Il doit également s’assurer de la prise en charge du patient.

8

Frais d'emballage et de transport

Le tarif pour les frais de l’emballage est fixé à 5,00 $
Le tarif maximum pour les frais de transport d’urgence ou d’exception est fixé à 75,00 $. Toutefois, lorsque le tarif du transporteur dépasse 25,00 $, le pharmacien dispensateur doit obtenir l’autorisation préalable de la Régie en communiquant avec le Centre de support aux pharmaciens.
Ces tarifs peuvent être revus annuellement sur la base de l’appel d’offres du choix du transporteur retenu par le Secrétariat du Conseil du trésor.

•Il est possible de facturer des frais d’emballage et de transport lorsque la pharmacie préparatrice est éloignée de la pharmacie dispensatrice dans le cas d’une personne assurée au régime public d’assurance médicaments.
•Le tarif pouvant être facturé pour l’emballage est fixé à 5,00$.
• Cela inclut le coût des fournitures de l’emballage, des fournitures de
conditionnement et du temps pour préparer le colis et contacter le transporteur.
• Un seul tarif peut être réclamé si plus de deux préparations sont emballées dans le même colis.
•Le transport régulier doit être effectué par la compagnie Purolator suite à un appel d’offres en 2010. Les frais de transports sont facturés directement à la Régie par le transporteur
•Dans le cas de transport d’urgence ou d’exception, le pharmacien peut avoir recours à un autre moyen de transport. Le tarif maximum est fixé à 75,00$. Si le montant dépasse 25,00$, une autorisation préalable de la Régie doit être obtenue.

9

Combien de Rx à informatiser ?
Novolin NPH 12U Dej et 30UHs
Novorapid 10 U Dej, 15 U Diner et 10 U Sou

Ici il y a 3 types de mélange
• NPH+Rapid le matin
• Rapid midi et souper
• NPH au coucher

10

Décrire les conseils d'usage et les précautions concernant les activités quotidiennes pour les patients recevant un traitement intraveineux ou sous-cutané.

• Ne pas pratiquer de sports de contact
• Éviter de se chamailler
• Ne pas tirer sur le cathéter ou sur la tubulure
• Ne pas travailler avec des objets coupants ou tranchants près de la tubulure
• Ne pas tirer ou frotter la peau près du pansement
• Ne pas enlever le pansement du cathéter
• Éviter des gestes répétitifs avec le bras porteur du « Picc line »
• Tenir la tubulure hors de la portée des animaux domestiques
• Éviter de mouiller le pansement lors du bain ou de la douche (mettre une pellicule de plastique « Saran Wrap » et la fixer avec du diachylon aux extrémités)

11

Expliquer les responsabilités du pharmacien dispensateur particulièrement lors d'ATIVAD

Réception et transmission rapide de l’ordonnance initiale à la pharmacie préparatrice en respect avec l’heure de tombée
Détermination de la quantité à faire préparer
Discussion sommaire de l’aspect financier avec l’usager AVANT la préparation du
médicament
Analyse du dossier pharmacologique
Vérification des médicaments reçus par la pharmacie préparatrice (produits,
concentration, dates de péremption, présence de particules ou bulles d’air etc.)
Étiquetage adéquat de l’antibiotique préparé
Facturation
Remise ou livraison du médicament à l’usager la journée même
❗️Conseil COMPLET sur le médicament IV (conservation, effets indésirables, interactions, moments d’administration, etc.) document disponible site internet CIUSSS-CN
Suivi du traitement (poursuite, modification, cessation, tolérance, observance) Utilisation d’un agenda de suivi
Transmission rapide des ordonnances à la pharmacie préparatrice (par fax)

12

Expliquer les responsabilités du pharmacien préparateur particulièrement lors d'ATIVAD

recevoir du pharmacien choisi par l’usager la requête de préparation de la médication et une copie de l’ordonnance;
assurer le lien avec le pharmacien dispensateur;
déterminer et fixer, en collaboration avec le pharmacien hospitalier, les modalités de préparation des médicaments, leur stabilité et les compatibilités physicochimiques des produits;
préparer les médicaments selon les critères d’administration (gravité, pompe, etc.);
s’assurer que l’identification des médicaments est appropriée pour le suivi à domicile;
assurer la distribution au pharmacien choisi par l’usager selon les modalités de transport indiquées en assurant l’intégrité de la chaîne de froid.

13

Responsabilités des centres hospitaliers lors d'ATIVAD

assumer la responsabilité d’orienter la clientèle vers les CSSS selon les modalités établies, soit vers l’infirmière de liaison ou vers une personne identifiée pour effectuer la liaison;
participer à la formation du personnel des CSSS particulièrement en ce qui a trait aux techniques spécialisées, s’il y a lieu;
communiquer toute l’information nécessaire aux CSSS pour assurer un suivi adéquat à la clientèle;
faciliter la prise en charge de l’usager lors des complications;
❗️ fournir gratuitement aux usagers le matériel d’administration requis (tubulures, pompe, etc.) pour toute la durée du traitement selon les normes de changement de matériel prévues par le programme;❗️
fournir la médication pour un minimum de 24 heures;❗️
fournir l’expertise pharmaceutique pour le suivi des clientèles du programme et pour la
liaison avec les pharmaciens en pratique privée.

14

Heure de tombée de la trajectoire ATIVAD

Heure de tombée fixée à 14h30 L'heure à laquelle la pharmacie dispensatrice reçoit le FAX
Toutes les nouvelles prescriptions reçues AVANT 14h30 trajectoire appliquée intégralement = établissement sert les doses ad 20h le jour même

Toutes les nouvelles prescriptions reçues APRÈS 14h30 gestion cas-par-cas établissement sert les doses ad 12h le lendemain OU
contact téléphonique à la pharmacie préparatrice pour arrangement

15

Rôles et responsabilités de l'ATP ou infirmière dans la trajectoire ATIVAD

Évaluation conjointe des critères d’admissibilité lors de l’initiation d’un ATIVAD
Arrimage de la préparation des premières doses d’antibiotique au SCAS de l’établissement
❗️ Transmission de l’ordonnance initiale à la pharmacie dispensatrice par fax et téléphone
appel téléphonique à la pharmacie préparatrice uniquement si heure de tombée dépassée (si après 14h30)
Transmission des ordonnances de poursuite/modification/cessation de traitement à la
pharmacie dispensatrice (par fax seulement❗️)
y compris les changements apportés aux dosages ou d’une réaction indésirable
Conseils reliés à la conservation du médicament
Conseils reliés aux PRINCIPAUX effets indésirables
Programmation et explications de la pompe lorsqu’applicable
initialement et lors des modifications s’il y a lieu
Planification de tous les RDV nécessaires au suivi, y compris les prélèvements
sanguins
Administration de la première dose du médicament en début du traitement
Remise du matériel nécessaire
Conseils reliés au mode d’administration du médicament IV document disponible site internet CIUSSS-CN
Conseils relatifs à l’infection (révision)
Liaison avec le CLSC

16

Le Comité d’inspection professionnelle est d’avis que tout pharmacien dispensateur de produits stériles doit s’assurer que son patient ou son aidant soit en mesure de répondre aux questions suivantes lors de la remise d’un produit stérile :

• La raison du traitement, les principaux effets indésirables, l’horaire d’administration, la durée du traitement,
• Si nous sommes en présence d’une antibiothérapie IV : Y a-t-il une antibiothérapie orale concomitante ? Quels sont les signes et symptômes d’une phlébite ;
• Quels sont les signes et symptômes d’une réaction allergique ;
• Qui est la personne ressource en cas de problème et comment la contacter;
• Comment reconnaître l’information sur l’étiquette (bon patient, bon médicament, date d’expiration, posologie);
• Comment faire une inspection visuelle du produit (précipité, produit congelé);
• Comment conserver les médicaments ;
• Quels sont les principes de base de l’asepsie ;
• Si une pompe est requise : Qui se charge de la programmation, des changements de sacs, piles de rechange ?
• Si un pansement est requis : Qui fait le pansement, qui fournit le matériel requis, à quelle fréquence doit-on le changer ?
• Que faire si le nombre de doses est insuffisant ? (sac perforé, dose contaminée, erreur de calcul, rendez- vous reporté).
• Comment procéder à l’élimination du matériel et des médicaments .