Vrai ou Faux Flashcards Preview

Dysfonctions sexuelles SEX1204 > Vrai ou Faux > Flashcards

Flashcards in Vrai ou Faux Deck (141):
1

Le ganglion partant du système nerveux sympathique est plus rapproché de l'organe cible?

Faux, c'est celui du système parasympathique.

2

Le corps érotique s'actualise dans la relation de résonances réciproques entre le champ de l'agir et celui de la conscience.

Vrai

3

Pour la meilleure combinaison rapide de stimuli : homme de 20-30 ans et femme de 30-40 ans.

Vrai

4

Les femmes ont une période réfractaire à la phase résolution.

Faux, ce sont les hommes.

5

Chez un individu bien disposé l'érection peut se faire entre 3 à 8 secondes.

Vrai

6

Les deux mécanismes physiologiques que l'on retrouve, lors de l'excitation, sont ceux de la vasocongestion et la myotonie.

Vrai

7

La lubrification vaginale se produira plus rapidement vers l'âge de 20-30 ans.

Faux, 30-40 ans.

8

Les petites lèvres deviennent rose pâle durant la plate-forme orgasmique et on l'appelle la peau sexuelle.

Faux, la couleur devient rouge vif ou rouge foncé.

9

La phase orgasmique est les contractions involontaires de certains organes pelviens qui se produisent au 0,8 secondes.

Vrai

10

Chez la femme, l'orgasme se situe au niveau pelvien, c'est-à-dire au clitoris, vagin et vessie.

Faux, clitoris, vagin et utérus.

11

Pour Masters, Johnson et Kaplan l'orgasme et éjaculation sont synonymes.

Vrai (mais faux en réalité)

12

L'éjaculation est la réponse sexuelle normale à la phase d'excitation.

Faux, à la phase orgasmique.

13

La phase de résolution est considérée comme le retour à la normale.

Vrai

14

La taille du pénis est proportionnelle à la taille de l'individu.

Faux

15

Les pénis en érection varient très peu en longueur.

Vrai, de 13,5 à 16,2 cm.

16

Les pénis circoncis sont plus sensibles que les non-circoncis.

Faux, autant pour les deux.

17

Selon Mansour, le liquide sécrété de l'orgasme féminin interne est situé dans la vessie.

Vrai (mais seulement selon le prof), démenti auprès de la directrice ( des glandes prostatiques).

18

Le modèle d'Helen Singer Kaplan tient en compte l'aspect psychologique avec ses 3 phases.

Vrai

19

Les 3 phases du modèle de Kaplan sont :
1) Excitation
2) Orgasme
3) Résolution

Faux,
1) Désir
2) Excitation
3) Orgasme

20

Désir = Neuro-hormonal
Excitation = Neuro-vasculaire
Orgasme = Neuro-musculaire

Vrai

21

Kaplan décrit le désir comme une pulsion.

Vrai (mais faut en réalité), pulsion c'est inné, désir c'est construit.

22

Un irritant psychologique est un ''turn off'' pour Kaplan.

Vrai

23

L'amour n'est pas nécessaire ou suffisant pour le désir ou l'acte sexuel.

Vrai, l'amour est sociétal et construit.

24

L'érection et la lubrification sont des phénomènes de la vasocongestion.

Vrai

25

La phase orgasmique est aussi appelé période de non retour par les chercheurs.

Vrai

26

L'émission et l'expulsion constituent les deux phases de l'éjaculation féminine.

Faux, éjaculation masculine.

27

L'éjaculation et l'orgasme sont sous le contrôle du système nerveux parasympathique.

Faux, sympathique.

28

Selon la courbe de la réponse sexuelle de Masters et Johnson, le cycle dure 2 min 50 sec.

Vrai,
1) Excitation : 1 min et demie
2) Plateau : 30 secondes
3) Orgasme : 20 secondes
4) Résolution : 30 secondes

29

La résolution est le retour à zéro de tous les systèmes.

Vrai

30

Dans la phase d'excitation de Kaplan, 15 minutes sont pour le système parasympathique et 1 minute pour le système sympathique.

Vrai

31

Dans le cycle de la réponse sexuelle de Kaplan, le sympathique dure 2 minutes, soit 40 secondes de plateau et 20 secondes d'orgasme.

Vrai

32

La phase parasympathique de la réponse sexuelle est maximale si elle est faite dans la relaxation.

Vrai

33

L'élévation des testicules est complète dans la phase du plateau et redescend en phase résolution.

Vrai

34

Il y a sécrétion des glandes de Cowper dans la phase d'excitation.

Faux, dans la phase plateau.

35

La plate forme orgasmique de la femme se situe à l'entrée du vagin.

Vrai

36

Durant la phase de l'excitation sexuelle de la femme, il y a allongement du vagin, début de l'élévation utérine, augmentation de la taille des petites lèvres et séparation et élévation des grandes lèvres.

Vrai

37

La peau sexuelle se retrouve à la phase plateau.

Vrai

38

L'élévation du corps clitoridien se fait à la phase plateau.

Vrai

39

La machine qui mesure la tumescence discrète du pénis est appelée : pléthysmographe.

Vrai, ou régiscal. Elle sert à tester la rigidité du pénis.

40

Le pléthysmographe permet de valider si le désir sexuel s'oriente envers les femmes ou les hommes, vers les adultes ou les enfants ou vers tout autre objet de déviation.

Vrai

41

Le pléthysmographe sert, entre autres, à tester les pédophiles.

Vrai

42

On peut dire qu'un fantasme sexuel est comme un rêve éveillé qui soutient le désir sexuel.

Vrai

43

On peut retrouver des érections chez les hommes du fœtus jusqu'à la mort.

Vrai

44

Les érections ''réflexes'' qui peuvent arriver dans la vie d'un homme sont aucunement accompagnés de fantasmes sexuels non reconnus inconsciemment.

Faux, c'est possible.

45

L'érection nocturne est essentielle pour le corps spongieux.

Faux, c'est pour les corps caverneux.

46

La pendaison et l'anesthésie complète créent une érection (libération de l'inhibition).

Vrai

47

Les érections sont significativement reliées aux rêves de type MOR (mouvements oculaires rapides).

Vrai

48

Le premier tiers interne du vagin est sensible seulement à la douleur (pas au plaisir).

Faux, ce sont les 2/3 interne (vers le col de l'utérus).

49

L'érection est impossible dans la phase réfractaire des hommes, selon Masters et Johnson.

Vrai

50

La testostérone est responsable du désir sexuel et des fantasmes spontanés. Cependant, les femmes en ont moins que les hommes.

Vrai

51

Les stimuli externes vont augmenter l'excitation chez la femme.

Faux, l'arrêter complètement.

52

Pour lubrifier, la femme doit stimuler et apprendre ses sensations corporelles.

Vrai

53

La sensorialité (érection) s'impose à l'homme.

Vrai

54

L'érotisme de la femme est moins génitale, plus diffuse, plus romantique, puisqu'elle n'a pas un accès visible externe de son excitation comme l'érection chez l'homme.

Vrai

55

Il est extrêmement conseillé aux femmes de profiter d'une sortie par semaine avec son partenaire, libre de toute tâches ménagères et maternelle, ainsi que plusieurs jours de vacances par année. Ceci favorise l'accès à son imaginaire érotique et scénarios romantiques meublant ses fantasmes et entretenant un désir sexuel.

Vrai

56

L'homme a besoin de plus de relationnel, sensate focus.

Faux, ce sont les femmes.

57

Les abus sexuels sont souvent causées par les hommes jeunes puisqu'ils ont à cet âge un surplus de testostérones puisque chez l'homme le désir se retrouve plus au niveau génital physiologiquement.

Vrai

58

Examen

Le gonflement du tiers externe du vagin a été nommé par Masters et Johnson comme étant la plate forme orgasmique de la femme.

Vrai

59

Les enfants ressentent du désir sexuel lorsqu'ils sont en érection ou lubrification.

Faux, ils n'ont pas développé de désir ou plaisir sexuel avant la puberté.

60

Toute situation ou personne qui peut provoquer un orgasme chez un préadolescent risque d'entraîner chez le jeune ''une fixation'' qui pourra devenir une source de déviation par la suite.

Vrai

61

Un jeune homme ''normal'' entre 20 et 30 ans éprouve le besoin de se soulager sexuellement, même s'il n'est pas amoureux, aux études ou dans le sport. Il parviendra donc à l'éjaculation par masturbation ou nocturne s'il n'a pas de partenaires.

Vrai

62

À l'âge adulte, les hommes ressentent généralement une intensification soudaine et brutale de leur libido; augmentation de pulsions sexuelles envahissant toute leur existence.

Faux, c'est à la puberté.

63

Le sperme qui jaillit lors de l'orgaste peut atteindre jusqu'à 12 à 24 cm.

Vrai

64

Les femmes sont plus préoccupées par la sexualité et la génitalité

Faux, par les contacts humains.

65

Moins de 3 % des violeurs ont plus de 30 ans.

Vrai

66

Chez la femme les orgasmes multiples et la lubrification est très rapide tout au long de sa vie sexuelle.

Faux, entre 30-40 ans seulement.

67

De 30-40 ans, les femmes sont plus intéressées par le sexe et c'est alors que les relations extra-maritales deviennent plus fréquentes.

Vrai

68

La sexualité au troisième âge (environ 55 ans, très relatif); les hommes ont des érections sexuelles plutôt lors de touchers génitaux que par excitation due aux fantasmes psychique.

Vrai

69

La période réfractaire chez les personnes âgées (hommes) peut aller de 8 à 24 heures.

Vrai

70

L'alcoolisme, l'hépatite ou le diabète augmentent les troubles sexuels et dégradation de la sexualité plus précocement.

Vrai

71

L'homme en santé va avoir une vie sexuelle plus longue.

Vrai

72

La ménopause cause une diminution radicale d'oestrogène et de progestérone, si la femme ne comble pas son intérêt à la vie ou activités personnelles, elle peut alors être a risque de tomber en dépression.

Vrai

73

L'image corporelle lors de la ménopause crée un regain d'intérêt sexuel.

Faux, un manque.

74

La ménopause entraîne une diminution des couches d'épithélium du vagin et les parois du vagin protège moins la vessie et l'urètre, ce qui donne envie d'uriner ou des douleurs s'apparentant à celles d'infections urinaires.

Vrai

75

La lubrification vaginale diminue après la ménopause demandant une plus grande stimulation psychologique.

Vrai

76

Une femme avec une vie sexuelle plus active a une atrophie du vagin plus marquée.

Faux

77

Après la ménopause le tiers des femmes voient leur sexualité diminuer, tandis qu'elle reste stable pour un autre tiers et augmente même pour le dernier tiers.

Vrai

78

L'âge avancé devient un obstacle à la vie sexuelle.

Faux, si la personne est en bonne santé et condition physique la sexualité peut durer toute une vie.

79

Les lettres CAC du modèle cognitif de Walen et Roth sont Connaissances, attitudes et convictions.

Vrai

80

La modèle psychologique de Reed comporte 4 phases :
1) Séduction
2) Sensations
3) Abandon
4) Réflexion

Vrai

81

Selon le modèle de Basson, l'excitation sexuelle est possible chez une femme sans sentiment positif envers le partenaire sexuel.

Faux

82

Selon Basson, les sentiments et l'intimité chez les femmes sont préalables au désir. Alors que pour les hommes, la motivation relève davantage d'un désir de se libérer d'une tension sexuelle physique.

Vrai

83

Selon Basson le renforcement positif = la satisfaction sexuelle alors que le renforcement négatif = ne pas reproduire l'expérience ou l’arrêter.

Vrai

84

Le modèle féministe de Loulan concerne les femmes homosexuelles.

Vrai

85

La première phase de Loulan concerne le désir.

Faux, elle concerne la ''volonté'', c'est-à-dire l'intention et désir d'avoir une relation sexuelle avant tout.

86

L'excitation sexuelle est la base du modèle de Loulan.

Faux, c'est le plaisir!

87

Le photopléthysmographe mesure l'excitation selon les changements de l'amplitude de la pulsation vaginale.

Vrai

88

La définition de Reich sur l'orgasme est la plus rapprochée de celle qu'on connait encore aujourd'hui.

Capacité de s'abandonner au flux de l'énergie biologique sans aucune inhibition.

Vrai

89

L'orgasme est la décharge génitale des tensions.

Faux, c'est une décharge globale de toutes les tensions.

90

Le point G se trouve dans le dernier tiers du vagin interne près du col de l'utérus.

Faux, premier tiers du vagin entourant l'entrée du vagin comme un fer à cheval.

91

Les système nerveux et hormonal ont un impact direct avec la réponse sexuelle humaine.

Vrai

92

La meilleure façon d'avoir une réponse sexuelle humaine c'est l'intégration sensorielle de la réception à la perception.

Vrai

93

Le système nerveux central est constitué de tout ce qui entre et sort.

Faux, c'est le cerveau et la moelle épinière.

94

La réponse sexuelle échappe à la volonté donc c'est le système sympathique.

Vrai

95

La lubrification et l'érection fait partie du système sympathique.

Faux

96

Le système périphérique est tout ce qui entre et sort.

Vrai

97

S'il y a une tension élevée dans le sympathique, il reste moins de jeu dans le parasympathique, ce qui est le cas des éjaculateurs précoces.

Vrai

98

Examen

Les deux innervations des systèmes parasympathique et sympathique forment les organes.

Vrai

99

Le parasympathique est volontaire alors que le sympathique est autonome.

Vrai

100

Examen (savoir par cœur les deux chaînes)

Sensation - Perception - Affect (impact) - Émotion
Connaissance (mots) - Savoir - Habileté - Compétence

Vrai qui faut savoir ça par cœur haha.

SPAÉ
CSHC

101

La proprioception est le 6e sens.

Vrai

102

Pour un potentiel érotique maximum, un des 5 sens doit être présent.

Faux, les 5 sens doivent être présents pour l'optimal.

103

La proprioception est l'intégrité corporelle, sentir son corps, sa posture. Attitude de notre corps dans l'espace.

Vrai

104

La perception détermine détermine nos réactions aux stimulus.

Vrai

105

La voie afférente = extérieur vers système nerveux central. Les 3 voies efférentes = du cerveau vers l'extérieur.

Vrai

106

Le pique maximum de testostérones est le soir.

Faux, c'est 9h le matin.

107

La dopamine réduit le désir sexuel.

Faux, c'est la prolactine.

108

Toujours faire un processus thérapeutique en sexologie clinique.

Faux, s'assurer d'abord qu'il n'y ait pas un trouble organique à la base.

109

Un diagnostique différentiel est plus spécifique que le diagnostique de base. Avancer vers quelque chose de plus précis.

Vrai

Exemple : l'éjaculateur précoce que finalement dit que sa blonde n'aime pas la pénétration et qu'inconsciemment il se dépêche de terminer.

110

Les causes psychologiques plus profondes sont la raison pour laquelle quelqu'un va consulter.

Faux, c'est les causes psychologiques immédiates.

111

La pulsion est acquise alors que le désir est inné.

Faux

112

La dysfonction érectile, dyspareunie, éjaculation précoce secondaire, anorgasmie secondaire, baisse de libido, éjaculation retardée secondaire sont associés à des causes organiques.

Vrai

113

L'éjaculation précoce primaire, anorgasmie primaire et éjaculation retardée primaire sont toujours associé à des causes organiques.

Faux, rarement.

114

Toutes les problématiques sexuelles situationnelles, les paraphilies et phobies et évitements sexuels sont jamais associés à des causes organiques.

Vrai

115

Au delà de 10 cigarettes par jour = nocif pour la santé sexuelle.

Faux, 4 cigarettes par jour.

116

Un verre ou deux d'alcool par jour est correcte, au-delà de ça chaque jour, troubles sexuels.

Vrai

117

Toujours s'informer de la régularité des menstruations chez les femmes en consultation.

Vrai

118

En examen sexo-médical l'anxiété et la dépression doivent toujours être vérifiées.

Vrai

119

La dyspareunie est la douleur seulement pendant un rapport sexuel vécu ou imaginé.

Faux, avant, pendant ou après.

120

Les trois types de dysfonctions sexuelles de Masters et Johnson chez la femme sont :
1) Vaginisme
2) Dyspareunie
3) Dysfonctionnement orgasmique primaire ou aléatoire

Vrai

121

Les trois types de dysfonctions sexuelles de Kaplan chez la femme sont :
1) Dysfonctions sexuelles généralisées ou frigidité
2) Dysfonctions sexuelles orgasmiques
3) Vaginisme

Vrai

122

Les quatre types de dysfonctions sexuelles de Masters et Johnson chez l'homme sont :
1) Impuissance primaire ou secondaire
2) Absence d'éjaculation
3) Éjaculation précoce
4) Dyspareunie

Vrai

123

Les trois types de dysfonctions sexuelles de Kaplan chez l'homme sont :
1) Dysfonction érectile primaire ou secondaire
2) Éjaculation retardée
3) Éjaculation précoce

Vrai

124

La paraphilie est une personne attirée par des objets inhabituels ou des enfants.

Vrai

125

La paraphilie est une dysfonction.

Faux, aucune dysfonction de l'organe sexuelle puisque ces personnes ont des réponses sexuelles normales physiologiquement.

126

La dyspareunie et le vaginisme sont des troubles de la douleur sexuelle.

Vrai

127

L'aversion sexuelle est un trouble de l'excitation.

Faux, du désir sexuel.

128

La dysfonctions érectile est un trouble de l'orgasme.

Faux, de l'excitation.

129

L'éjaculation précoce est un trouble de l'orgasme.

Vrai

130

Un problème secondaire est un problème depuis toujours.

Faux, c'est primaire.

131

Si l'homme à des érections dans la nuit (déterminées à l'aide du pléthysmographe), ça veut dire que son problème est organique.

Faux, psychologique puisque rien ne cloche au niveau de la réponse sexuelle.

132

L'enfance, la puberté et l'adolescence, les attitudes et croyances actuelles et le comportement actuel est essentiel a être acquis en clinique.

Vrai

133

Il est peu important d'évaluer le niveau de connaissances du patient sur la sexualité.

Faux

134

Demander à la personne son auto-observation du comportement problématique.

Vrai

135

Pour Kaplan, il existe 3 causes organiques pouvant expliquer la dysfonction.
1) Réversibles
2) Non réversibles, mais traitables pour réduire
3) Irréversibles

Vrai

136

Les troubles endocriniens sont irréversibles.

Faux, réversibles.

137

Les maladies systémiques sont irréversibles, mais peuvent être contrôlées ou traitées (ex. : diabète hypertension).

Vrai

138

Les maladies neurologiques dégénératives sont irréversibles.

Vrai

139

Au moins 50% des personnes atteintes de diabète présentent des dysfonctions érectiles.

Vrai

140

Le modèle de Loulan a les phases suivantes :
1) Volonté (ouverture)
2) Désir
3) Excitation (émotive)
4) Engorgement (physique)
5) Orgasme
6) Plaisir/arrêt
7) Retour à un état de repos

Vrai

141

Le modèle de Basson a les phases suivantes :
1) Neutralité sexuelle
2) Recherche de stimuli
3) Excitation sexuelle
4) Excitation (+ - désir réactif)
5) Satisfaction sexuelle et émotionnelle ( + - orgasme)
6) Renforcement de l'intimité émotionnelle

Vrai