1.12 Feux de moyens de transport ( Edition Juin 2016) Flashcards Preview

118.2 > 1.12 Feux de moyens de transport ( Edition Juin 2016) > Flashcards

Flashcards in 1.12 Feux de moyens de transport ( Edition Juin 2016) Deck (22):
1

Lors d'un feu de véhicule automobile a l'air libre, en présence de quels éléments combinée ou non réside t'il un risque?

- Le risque réside en la présence combinée ou non des éléments suivants :  réservoir d’hydrocarbure (supercarburant, gazole, E85) 

- réservoir sous pression (gaz naturel, gaz de pétrole liquéfié, hydrogène carburant ou alimentant une pile à combustible, azote, air comprimé), qui crée un risque d’explosion ou d’aggravation du feu par création d’une torchère

- plancher de batteries ou un générateur thermique fournissant l’énergie sur les véhicules électriques susceptibles de présenter un risque électrique et de générer des feux aux comportements parfois radicalement différents 

- huile et pneumatiques 

- matières plastiques en quantité plus ou moins importante pour ce qui concerne l’aménagement de l’habitacle 

- dispositifs pyrotechniques (airbag, prétensionneur de ceinture, arceaux automatiques de sécurité) et d’absorbeurs à air comprimé au niveau des pare-chocs, susceptibles de se déclencher spontanément sous l’effet de l’élévation de température 

- matières transportées, plus ou moins dangereuses et plus ou moins bien signalées

- bornes de charge électrique délivrant du courant alternatif

2

Que doit s'efforcer de de se faire communiquer l'operateur CTA 18/112 lors de l'appel pour un feu de véhicule a l'air libre?

Lors de la prise d'appel, l’opérateur du CTA 18/112 doit s'efforcer de se faire communiquer ce renseignement, ou bien à défaut l’immatriculation du véhicule ou son type (véhicule électrique en location etc.) pour le mentionner sur l’ordre de départ.

3

Dans le cas d'un feu de véhicule a l'air libre, que fait le CSO?

Le CSO territorialement concerné peut alors interroger les services de police en vue de connaître, par l’intermédiaire du fichier des cartes grises, la nature du carburant alimentant le véhicule, tel qu’il est référencé dans le tableau (ci-après), et en informer sans délai le chef d’agrès.

4

Pourquoi convient il de maitriser le plus rapidement possible un feu de véhicule a l'air libre?

il convient de garder à l’esprit qu’il faut maitriser tout feu de voiture le plus rapidement possible, généralement avec de l’eau. Ceci évitera dans la majorité des cas l’échauffement des constituants propres à chaque type de motorisation et le déclenchement des phénomènes afférents, à savoir le dégazage de GPL, une torchère de GNV/H2 ou l’emballement thermique de batteries de traction, impossible à éteindre dans certains cas.

5

Dans le cadre d'un feu de véhicule a l'air libre, il convient d'appliquer la MGO mais qu'impose d'intégrer les différentes technologie?

- Identifier le véhicule et ses caractéristiques 
- Inspecter les éléments constitutifs 
- Interdire les actions potentiellement dangereuses 
- Intervenir conformément à chaque type de motorisation

6

Quel est le risque principal qui réside lors d'un feu de transport ferroviaire?

En cas d’incendie, le risque réside essentiellement dans l’alimentation de ces matériels qui est, le plus souvent, électrique

7

Comment se fait la distribution d'alimentation des transport ferroviaire?

- par ligne aérienne de contact (câbles sous tension) : la transmission se fait au moyen de pantographes ou de perches (tramway ou train)

- au niveau du sol (rails de traction) : la transmission se fait par l’intermédiaire de frotteurs (métro

8

En cas d’intervention pour feu de transport ferroviere, le COS ne doit faire entreprendre l’extinction qu’après quoi et pk?

En cas d’intervention pour feu, le COS ne doit faire entreprendre l’extinction qu’après la coupure de l’alimentation électrique, pour éviter la formation d’arcs électriques et le risque d’électrisation des porte-lance : 

- abaissement du pantographe ou retrait du frotteur : attaque par l’intérieur avec des moyens portatifs uniquement

-confirmation de coupure à distance de l’alimentation : attaque par l’extérieur possible, à l’eau ou à la mousse, à l’aide de lances à main

9

Que devra faire dans tout les cas le COS pour pallier a une éventuelle déficience des freins lors d'un feu de transport ferroviaire?

Dans tous les cas et afin de pallier une éventuelle déficience des freins pouvant entraîner un écrasement, le COS fera procéder dans tous les cas au calage du train ou à l’actionnement des freins manuels.

10

Lors d'un feu d'aeronef, sur quoi doit etre porté les effort du COS?

L’effort doit être porté d’emblée sur les sauvetages et/ou les mises en sécurité des occupants. Pour cela, les premiers moyens (lances à mousse ou à eau) doivent être mis en œuvre de manière à séparer les éléments en feu des parties occupées par les passagers et l’équipage (carlingue, cockpit).

11

Que comprennent les opération d'extinction d'un feu d'aéronef?

- l’attaque des feux d’hydrocarbures (carburant) réalisée au moyen de la mousse ou de la poudre 

-l’attaque des parties métalliques, entièrement réalisées en alliage léger dont le refroidissement peut être obtenu avec de l’eau, mais dont l’extinction totale n’est réalisable qu’au moyen de sable ou de terre. Les éléments en magnésium ne seront éteints qu’avec des poudres spéciales ou du ciment 

- l’attaque des aménagements intérieurs (ameublement, sièges, coussins, etc.) est à effectuer au moyen de jets diffusés 

- l’attaque de feux de bâtiments voisins, qui doit être conduite par les moyens ordinaires

12

Qu'elles précautions doivent etre prise lors d'un feu d'avion de combat?

Les feux sur les avions de combat présentent des caractéristiques particulières (munitions embarquées, sièges éjectables, leurres pyrotechniques). En l’absence de personne qualifiée sur place, l’attaque sera menée au plus loin. Les intervenants s’efforceront de ne pas toucher aux équipements de l’avion. En cas d’absolue nécessité, ils porteront une attention particulière aux indications de danger marquées sur la carlingue et le cockpit de l’avion.

13

Qu'elle doit être la principal préoccupation du COS lors d'un feu de bateau ou peniche

La principale préoccupation du COS doit être la sécurité des intervenants amenés à progresser sur les ponts. C’est pourquoi un dispositif de sécurité nautique est systématiquement mis en place pendant toute la durée de l’intervention, afin de prévenir les risques de chute de personne dans l’eau.

14

Que va permettre la brigade fluviale lors d'un feu de bateau ou péniche?

La brigade fluviale est également mise à contribution pour réguler, restreindre voire interrompre le trafic fluvial sur demande du COS, en liaison avec le service de la navigation

15

Compte tenu de l'importance du risque, sur quoi doivent être porter les efforts lors d'un feu de bateau ou péniche?

Compte tenu de l’importance du risque, les premiers efforts doivent porter sur la recherche et le sauvetage des occupants éventuellement présents.

16

a quoi sont assimilable les feux de bateau ou de péniche?

Les feux de bateau et de péniche, dès lors qu’ils intéressent les parties en infrastructure, sont assimilables à des feux de sous-sols et sont traités comme tels.

17

Comment se fait l'attaque d'un feu de bateau ou péniche?

L’attaque se fait en principe à partir des engins-pompe stationnés sur la berge. Mais elle peut également être conduite depuis l'ESAVI, placée à couple. Dans ce cas, il convient de prévenir tout risque de propagation par rayonnement ou projection de matières enflammées.

18

Qu'elle solution est préconisé pour éviter la surcharge des établissement pour les feux de bateau ou péniche.

Afin d’éviter les surcharges, les établissements d’attaque peuvent cheminer sur des passerelles improvisées à l’aide des MEA, lorsqu’elles peuvent fonctionner en site négatif.

19

Que faut il faire pour éviter le déséquilibre ou la submersion du bateau lors d'un feu?

Pour éviter le déséquilibre ou la submersion du bateau, il faut s’efforcer d’employer le minimum d’eau et mettre en œuvre des moyens d’épuisement pour évacuer au fur et à mesure les eaux d’extinction.

20

Lors d'un feu de transport de matière dangereuse, de quoi est fonction la gravité du feu et l'impact environnementale?

La gravité du feu et de l’impact environnemental est fonction de la nature et de l’importance du produit transporté, ainsi que de l’environnement dans lequel se trouve le moyen de transport (zone urbanisée, mélange de produits, déversement en cours d’eau, etc.).

21

Qu'impose la réglementation pour le transport de matière dangereuse?

Pour chaque mode de transport de produits dangereux, il existe une réglementation qui impose un marquage indiquant le type de produit, le code de danger, ainsi que le ou les risques qu’il représente (voir Partie 3, Titre 3, § 4).

22

En règle générale il faut se conformer à la MGO NRBC et notamment :

En règle générale il faut se conformer à la MGO NRBC et notamment : 

- se renseigner immédiatement sur le produit, ses caractéristiques et les moyens d’extinction à employer (auprès du conducteur, qui détient les fiches de produit et auprès du CO, qui dispose d’une base de données sur les produits) 

- caler le véhicule 

- délimiter un périmètre de sécurité 

- établir des moyens d’extinction autour du véhicule, en tenant compte de la pente de la voirie et du sens du vent 

- protéger la zone voisine si elle est menacée 

- créer des barrages au sol (terre, sable, etc.) ou des tranchées pour empêcher le liquide de se répandre 

-entreprendre l’extinction avec les moyens adaptés au produit 

- demander le service des égouts, de la voirie, et le laboratoire central d’urgence 

- si le transport s’effectue en citerne et qu’elle n’est pas atteinte par le feu au moment de l’arrivée des secours, il est parfois nécessaire pour la protéger : 

- soit de l’arroser en jet diffusé pour la refroidir progressivement 
-soit de la recouvrir d’une enveloppe de mousse