1.3 Feux d'espaces clos (Edition juin 2016) Flashcards Preview

118.2 > 1.3 Feux d'espaces clos (Edition juin 2016) > Flashcards

Flashcards in 1.3 Feux d'espaces clos (Edition juin 2016) Deck (13):
1

Quels est la définition d'un espace clos?

Il s'agit d'un volume fermé, aux accès rares ou complexes, naturellement obscur, qui se trouve généralement en partie basse des immeubles ( caves, sous-sols, parc de stationnement, chaufferie, reserves, locaux techniques, etc...) Cependant dans certains immeubles modernes, il peut se trouver en étage

2

Suivant les cas, un espace clos peut:

- être indépendant ou non de structures de la construction
- Déboucher sur des communications empruntées par le public
- Comporter des cages d'escalier ou des gaines pouvant propager le feu et les fumées
- Receler des charges calorifiques importantes, des produits toxiques, inflammables, voire explosifs
- Permettre le passage de conduits ou canalisation de fluides: gaz, hydrocarbures, électricité, etc

3

Pourquoi les feux d'espace clos sont ils difficile et dangereux? Que fera le COS?

Car le risque d'embrasement ou d'explosion y est permanent.

C'est pourquoi, des lors qu'il n'existe pas de présence avérée de victimes et que la configuration des lieux s'y prête, le COS engagera le minimum de personnel et privilégiera l'utilisation de la mousse

4

Que peuvent apporter les plans de sous-sols?

Ils sont susceptible de donner des indications sur le nombre et la superficie des nivaux, les recoupements éventuels, les actes ( escaliers, rampes, ascenseurs), l'emplacement des dispositifs de sécurité ( ésenfumage, organes de coupure) et des moyens de secours ( colonnes sèches, bacs a sable, etc) ainsi que les locaux a risques.

5

Que fait le chef de détachement avant tout engagement pour un feu de chaufferie?

Dans le cas des feux de chaufferie et avant tout engagement, le chef de détachement fait couper l’alimentation en combustible (vanne « police » pour le fioul, robinet d’arrêt pour le gaz), ainsi que l’alimentation électrique, théoriquement située à l’extérieur du local.

6

Qu'impose une intervention en espace clos?

L’intervention dans un espace clos impose l’emploi simultané et coordonné des moyens d’exploration,
d’extinction, de ventilation et d’éclairage.

7

Lorsque le foyer n'est pas découvert, que faut il faire pour éviter l'élévation de la température dans un espace clos? Que permettra cette mesure?

Afin d’éviter l’élévation de température lorsque le foyer n’est pas découvert, ne pas hésiter à refroidir le plafond de fumée au moyen de lances disposant d’un débit de 500 l/mn et judicieusement réparties. Cette mesure évitera l’embrasement généralisé, favorisera la pénétration des équipes de reconnaissances et d’attaque, et évitera ainsi la saturation de la caméra thermique.

8

Dans le cas d'un feu d'espace clos, qu'est ce qui doit être régulièrement controlé?

Dans tous les cas, les locaux sont largement ventilés et l’atmosphère est régulièrement contrôlée au moyen du détecteur multigaz.

9

Dans le cas d'un feu d'espace clos, d'écrire l'engagement du personnel

Le port de l’appareil respiratoire isolant est obligatoire. L’exploration est effectuée par une équipe dotée d’une caméra thermique, jamais par un personnel seul, conformément aux prescriptions du BSP 200.11.

La liaison avec l’extérieur est assurée par une ligne de vie, tandis qu’une équipe de sécurité se tient toujours prête à intervenir.

10

Dans le cas d'un feu d'espace clos, d'écrire la conduite a tenir pour lutter contre les propagations

rechercher tous les accès, conduits et éléments de construction (gaines, cages d’escaliers, joints de
dilatation, etc.) qui pourraient faciliter le transport du feu, parfois jusqu’en partie haute
 fermer les portes
 barrer toutes les conduites de fluides (gaz, hydrocarbures, électricité)

11

Dans le cas d'un feu d'espace clos, comment doit être attaqué le foyer?

 lorsqu’il est découvert, attaquer le foyer dans le sens du tirage, avec les moyens propres à la nature du
combustible qui alimente le feu
 au besoin, modifier favorablement le sens du tirage, en ventilant positivement les locaux

12

Lorsque le sens du tirage est modifié favorablement en ventilant positivement les locaux, que doit faire le COS

Dans ce cas, le COS doit prendre toutes les précautions pour ne pas déclencher d’explosion de fumées ou propager le sinistre dans des directions imprévisibles :  s’il n’est pas possible de canaliser les flux de fumées et de gaz chauds, les ventilateurs antidéflagrants
seront employés en aspiration, afin de refouler vers une zone non dangereuse. Certaines chaufferies ont
leur gaine de ventilation équipée d’un raccord « ZAG » accessible de l’extérieur. Il est alors possible de
les ventiler en y raccordant directement dessus les manches du ventilateur
 mettre en place des moyens d’éclairage. Ils seront progressivement déplacés au fur et à mesure de la
pénétration des équipes de reconnaissances et/ou d’attaque

13

Dans le cas d'un feu d'espace clos, expliquer la notion d'extinction par l'extérieur:

- Lorsque la température à l’intérieur des locaux est devenue telle que toute pénétration est impossible,
même avec une ventilation énergique, le foyer doit être attaqué de l’extérieur, par les trémies d’attaque
lorsqu’elles existent. Remplir alors totalement les locaux de mousse, ce qui permettra d’étouffer le
foyer et d’inerter l’atmosphère gazeuse

- afin d’éviter une destruction trop rapide de la mousse, il convient de réduire au préalable la température
ambiante, en manoeuvrant une ou plusieurs lances à eau en jet diffusé d’attaque. La manoeuvre de ces
lances doit cesser dès l’introduction de la mousse

- l’essentiel du potentiel calorifique se trouvant au niveau du sol, il est nécessaire d’appliquer dans un
premier temps un tapis de mousse à bas foisonnement

- introduire la mousse par un accès situé en partie haute. Quelquefois, il peut être avantageux, pour
s’approcher du foyer, de pratiquer une trouée dans un plancher ou une cloison. Dans ce cas il faut
s’assurer, dans la mesure du possible, de l’absence de conducteurs électriques ou de canalisations
diverses à l’endroit choisi. Des lances spéciales feu de sous-sol peuvent être utilisées

- surveiller les gaines et les autres accès, car la pénétration de la mousse provoque l’expulsion des fumées
et gaz chauds

- dès que la température est devenue supportable, pénétrer dans la mousse avec l’Appareil Respiratoire
Isolant et achever l’extinction avec les moyens classiques (attention, la mousse peut neutraliser le sifflet
de fin de charge de l’ARI)