1.6 Feu d'éléments de construction (Edition juin 2016) Flashcards Preview

118.2 > 1.6 Feu d'éléments de construction (Edition juin 2016) > Flashcards

Flashcards in 1.6 Feu d'éléments de construction (Edition juin 2016) Deck (10):
1

Les éléments de constructions sont très variés quant aux matériaux employé et aux modes de pose. Dans les habitations modernes, que trouve t'on de plus en plus souvent?

Les éléments de construction sont très variés quant aux matériaux employés et aux modes de pose. Les habitations modernes comprennent de plus en plus souvent :

- des matériaux synthétiques pour l’isolation acoustique et thermique (mousses de polyuréthane ou depolystyrène)

- des cloisons en préfabriqué, à pose rapide et en matériaux légers

- des faux-plafonds, qui cachent le passage de canalisations et de fils et masquent les défauts derecoupement entre locaux ou étages
Dans les constructions plus anciennes,

2

Quels peuvent être le piège dans les habitations anciennes

Dans les constructions plus anciennes, les murs en pans de bois et les planchers peuvent parfois se révéler être des pièges.

3

Quel est le risque pour les bâtiments en constructions en béton armé?

Les constructions en béton armé sont, quant à elles, généralement découpées en blocs, eux-mêmes séparés par des joints de dilatation. Ces derniers, qui ont souvent la surface d’une section entière d'un ou plusieurs immeubles, ne sont accessibles que par leur tranche.

4

De quoi se composent en majorité ls éléments de construction?

Ils sont dans la majorité des cas constitués de plaques en matériaux agglomérés (bois, carton, fibres diverses, plastique expansé, voire caoutchouc, etc.), donc facilement inflammables.

5

Quel est l'origine (fréquente) des feux d'élément de construction

L’origine des feux est souvent l’utilisation de flammes nues (chalumeaux) ou la découpe de pièces métalliques lors de travaux de bricolage et, plus rarement, le fait d’une défectuosité de l’installation électrique.

6

Comment se manifeste un feu d'élément de construction? que nécessite t'il?

Ce type de feu se manifeste par un dégagement de fumées très toxiques à travers les jointures et les prises encastrées, avec présence localement d’une chaleur anormale, perceptible au toucher. Le plus souvent, ces fumées s’accompagnent d’un dégagement de monoxyde de carbone, ce qui nécessite de ventiler largement les locaux et de procéder à des contrôles atmosphériques fréquents à l’aide du détecteur multigaz.

7

Comment peut être l'extinction d'un feu d'élément de construction? que doit être utilisé au plus tôt?

L’extinction de ces feux peut être très longue, car la perception de chaleur sur les murs, qui permettrait de localiser le feu et de procéder à son extinction, est généralement en retard par rapport à la position réelle du foyer. C’est pourquoi la caméra thermique doit, là aussi, être mise en oeuvre au plus tôt.

8

Que risque t il de se passer si le dégarnissage est mal réalisé lors d'un feu d'éléments de construction? qu'utilise t'on pour y remédier?

Après un incendie, si le dégarnissage a mal été réalisé, les pièces de bois touchées par le sinistre peuvent continuer à se consumer, voire à brûler à coeur, sans flamme et sans fumée apparente au début, cachant ainsi une reprise de feu inévitable. C’est pourquoi, la caméra thermique, en complément du toucher et de la vue doit être employée après le dégarnissage et lors des rondes.

9

Parlons des feux de plancher, de cloison, de mur:

L’extinction se fait en dégarnissant très largement autour des parties atteintes et en employant pour l’attaque, en principe, des moyens légers (seau-pompe, LDT).

Il convient de porter une attention particulière aux gaines traversantes situées aux jonctions avec les autres éléments de la construction (points d’appui, charpente, etc.), ainsi qu’aux vides constitués par les faux-plafonds et qui peuvent être de véritables gaines, tout en élargissant les reconnaissances aux locaux contigus horizontalement et verticalement.

À l’issue de l’extinction, des rondes sont systématiquement prévues.

10

Parlons des feux de joints de dilatation (en cas de difficultés)

Dans les cas difficiles, il faut réaliser des séries de trouées largement autour de la zone chaude pour devancer le feu, puis injecter de l’eau « additivée » en produit mouillant à l’aide du doseur mélangeur en ligne.

Avant de procéder aux trouées, il convient de s’assurer, dans la mesure du possible, de l’absence de conducteurs électriques ou de canalisations diverses à l’endroit choisi.

Les reconnaissances, accompagnées de contrôles atmosphériques fréquents, doivent être étendues à tous les locaux du ou des bâtiments concernés.