cours 5 Flashcards Preview

introduction à la psychologie 1 > cours 5 > Flashcards

Flashcards in cours 5 Deck (76):
1

l'entrevue motivationelle est-elle efficace

- Surpasse conseil dans 80% parce que pas toujours mieux que la réponse vienne de la personne

2

Comment déterminer le stade de changement du client/patient

- en observant la personne (verbal et non verbal)
- en s'observant
- en demandant à la personne
- En utilisant questionnaire

3

Les méthodes alternatives?

- Télé-thérapie (skype/facetime)
-Traitement autoadministré/bibliothérapie

4

Stades de changement

1.précontemplation = pas de problème
2.contemplation = ambivalence/n'est pas convaincu d'avoir un problème, n'effectue pas de d'action pour avoir un changement
3.préparation/détermination = sait qu'il a un problème, se prépare à changer, mais pas d'actions concrètes
4. Action = effectue des changements/applique le traitement
5.maintien/consolidation

5

Psychothérapie de type TCC

1. intervention (Stratégie)
2. planification de la fin du traitement
3. rencontre de maintien (boosters)
*pensées et comportements*

6

Psychothérapie de type "psychodynamique brève"

1. relation transfert positive / thèmes importants
2. Analyser relation de transfert, explorer thèmes via clarification/confrontation
3. Terminer thérapie, deuil thérapeutique, anticiper défis potentiels

7

Si les programmes de préventions sont habituellement efficaces, pourquoi pensez-vous qu'ils ne sont pas plus utilisés?

- Coût $$
- Difficile de mesurer
- Priorise l'aide des gens

8

Exemple de prévention qui n'est pas efficace

- Stratégie de debriefing: raconter évènement traumatique en détail
mais...
- Peut être nocif
- Cela ne veut pas dire que la personne va développer un TSPT. Ex: deuil enfant chez parent et femmes ayant été abusées sexuellement

9

Exemples de choses que veut prévenir la psychologie

- Développement d'une psychopathologie
- Intimidation
- Problème de consommation
- Problème de comportement
- La violence/la négligence parentale

10

Les étapes pour élaborer un programme de prévention sont?

1. Identifier le problème cible (on prévient quoi?)
2. Déterminer à quel point le problème est serieux (incidence et prévalence)
3. Revue de la littérature (existe-t-il une intervention de prévention et est-elle efficace?)
4. Identifier les personnes à risque
5. Élaborer le programme de prévention
6. Élaborer l'étude (comment savoir si c'est efficace?)

11

Nomme les facteurs associés au développement possible d'une psychopathologie

- Pauvreté
- Isolement
- Intimidation
- Monoparentalité
- Psychopathologie d'un parent

12

Facteurs de risques vs. facteurs de protection

- De risque: rend une personne plus vulnérable au développement d'un problème/trouble ou associer symptômes sévères
- De protection: rend moins vulnérable au développement

13

Types de programmes de prévention

- Primaire: promotion santé, basé sur modèles comportementaux et non sur le concept de maladie
- Secondaire: cible groupe identifié à risque de développer un problème / trouble (prévention sélective et indiquée)

14

Quels sont les types de prévention?

-Universelle: toute la population. Ex: alcool volant
- Sélective: individu qui présentent un risque + élevés de développer problème/trouble
- Indiquée: cible individus à risque (trouble sous clinique)

15

Quelques faits sur la psychopathologie

- Entre 5 et 13 séances (10 en moyenne)
- Les clients/patients voyent + de bénéfices
- Femmes consultent + que les hommes (2/1)
- 30 et 50 ans
- Efficacité

16

Le coaching parental

- Entrainement aux habiletés parentales
- Gestion des comportements
- Psychopathologie infantile

17

Psychothérapie de type expérientielle

- Développer relation thérapeutique
- Faciliter travail thérapeutique
- Modes de réponses expérientielles
- Tâches thérapeutiques

18

Faits sur le suicide au Québec

- Chaque jour au Québec, environ trois personnes s'enlèvent la vie et huit sont hospitalisés pour avoir tenté de le faire
- En 2008, 2,3% de la population québécoise a songé sérieusement au suicide au cours de la dernière année (144 000 personnes)
- Les hommes de 15 à 24 ans rapportent plus souvent avoir des idées suicidaires sérieuses et le taux de suicide est le plus élevé chez les hommes âgés de 25 à 64 ans
- En 2008, environ 0,5% des québécois on fait une tentative de suicide au cours des 12 derniers mois (environ 28 000 personnes)

19

Nomme les facteurs associés au suicide

- Prédisposant familiaux et/ou individuels (augmente la vulnérabilité): violence, abus ,décès d'un proche, isolement, maladie mentale, tentatives de suicides antérieures)
- Contribuant (augmente le risque): abus de substance, pauvreté du soutien social ou des ressources disponibles, instabilité familiale)
- Précipitant (peuvent déclencher une crise): rupture, humiliation, rejet, problèmes familiaux, la goute qui fait déborder le vase
- De protection: soutien social, ressources disponibles habiletés de résolution de problèmes

20

Quels sont les signes précurseurs du suicide?

- Verbalisation directes et/ou indirectes
- Comportement (isolement, retrait, intérêt pour les armes ou les médicaments,donner des objets qui lui sont chers, émotions soudaines, désorganisation cognitive et incohérence du langage)
- Symptômes psychologiques (désorganisation émotive et cognitive)
- Symptômes biologiques (désordre du sommeil et anxiété/stress.

21

Décrit le processus suicidaire

1. Détresse
2. Flash (fantasme de mort) : 1ère pensée et on rentre dans le prcessus
3. Idéation (fantasme de suicide): vie vs. mort
4. Rumination: pensée moyenne
5. Cristallisation (plan précis)
6. Passage à l'acte
*En forme de pyramide, car plus le temps avance, moins la personne voit de solution possible

22

L'évaluation de l'urgence faible =

détresse,flash et idéation

23

L'évaluation de l'urgence moyenne =

rumination = COQ > 48 heures

24

L'évaluation de l'urgence élevée =

Cristallisation, tentatives en cours < 48 heures

25

Comment agir quand on pose des questions pour évaluer le risque de suicide?

- Être emphatique, mais direct
- Utiliser les bons mots et tenter d'obtenir les informations les plus précises possibles
- Rester calme

26

Types de questions à poser pour évaluer le risque de suicide

- Veux-tu mourir?
- As-tu pensé à quand tu voudrais le faire?
- Que veux-tu dire par " j'aimerais aller le rejoindre"?
- Combien de fois par semaine y pense-tu?

27

Quels-sont les objectifs de l'intervention de crise

- Assurer la sécurité immédiate de la personne
- S'assurer que la personne est capable de faire face à la situation ici et maintenant (désamorçage)
- Favoriser l'émergence de moyens d'adaptation adéquats

28

Quelle est une des différence entre l'entrevue motivationelle et l'intervention de crise?

- Lors de l'entrevue motivationelle, les idées et décisions doivent venir du client/patient
- Lors de l'intervention de crise, le psychologue doit donner des consignes intenses et directives et il doit fortement suggérer des idées

29

Nomme les principes de bases sur l'intervention de crise

- Intervention active: elle doit dépasser l'écoute. Elle doit permettre à la personne de reprendre le contrôle/retour à l'équilibre émotionnel
- Précise et concrète, car l'intervention se fait avec peu d'information
- Susciter l'espoir; doute raisonnable qu'un changement est possible
- Transmettre de l'information
- Impliquer l'environnement = multiplier le support et les ressources

30

Nomme des exemples d'interventions

- Évaluer les besoins de la personne
- l'aider à trouver des solutions
- L'aider à voir que les choses peuvent changer (semer le doute)
- Évaluer le support social et les ressources disponibles
- Éloigner le moyen
- Faire un contrat de non suicide
- Utiliser les ressources d'urgence au besoin et de préférence avec la collaboration de l'individu

31

Parle-moi du contrat de non-suicide

- La personne doit être capable de s'engager
- Se fait parmi d'autres intervention et la relation de confiance doit être présente
- Utilisé rarement, dans des cas d'urgence élevé
- Plus on l'utilise moins cela devient efficace
- Limité dans le temps; moins la personne collabore, plus la durée sera courte. Prévoir un retour avec la personne
- Implique des actions à poser pendant la durée du contrat + quoi faire si elle n'est plus capable de le respecter
- Respect du contrat par l'intervention

32

Attitude à adopter avec une personne suicidaire

- Empathie
- Calme/contrôle
- Directivité = entre le laisser faire et autorité
- Organisée/ structurée
- Concret

33

Qu'est-ce qui fait le bonheur des gens

- Sport
- Relation de couple saine et sociabilité
- Argent fait le bonheur pour ceux qui ne sont pas capable de répondre à leurs besoins de bases
- Apparence, dans la mesure que quand on se trouve beau on est plus heureux
- Être positif
- Méditation

34

Pourquoi faire du sport

- Diminue le stress, tristesse, hyperactivité
- Diminue les problèmes gastro-intestinaux
- Augmente bonheur, estime de soi, concentration et attention
- Augmente la perception visuo-spariale
- Améliore la forme physique et le sommeil

35

Qu'est-ce que la prévention?

- Prévenir un trouble/problème
- Empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension des maladies, ou leurs conséquences à long terme

36

Donne-moi un exemple de facteur de risque et protection pour chacune des catégories

- Dans la catégorie ''individuel'': Risque=déficience intellectuelle ou difficultés d'apprentissage. Protection=Intelligence ou performance scolaire dans la moyenne
- Dans la catégorie ''familial/scolaire": Risque=Exposition à de la violence familiale ou communautaire. Protection= harmonie au sein de la famille.
- Dans la catégorie "liés au contexte scolaire": Risque=rejet par les pairs. Protection=valorisation de la responsabilisation et de l'entraide.
-Dans la catégorie ''situations et événements de vie": Risque=Immigration. Protection= conditions de logement adéquates
- Dans la catégories ''culturel/communautaire": Risque=Isolement au sein de la communauté. Protection= Attachement à des réseaux au sein de la communauté.

37

Parle-moi du programme de prévention de l'anxiété "fun FRIENDS"

- Pour les enfants âgés de 4 à 7 ans
- TCC, avec participation parentale
- 10 séances en petit groupe et offertes par un enseignent formé
- Objectifs: diminuer les symptômes anxieux et l'inhibition comportementale, augmenter la compétence socio-émotionnelle, augmenter la résilience.

38

Quels-sont les types de psychothérapie pour chacune des approches théoriques?

- Psychodynamique = psychothérapie de type "psychodynamique brève"
- Cognitivo-comportementale - Thérapie de type tcc
-Humaniste = psychothérapie de type expérientielle

39

Qui consulte le plus?

- Femme
-Individus âgés entre 30 et 50 ans
- Personne avec un plus haut niveau d'éducation (université)

40

Parle-moi des différentes modalités de traitement et de leur efficacité

-Thérapie individuelle
-Thérapie de couple
-Thérapie de groupe: soutien social, stigmatisation cassée, coefficacité, peut-être difficile de "matcher" des gens qui souffrent des même problèmes, peut parfois être difficile de s'adapter à tous les patients
- Thérapie familiale: ne fonctionne pas dans tous les cas.
- Le coaching parentale
- Méthodes alternative (télé-thérapie et traitements autoadministrés): télé-thérapie fonctionne très bien, mais il faut penser à la confidentialité. les traitements auto-admnistrés doivent être bien appliqué pour fonctionner, moins efficace.
-Thérapie avec réalité virtuelle: fonctionne bien pour traiter les phobies créer un environnement et pouvoir le contrôler
-Interventions par paliers

41

Qu'est-ce que l'entrevue motivationnelle?

Une méthode permettant d'augmenter le degré de motivation d'un c/p, afin de changer une habitude, compliance au traitement et gérer les comportements à risques

42

Comment aider l'intervention

- Précontemplation: développer la relation de confiance, exprimer nos inquiétudes, semer le doute.
- Contemplation: avantages et inconvénient de changer et de ne pas changer, refléter le discours associé au changement
-Préparation /détermination: aider au changement (donner de l'information, discuter des objectifs, diminuer/contourner les obstacles)
-Action: aider au changement, nommer les succès et renforcer les comportements et efforts associés au changement.
- Maintien: prévenir la rechute, normaliser et encourager lors de rechute.

43

Comment aider l'intervention

- Précontemplation: développer la relation de confiance, exprimer nos inquiétudes, semer le doute.
- Contemplation: avantages et inconvénient de changer et de ne pas changer, refléter le discours associé au changement
-Préparation /détermination: aider au changement (donner de l'information, discuter des objectifs, diminuer/contourner les obstacles)
-Action: aider au changement, nommer les succès et renforcer les comportements et efforts associés au changement.
- Maintien: prévenir la rechute, normaliser et encourager lors de rechute.

44

Parle-moi de jonathan weiss

- Ph.D en psychologie du développement de York university.
- Ses recherches porte sur la prévention et les traitements de la santé mental et des problèmes de comportements chez les personnes qui ont des difficultées développementales
- balancer le temps entre la recherche et la clinique est sa plus grande difficulté
- il étudie comment le sport les aide à se sentir mieux. après meilleur concept de soi et de comportement à adopter envers leurs difficultés
-comment leur bien être est relié au bien être de leur famille et de leur accès à des services sociaux et médicaux
- Peu de psychologues offrent leurs services ou sont spécialisé dans les handicaps
-son expérience en clinique et en recherche informe l'une et l'autre
- un changement qu'il a hâte de voir est le besoin critique d'utiliser les résultats de recherches lors de prises de décisions, plus inclure la recherche

45

Parle-moi de Karen Dyck

-Ph.D en clinique à l'université de Dakota
-emphase sur les gens qui vive en ville et en région rurale
-elle a choisit de faire ses études là dessus, parce qu'il y a de nombreux avantages. multidisciplinaire, beaucoup de responsabilités
- La plus grande difficulté est qu'il n'y a pas beaucoup de données sur les milieu rural, les ressources sont limitées,beaucoup de demande et peu de ressources, sentiment d'isolement
- Toutes ses activités en tant que psychologue lui permettent d'intégrer la clinique et la recherche; activité, séminaire, projet d'évaluation et cas en court.
- de plus en plus de psychologues s'y intéresse et avec les technologies ça aide les psychologues dans les milieux plus éloignés

46

Nommes-moi les 3 mots qui décrivent la psychothérapie

relation professionnelle, client et un thérapeute, réduction de souffrance

47

Quel est le nombre de psychothérapies qui existent?

- ce n'est pas connu, puisque ca dépent de la manière que les gens les regroupes
- Certains disent 400, d'autre quand ils les regroupe disent qu'il y en a 12

48

À quoi peut mener la manière dont on véhicule l'information sur la psychologie dans les médias

Le public a une vision erronée de ce qu'est réellement la psychologie et cela peut même les convaincre de ne pas consulter

49

Qu'est-ce qui, dans la plupart des cas, amène une personne à consulter?

La personne n'est plus capable de fonctionner dans la vie de tous les jours et elle ne peut plus gérer,contrôler ou améliorer sa situation avec l'aide des personnes autour d'elle

50

Quels sont les désordres les plus populaires?

anxiété, trouble de l'humeur, problème de contrôle d'impulsion ou problème de compulsion

51

à quel âge commence habituellement le désordres?

14 ans

52

Qu'est-ce qui aide au bon fonctionnement de la thérapie?

- la motivation du client
- coopération vs. résistance
- ouverture vs. défense
- le niveau de détresse
- le style d'adaptation
- l'autonomie ( la personne choisit son traitement)

53

Qu'est-ce qui peut affecter la motivation du client?

les attentes et les croyances

54

vrai ou faux. il est plus souvent important de savoir quel type de client à quel désordre, plutôt que quel type de désordre a le client

vrai

55

Les caractéristiques du thérapeute qui peuvent aider au bon fonctionnement de la thérapie

-sexe
-âge
-ethnicité
-savoir reconnaitre les différentes intensités des émotions du patient
-avoir un répertoire de vocabulaire pour aider les clients à mettre un mot sur ce qu'ils ressentent
-compétence d'auto surveillance

56

Comment chaque approche voit le développement de la compétence d'auto-surveillance?

-psychodynamique: doit subir une analyse
-cognitive ou béhaviorale: approche plus empirique pour déterminer quel de leurs problèmes personnels peuvent interférer avec la thérapie de leur client

57

Quelles sont les trois compétences les plus importantes pour un psychologue?

-empathie
-communication
-capacité de bâtir une relation

58

vrai ou faux. plus fréquemment important de se demander quel type de thérapeute offre le traitement, que quel type de traitement offre le thérapeute

vrai

59

Quels peuvent être les challenges auquel les psychologues font face?

- compétence
- personnalité
- difficulté de la situation

60

Comment contrer les challenges auxquels font face les psychologues?

-en augmentant ses connaissances sur certains sujets en assistant à des séminaire etc.
-avoir soit même subit une thérapie (psychodynamique) (pas prouvé)

61

Qui est le troisième participant de la thérapie?

la relation entre le thérapeute et le client

62

Que permet l'alliance thérapeutique?

- être lié émotivement
- confiance
- compréhension partagé de ce qui doit être fait et des défis
- Rogers dit que la relation est plus importante que les mots entre le thérapeute et le client

63

Quand l'alliance risque de mieux fonctionner?

- investissement de rôle
- résonance empathique (même longueur d'onde) et affirmation mutuelle

64

Truc pendant la thérapie

- favoriser la perspicaité
- amener de nouvelles informations (éducation): lecture, conseils, travailler les réactions faciales
-donner des devoirs: pour augmenter le changement dans la vraie vie, pour que le client n'oublie pas ce qu'il a acquis au courant de la thérapie, surtout béhavioral et cognitif
-Développer des croyances, de l'espoir: nommer des réusites

65

Parle-moi des aspects les plus importants du code d'éthique de l'APA

1. bénéfice et non malfaisance
2. fidélité et responsabilité
3. intégrité
4. justice
5. respect

66

Combien y-a-t-il de standards éthique?

10

67

Combien y-a-t-il de règle?

151

68

Quelles sont les quatre règles les plus importantes?

-confidentialité
-compétence
-consentement informé
-conflit d'intérêt

69

Qu'est-ce que la confidentialité?

sauf en cas de situation spécifique, aider est la seule chose, qu'est-ce qui est le mieux pour mon client/patient

70

Qu'est-ce que la compétence?

-pratiquer seulement sa spécialité, être très bien informé scientifiquement. --combinaison d'éducation/d'expérience, d'entrainement et d'accréditation
- protège le client contre une mauvaise pratique et motive le professionnel à s'informer et rester à l'affut

71

Qu'est-ce que le consentement informé?

dire les limites de la confidentialité, dire tout ce qui est à savoir sur la thérapie

72

Qu'est-ce que le conflit d'interêt?

quand les intérêts du professionnel entre en compétition avec les intérêts du c/p

73

Combien de temps dure environ une rencontre de thérapie seule vs. en groupe

45-55 min vs. 90-120 min

74

Qu'est-ce que doit garder le psychologue (documentation)

-les informations de base du client
-les dates
-les factures
-les types de services
-les résultats d'évaluation
-les plans de traitements et les consultations avec les autres au sujet d'un client

75

Pourquoi les informations que conserve le psychologue doivent être claires ?

En cas où un autre psychologue reprendrait le cas, il doit être en mesure de reprendre la thérapie sans qu'il y ait de changement

76

Parle-moi de la divulgation des informations personnelles selon les approches

-psychanalyse: disent que jamais on ne devrait dire quoi que ce soit et que ce doit être entièrement basé sur le client
-psychanalystes modernes et comportemental: divulger un peu
-humaniste: important de divulger beaucoup, afin de rester authentique