Cours 6- Behaviorisme Ib: Le conditionnement classique II Flashcards Preview

Motiv' et apprentissage (Marie) > Cours 6- Behaviorisme Ib: Le conditionnement classique II > Flashcards

Flashcards in Cours 6- Behaviorisme Ib: Le conditionnement classique II Deck (30):
1

Qu'est ce que le phénomène de généralisation d'un stimulus ?

Une fois qu’un organisme a appris à associer un S.C. à un S.I., il peut aussi réagir à des stimuli similaires.

2

De quoi dépend le degrés de généralisation d'un stimulus?

Le degré de généralisation dépend du degré de similarité entre le S.C. et les autres stimuli – il y a des caractéristiques critiques pour les catégories de stimuli (p.ex. tous les objets à fourrure pour Petit Albert)

3

En quoi consiste l'expérience de HOVLAND & Al ?

Association d’un son (S.C.) à un léger choc électrique (S.I.).
Le choc électrique évoque une réaction électrodermale (R.E.D.) – la R.I. – associée à un déchargement du système nerveux sympathique
On manipule la fréquence du son, on présente des sons de plus en plus différents et on mesure la R.E.D
Mesure: La réaction électrodermale (R.E.D.) aux sons
Résultat: L’intensité de la réaction électrodermale (R.C.) se réduit avec la divergence de la fréquence du son (S.C.).

4

Que faut-il pour qu'un apprentissage soit adaptatif?

il est nécessaire de savoir quand on peut généraliser et quand il convient d’être plus spécifique

5

Qu'est ce que la discrimination du stimulus?

La tendance acquise à réagir à une variété restreinte de stimuli ou seulement au stimulus utilisé lors de l’apprentissage
La discrimination est le contraire de la généralisation

6

Quand est ce qu'un organisme apprend à discriminer deux stimulis similaires ?

Un organisme apprend à discriminer deux stimuli similaires quand ces stimuli ne sont pas réellement associés au même S.I.

7

Quelles sont les conditions nécessaires pour pouvoir discriminer deux stimulis similaires ?

Les conditions nécessaires sont la capacité à percevoir une différence entre des stimuli et un conditionnement efficace.

8

Qu'est ce que le phénomène d'extinction ?

Cela se rapporte au processus par lequel une RC est affaiblie par la présentation du SC en absence du SI. Exemple : la peur du petit albert des objets à fourrure s'est affaiblie avec le temps, car plus de SI (bruit). Fréquemment il y a une récupération spontanée AU COURS DE L'EXTINCTION mais elle ne dure pas si il n'y a pas de nouvelle association du SC au SI.

9

Quels sont les facteurs qui peuvent influencer l'efficacité et la vitesse du conditionnement classique ?

L’intervalle interstimulus
L’histoire de l’apprentissage de l’individu.
La prédisposition de l’organisme à apprendre

10

Quelle était la théorie défendue par EYSENCK (1967) ?

Il défendait que les introvertis avaient des performances plus élevée en cas de conditionnement à cause de leur niveau « d'arousal » (Activation). Ils ont déjà une si bonne activation corticale qu'ils ne cherchent pas plus d'activation extérieure.

11

Quelle étude a montré qu'au cours du conditionnement du clignement d’yeux, les introvertis manifestent plus de réactions conditionnées (les réactions dominantes) que les extravertis?

Étude de EYSENCK et LEVEY (1967)

12

Qu'est ce que le conditionnement classique anticipé ?

Pour un conditionnement maximal, le SC doit précéder le SI avec un « overlap ». Il y a des attentes, la mémoire joue peut-être un rôle. Les temps de présentation du SC et du SI se chevauchent.

13

Qu'est ce que le conditionnement simultané ?

C'est un conditionnement qui a lieu se produit lorsque le SC et le SI sont présentés simultanément.

14

Qu'est ce que le conditionnement rétrograde?

C'est le moins efficace. Le SC est présenté après le SI.

15

Quels sont les trois types de conditionnement et quel est leur ordre d'efficacité?

Le conditionnement anticipé (le mieux)
Le conditionnement simultané (moins bien)
Le conditionnement rétrograde (le moins efficace)

16

Quelles sont les deux explications pour le conditionnement classique?

L’apprentissage S-S versus S-R

17

Que se passe-t-il dans l'approche S-R (« stimulus-response »)?

Le S.N. est directement associé à la R.I. Par conséquent, le S.C. déclenche la R.I.

18

Que se passe-t-il dans l'approche S-S (« stimulus-stimulus »)?

Le S.N. est associé au S.I. Par conséquent, la R.I. reste déclenché par le S.I.

19

Qu'est ce que l’intervalle interstimulus?

C'est est le délai entre la présentation du S.C. et du S.I.. Si l’intervalle est trop long, il n’y a pas d’association
Pour le conditionnement des réflexes, l’intervalle optimal est très bref:
Pour conditionner un être humain à cligner l’oeil si on lui envoie un souffle d’air, l’intervalle optimal est de 0.5 sec. (« delay conditioning ») (ROSS & ROSS, 1971).
Mais: Pour une aversion gustative conditionnée, l’intervalle doit être en général > 10 sec. mais moins long que quelques heures (SCHAFE & BERNSTEIN, 1996).

20

Quelles sont les deux formes du conditionnement classique et quelle spécifisité existe-t-il?

Le delay conditionning
Le trace conditionning
Pour le « trace conditionning », il est nécessaire que l’individu soit conscient de la contingence S.C. – S.I.; le « delay conditionning» fonctionne au-dessous du seuil de la conscience.

21

Qu'est ce que le delay conditionning?

Lors du « delay conditionning », les temps de présentation du S.C. et du S.I. se chevauchent

22

Qu'est ce que le trace conditionning?

Lors du « trace conditionning », le S.I. est présenté après un intervalle de temps qui suit la fin de la présentation du S.C.

23

Qu'est ce qu'une réinstallation?

En général une réaction éteinte sera plus facile à acquérir une seconde fois parce que le stimulus avait déjà été associé à la réaction – il faut seulement une réinstallation

24

Qu'est ce qu'un blocage ?

Un apprentissage antérieur peut empêcher un nouvel apprentissage – il y a blocage à cause d'un conflit entre deux réactions. Incompatibilité des réactions

25

Qu'est ce que l'inhibition latente ?

L’inhibition latente: Une exposition répétée à un stimulus neutre (S.N.) sans S.I. rend la probabilité de la production d’une R.C. moins élevée. Elle réduit la probabilité d’associations accidentelles.

26

Qu'est ce que le phénomène « d’apprentissage instinctif?

La prédisposition biologique à apprendre certaines associations plus facilement que d’autres. P.ex. le conditionnement de la peur: lapin vs serpent

27

Qu'est ce que la théorie du « Preparedness » de SELIGMAN (1971) ?

Selon Seligman, il y a une préparation pour l'association rapide. Les phobies des araignées, des serpents... sont plus fréquentes que les phobies des voitures ou de l'électricité par exemple. Il est plus facile de développer des aversions à des visages en colère qu'aux visages souriants...
Explication Evolutionniste : La sélection naturelle a favorisé les organismes qui ont facilement associé les stimulis qui étaient importants pour leur survie. Ex: un visage en colère nous signale qu'il y a qqchose qui ne va pas.

28

Qu'est ce que le pre-conditionnement sensorique ?

Après avoir présenté plusieurs SN ensemble (sons, lumières...), on utilise seulement un de ces SN (ex. Un son) pour le conditionnement. Par la suite, il est possible de déclencher la RC également par un autre SN -> les SN sont associés.

29

Qu'est ce que le pseudo conditionnement ?

Après la présentation répétitive d'un SI (ex. La viande) et le déclenchement de la RI (ex. La salivation), on présente un SN (Ex. Un son) -> déclenchement de la RI

30

Qu'est ce que le conditionnement évaluatif ?

Un SN (ex. Un mot neutre) est présenté ensemble avec un SI évaluatif (ex. Un mot positif) -> l'évaluation du SN change dans la direction du SI.