Cours 6 : modèles et méthodes de la psycholinguistique Flashcards Preview

psycholinguistique > Cours 6 : modèles et méthodes de la psycholinguistique > Flashcards

Flashcards in Cours 6 : modèles et méthodes de la psycholinguistique Deck (23)
Loading flashcards...
1

Que se passe-t-il dans les années 50 ?

Naissance du domaine de la psycholinguistique lors d'un séminaire à l'Université de Cornell

2

Que se passe-t-il dans les années 70 ?

Révolution cognitive
-> Apparition de la modélisation des processus cognitifs en jeu dans le langage
-> Essor de la neurolinguistique de la modélisation informatique

3

Quel courant étudiait la psycholinguistique avant les années 50 ?

Le comportementalisme
- Watson
- Centré sur le comportement (pas de représentations mentales)
- Observation objective pouvant être répliquée et quantifiée
- Suprématie de l'environnement
- Principes de conditionnement, relation stimulus -> réponse

4

Verbal Behavior (Skinner, 1957)

Le langage est un comportement comme un autre Le langage s'acquiert par imitation et renforcement positif (-> renforcement n'a pas d'effet sur le développement du langage chez l'enfant)

5

En quoi consiste la révolution cognitive ?

Analyse scientifique et objective
Existence d'états mentaux, de processus mentaux Objectif : inférer des constructs inobservables sur la base de phénomènes observables

6

La grammaire universelle (Chomsky 1928)

- Notion de représentations linguistiques, de systèmes symboliques et de règles grammaticales abstraites
- Idée d'un langage pré-organisé et de structures innées permettant de la développement du langage (innéisme) -> on a intériorisé les règles grammaticales
- Nécessité d'analyser les représentations mentales du langage

Entrée -> processus -> représentation -> processus -> sortie

7

Pourquoi utiliser des modèles et à quoi servent-ils ?

Un modèle est une description
- qui réplique des aspects pertinents du comportement du système cible
- qui visualise un ensemble complexe pour qu'il devienne compréhensible

Le modèle sert au chercheur à
- comprendre et caractériser le comportement étudié
- organiser et retenir les faits déjà obtenus
- faire des prédictions et générer de nouveaux fais dans le but de faire évoluer le modèle

8

Quels sont les composants des modèles ?

- Représentations (sémantiques, phonologiques, grammaticales...) qui contiennent les informations traitées
- Processus qui s'opèrent sur ces représentations - Mémoires qui stockent les informations (MCT, MLT)

9

Quelles sont les unités qui composent les représentations linguistiques ?

- Phrases
- Syntagmes
- Mots
- Morphèmes
- Syllabes
- Phonèmes
- Programmes moteurs

10

A quoi servent les processus ?

Les processus opèrent sur les représentations aux différents niveaux et assurent :
1) Récupération (accès) des unités stockées (phonèmes, syllabes...) dans le lexique (MLT)
2) Combinaison d'unités en entités plus larges (phrases) en vertu des règles de la langue
3) Segmentation d'unités en entités plus petites (phonèmes) en vertu des règles de la langue
4) Activation d'unités à partir d'un ensemble de traits caractéristiques

11

Qu'est-ce qu'un lapsus phonologique ?

On va dire un mot ressemblant phonologiquement au mot cible
Ex : boulet au lieu de bouteille

12

Qu'est-ce qu'un lapsus sémantique ?

Lapsus sur des mots voisins sémantiquement
Ex : chien au lieu de chat

13

La modularité (Fodor 1983)

L'organisation des processus cérébraux repose sur l'existence de modules
Ils ont des propriétés caractéristiques :
- spécifiques à un domaine
- à traitement rapide
- à traitement automatique / irrépressible
- localisables dans le cerveau
- autonomes / indépendants
- encapsulés (dans un autre module)

14

Quels sont les 3 grands modules ?

- Module conceptuel (intention du message)
- Module langagier (coder, décoder)
- Module périphérique (processus articulatoires, perceptifs)

15

Dans quel sens vont les modules pour la production ? Et la compréhension ?

Production :
module conceptuel -> module encodage -> module articulation -> production

Compréhension :
module perception -> module décodage -> module conceptuel -> compréhension

16

Décomposition cognitive des modules

Production :
module conceptuel -> encodage grammatical -> encodage phonologique -> module articulation

Compréhension :
module perception -> décodage phonologique -> décodage grammatical -> module conceptuel

17

Direction du flux d'information

Traitement bottom up pour la compréhension (précis -> global)
signal -> module a -> module b -> interprétation

Traitement top down pour la production (global -> précis)
idée / concept -> module b -> module a -> signal

18

Relation autonome vs interactive des modules

Autonomie (cloisonnement)
M1 -> M2 -> M3

Interaction
M1 M2 M3, il y a également des interactions entre modules distants (p ex: M1 et M3)

19

Relation sérielle vs parallèle des modules

Traitement sériel
M1 -> M2 -> M3, on doit passer par M1 pour aller à M2, puis à M3, si on rate une étape on ne peut pas aller plus loin

Traitement parallèle
M1 -> M2
-> M3, il y a 2 voies possibles

20

Quel type d'observation peut être informatif sur les processus cognitifs et les représentations impliquées dans le traitement du langage ?

Les erreurs de production (lapsus)
- relativement rare (1 lapsus pour 1000 mots)
- systématique (tout locuteur produit des erreurs)

21

Quels sont les 2 types de tâches expérimentales ?

Tâche avec activité primaire
- comprendre auditivement
- produire oralement
- lire, écrire

Tâche avec activité secondaire (métalinguistique) - catégoriser
- reproduire
- détecter une cible
- comparer, juger
- produire par association, complétion
- combiner plusieurs de ces activités

22

Qu'est-ce que le shadowing ?

Répéter une phrase ou un mot alors qu'il n'est pas terminé
-> on essaye de deviner la fin

23

Donne 2 exemples de tâche expérimentale

Décision lexicale
Dénomination