Cours 9 : compréhension du langage écrit Flashcards Preview

psycholinguistique > Cours 9 : compréhension du langage écrit > Flashcards

Flashcards in Cours 9 : compréhension du langage écrit Deck (9)
Loading flashcards...
1

Langage écrit vs Langage oral

- Parole = continu vs Ecrit = discontinu

- Langage écrit d'apparition beaucoup plus tardive que langage oral
-> primauté phylogénétique et ontogénétique du langage oral

- Langage oral se développe tout seul, implicitement
- Langage écrit doit être enseigné, explicitement

2

Une expertise en lecture...

- Savoir lire est le résultat d'un apprentissage (pas une acquisition)

- Lecture fluente : sans effort cognitif apparent, reconnaissance en moyenne de 5 mots/sec

- Lecture automatique et irrépressible

3

Effet Stroop (1935)

Tâche : identifier la couleur de l'encre, instruction explicite de ne pas lire le mot

-> TR(encre) > TR(mot)

-> La reconnaissance des mots est automatique (involontaire) et irrépressible (on ne peut pas s'en empêcher)

4

Guttentag et Haith (1978)

Tâche : dénommer le dessin à haute voix
Certains dessins contiennent des distracteurs

-> TR(image + mot distracteur) > TR(image seule)

-> On ne peut pas s'empêcher de lire le distracteur et on donc on met plus de temps à dénommer l'image

5

3 théories du rôle des informations phonologiques

1) Aucun rôle (théorie quasi abandonnée)

2) Médiation phonologique obligatoire (rapide), pas d'accès direct aux représentations lexicales
entrée visuelle -> représentation orthographique -> représentation phonologique -> représentation lexicale

3) Théorie des deux routes (médiation phonologique optionnelle, plus lente que l'accès direct)

6

Faveur envers quelle théorie ? Pourquoi ?

La théorie des deux routes

Dès qu'une unité est activée au niveau du lexique orthographique, l'activation se répand sur les unités correspondantes au niveau du lexique phonologique et de la représentation lexicale

-> relations interactives entre les différents lexiques (qui seraient stockés séparément)

7

Rôle des informations phonologiques

- Codage phonologique obligatoire et automatique dans la lecture silencieuse

- Effets d'homophonie et de pseudo-homophonie
Dans une tâche de décision lexicale, on répond plus lentement a un mot qui a des homophones qu'à un mot qui n'en a pas
Dans une tâche de décision lexicale, les pseudo-homophones (ex: mézon) prennent plus de temps à être rejetés que les autres non-mots

- Activité musculaire du larynx en lecture silencieuse -> subvocalisation jouant un rôle dans la compréhension écrite

- Effet de facilitation phonologique en décision lexicale
-> amorçage phonologique (Meyers et al. 1974)
Amorce phonologiquement reliée au mot cible (boKal - boCal) -> TR plus court
Amorce orthographiquement reliée (boFal - boCal)
Amorce non reliée

8

Modèle à double voie de lecture (Coltheart et al. 2001)

Mot écrit -> analyse visuelle -> lexique orthographique -> lexique phonologique -> mémoire à court terme -> mot oral

Procédure lexicale (concerne mots déjà stockés, connus) : Système sémantique lexique orthographique
Système sémantique lexique phonologique

Procédure phonologique (concerne les mots jamais rencontrés) : analyse visuelle -> segmentation, système de conversion grapho-phonémique, synthèse -> mot oral

9

Zoom sur la procédure phonologique

- Les nouveaux mots ne peuvent pas être oralisés vis une voie lexicale directe

Mot écrit -> analyse visuelle -> association de lettre -> segmentation en graphèmes -> conversion grapho-phonémique -> assemblage + synthèse -> buffer phonologique (MCT) -> mot oral

- Existence de cette procédure lors de l'apprentissage de mots nouveaux, lors de la lecture de non-mots

- Procédure enseignée aux enfants lors de l'apprentissage de la lecture