Cours 7 Flashcards Preview

Base biologique du comportement > Cours 7 > Flashcards

Flashcards in Cours 7 Deck (78):
1

Réaction des organes sensoriels à stimulation
physique de l’environnement

Sensation

2

Interprétations des sensations par le cerveau
(Notre expérience perceptuelle n’est pas un
accès fidèle à la réalité
• Mais bien une reconstruction subjective de notre
cerveau)

Perception

3

Vrai ou faux ? Lorsqu'il est question de sensation nous sommes conscients d’une partie du
traitement de l’info, mais relativement peu
- Exemple: prendre un objet (tasse, crayon).

Vrai
(Le cerveau dissèque et analyse différents
aspects (e.g., couleur et forme) et produit
l’impression du perception unifiée
- Le problème d’ancrage)

4

Quel est la fenêtre du spectre électromagnétique qui
nous est accessible à l’œil nu (voir page 413) ?

Longueur d’onde variant entre 400 nanomètres
(violet) à 700 nanomètres (rouge)

5

Surface photosensible à l’arrière de l’œil
- Contient photorécepteurs et neurones.

Rétine

6

Quelles sont les structures de l'oeil (voir page 414) ?

- Cornée (Surface externe transparente)
- Iris (- Ouvre et ferme pour laisser entrer plus ou
moins de lumière
- Le trou au centre est la pupille)
- Lentille
(- Met l’image au foyer sur la rétine
- S’ajuste en fonction de la distance des objets)
- Rétine
(Où la lumière est transformée en activité
neuronale)
- Tache aveugle
(- Région de la rétine (nommée aussi disque
optique) où les axones formant le nerf optique
quittent l’œil et où les vaisseaux sanguins
entrent et sortent
- Région sans photorécepteurs)
- Fovéa
(Région au centre de la rétine spécialisée pour
la haute définition)

7

Quels sont les deux types de photorécepteurs ?

1 Bâtonnets
(- Type le plus nombreux
- Sensibles à faible lumière
- Utiles pour vision nocturne
- Un seul type de pigment)
2 Cônes
(- Répondent à lumière intense
- Spécialité: couleur et résolution
- Situés exclusivement dans fovéa
- Trois types de pigments)

8

Vrai ou faux ? Il y a autant de cônes verts et rouges mais moins de bleus (voir page 419).

Vrai

9

Quels sont les 4 types de neurones de la rétine (voir page 421) ?

1 Cellules bipolaires
(Reçoivent info des photorécepteurs)
2 Cellules horizontales
(Relient photorécepteurs et bipolaires)
3 Cellules amacrines
(Relient bipolaires à ganglionnaires rétiniennes)
4 Cellules ganglionnaires rétiniennes
(Forment le nerf optique)

10

Quels sont les types de cellules ganglionnaires ?

- Cellules magnocellulaires (type M)
(- Magno = large
- Reçoivent info principalement des bâtonnets
- Sensibles à lumière et mouvement
- Pas couleur)
- Cellules parvocellulaires (type P)
(- Parvo = petit
- Reçoivent info principalement des cônes
- Sensible à couleur)

11

Jonction des nerfs optiques de chaque œil correspond au ?

Chiasma optique

12

Axones de la moitié nasale (interne) de chaque
rétine traversent au côté opposé du cerveau et les axones de la moitié temporale (externe) de
chaque rétine demeurent du même côté du
cerveau donc: (voir page 422)

- Champ visuel gauche –> hémisphère droit
- Champ visuel droit –> hémisphère gauche

13

Quels sont les deux systèmes importants des voies visuelles ?

1 Système géniculostrié
2 Système tectopulvinarien

14

Le cortex strié est

Cortex visuel primaire, lobe occipital, il est d'apparence striée lorsque coloré

15

Projections de la rétine au corps genouillé latéral
(thalamus) au cortex strié
- Tous les type P (avec quelques type M). De quel types de système de les voies visuelles est-il question ?

Système géniculostrié

16

Projections de la rétine au colliculus supérieur (tectum) au
pulvinar (thalamus) et ensuite aux aires visuelles pariétales
et temporelles (- Reste des cellules M
- Concerne le où de l’info visuelle) De quel types de système de les voies visuelles est-il question (voir page 423) ?

Système tectopulvinarien

17

Faisceaux du cortex occipital au cortex pariétal
- Traite le comment de l’information visuelle (i.e., comment interagir avec objets). De quel voie est-il question ?

Voie dorsale

18

Faisceaux du cortex occipital au cortex temporal
- Traite le quoi de l’information visuelle (i.e., identité des objets). De quel voie est-il question (voir page 425) ?

Voie ventrale

19

Principes
d’organisation:
corps
genouillé
latéral

Voir page 426

20

Principes
d’organisation:
cortex strié

Voir page 427

21

Vrai ou faux ?
Le champ visuel est la région du monde visuel perçu par les yeux qui est divisé en 2 moitiés l'information de la partie gauche va hémisphère
droit et l'information de la partie droite va hémisphère
gauche.

Vrai

22

Un champ récepteur est

Une région du monde visuel qui stimule un
récepteur ou neurone (Le champ récepteur d’une cellule ganglionnaire
rétinienne est la région de la rétine dont la
stimulation peut affecter la cellule)

23

Des endroits différents de la rétine correspondent à
des ganglions différents.

Codage spatial

24

Vrai ou faux ? les cellules du CGL et cortex ont aussi champs
récepteurs (voir page 434).

Vrai

25

Correspond aux relations spatiales dans le
monde externe (voir page 432 et 433) ?

Carte topographique

26

Vrai ou faux ?
Champs récepteurs du cortex plus larges
que ceux des ganglions.

Vrai

27

Vrai ou faux ? Relativement plus de cortex dédié à info
provenant de fovéa.

Vrai

28

Vrai ou faux ? Relativement plus de cortex dédié à info
provenant de fovéa.

Vrai

29

Vrai ou faux ? Les cellules ganglionnaires rétiniennes répondent à lumière, pas formes (voir page 438 et 440).

Vrai

30

Les cellules du cortex visuel primaire agissent comme (voir page 441) ?

détecteurs
d’orientation
(- Excitées par barres de lumières dans
orientation spécifique
- Cellules simples
(Champ réceptif on-off à organisation
rectangulaire)

31

Quels sont les trois types de cellules du cortex visuel primaire dans la détection d'orientation (voir page 441, 442 et 443) ?

1 Cellules simples (Champ réceptif on-off à organisation
rectangulaire)
2 Cellules complexes
(Excitées par barres de lumières bougeant dans
une direction particulière)
3 Cellules hypercomplexes (Comme complexes, mais avec région inhibitoire
à l’extrémité de leurs champ)

32

- Excitation maximale des neurones par
stimuli complexes (e.g., visages, mains)
(Peuvent être sélectifs quant à orientation,
expression faciale, etc
- Équivalence du stimulus (Reconnaître qu’un objet est le même peu
importe la distance, l’orientation, l’éclairage
- Organisation thématique (Colonnes de neurones répondant à stimuli
similaires physiquement proches)
Sont tous des rôles du dans le traitement visuel.

Du cortex temporal

33

Lorsqu'il est question de vision couleur quel théorie a une explication basée sur trois couleurs primaires:
rouge, vert, et bleu. Les couleur perçue déterminée par réponse relative
des différents cônes. Elle explique les différents types de daltonisme.

Théorie trichromatique

34

Quelles sont les limites de la Théorie trichromatique ?

- Nous avons 4 couleurs de base : jaune aussi
- Ne peut expliquer post-images (compléments rouge-vert et bleu-jaune)

35

Quel théorie proposé par Hering parle de l'importance des processus opposés (rouge vs vert et bleu vs jaune) (Locus: cellules ganglionnaires
- On-off/centre-périphérie
- ~60% des cellules ganglionnaires rétiniennes)
(voir page 449) ?

Théorie des paires chromatiques opposées

36

Traitement de l’info visuelle pour l’action
- La voie du “Comment”
- Neurones silencieux lorsque personne
anesthésiée (contrairement à neurones de la
voie ventrale) ?

Cortex pariétal
(Certaines cellules impliquées dans la
simulation de préhension d’objet
- Activité chez le singe qui regarde un autre singe
manipuler un objet
(Neurones miroirs))

37

Quels types de problèmes des dommages pré-corticaux peuvent-ils causé ?

- Cécité monoculaire (Destruction de la rétine ou du nerf optique causant la perte de
vue de cet oeil)
- Hémianopsie homonyme (-
Perte d’un champ visuel (gauche ou droit)
- Dommages au CGL ou aire V1)
- Quadrantanopsie (- Perte d’un quadrant (quart) du champ visuel
- Dommages partiels en V1)
- Scotome ( Petite tache aveugle causée par petite lésion (permanent) ou
migraines (transitoire)
• Dans le cas de lésions, cerveau “patch” les trous et peu en sont
conscients)

38

Quels type de problèmes des dommages à la voie du quoi de la vu peut-il causé ?

- Agnosie visuelle (Incapacité à reconnaitre objets ou représentations
d’objets (e.g., dessins)
• Mais peuvent effectuer préhension (voie dorsale du “comment”))
- Agnosie chromatique (Incapacité à reconnaître les couleurs)
- Prosopagnosie (Incapacité à reconnaître les visages)

39

Quels de problèmes des dommages à la voie du comment peut-il causé ?

Ataxie optique:
- Déficit du contrôle visuel de la préhension et
autres mouvements
- Dommages au cortex pariétal
- Peut reconnaître objets normalement

40

Perception du déplacement ondulatoire de
molécules causé par changement de
pression.

Le son

41

Quelles sont les 3 propriétés physiques du son ?

1 Fréquence
2 Amplitude
3 Complexité

42

À quoi correspond la fréquence ?

- Nombre de cycles d’onde pour une durée
déterminée (Habituellement mesurée en Hertz)
- Correspond à notre perception de tonalité (- Basse fréquence: tonalité grave
- Haute fréquence: tonalité aigue)

43

À quoi correspond l'amplitude ?

- L’intensité d’un stimulus sonore (Généralement mesurée en décibels (dB))
- Correspond à notre perception du volume(- Basse amplitude: sons doux
- Haute amplitude: sons forts)

44

À quoi correspond la complexité ?

- Correspond à notre conception de
timbre (reconnaître flûte ou violon)
- Sons purs (Sons à une seule fréquence)
- Sons complexes (Constitués de plusieurs fréquences
(Fréquence fondamentale + harmoniques
(multiples de fréquence fondamentale)))

45

Vrai ou faux ? Le système auditif transforme les propriétés
physiques de l’énergie acoustique en
activité électrochimique neuronale vers le
cerveau.

Vrai

46

Vrai ou faux ? Le son est une perception et donc un
produit du cerveau.

Vrai

47

Vrai ou faux ? Notre sensibilité est remarquable (On peut détecter le déplacement de molécule
d’air à environ 10 picomètres (10-11 mètre))

Vrai

48

De quoi est constitué l'oreille externe ?

- Pavillon
- Conduit auditif externe

49

Sorte de cornet acoustique qui dirige les sons
vers le conduit auditif ?

Pavillon

50

Amplifie les sons et les conduit vers le tympan (Le tympan vibre en fonction de la fréquence sonore).

Conduit auditif externe

51

Quelles sont les parties de l'oreille moyenne (Cavité contenant de l’air et traversée par la
chaîne des ...) ?

Les osselets

52

Quels sont les trois osselets de l'oreille moyenne ?

1 Marteau
2 Enclume
3 Étrier

53

Quelle partie connectent le tympan à la fenêtre ovale de la
cochlée (Transmission mécanique de l’onde sonore)

Osselets

54

Quelles sont les parties de l'oreille interne ?

- Cochlée
- Membrane basilaire
- Cellules ciliées

55

- Structure interne remplie de fluide et contenant les
cellules agissant comme récepteurs audio
- Organe de Corti: cellules réceptrices et membranes les
supportant
- Fenêtre ovale: lieu de contact avec le monde extérieur
(Via osselets, eux-mêmes via tympan)

Cochlée

56

- Forme, avec les cellules réceptrices, l’organe de Corti
- Vibre au son des sons
(voir page 479)

Membrane basilaire

57

Quels sont les neurones de l'oreille interne ?

Les cellules ciliées

58

En contact (mais libre)
avec membrane tectoriale, perçoivent les
vibrations et les traduisent en activité neuronale
- # = 3500

Cellules ciliées internes

59

“prises” dans
membrane tectoriale, ont un rôle modulatoire sur
membrane tectoriale
- Affectent résolution de la cochlée en modifiant rigidité
- # = 12000
(voir page 477)

Cellules ciliées externes

60

De quel façon fonctionne les voies auditives ?
(voir page 482)

- Cellules ciliées internes font synapse avec
cellules bipolaires
(Qui forment les nerfs crâniens (composantes de la
8
e pair de nerfs crâniens))
- Tronc cérébral
(- Noyaux cochléaires ventraux et dorsaux
- Complexe olivaire supérieur
- Corps trapézoïde)
- Cerveau moyen
(- Colliculus inférieur (latéralisation controlatérale)
- Thalamus
(Corps genouillé médian))
- Cortex auditif

61

Aire auditive primaire (A1) située sur le ?

Gyrus de Heschl

62

Aire auditive secondaire (planum
temporal) située ?

derrière aire A1
(- Fonctions associatives
- Lobe temporal gauche: nommée aire
de Wernicke (Rôle central dans compréhension du
langage)

63

Ont dit qu'il y a latéralisation lorsque ?

les fonctions deviennent principalement
localisées dans un hémisphère
(- Langage = gauche
- Musique = droit)

64

Vrai ou faux ?
Chez les droitiers et plusieurs gauchers*
(70%)
(- Gyrus d’Heschl plus volumineux dans hémisphère droit
- Aire de Wernicke plus volumineux dans hémisphère
gauche)

Vrai

65

Vrai ou faux ? Dans la perception de tonalité il y a représentation tonotopique, c'est-à-dire traitement systématique des ondes sonores en
fonction de leurs fréquences et ça à tous les niveaux (de la membrane basilaire au
cortex A1) ?
(voir page 487)

vrai

66

Plus grande l’amplitude des ondes sonores,
plus élevée la fréquence de dépolarisation
des neurones bipolaires de la cochlée.

C'est comme ça qu'il y a une perception de l'amplitude (Ondes plus intenses génèrent plus de
mouvements de la membrane basilaire
- Résulte en plus de frottement des cellules ciliées
(Plus de neurotransmetteur transmis au cellules
bipolaires…)

67

La partie médiane du complexe olivaire
supérieur (tronc cérébral)
qui est dans chaque hémisphère permet de localiser les sons en ?

Calculant la différence de temps d'arrivées des sons à chaque oreille (Localisation de plus en plus difficile selon que la
source est proche de notre axe central
- Directement devant, derrière, au-dessus, ou dessous)

68

La partie médiane du complexe olivaire
supérieur et trapézoïde
permet la localisation en fonction de ?

l’amplitude relative
(- Les sons à haute fréquence moins susceptibles de
«plier» pour suivre la tête
- En conséquence, les sons de haute fréquence ont une
amplitude controlatérale relativement plus faible)

69

Aire antérieure de l’hémisphère gauche qui
collabore avec cortex moteur
- Élaboration des mouvements requis pour le langage.

Aire de Broca

70

Aire postérieure du lobe temporal gauche
impliquée dans la compréhension du langage
- Appelée auparavant la zone postérieure du langage.
(voir page 494)

Aire de Wernicke

71

Inhabileté à parler ou comprendre le langage
malgré la présence de mécanismes
fonctionnels de compréhension et
production, respectivement.

Aphasie

72

Incapacité à parler malgré compréhension normale et
appareil de production (cordes vocales, muscles, etc)
fonctionnel.

Aphasie de Broca

73

Incapacité à comprendre le langage ou produire un
langage cohérant.

Aphasie de Wernicke

74

Par la tomographie par émission de positons nous avons pu voir que
1 les bruits activent ...
2 écouter des mots active ...
3 discriminer les sons du langage active ...
(voir page 502)

1 Aire A1
2 Aire de Wernicke
3 Aire de Broca
(Perception du langage semble requérir un “match”
avec les comportements moteurs requis pour produire
l’aspect pertinent du langage)

75

La musique est la spécialisation de ?

l'hémisphère droit principalement

76

Quel rôle joue l'hémisphère gauche avec la musique ?

Dans certains aspects du traitement de la musique, particulièrement la production (Ravel, aphasie, peut reconnaître mélodie mais plus lire musique, créer et jouer)

77

Par la tomographie par émission de positons dans le traitement de la musique nous avons pu voir que
1 Bruit active ...
2 Écoute de mélodies active le ...
3 Comparer des tonalités active le ...
(voir page 503)

1 Aire A1
2 cortex auditif secondaire de l'hémisphère droit (Activation mineure de la même région de
l’hémisphère gauche)
3 lobe frontal
droit

78

Quel effet nous parle de la contribution de la vision dans le traitement de la parole et qu'il y a une interaction vision-audition ?

Effet McGurk