Cours 6 Flashcards Preview

Base biologique du comportement > Cours 6 > Flashcards

Flashcards in Cours 6 Deck (61):
1

Quelles sont les composantes du contrôle hiérarchique des
mouvements ?

Cerveau antérieur, tronc cérébral, et
moelle épinière (fonctionne normalement comme un tout
cohérent)

2

Vrai ou faux ? Hughlings-Jackson on apporter le principe de dissolution, qui est l’idée que des dommages aux fonctions motrices
supérieures laisseraient place à des fonctions plus
anciennes.

Vrai

3

Comment fonctionne la séquence d'information d'un mouvement ?

Page 517

4

Quel est l'hypothèse de Karl Lashley sur la séquence motrice ?

Une séquence motrice se prépare pendant qu'une autre est en cours d’exécution

5

Quels sont les rôles du cortex préfrontal, du cortex prémoteur et du cortex moteur primaire dans l'initiation des mouvements (voir page 519) ?

- Préfrontal: planification
- Prémoteur: organisation des séquences
- Moteur primaire: exécution des mouvements

6

Vrai ou faux ? Animaux avec dommages au cortex prémoteur ne
peuvent combiner des séquences simples.

Vrai

7

À quel types de cpt le tronc cérébral est-il lié ?

Comportements spécifiques à
l’espèce

8

Quel auteur a dit ça: On peut provoquer la quasi
totalité de ces comportements
typés en stimulant le tronc
cérébral.

Hess

9

Que sont les réflexes médullaires ?

Mouvements qui ne dépendent que de la moelle
épinière

10

section de la moelle vers
le bas de la colonne donne une

Paraplégie

11

section de la
moelle vers le haut de la colonne donne une

Quadriplégie

12

Stimulation électrique du cortex du
chien produit mouvements de la gueule
et des membres

Fritsch and Hitzig

13

De quel manière Penfield à confirmer le rôle du cortex moteur
primaire dans la production de
mouvements chez humains ?

Stimulation électrique du cortex de
patients en neurochirurgie

14

L'Homunculus (petite personne) est une

représentation du corps dans le cortex sensoriel ou
moteur (aussi, toute représentation topographique du corps par une région
neuronale)

15

L'homunculus est toujours utile pour comprendre

l'organisation topographique
-
Représentation spatiale par des neurones du corps ou de
régions du monde sensoriel tel que perçu par récepteurs

16

Vrai ou faux ? Les recherches
récente suggère
beaucoup plus
d’homoncules (10?)
que ce que Penfield
avait d’abord
suggéré (2), incluant
cortex prémoteur.

Vrai

17

Faisceaux d’axones connectant le cortex à la
moelle épinière

Voies corticospinales, aussi appelés faisceaux pyramidaux (forment protubérances à la surface ventrale du tronc
cérébral, d’où le nom)

18

D'où proviennent principalement les faisceaux d’axones connectant le cortex à la
moelle épinière ?

Proviennent principalement de la couche V du
cortex moteur primaire
( axones aussi des cortex prémoteur et sensoriel)

19

Quels sont les deux faisceaux principaux (voir page 532) ?

1 Faisceau corticospinal latéral (Croise la ligne médiane au niveau du tronc pour
former faisceau controlatéral, déplace les membres et les extrémités du côté
opposé)
2 Faisceau corticospinal ventral (Suit un chemin ipsilatéral dans la moelle, active les muscles du tronc du même côté du
corps)

20

Les faisceaux corticospinaux établissent des
synapses avec des neurones situés dans la
partie ventrolatéral de la moelle. Ensuite, les (voir page 533)

Interneurones projettent aux neurones moteurs
qui eux projettent aux muscles
(- Ceux en position latérale projettent aux muscles
contrôlant extrémités (mains, doigts, orteils…)
- Ceux en position intermédiaires contrôlent membres,
épaules
- Ceux en position centrale contrôle les muscles du tronc)

21

Vrai ou faux ? Les muscles des membres sont appariés.

Vrai

22

Les muscles extenseurs servent à ? et les muscles fléchisseurs ?

Extenseur: Éloigne le membre du tronc
Fléchisseur:
Rapproche le membre du tronc

23

Vrai ou faux ? Interneurones et motoneurones doivent
travailler de concert.

Vrai (Garder à l’esprit qu’il ne s’agit ici que du
mouvement d’un seul membre ou élément de
structure (e.g., doigt))

24

Dans l'hypothèse de la force de Evarts quels rôles les neurones du cortex moteur avait (voir page 537) ?

Planification et initiation des mouvements
(Déchargent avant et durant les mouvements)
- Encodent force des mouvements
(Fréquence et durée de décharges liées à force requise)
- Encodage simple de la direction
(Fléchisseur versus extenseur)

25

Selon Georgopoulos et al. les neurones du cortex moteur (voir page 538)

Auraient un encodage détaillé
de la direction
et ils seraient impliqués dans le
calcul de la
direction et de la
distance

26

Vrai ou faux ? Le code précis pour spécifier force et direction
n’est pas connu donc une combinaison des deux hypothèse de Georgopoulos et Evarts est probablement
correcte.

Vrai (Pas de correspondance simple entre partie
du cortex et muscle particulier
- Exemple: bouger un doigt cause de l’activation
dans la partie pertinente du cortex mais aussi
celles liées aux autres doigts)

27

Qu'ont remarquer Nudo et al lorsqu'il était question de dommages à la partie du
cortex moteur qui contrôle
une main de singes ?

Sans réhabilitation:
- La surface corticale dédiée à la
main s’atrophie au profit de la
surface liée au bras et l’épaule
- Singes perdent usage de la main

Avec réhabilitation:
- La surface corticale dédiée à la
main est conservée
- Singes conservent certaine
habileté à bouger la main

28

Les ganglions de la base et force sont un groupe de ganglions du cerveau antérieur qu'elles sont leurs rôles et utilités ?

- Reçoivent input du néocortex et cortex
limbique, ainsi que substance noire
(composante du système dopaminergique
du cerveau moyen)
- Projettent vers cortex moteur et substance
noire
- Permettent d’ajuster force des mouvements

29

La partie interne du globus pallidus (GPi) agit
comme un bouton de volume, projetant au
thalamus, qui lui projette au cortex moteur, de quel théorie est-il question ?

Volume Hypothesis

30

Dans la Volume Hypothesis il y a deux voies disctinctes:
1 Inhibitoire: l’effet inhibitoire du GPi est lui-même inhibé,
contribuant à une amplification de l’activité du thalamus
2 Excitatoire: l’effet inhibitoire du GPi est stimulé, contribuant à
une inhibition de l’activité du thalamus
Laquelle est direct et laquelle est indirecte (voir page 546)?

- Inhibitoire: l’effet inhibitoire du GPi est lui-même inhibé,
contribuant à une amplification de l’activité du thalamus est directe
- Excitatoire: l’effet inhibitoire du GPi est stimulé, contribuant à
une inhibition de l’activité du thalamus est indirecte

31

Quels sont les deux types de symptômes moteurs lors de dommages aux ganglions?

- Symptômes hyperkinétiques
(Mouvements involontaires excessifs
- E.g., syndrôme de la Tourette, chorée de
Huntingdon)
- Symptômes hypokinétiques
(Diminution de l’habileté motrice
- E.g., maladie de Parkinson)

32

Dans le cervelet le lobe flocculo-nodulaire s'occupe de quel type de mouvement ?

des yeux et équilibre

33

Comment sont organisés les deux parties du cervelet (voir page 548) ?

- Organisation homonculaire
- Parties latérales
(Contrôlent mouvements des membres, mains, pieds, et
doigts)
- Parties médianes
(Contrôlent mouvements du visage et de la partie médiane
du corps)

34

Quels sont les fonctions du cervelet (voir page 550 et 551) ?

1) Synchronisation et chronologie
- Mouvements et perceptions
2) Élaboration/maintien de la précision
- Correction de l’erreur
(Compare mouvements prévus avec mouvements
exécutés
- Apporte correctifs à l’un, l’autre, ou aux deux)

35

Nous dit ce que fait notre corps et ce que lui
fait l’environnement par le biais de sensations
telles: toucher, température, douleur, position dans
l’espace, et mouvement des joints

Système somatosensoriel (Distinction entre ce que le monde nous fait et
ce que nous faisons nous-mêmes)

36

Vrai ou faux ? Le système somatosensoriel
est couplé au mouvement de façon plus intime que
les autres sens.

Vrai

37

Régions avec plus grande densité de récepteurs
sont

Plus sensibles

38

Vrai ou faux ? Différents stimuli (vibration, pression, chaleur…)
stimulent différent récepteurs.

Vrai

39

Humains ont deux sortes de peau qu'elles sont tels ?

1 Peau fine (contient follicules… poils)
2 Peau glabre
- N’a pas de follicules mais une plus grande densité de
récepteurs
- Se trouve: paume, plante des pieds, lèvres, langue

40

Quels sont les types de perception (voir page 554) ?

- Nociception (Perception de douleur et température)
- Haptique
(Perception du toucher, de la pression, et des
vibrations)
- Proprioception
(Perception de la localisation et des
mouvements du corps)

41

Les récepteurs somatosensoriels nous
disent deux choses à propos du stimulus:
quand il a lieu, et s’il perdure, qu'elles sont les noms de ces deux types de récepteur ?

1 Récepteur à adaptation rapide
(Réponse brève au début et à la fin d’une
stimulation (sensible au changement))
2 Récepteur à adaptation lente
(Réponse qui dure tant que la stimulation
dure)

42

- Dendrite et axone sont en continu (corps
cellulaire sur le côté, hors du chemin)
(Transportent info de la peau au SNC)
- Extrémité du dendrite sensible à stimulation
particulière
- Chaque segment de la moelle a un ganglion en
racine dorsale de chaque côté
(Dans la moelle, les axones font soit synapse, soit
projection vers le cerveau) de quelle type de neurones est-il question (voir page 556) ?

Neurones ganglionnaires de la
racine dorsale

43

Lorsqu'il est question des caractéristiques des neurones proprioceptifs et haptiques ainsi que de neurones nociceptifs des neurones ganglionnaires de la
racine dorsale que pouvons-nous dire sur leur axones et comment ils sont myélinisés ?

- Neurones proprioceptifs et haptiques: Gros axones myélinisés (vite)
- Neurones nociceptifs: Petits axones avec peu ou pas de myéline
(lent)

44

Que signifie déafférentation ?

Perte de l’info sensorielle

45

Les voies somatosensorielles
centrales sont composé de (voir page 558 et 559)

1) Faisceau spinothalamique dorsal
- Transporte info haptique et proprioceptive
(- Ascension ipsilatérale jusqu’à base du cerveau
(Synapse dans noyaux de la colonne dorsale
- Base du cerveau (tronc))
- Axones traversent côté opposé et continuent
via système lemniscal médian
• Axones font synapse dans le thalamus
ventrolatéral, qui projette aux cortex
somatosensoriel et moteur
2) Faisceau spinothalamique ventral
- Information nociceptive
(- Axones traversent immédiatement du côté
controlatéral après avoir fait synapse
- Ascension controlatérale jusqu’à système
lemniscal médian
- Axones font synapse dans le thalamus
ventrolatéral, qui projette aux cortex
somatosensoriel)

46

Ne requièrent qu’une synapse entre sensation et
mouvement
- Exemple: réflexe patellaire

Réflexes monosynaptiques, qui font partie des réflexes spinaux

47

Dans les réflexes spinaux, les réflexes plus complexes impliquent (voir page 560) ?

neurones sensoriels, interneurones, et
motoneurones (réflexes multisynaptiques)

48

Quels sont les autres voies que spinothalamique ?

Formation réticulée (vigilance), amygdale
(émotion), et hypothalamus (hormones)

49

Circuit hypothétique où stimulation haptique
(toucher et pression) diminue l’activité
nocioceptive (voir page 563)

Théorie du gate-control

50

Quels sont les deux fonctions du système vestibulaire et
équilibre ?

1 Position du corps en relation avec la gravité
2 Changements dans la direction et la vélocité des
mouvements de la tête

51

De quoi est composé l'organe vestibulaire ?

- Trois canaux semi-circulaires
- Organes otolithes (utricule et saccule)

52

Comment fonctionne le système vestibulaire et
équilibre (voir page 565) ?

- Lorsque la tête bouge, du fluide (endolymphe)
bouge des cellules ciliées dans les canaux semicirculaires
- Celles-ci produisent potentiel d’action
- Direction de la stimulation détermine
augmentation ou diminution de l’activité

53

Vrai ou faux ? L’utricule et saccule contiennent aussi cellules
ciliées, dans une substance gélatineuse
contenant aussi des cristaux de carbonate de
calcium. L’orientation de la tête affecte l’effet relatif de
la gélatine et des cristaux sur cellules ciliées.

Vrai

54

Quels sont les deux régions somesthésiques principales ?

1 Cortex somatosensoriel primaire
2 Cortex somatosensoriel secondaire

55

- Reçoit projections du thalamus
- Situé dans le gyrus post-central, derrière la fissure
centrale
- Amorce la construction des perceptions
somatosensorielles

Cortex somatosensoriel primaire

56

- Situé derrière le cortex somatosensoriel primaire
- Complète la construction somatosensorielle (voir page 567)

Cortex somatosensoriel secondaire

57

Travaux récents en suggèrent au moins 4 (Penfield 1) Homoncule sensoriel: (voir page 569)

1 Aire 3a: Muscles
2 Aire 3b: Peau (lent)
3 Aire 1: Peau (rapide)
4 Aire 2: Joints, pression

58

Vrai ou faux ? Dommages au cortex somatosensoriel primaire
associés à seuils sensoriels altérés, problèmes de
proprioception, haptiques (identification d’objets
par le toucher), mouvements simples (e.g.,
approcher, prendre).

Vrai

59

Vrai ou faux ? Lors de dommages au cortex
somatosensoriel, comme pour le cortex moteur, une réorganisation est possible.

Vrai
(ex: Pons et coll. après dommages à ganglions associé à un bras, partie du cortex
normalement utilisé pour main cannibalisé par représentation du
visage)

60

Impliqué dans l’intégration d’infos
sensorielles et motrices
- Participe aussi dans les voies visuelles ventrales
et dorsales.

Cortex somatosensoriel secondaire

61

Problèmes liés au mouvement volontaires, en
l’absence de paralysie ou de trouble sensoriel ou
moteur, touche le cortex somatosensoriel secondaire
- Particulièrement en ce qui concerne l’utilisation
adéquate d’un objet

Apraxie