entreprise Flashcards Preview

economie (moi) > entreprise > Flashcards

Flashcards in entreprise Deck (26):
1

- révolution managériale -

" La révolution managériale " de Burnham en 1941 qui est la complexification de la production de la and révolution industrielle.

2

définition insee de l'entreprise

"est entreprise toute activité qui a pour but de produire des bien et des services destinée a être vendus sur de marchés en vue de générer des profits".

3

entrepreneur capitaliste

Turgot

4

firme en u et firme en M

Chandler la firme en U est le modèle fordisme et en M le modèle bureaucratique

5

technostructure

Galbraith dans Le nouvel Etat industriel de 1967

6

Small is Beautiful

Schumacher - flexible, dynamique, créatrice

7

"cluster"

Porter en 1990 qui est le regroupement géographique des savoir faire afin de bénéficier des effets de synergie

8

école des relation humaine

Théorie des besoins et des motivation de Herzberg
- Dis que il n'y a pas que l'aspect matériel qui compte mais aussi la dimension humaine et qui sera vérifier par l'expérience de Mayo qui portera le nom de l'effet Hawthorne

9

méthode Ishikawa

cercle de qualité -> intensification de l'engagement personnel, une meilleur communication au sein de l'entreprise et des meilleurs relation humaine qui répond a l'école des relation humaine (recherche de solution par les intéressés).

10

"prosumer"

Rifkin (mixte de producteur et consommateur en anglais)

11

Schumpeter

"La théorie de l'évolution économique" de 1912
- Montre que l'entrepreneur animé par une "joie de créer" va permettre la mise en place "d'innovation radicale" (majeure) qui seront reprise par un "essaim d'entrepreneur" qui en feront des "innovation incrémentales" et cela va se répercuter sous forme de grappe au reste de l'économie et permettre son développement. Dans "Capitalisme, socialisme et démocratie" de 1942 que la firme tend a évincer cette image de l'entrepreneur pour celle de managers bureaucrate nuisible pour l'économie car menant au "crépuscule de la fonction d'entrepreneur"

12

Coase + Williamson

"The nature of the firm" de 1937 -
Montre que la firme peut être préférable au marché dans certains cas du fait de la présence de "couts de transactions" (recherche, contrôle, négociation, imprévus). Mais contredis la notion de firme unique avec la logique de "couts d'organisation" qui augmente de lus en plus en fonction de la taille de la firme donc pas de firme unique. Complété par Williamson qui montre que le marché est le d'asymétrie de l'information avec des contact partiel et d'opportunisme ex-post et ex-ante qui font croitre les couts de transaction donc la solution est une intégration verticale au sein de la firme.

13

Alchain et Demsetz

Théorie des Droits de Propriété de 1972 -
marché est mode allocation des richesse optimale mais firme seule permet de lutter contre la figure "du tir au flan" par la présence du "créancier résiduel" (qui est propriétaire donc intéressé par les performance de la firme car appart les droits de propriété qui sont incitatif
les relation entre moniteur/salariés et fornisseur/client sont les même.

14

Jensen et Meckling

Théorie de l'agence de 1976 -
Ils voient la firme comme une "fiction juridique" qui n'as d'intérêt que dans la délégation d'une tache d'un moniteur vers un "agent" qui est lui même a une système d'allocation indexé sur les performance et de la surveillance qui représentent les "coûts d'agence"

15

Nelson et Winter

1982 -
La firme est vus comme un "répertoire de connaissance productives collectives" dotés d'une capacité mémorielle cumulative et durable qui s'apprend lors de la formation du nouveau personnel. De plus elle possède une capacités de mutation du fait de sa "contrainte de sentier" qui permet une transformation endogène grâce aux innovation permise par le processus de recherche et développement de la frime et la "sélection naturelle" fera le reste.

16

Baumol

1959 -
Le passage de la firme entrepreneuriale à managériale et la concentration des années 3à fait écho a l'orgueil des manager cherchant sans cesse a accroitre leurs part de marché afin d'augmenter leurs prestiges et de facilité leur financement auprès des banques et répond à la notion de technostructure de Galbraith qui vise a rationaliser la production pour en évincer l'image du propriétaire et accroitre leurs pouvoir.

17

Corporate governance des années 70

Remise en cause du pouvoir des managers par les actionnaire qui vont se redonner du poids dans l'entreprise grappe à une série de reforme connus sous le nom de corporate governance afin de faire converger les intérêt des actionnaire avec ceux des managers par l'utilisation des stock-option par exemple ou un plus grand contrôle.

18

stakeholder

mot de freeman en 1984 qui signifie partie prenante et qui répond aux nombreuse critère de l'ancienne corporate governance qui a créer des crise et des scandale comme "Vivendi" en 2002 ou encore "Worldcom" en 2003. Cette convergence des intérêts de toutes les parties prenantes, au travers de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE).

19

Taylor et Ford (Ford T en 1908)

The scientifique management de 1911 -
Poursuit la logique de division du travail commence par Smith avec l'exemple de la manufacture d'épingle pour faire une Organisation Scientifique du Travail où chaque ouvrier est spécialisé dans la réalisation d'une tache partielle avec rémunération différentielle.
Sera compléter par le fordisme avec chaine de production mobile, standardisation et "5 dollars a day" pour les débouchés sur la production

20

Mayo - Lewin - Friedmann

effet Hawthorne - répercutions des différente forme d'autorité sur les enfant (laissé-faire, autoritaire, démocratique) - "travail en miette" de 1956.
Friedmann dis que l'aliénation des travailleurs vus comme des automates remplissant des taches mécanique a des répercussion avec des troubles musculo-squlétique qui font des malfaçon, de l'absentéisme, et du turnover. Pas valable pour entreprise ni travailleur donc nécessité de changer de méthode pour revaloriser travail avec plurispécialisation et rotation des postes.

21

Lassudrie Duchêne

Avec sa théorie des échanges croisées et sa demande de différence montre que la crise des années 70 s'explique aussi par une spécialisation croissante des branches qui est contre la standardisation du processus productif et explique le commerce intra-branche.

22

Taiichi Ono

Toyotisme de 1962 avec la méthode des "5 Zéros" (délais, stock, panne, papier, default) dans sa production dite "Juste à temps"

23

Werber le Bureaucrate

Dans "Economie et société" de 1921 -
Imagine un modèle de production rationnel basé sur des règles écoute en interne légitimant le pouvoir du chef et permettant de répondre à l'imperfection du marché du travail de l'époque en supprimant l'incertitude et l'opportunisme garce à des règles juridique.

24

Merton sur la bureaucratie

En 1936 il montre que la bureaucratie possède des effets pervers en montrant que plus une organisation se rapproche de cet idéal-type plus elle fait face à des complications dans la gestion des imprévus ce qui gèle l'organisation et bride l'autonomie des travailleurs.

25

Stigler

Théorie de la capture de la réglementation -
Il dis que les entrepreneurs vont réussir a capturer les règles bureaucratique au dépend de la collectivité et son de ce fait une défaillance de l'Etat, Stiller conseillé de Nixon fera une politique de dérégulation dans les années 70 et dira "Le seule véritable saint protecteur du consommateur n'est certainement pas le bureaucrate, mais la concurrence". Niskasen montrera de ce fait que la production publique est bien moins efficace que celle privé car la bureaucratie est rigide est ne permet pas de contrôle des actionnaire qui permettent de limiter les couts alors que l'Etat n'as pas cette capacité et fait face a de la surproduction.

26

Crozier

Dans "Le phénomène bureaucratique" de 1963 -
Les organisations bureaucratique compte des acteurs houant avec les "zones d'incertitudes" et des jeux de pouvoir avec les réparateur qui possède la monopole de bloquer la production car ce sont les seul a avoir la compétence -> "cercle vicieux bureaucratique" .