Exam 1 Flashcards Preview

Psycho > Exam 1 > Flashcards

Flashcards in Exam 1 Deck (84):
1

Définition psychologie

La psychologie est définie comme la science du comportement et des processus mentaux

comment et pourquoi pensons-nous, ressentons-nous ou agissons nous?

2

Ques ce que le comportement?

Englobe tous les agissement d’un organisme. Toutes les actions que nous pouvons observer et enregistrer

Réaction/action/agissement que l’organisme fait en réponse à une stimulation.

Fait souvent référence aux conduites externes.

3

Les expériences internes subjectives que nous déduisons des comportements?

les sensations, les perceptions, les rêves, les pensées, les croyances et les sentiments.

Activités du cerveau: traitement de l’information
Exemples: sentiments, sensations, mémoire

Phénomènes non directement observables
Inférences à partir de mesures du comportement

4

Les connaissances sont acquises

à l’aide de la méthode scientifique

La méthode permet d’évaluer les hypothèses à l’aide d’observations ou de données objectives.

5

Le psychologue

A complété une maîtrise ou un doctorat en psychologie.

Détient un permis émis par un ordre régissant la profession de psychologue
Tel que le Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick (CPNB)

6

Les professionnels en psychologie

Cliniciens
La psychologie comme profession destinée à aider les gens et qui se consacre à la résolution de questions pratiques

Chercheurs

Recherches fondamentales: science pure qui vise à accroître la base de connaissances scientifiques.
Mènent des recherches fondamentales qui permettent d’élaborer une connaissance de base de la psychologie.

Recherches appliquées: étude scientifique qui vise à résoudre des problèmes pratiques. Application de la recherche fondamentale.
Recherche clinique (e.g., sur l’anxiété, les relations conjugales, l’efficacité de la thérapie).

En commun la même quête: décrire et expliquer les comportements et les processus mentaux qui les sous-tendent.

7

Les trois principaux niveaux d’analyse en psychologie

Définition: différents points de vue complémentaires, biologiques, psychologiques ou socioculturels, pour analyser un phénomène donné.

Influences biologiques
Influences psychologiques
Influences socioculturelles

Réunis, ces différents niveaux d’analyse forment une approche biopsychosociale intégrée qui prend en considération les influences des facteurs biologiques, psychologiques et socioculturels.

8

Neuroscience

Comment le corps et le cerveau génèrent des émotions, des souvenirs et des expériences sensorielles.

9

Évolutionniste

Comment la sélection naturelle de certains traits de caractère entraîne la perpétuation des gènes.

10

Génétique comportementale

Dans quelle mesure nos gènes et notre environnement influencent nos différences individuelles.

11

Psychodynamique

Comment le comportement émane de motivations et de conflits inconscients.

12

Comportementale

Comment nous apprenons les réponses observables.

13

Cognitive

Comment nous encodons, traitons, stockons et avons accès à l’information.

14

Socioculturelle

Comment le comportement et la
pensée varient selon les situations
et les cultures

15

Psychologues : du conseil et de l’orientation

Aident les personnes ayant des problèmes dans la vie quotidienne et dans la réalisation de plus de bien-être.

16

Psychologues : cliniciens

Étudient, évaluent et traitent les troubles mentaux, comportementaux et émotionnels.

17

Psychologues : communautaires

Étudient comment les gens s’adaptent à leur environnement et travaillent à la création d’environnements sociaux et physiques favorisant la santé de tous.

18

Premier a faire psycho

Ce sont les philosophes de l’Antiquité qui ont été les premiers à « faire de la psychologie ». Ils s’intéressaient à l’âme

19

Les grands thèmes abordés

Quelle est la relation entre le corps et l’esprit?

La connaissance est-elle innée ou acquise?

L’humain est rationnel ou irrationnel?

La connaissance est révélée par l’analyse logique et la déduction ou par l’expérience?

20

Dualisme

séparation du corps et de l’esprit

Platon et Socrate

21

Innéisme

la connaissance est innée

toute connaissance est détenue dès la naissance, puisque l’âme aurait visité le « ciel des idées» avant de s'incarner dans un corps.

Donc, la connaissance est éternelle et transmise par réincarnation; on n’a pas besoin de l’apprendre

Platon et Socrate

22

Rationalisme

Les connaissances sont révélées par l’analyse logique et la déduction

Comme nos sens nous trompent. Autrement dit, l’observation d’objets et d’actions concrètes (qui sont imparfaits) peut nous induire en erreur. Or, la seule façon d’atteindre la connaissance c’est via la logique et les mathématiques d’où le rationalisme.

Platon et Socrate

23

Nativisme (réincarnation)

Finalement comme Platon postule que la connaissance est transmise par réincarnation, on est dans un système appelé nativisme.

Platon et Socrate

24

Monisme

aucune séparation entre le corps et l’esprit

L’âme et le corps sont distincts, mais inséparables.

Aristote

25

Empirisme

Les connaissances sont acquises par l’expérience, par nos sens.

Il rejette la notion d’innéisme et propose qu’à la naissance l’individu soit une tablette vierge [tabula rasa] sur laquelle se construit la connaissance par l’expérience de nos sens.

Aristote

26

Tabula rasa

l’esprit humain nait vierge et serait formé par l’expérience
**La même idée de Tabula Rasa sera reprise par John Locke (1632-1704).

Aristote

27

Considérer comme le père de la psychologie.

Wundt (1832-1920)
Fin du 19e siècle

Wundt a cherché à mesurer « les atomes de l’esprit »; le processus le plus rapide et le plus simple (élémentaire) des processus mentaux. Veut comprendre les processus mentaux à l’aide de la méthode scientifique.

Wundt cherche à trouver les éléments de bases de la pensée. Il croyait que les sensations, les sentiments et les images composaient la pensée. En décomposant ces éléments, il pensait qu’il détiendrait la clé de l’analyse de la structure de la pensée… C’est pour ça qu’on appelait cette perspective, à lui et ses disciples, le Structuralisme.

28

Il a officiellement introduit le
structuralisme

Edward Titchener (1867 – 1927)
Fin du 19e, début du 20e siècle

Objectif : vise à découvrir la structure de l’esprit. Met en œuvre l’introspection pour révéler la structure de l’esprit humain.
Introspection: regard vers l’intérieur
Ses travaux l’amènent à conclure que l’expérience consciente est le résultat de plusieurs composantes (images mentales, sensations, sentiments)...

29

Méthode de l’introspection

Décrire les sensations, sentiments et images ressentis ou générés pendant l’expérience.

Méthode subjective
Varie d’une personne à l’autre et d’un moment à l’autre pour la même personne
Résultats difficiles à reproduire
L’utilité des résultats est questionnée
L’introspection a cessé d’être utilisée comme méthode de recherche.

30

Le fonctionnalisme

Milieu du 19e siècle
William James

s’intéressait il au fonctionnement des pensées plutôt qu’à la structure de la penséeIl.

La recherche des structures élémentaires des processus mentaux (structuralisme) ne mène nulle part. Il faudrait étudier des processus complexes comme les émotions les habitudes, la motivation

31

Définition : Le fonctionnalisme

Exploration de l’élaboration et du fonctionnement des processus mentaux et des comportements et comment ils permettent à l’organisme de s’adapter, de survivre et de prospérer.

32

Behaviorisme

Watson et Skinner

Les comportements sont influencés par des éléments extérieurs et non pas par la pensée.

Favorise l’étude des comportements observables (d’où le nom.

Vous pouvez observer et enregistrer (mesures objectives) le comportement des gens lorsqu’ils répondent à diverses situations.

Ne tient pas compte des processus mentaux.

Stimulus --- Réponse

33

Behaviorisme critique

Trop simpliste pour expliquer les phénomènes complexes.

Les processus mentaux doivent être étudiés afin de comprendre le comportement.

34

Psychanalyse

Freud

Insistait sur les façons par lesquelles les réponses émotionnelles aux expériences accumulées pendant l’enfance ainsi que nos processus de pensée inconscients affectaient notre comportements.

Le comportement résulte de sentiments et de pensées qui sont inconscients.

Le courant psychanalytique est un courant qu'on peut dire opposé au courant behavioriste

35

Personalité selon Freud

repose sur trois systèmes qui sont en interaction :
le ça, le moi et le surmoi.

36

Psychanalyse Critiques

Validité?
Trop vaste
Théories impossibles à tester
Généralisation excessive d’études de cas

37

Cognitivisme

Renouveau d’intérêt envers les processus mentaux (la cognition).
Mémoire, langage, perception, raisonnement…

Postulat de base du cognitivisme: Les processus mentaux sont importants afin de pouvoir expliquer et prédire le comportement.

Création de l’approche béhaviorale-cognitive


Situation ---- cognition ----- emotion/comportement

38

Humanisme

Maslow et Rogers

Approche thérapeutique mettant l’accent sur la dimension humaine et accordant moins d’importance à l’objectivité et à la rigueur scientifique.

Postulat de base:
Le but ultime d’une personne est de réaliser son plein potentiel.

Cette approche se centre sur l’expérience subjective: ce que la personne vit et ressent dans une situation.

Le psychologue qui utilise cette approche en thérapie s’intéresse
à la vie intérieure du client
à ses forces personnelles

39

EXEMPLE D’APPLICATION: LA DÉPRESSION

Psychanalytique: Visera à identifier les expériences passées qui ont un impact sur la façon que la personne se perçoit elle-même

Comportementale: Cherchera à accroître les activités plaisantes et à éviter le retrait social

Cognitive: Cherchera à modifier les pensées négatives entretenues qui influencent négativement l’humeur

Humaniste: Offrira un climat d'acceptation et de respect pour aider la personne retrouver qui elle est vraiment et l’aider à atteindre son plein potentiel.

Biologique: Explorera si un déséquilibre au niveau de neurotransmetteurs pourraient expliquer, en partie, les symptômes dépressifs

40

L’intuition

Sentiment ou pensée implicite, immédiate et surgissant sans effort, que nous utilisons à la place du raisonnement explicite.

41

L’intuition nous induit souvent en erreur. Trois phénomènes illustrent pourquoi nous ne pouvons nous fier seulement à notre intuition et à notre bon sens

Le biais de l’après-coup: tendance à croire, après avoir pris connaissance d’un résultat, que nous l’avions déjà prédit. Phénomène du « J’ai toujours su que cela se passerait ainsi ». Ou « c’était évident ». 

La confiance excessive: les gens surestiment leur capacité ou leur niveau de connaissances. C’est humain de penser que nous en savons plus que la réalité.

Percevoir un ordre dans des événements fortuits:
Tendance à nous conformer à des schémas de raisonnement. Même en face de données aléatoires, nous y trouvons souvent un ordre, parce que, fait étrange de la vie, les séquences aléatoires n’en ont souvent pas l’air.

42

Trois composantes principales de l’attitude scientifique

Curiosité: une passion d’explorer et de comprendre sans tromper ni être trompé.

Scepticisme: Deux questions: Que voulez-vous dire? Comment le savez-vous? Proverbe polonais: « Pour croire avec certitude, il faut commencer par douter.

Humilité: la conscience que nous sommes vulnérables et pouvons nous tromper et que nous devons être ouverts aux surprises et aux nouvelles perspectives.

43

pensée critique

est une pensée qui s’élabore en n’acceptant pas aveuglément les arguments et les conclusion. C’est un processus qui s’élabore en examinant les propositions, débusquant les valeurs cachées, évaluant la qualité des preuves et soupesant les conclusions.

44

Qu’est-ce que la méthode scientifique?

Ensemble de procédures suivies par les chercheurs pour élaborer une question de recherche, formuler une hypothèse vérifiable, concevoir une étude, recueillir et analyser des données et tirer des conclusions.

La méthode scientifique permet de faire progresser notre savoir en permettant d’acquérir des connaissances qui sont les plus fiables et objectives possibles.

45

Une théorie : définition

Une explication qui utilise un ensemble de principes pour organiser les observations et prédire des comportements ou des événements.

Principe ou ensemble de principes proposés pour expliquer le comportement ou les processus mentaux

Une bonne théorie est réfutable

46

HYPOTHÈSE

Prédiction sur la relation entre deux ou plusieurs variables. Cette prédiction peut être testée et elle est souvent élaborée à partir d’une théorie. Elle est souvent inférée par une théorie, qui doit être testée.

47

Définition opérationnelle:

description minutieuse des procédures (des opérations) utilisées pour une recherche. Par ex: l’intelligence humaine peut être définie de manière opérationnelle comme étant ce que mesure une batterie de tests.

48

3 types de méthodes

Méthodes descriptives : Pour décrire un comportement, un phénomène ( L’étude de cas Enquête Observation naturaliste)


Méthode corrélationnelle :
Pour établir le lien entre des variables

Méthode expérimentale: Pour expliquer le comportement

49

ÉTUDE DE CAS

Une seule personne ou un groupe est étudié en profondeur dans l'espoir de mettre à jour des principes universels.

Une des plus anciennes méthodes de recherche.

Utilisée lorsque très peu de gens présentent la caractéristique d'intérêt

50

ÉTUDE DE CAS: UTILITÉ

Peut permettre de générer des idées, des hypothèses (ex. Freud, Piaget)
Permet d’étudier des phénomènes rares
Limites

Danger lié aux cas atypiques
Le cas n’est peut-être pas représentatif de la population
Limites liées à la généralisation

51

L’ENQUÊTE

Technique permettant de recueillir des données sur les attitudes et les comportements des gens

Questionnaires, sondages
Importance de la sélection de l’échantillon

Qui participera à notre étude?

Afin de pouvoir généraliser les résultats à la population, l’échantillon doit être représentatif

52

Désirabilité sociale

Certains sujets veulent projeter une image positive d’eux-mêmes

La désirabilité sociale peut être réduite en:
Assurant la confidentialité
Utilisant des questionnaires écrits plutôt que des entrevues

53

Observation naturaliste

Regarder et enregistrer le comportement dans l’environnement naturel. SANS INTERFÉRENCE

Permet de décrire la nature et la fréquence des activités auxquelles se livrent les humains ou les animaux

54

Méthode corrélationnelle

Vise à étudier la relation entre 2 variables
généralement à partir des résultats d’une enquête

Mesurer le degré de variation commune aux deux variables.

Le coefficient de corrélation: indice statistique=la façon dont chaque facteur prédit l’autre

55

Le coefficient de corrélation

Utilisé pour estimer la relation entre 2 variables

Exprime de façon mathématique la force et la direction d’une relation

Le coefficient varie entre -1 et +1
Plus la valeur se rapproche de -1 ou 1, plus la relation est forte

56

CORRÉLATION ILLUSOIRE

Lorsque nous croyons qu’il existe une relation entre deux choses, alors que la relation n’est pas réelle.

57

Lien de causalité?

Une corrélation ne prouve pas une causalité. La corrélation nous indique une possible relation de cause à effet, mais ne démontre la démontre pas.

58

RÉGRESSION VERS LA MOYENNE

LA TENDANCE POUR LES NOTES OU LES ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES OU INHABITUELS À REVENIR (RÉGRESSER) VERS DES VALEURS OU DES FRÉQUENCES MOYENNES.

59

Méthode expérimentale

Méthode qui consiste à manipuler une variable et à en vérifier l’effet sur le comportement
La seule chose qui change entre les groupes est la variable manipulée
Si une différence est observée, c’est qu’elle est attribuable à la variable manipulée

Seule méthode qui permet d'inférer la causalité, parce que le chercheur contrôle les conditions de l'expérience

60

L’assignation aléatoire

Afin que les groupes soient équivalents, les sujets sont répartis de façon aléatoire (au hasard) dans les 2 groupes
Assure que les groupes sont équivalents à la base
Assure que la seule différence est la variable manipulée par le chercheur

61

Mesure de variabilité

La variabilité donne une idée de la dispersion des scores
L’écart-type représente une mesure de la variabilité
Plus l'écart-type est petit, moins il y a de variabilité dans l'échantillon (plus les scores se ressemblent)

62

L’éthique: une définition

Représente les valeurs de base d’une profession;

Les valeurs nous motivent à préférer un comportement ou une conséquence à un(e) autre.

Sont basées sur des principes;
Ces principes sont universels;

Les actions à emprunter peuvent être déduites grâce au raisonnement;

Les actions sont susceptibles de mener à un résultat favorable.

63

LA PHRÉNOLOGIE

Une des premières écoles de pensée qui s’intéressait à localiser les différentes fonctions mentales

Les chercheurs croyaient à l’époque que la personnalité et les aptitudes mentales étaient reliées aux protubérances sur le crâne

64

LE SYSTÈME NERVEUX

Réseau de communication électrochimique rapide de l’organisme, formé de l’ensemble des cellules nerveuses des systèmes nerveux central et périphérique.

65

SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

Le cerveau
Centre des opérations

La moelle épinière
Connecte le SNP au cerveau
Réflexes

66

SYSTÈME NERVEUX PÉRIPHÉRIQUE

Relie le système nerveux central au reste de l'organisme

2 composantes
Système nerveux somatique: contrôle les mouvements volontaires des muscles squelettiques

Système nerveux autonome: contrôle les organes internes (glandes, poumons, cœur)

Système nerveux sympathique: Mobilise les ressources du corps pour se préparer à l’action (augmentation du rythme cardiaque, ralentissement de la digestion)

Système nerveux parasympathique: Responsable de préserver les ressources du corps/système calmant

67

Le neurone

Cellule spécialisée qui est l’unité de base du système nerveux

Son rôle consiste à recevoir les signaux provenant d’autres cellules, de les compiler afin de générer un nouveau signal et de transmettre ce signal aux autres cellules.

68

Corps cellulaire:

Partie du neurone qui contient le noyau et assure les fonctions métaboliques du neurone

69

Dendrites

courtes ramifications au niveau du corps cellulaire qui reçoivent les messages des autres neurones

70

Axone

prolongement du corps cellulaire servant à la transmission du message nerveux

71

Gaine de myéline

substance lipidique recouvrant le corps de certains axones

72

NEUROMÉDIATEUR

Substance chimique libérée par le neurone afin de communiquer

73

Acétylcholine

rôle important dans le SNC où elle est impliquée dans la mémoire et l’apprentissage

rôle important dans le SNP où elle est impliqué dans l’activité musculaire

Alzheimer

74

Dopamine

Contrôle du mouvement
Parkinson lié à une diminution de dopamine

75

Sérotonine

État d’éveil et maintien de la vigilance

Douleur, humeur et émotions

Liens avec la dépression

76

Système Endocrinien

Système de communication chimique « lente » de l’organisme; ensemble de glandes qui sécrètent des hormones dans la circulation sanguine.

77

Hormones

messagers chimiques essentiellement fabriqués par les glandes endocrines et qui sont transportés dans le sang et agissent, à distance, sur d’autres tissus.

78

La glande endocrine qui exerce le plus d’influence

Hypophyse

Se situe à la base du cerveau, et contrôlée par une aire adjacente du cerveau appelée l’hypothalamus.

Régule la croissance et commande d’autres glandes endocrines.

79

Cortex cérébral

tissu complexe fait de six couches de cellules neurales interconnectées couvrant les hémisphères cérébraux: ultime centre de contrôle et de traitement de l’information du corps.

80

Le cerveau est divisé en 2 hémisphères qui communiquent à l’aide du corps calleux

Droit: spatial
Gauche: langage

81

les lobes frontaux

Cortex préfrontal
Langage et émotions

Cortex moteur
Contrôle des mouvements

Aire de Broca
Production du langage

82

les lobes temporaux

Aire de Wernicke
Compréhension du langage et formulation d’un langage cohérent

Cortex auditif
Enregistrement de l’information auditive

83

LES LOBES PARIÉTAUX

Cortex sensoriel
Enregistre les sensations tactiles

84

les lobes occipitaux

Cortex visuel
Enregistre les informations visuelles