Exam Aout 2016 Flashcards Preview

Cardiologie > Exam Aout 2016 > Flashcards

Flashcards in Exam Aout 2016 Deck (31):
1

Choisir la réponse erronée : Après un infarctus myocardique:

A- Le myocarde hibernant peut recupérer après reascularisation.

B-L’acide acétyl-salicylique doit être prescrit à vie

C-Les antiplaquettaires (clopidogrel,…) peuvent être arrêtés après un an.

D-Les anti-arytmiques de classe I doivent être administrés pour diminuer les extrasystoles ventriculaires symptomatiques

E-Une revalidation pluridisciplinaire améliore le pronostic à long terme.

 Réponse :D

2

Choisir la réponse erronée: le chirurgien cardiaque :

A-Peut revasculariser une IVA sans circulation extracorporelle (CEC).

B-Utilise dans sa CEC un oxygénateur et un échangeur thermique.

C-Est le seul capable de revasculariser une sténose serrée du tronc commun.

D-Utilise de préférence des pontages artériels que des pontages saphènes.

E-Améliore la survie des patients tritronculaires diabétiques en les revascularisant complètement.

 Réponse C :

3

Choisir la réponse erronée : En chirurgie cardiaque :

A- L’hémodilution dans la CEC améliore l’irrigation et diminue la destruction des globules rouges.

B-La cardioplégie froide permet de préserver le myocarde arrêté.

C-On doit opérer toutels les communications interauriculaires quand le VD se dilate suite à une hypertension pulmonaire.

D-On peut remplacer de façon mini-invasive la valve aortique via l’apex.

E-On améliore la survie des patients avec atteinte serrée du tronc commun.

Choisir la réponse erronée : En chirurgie cardiaque :

A- L’hémodilution dans la CEC améliore l’irrigation et diminue la destruction des globules rouges.

B-La cardioplégie froide permet de préserver le myocarde arrêté.

C-On doit opérer toutels les communications interauriculaires quand le VD se dilate suite à une hypertension pulmonaire.

D-On peut remplacer de façon mini-invasive la valve aortique via l’apex.

E-On améliore la survie des patients avec atteinte serrée du tronc commun. Réponse C 

4

Un peu de physiopathologie. Choisir la proposition vraie:

A-L’insuffisance aortique chronique entraine une surcharge volumétrique du VG

B-la sténose aortique abaisse plus la pression diastolique aortique que la pression systolique aortique.

C-L’insuffisance pulmonaire entaine une dilatation de l’oreillette gauche.

D-la coarctation aortique entraine une surchage volumetrique du VG

E-Une communication intra-atriale entraine une dilatation du VG.

Un peu de physiopathologie. Choisir la proposition vraie:

A-L’insuffisance aortique chronique entraine une surcharge volumétrique du VG

B-la sténose aortique abaisse plus la pression diastolique aortique que la pression systolique aortique.

C-L’insuffisance pulmonaire entaine une dilatation de l’oreillette gauche.

D-la coarctation aortique entraine une surchage volumetrique du VG E-Une communication intra-atriale entraine une dilatation du VG.

Réponse A

5

Quelle donnée épidémiologique est vraie ?

A-Les femmes de moins de 65 ans décèdent plus souvent de maladie coronaire que des suites d’un cancer du sein.

B- La mortalité cardiovasculaire chez les femmes de moins de 65 ans est la même que chez les hommes de même âge

C- La mortalité cardiovasculaire est doublée par la pollution atmosphérique.

D-Le tabagisme n’augmente pas les risques de l’HTA.

E-Il est inutile de traiter l’hypercholestérolémie après 80 ans.

Quelle donnée épidémiologique est vraie ? A-Les femmes de moins de 65 ans décèdent plus souvent de maladie coronaire que des suites d’un cancer du sein. B- La mortalité cardiovasculaire chez les femmes de moins de 65 ans est la même que chez les hommes de même âge C- La mortalité cardiovasculaire est doublée par la pollution atmosphérique. D-Le tabagisme n’augmente pas les risques de l’HTA. E-Il est inutile de traiter l’hypercholestérolémie après 80 ans. Réponse A :

6

A propos de l’infarctus aigu du myocarde inférieur, quelle est la proposition fausse:

A-Les signes électriques directs sont observés dans les dérivations précordiales V1, V2 et V3.

B-Il correspond à une occlusion de l'artère coronaire droite. C-Il peut se compliquer de bradycardie extrême.

D-Il peut se compliquer d'un syndrome péricardique plusieurs semaines après le début de la nécrose.

E-Il peut se compliquer d'une extension vers le ventricule droit.

 

Réponse A :  ils seront observés en D2,D3,AvF + voir la dia avec les complications précoces et tardives D'IDM   

7

Quel médicament est contre-indiqué pour traiter une tamponnade secondaire à une péricaridte :

A-De la dobutamine

B-Du furosémide

C-Des antiinflammatoires non-stéroïdiens 5AINS)

D-De la Colchicine

E-Des corticoïdes

Quel médicament est contre-indiqué pour traiter une tamponnade secondaire à une péricaridte :

A-De la dobutamine

B-Du furosémide

C-Des antiinflammatoires non-stéroïdiens 5AINS)

D-De la Colchicine

E-Des corticoïdes

Réponse B:

8

A propos de STEMI/nonSTEMI, quelle affirmation est fausse :

A-La survenue d’une tachycardie ventriculaire est une indication de coronarographie en urgence

B-L’ECG au cours d’un NSTEMI peut être normal C-Un angor d’effort apparu, il y a 2 semaines est un angor stable.

D-Un STEMI en D1 et aVI (stemi inférieur) correspond généralement à une occlusion de l’artère circonflexe.

E-Un STEMI peut se compliquer d’une insuffisance mitrale aigue.

A propos de STEMI/nonSTEMI, quelle affirmation est fausse :

A-La survenue d’une tachycardie ventriculaire est une indication de coronarographie en urgence

B-L’ECG au cours d’un NSTEMI peut être normal

C-Un angor d’effort apparu, il y a 2 semaines est un angor stable.

D-Un STEMI en D1 et aVI (stemi inférieur) correspond généralement à une occlusion de l’artère circonflexe.

E-Un STEMI peut se compliquer d’une insuffisance mitrale aigue. Réponse C

9

Quel traitement n’est jamais indiqué pour une thrombose veineuse profonde :

A-Administrer une thrombolyse

B-Placer un filtre dans la veine cave inférieur

C-débuter un traitement anticoagulant par acémocoumarol (anti-vit-K)

D-Rester alité au moins 10jours avec une contention du membre atteint.

E-Prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Quel traitement n’est jamais indiqué pour une thrombose veineuse profonde :

A-Administrer une thrombolyse

B-Placer un filtre dans la veine cave inférieur

C-débuter un traitement anticoagulant par acémocoumarol (anti-vit-K)

D-Rester alité au moins 10jours avec une contention du membre atteint.

E-Prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Réponse C

10

Quel médicament est toujours contre-indiqué chez un patient avec une insuffisance cardiaque gauche au stade NYHA IV et une FE à 15% ?

A-de la dobutamine

B-Du nitroprussiate de sodium

C-Une association de valsartan et Sacubitril

D-De la propafénone

E-de l’amiodarone

Quel médicament est toujours contre-indiqué chez un patient avec une insuffisance cardiaque gauche au stade NYHA IV et une FE à 15% ?

A-de la dobutamine

B-Du nitroprussiate de sodium

C-Une association de valsartan et Sacubitril

D-De la propafénone

E-de l’amiodarone

Réponse D

11

Quelle pathologie n’entraine pas d’insuffisance ventriculaire gauche :

  1. Une coarctation aortique
  2. Une cardiomyopathie hypertrophique
  3. Une amylose cardiaque
  4. Une fistule artério-veineuse
  5. Une sténose mitrale

Quelle pathologie n’entraine pas d’insuffisance ventriculaire gauche :

  1. Une coarctation aortique
  2. Une cardiomyopathie hypertrophique
  3. Une amylose cardiaque
  4. Une fistule artério-veineuse

Une sténose mitrale

Réponse 5

12

Quelle auscultation est incorrectement décrite : A-Dans la maladie de Barlow, on entend un click protosystolique suivi d’un souffle continu jusqu’au B2 B-Dans la sténose mitrale en fibrillation atriale, on entend un renforcement présystolique du roulement diastolique. C-Dans la sténose aortique, on entend un souffle dans les 2 carotides. D-Dans l’insuffisance aortique, on entend un souffle d’Austin -Flint au foyer mitral E-Dans la persistance du canal artériel, on entend un souffle continu, systolo-diastolique.

Quelle auscultation est incorrectement décrite : A-Dans la maladie de Barlow, on entend un click protosystolique suivi d’un souffle continu jusqu’au B2 B-Dans la sténose mitrale en fibrillation atriale, on entend un renforcement présystolique du roulement diastolique. C-Dans la sténose aortique, on entend un souffle dans les 2 carotides. D-Dans l’insuffisance aortique, on entend un souffle d’Austin -Flint au foyer mitral E-Dans la persistance du canal artériel, on entend un souffle continu, systolo-diastolique. Réponse : B

13

Quel traitement ne peut maintenir un rythme sinusal après FA: A-Une ablation RF des veines pulmonaires

B-l’amidarone (Cordarone)

C-de la flécainide (Tambocor)

D-De la propafénone (Rythmonorm)

E-du rivaroxaban (Xerelto)   

Quel traitement ne peut maintenir un rythme sinusal après FA: A-Une ablation RF des veines pulmonaires

B-l’amidarone (Cordarone)

C-de la flécainide (Tambocor)

D-De la propafénone (Rythmonorm)

E-du rivaroxaban (Xerelto)

Réponse : E    

14

Un de ces éléments n’est pas un critère de gravité d’une péricardite aigue nécessitant une hospitalisation :

  1. Une élevation des troponines Des signes d’hypo perfusion périphériques
  2. Un épanchement péricardique supérieur à 20mm à l’échographie
  3. Frottement péricardique évoquant le bruit de neige écrasée sous les pas
  4. La persistance de l’épanchement péricardique malgré un traitement anti-inflammatoire bien conduit pendant 10jours  

REPONSE 4

15

Choisir la proposition fausse :

  • Une hypokaliémie peut allonger l’intervalle QT ECG d’une péricardite aiguë montre des images en miroir
  • La torsade de pointe peut dégénérer en fibrillation ventriculaire
  • Dans la tachycardie jonctionnelle les QRS sont parfois larges.
  • Il y a un sus-décalage du segment ST dans le syndrome de Brugada. :  

Choisir la proposition fausse :

  • Une hypokaliémie peut allonger l’intervalle QT ECG d’une péricardite aiguë montre des images en miroir
  • La torsade de pointe peut dégénérer en fibrillation ventriculaire
  • Dans la tachycardie jonctionnelle les QRS sont parfois larges.
  • Il y a un sus-décalage du segment ST dans le syndrome de Brugada.
  • Réponse B:  

16

Quel facteur ne favorise pas une thrombose veineuse profonde :

  •  Remplacement chirurgical d’une prothèse du genou Syndrome néphrotique
  • Un vol transatlantique
  • Des facteurs IX et X abaissés
  • Une grossesse.   

Quel facteur ne favorise pas une thrombose veineuse profonde :

 Une grossesse. 

17

Choisir la réponse erronée :

  1. De l’angor peut survenir sans lésion coronaire épicardique
  2. Le syndrome du QT long peut être acquis ou congénital
  3. Le risque thromboembolique du flutter auriculaire est comparable à celui de la fibrillation auriculaire.
  4. Un bloc AV du 3e degré peut compliquer un infarctus aigu.
  5. Les arythmies liées à une anomalie du récepteur à la ryanodine ne nécessitent jamais de défibrillateur automatique implantable 

. Les arythmies liées à une anomalie du récepteur à la ryanodine ne nécessitent jamais de défibrillateur automatique implantable 

18

Choisir la réponse erronée:

dans l’angor d’effort stable, la douleur :

  • Est généralement restrosternale
  • Cède aux dérivés nitrés et à l’arrêt de l’effort
  • Diminue avec des betabloquants ou du diltiazem
  • Survient de plus en plus souvent pour des efforts qui diminuent Irradie souvent vers les machoires et le bras gauche

Survient de plus en plus souvent pour des efforts qui diminuent Irradie souvent vers les machoires et le bras gauche 

19

Un de ces traitements est contre-indiqué en salle d’urgence dans l’oedeme pulmonaire aigu hémodynamique :

  • Du furosémide
  • De la dobutamine
  • Une intubation trachéale pour une ventilation artificielle
  • Du carvedilol
  • Du dinitrate d’isosorbide. Réponse : 

Du carvedilol 

Réponse :  D

20

Quelle affirmation est erronée à propos de l'anévrysme de l'aorte abdominale:

  •   Il est défini par un diamètre antéropostérieur > 35 mm
  •   Il est longtemps bien toléré 
  • La tension pariétale augmente avec la TA systolique, diastolique et le diamètre 
  • Il est aussi fréquent chez la femme que chez l'homme 
  • Plus de 5% se rupturent annuellement quand ils font plus de 55 mm  e = 13/1) le tabagisme chronique et les antécédents familiaux de l'AAA.

 REPONSE D: Il est aussi fréquent chez la femme que chez l'homme 

  C) Loi de Laplace: la tension dans la paroi diminue lorsque la paroi s'épaissie, et augmente quand la diamètre augmente et que la pression dans la cavité augmente. Il y a une ou deux lois comme ça qu'il faut retenir.  D) les facteurs de risque de l'anévrysme de l'aorte abdominale sont: âge supérieur à 65 ans, sexe masculin (sexe-ratio homme/femme = 13/1) le tabagisme chronique et les antécédents familiaux de l'AAA.

21

L'hypokaliémie complique un traitement à base de: 

  1. Antialdostérone (spironolactone) 
  2. Dobutamine
  3.   Bloqueurs des récepteurs à l'angiotensine (sartans) 
  4. Diltiazem ou Vérapamil 
  5. Diurétiques de l'anse (furosémide, bumétanide) 

  1. L'hypokaliémie complique un traitement à base de:  Antialdostérone (spironolactone) 
  2. Dobutamine 
  3. Bloqueurs des récepteurs à l'angiotensine (sartans) 
  4. Diltiazem ou Vérapamil 
  5. Diurétiques de l'anse (furosémide, bumétanide) 

REPONSE E:  le spironolactone est un diurétique épargnant du potassium 

22

Laquelle de ces pathologies n’est pas cyanogène:

  1. L’atrésie tricuspidienne
  2. La tétralogie de fallot
  3. La transposition des gros vaisseaux
  4. Le canal AV complet
  5. La maladie d’Ebstein 

Le canal AV complet

23

Un des ces éléments n’a pas d’influence dans le risque thrombotique calculé par les CHA²DS²-Vasc score :

  1. L’âge
  2. Le nombre d’épisodes de FA paroxystiques dans les 6 derniers mois
  3. La fonction systolique du VG L’hypertension artérielle
  4. Le diabète 

Le nombre d’épisodes de FA paroxystiques dans les 6 derniers mois

24

Un des éléments n'a pas d'influence dans le  risque hémorragique calculé par le score HAS-BLED:

  A-L'âge 

B-Le nombre d'épisodes d'INR trop élevés dans les 6 derniers mois 

C-Les antécédents d'AVC 

D-L'hypertension artérielle 

E-Le diabète   

REPONSE E:  LE diabète 

Un INR stable, c'est quelqu'un qui va prendre ses 2-3 mg de Sintron et qui va toujours avoir un INR à 2-2,5. Un INR à 6, c'est un INR labile. Ce qu'on entend par INR labile, c'est un INR difficile à contrôler. C'est le patient qui va continuer à manger ses choux de Bruxelles, qui va manger japonais ou d'autres choses qui contiennent plus de vitamines K), et il a en fait un INR très difficile à réduire. C'est un des éléments du score HAS-BLED.   

25

Quel résultat d’analyse n’augmente pas le risque cardiovasculaire ?

  1. Les LDL
  2. Le hsCRP
  3. Les triglycérides
  4. Le rapport apo B/ apo A1
  5. Le HDL 

 Réponse :  ?

26

Le bisoprolol peut entraîner tous ces effets secondaires sauf:  A-Bronchospasme 

B-Céphalées 

C-Troubles de l'érection 

D-Phénomène de Raynaud 

E-Augmentation des triglycérides    

B

27

Une sténose carotidienne asymptomatique de 70% doit être prise en charge par toutes ces thérapies sauf:

  A-Un traitement agressif d'une HTA associée 

B-De l'acide acétyl-salicylique 

C-Un stenting endoluminal vu les risques moindres que la chirurgie 

D-De l'atorvastatine ou de la rosuvastatine 

E-De la varénicline pour diminuer la dépendance tabagique   

REPONSE C:  

A) traitement agressif d'une HTA associée: "crois-moi, tu peux toujours dire que c'est bon" (sic)  

B) "l'acide acétyl-salicylique, en cardiologie, ça marche toujours"  

D) "si vous voyez "quelque chose + statine" dites-vous que c'est bien en soins cardiologiques"   

E) La varénicline est une molécule qui est incriminé dans l'augmentation du suicide (bien que de grandes études ont montré que non), mais c'est une des meilleures molécules qui permet d'arrêter de fumer. Et il vaut mieux arrêter la dépendance tabagique quand on a une sténose carotidienne.  

C) [Dia 22, Cours "05_12_2017 Pathologie vasculaire - 2ème partie" ] -> la  sténose asymptomatique est prise en charge si et seulement si: sténose > 80%, morbi-mortalité péri-opératoire <3% et espérance de vie > 5-10 ans. Prise en charge chirugicale, qui plus est. 

  

28

Une sténose aortique sévère et calcifiée ne peut se compliquer de

A-Syncope à l’effort

B-Fibrillation auriculaire

C-Angor d’effort

D-Pouls paradoxal

E-Accident ischémique cérébral  

D-Pouls paradoxal 

29

En absence de maladie athéromateuse, de l’angor ne peut être du à :

A-Une sténose aortique

B-Une anémie sévère

C-Une sténose mitrale

D-Une syphillis

E-Un spasme coronaire

En absence de maladie athéromateuse, de l’angor ne peut être du à :

A-Une sténose aortique

B-Une anémie sévère

C-Une sténose mitrale

D-Une syphillis

E-Un spasme coronaire

Réponse C: En sténose mitral la seule chose qui n’est pas en souffrance c’est le ventricule gauche donc il n’y a pas de raison d’avoir d’angor. 

30

Lesquel de ces patients n’est pas à très haut risque cardiovascuaire (tableau Score page suivant) : Mme A.I 58 ans, diabétique, tabagique, insuffisance rénale modérée, TA 135/75 mmHg, cholesterol total 280 mg/dl. B-Mme A.I ci-dessus, traitée par insuline, ne fumant plus, TA 125/70 mmHg, cholesterol total descendu à 180 mg/dl sous atorvastatine 80 mg. C-Mr A.G 48 ans, tabagique, TA 175/85 mmHg, cholestérol total 180 mg/dl D-Mme LD 48 ans qui a reçu un stent dans la coronaire droite il y a un an après un nonSTEMI, TA 130/80 mmHg, cholestérol total 200 mg/dl E-Mr G.P 59 ans, insuffisant rénal chronique sous hémodialyse, ne fumant plus, TA 140/80 mmHg, cholestérol total 190 mg/dl

,  C : il est seulement à haut risque, tous les autres il ne faut même pas calculer le score ils sont directe à très haut risque ( diabétique + lésion d'organe

31